Translate

Météo

MeteoMedia

20 déc. 2011

Quels sont les besoins fondamentaux des nouveaux-nés?

Comme on les aime nos petits amours ! Comme on désire que tous leurs besoins soient bien comblés afin qu'ils débordent de bonheur et de joie ! Justement, quels sont leurs principaux besoins?
Dr Solter nous explique que les nouveaux-nés (de la naissance jusqu'à trois mois) ont très peu de besoins immédiats. En fait, il y en a principalement deux : les besoins reliés à l'inconfort physique : la faim, le froid... et les besoins de contacts physiques : le besoin d'être porté et de se sentir aimé. Bien sûr, le bébé a également besoin de mouvements, le besoin d'être touché, stimulé, il a besoin qu'on joue avec lui. Dr Solter ajoute que ces derniers besoins n'entraînent pas des pleurs chez les nouveaux-nés car ils ne les ressentent pas comme des malaises. Par contre, vers l'âge de trois mois, un bébé pleurera s'il s'ennuie ou s'il a besoin de stimulations : il y a donc une distinction à comprendre entre les besoins immédiats d'un nouveau-né et ceux des bébés à partir de l'âge de trois mois. Il faut absolument retenir qu'il est primordial de répondre rapidement aux pleurs de son enfant et le combler le plus adéquatement possible !
J'ouvre une parenthèse : est-ce que les bébés au Québec sont assez portés, est-ce qu'ils reçoivent assez de contacts physiques de leurs proches ? Est-ce que les différents gadgets mis sur le marché pour les divertir et les porter ne remplacent pas un peu la douce chaleur de maman ou papa ? Nous sommes loin des femmes d'Afrique qui portent leurs petits dans un sac ventral ou dorsal. Pourtant, n'est-ce pas une bonne façon de leur donner le plus de contacts physiques? Certains courants de pensées nous laissent croire que trop porter son bébé, c'est le gâter, c'est le rendre accroc et dépendant de nous. Non, c'est faux ! Comment un bébé peut-il faire une << overdose >> de l'amour et de la chaleur humaine de sa maman, de son papa ou de la personne qui s'en occupe principalement ? Bien au contraire ! Un bébé qui aura reçu beaucoup de chaleur humaine sera un petit bonhomme ou une petite bonne femme épanoui(e) et bien dans sa peau, il sera, en grandissant, plus confiant et par le fait même plus autonome dans ses nouveaux apprentissages car tous ses besoins auront été bien comblés. Il ne vivra pas avec un manque à gagner !
L'attachement parent/enfant est très important pour le bien-être et le bon développement du bébé et de l'enfant. Cet attachement est primordial aussi pour les parents car en étant affectivement liés à leur enfant, ils sont ainsi plus proches de leur bébé et mieux disposés à répondre efficacement à tous leurs besoins. Alors, prenez du temps de qualité avec votre poupon : portez-le, caressez-le, massez-le, parlez lui tendrement, regardez-le avec amour ... il ne pourra que mieux s'en ressentir !

1. Respirer.
*voies aériennes libres: respiration par le nez.
*rythme et fréquence respiratoire corrects
*respiration calme, absence de bruit
*coloration rose des téguments et des extrémités

2.
Boire et manger.*cavité buccale propre et non lésée
*dentition de bonne qualité
*déglutition facile
*digestion sans problème
* heures et nombres des repas correspondants à l'âge et aux habitudes
*appétit permettant une courbe de croissance harmonieuse
*satiété
*plaisir lors des repas
*absence de signes de déshydratation
3.
Éliminer (urines et selles).*urines
-couleur jaune
-odeur non forte
-quantité correcte
-fréquence normale
-continence en lien l’âge et les habitudes
-sans douleur
*selles
-coloration brunâtre et odeur habituelle
-fréquence en lien avec âge et habitudes
-consistance correcte
-sans douleur
*transpiration
-quantité et odeur habituelle
4. Se mouvoir et maintenir une bonne posture
*pieds et jambes respectant position physiologique
*développement moteur ( s’assoit, se déplace, marche…) et préhension corrects en rapport avec l'âge
*autonomie respectée

5. Dormir, se reposer.
*sommeil de bonne qualité (endormissement facile, pas de réveils nocturnes, ni d'insomnies ou de cauchemars)
*sommeil en quantité suffisante en fonction de l'âge
*se sentir reposé
6. Se vêtir et se dévêtir.
*capacité d’autonomie dans l'habillage et le déshabillage
*vêtements propres
*vêtements adaptés à la température ambiante et à l'environnement
*taille adaptée
7. Avoir la température de son corps dans les limites de la normale.
*température du corps entre 36,5 et 37,5
*coloration rosée de la peau
8. Être propre, soigné et protéger ses téguments (tissus des revêtements externes du corps : épiderme, poils, cheveux, ongles, etc ..).
*cheveux propres et soignés
*oreilles, nez, yeux, dents propres
*haleine sans odeur
*mains et pieds soignés:ongles courts et propres
*bonne hygiène corporelle

9.
Éviter les dangers en maintenant son intégrité physique et psychique*règles de sécurité respectées
*bénéficier d’un entourage solide et empathique
*repères, règles, rythmes et rituels ( séparation, alimentation, sommeil, jeu)
*respect de son ou ses objets transitionnel(s)
*actions de parentalité

10. Communiquer avec ses semblables.
*parler
-communication non verbale:possibilité d'expression par les gestes , les mimiques, les sons et l'expression faciale
-communication verbale:débit normal, langage compréhensible, adapté a l'age, compréhension
*entendre
-audition normale
*voir
-acuité visuelle normale
*établir une relation
-comportement adapté avec les autres (pulsion/verbalisation)
11. Pouvoir agir selon ses croyances et ses valeurs.
*pouvoir pratiquer sa religion
*pouvoir vivre de façon conforme à ses valeurs ainsi qu’à celle de sa famille
*pouvoir vivre selon son individualité propre (intellect et sentiment)

12.
S'occuper en vue de se réaliser (et conserver l'estime de soi).*possibilité de créer avec plaisir, avec curiosité
*possibilité d'avoir des activités libres ou accompagnées qui procurent détente, satisfaction et image positive de soi
*autonomie respectée (laisser faire mais être là)
*prendre son temps

13. Se recréer (se divertir).
*possibilité physique et intellectuelle de se divertir
*possibilité d’accéder à son monde imaginaire

14. Apprendre.
*avoir la possibilité d'intégrer de nouvelles connaissances et de les restituer avec plaisir de façon adaptée.
 
Les 5 sens 
1/La Vue
2/L’Ouie
3/L’Odorat
4/Le Goût
5/Le Toucher
  Le 6ème sens :Perception par l’enfant de l’investissement réel de l’adulte

Court guide des maladies infantiles

Certaines affections sont incontournables, petite enfance oblige! Cependant, on peut au moins en diminuer la fréquence ou l'intensité. Pour cela, encore faut-il comprendre leur origine et reconnaître leurs signes distinctifs. Ce guide des maladies infantiles fait le point sur tout ce qui vous attend jusqu'à 7 ans.
Coqueluche
Ça s’attrape comment?
Due à une bactérie, la coqueluche touche les bébés pas encore vaccinés (le vaccin se fait normalement dès le 2e mois). Les adultes ou les grands enfants anciennement vaccinés et n’ayant pas eu d’injection de rappel sont souvent les vecteurs de la maladie. Chez eux, elle prend l’aspect d’une infection bronchique qui traîne avec des accès de toux très importants. Les signes qui ne trompent pas : Après 7 à 14 jours d’incubation, votre bébé semble faire un rhume tout à fait banal. Mais au lieu de s’améliorer rapidement, celui-ci laisse place, dans les 15 jours qui suivent, à des quintes de toux sèches et spasmodiques. Entre deux crises, l’enfant inspire profondément et bruyamment comme s’il manquait d’air. Il faut faire preuve de vigilance car la coqueluche peut être sévère chez le nourrisson et engendrer des problèmes respiratoires extrêmement graves. La toux persiste en moyenne pendant 5 semaines. Il n’y a pas de récidive. Ça se soigne comment? Le traitement repose sur la prise de corticoïdes, de broncho-dilatateurs, de sédatifs de la toux, voire d’antibiotiques lorsqu’on craint une surinfection, d’où la nécessité de consulter. En cas de quintes de toux asphyxiantes, le tout-petit est hospitalisé pour rester sous surveillance médicale.
Grippe
Ça s’attrape comment?
La grippe est due à trois types de virus très contagieux qui se transmettent par voie respiratoire. D’où la fréquence des épidémies. Les signes qui ne trompent pas : Particulièrement grognon et pleurnicheur, votre enfant affiche soudain une fièvre à 39 °C ou plus, des frissons et une grosse fatigue. Une inflammation concomitante des voies respiratoires hautes et basses pouvant s’y associer, beaucoup confondent grippe et rhino-pharyngite. Après 2 jours, la fièvre semble tomber, mais remonte quelques jours après, de sorte que la guérison n’intervient pas avant 8 jours. Ça se soigne comment? Pour enrayer un épisode grippal qui s’annonce, des solutions homéopathiques existent. Si elles s'avèrent insuffisantes, repos au lit, antipyrétiques (ibuprofène et paracétamol en alternance toutes les 4 heures) et sirop contre la toux sèche sont utiles, alors que les antibiotiques n’ont d’intérêt que dans le cas de surinfection bactérienne.
Laryngite
Ça s’attrape comment?
Un rhume mal soigné est souvent en cause, les agents microbiens de la rhino-pharyngite et de la laryngite étant les mêmes. Les signes qui ne trompent pas La laryngite entraîne une petite fièvre et un enrouement. En pleine nuit, l’enfant présente brutalement une toux rauque et semble gêné pour respirer. Attention, s’il se tient assis, présente une fièvre élevée (39-40°C), de vraies difficultés respiratoires et semble très abattu, c’est une épiglottite, la plus grave des laryngites. Appelez immédiatement le médecin et, en attendant, donnez à votre tout-petit un antipyrétique (ibuprofène et paracétamol en alternance) pour faire baisser la fièvre. Pour l’aider à respirer, il faut aussi humidifier l’air de la pièce où il se trouve (humidificateur, casserole d’eau très chaude…) ou l’installer dans la salle de bains où vous laisserez couler les robinets d’eau chaude. Ça se soigne comment? En cas de laryngite simple, calmez votre enfant et donnez-lui un antipyrétique s’il a de la fièvre. Puis appelez le médecin: seul un corticoïde (sur ordonnance) va permettre de diminuer rapidement l’inflammation du larynx. La guérison survient très vite, en 2-3 jours. Attention! N’obligez pas un enfant qui a des difficultés pour respirer à s’allonger, cela ne ferait qu’aggraver sa gêne.
Oreillons
Ça s’attrape comment?
Le coupable est un virus qui touche les plus de 2 ans par petites épidémies. Il faut un contact direct avec le malade pour qu’il y ait transmission. Les signes qui ne trompent pas : Après 3 semaines d’incubation, l’enfant a une fièvre élevée, des maux de tête et un gonflement des glandes salivaires situées juste sous les oreilles. Cette tuméfaction va mettre environ 10 jours pour régresser. Plus l’enfant est grand, plus il y a des risques de complications : méningite, méningo-encéphalite, pancréatite aiguë, orchite (atteinte des testicules). Aussi, la vaccination est recommandée dès 1 an pour les petits gardés en collectivité. On ne peut pas attraper deux fois les oreillons. Ça se soigne comment? Le médecin prescrit des antalgiques contre la douleur, et une alimentation liquide en cas de difficultés pour avaler. Luttez contre la fièvre avec les moyens habituels (ibuprofène et paracétamol en alternance) et mettez votre enfant au repos. Attention! Evitez tout contact avec d’autres petits non vaccinés (le vôtre sera d’ailleurs exclu de la crèche ou de l’école jusqu’à guérison).
Otite
Ça s’attrape comment?
L’otite est très souvent la conséquence d’un rhume mal soigné: le microbe responsable du rhume passe facilement des fosses nasales aux tympans par le biais de la trompe d’Eustache. Les signes qui ne trompent pas : La fièvre est anormalement élevée (autour de 38,5°C) pour un simple rhume. Le tympan est douloureux et l’enfant agité: en pleine nuit, il se met soudainement à pleurer comme s’il avait fait un cauchemar. Si vous constatez la présence d’un écoulement sur l’oreiller, c’est qu’il s’agit probablement d’une perforation spontanée du tympan. Attention, toute suspicion d’otite mérite un avis médical car si le processus inflammatoire continue d’évoluer, il s’ensuit une otite séreuse, souvent responsable d'une baisse de l'audition. Ca se soigne comment? Outre les mesures préconisées dans la rhinite, votre médecin va prescrire antibiotiques et anti-inflammatoires pendant 8 à 10 jours, temps nécessaire à la guérison. Attention! Jamais de gouttes dans les oreilles sans avis médical car si le tympan est perforé, cela peut entraîner des lésions des tissus sous-jacents.
Muguet
Ça s’attrape comment?
Le plus souvent, c’est un traitement antibiotique prolongé qui est en cause: le champignon qui vit normalement dans les muqueuses profite du déséquilibre de la flore digestive occasionné par l’antibiotique pour proliférer – les premiers signes apparaissent alors dans les semaines qui suivent –, au risque d’envahir tout le tube digestif. Parfois aussi, le bébé peut être contaminé au moment de l’accouchement si la maman présente une infection vaginale due à un champignon (Candida albicans). Les signes qui ne trompent pas : A l’intérieur de la bouche, le tout-petit présente une sorte d’enduit blanc granuleux (qui ne s’enlève pas, contrairement aux résidus de lait). En cas de propagation à tout le tube digestif, l’enfant manque d’appétit, ses selles sont molles et des plaques rouges apparaissent autour de l’anus. Ça se soigne comment? Un traitement antimycosique local et oral s’avère indispensable pendant une quinzaine de jours. Votre enfant pourra connaître un autre épisode dans sa vie car on ne s’immunise pas contre le muguet.
Attention!
N’utilisez pas des savons acides, ils favorisent le développement du champignon.
Roséole
Ça s’attrape comment?
au niveau du cou, du thorax et des membres. A ce stade, votre enfant a retrouvé la pleine forme!
Par contact avec un enfant lui-même atteint, le plus souvent à la crèche. Encore appelée "exanthème subit" ou "sixième maladie", la roséole d’origine virale (virus de la famille des herpès) touche avec prédilection les 6-36 mois et évolue par épidémie.
Les signes qui ne trompent pas : Après 5 à 15 jours d’incubation, le tout-petit est très abattu et a une forte fièvre. Le reste de l’examen est normal. Au bout de 3 jours, la fièvre disparaît et laisse parfois la place à une éruption Ça se soigne comment? Le seul risque étant celui de convulsions dues à la fièvre, on se contente de surveiller sa température et de prendre les mesures qu’il faut pour la faire descendre : bain de 1 à 2 °C en dessous de sa température, ibuprofène et paracétamol donnés en alternance toutes les 4 heures. Une fois qu’il a eu la roséole, votre enfant est immunisé.
Rougeole
Ça s’attrape comment?
Au contact direct d’un petit malade ou, plus exactement, des gouttelettes de sa salive ! Le virus, très contagieux, touche avec prédilection les 2-4 ans. Les signes qui ne trompent pas : Environ 10 jours après la contamination, l’enfant présente un rhume avec une fièvre élevée. A l’intérieur des joues, des taches rouges piquetées de points blancs apparaissent en regard des molaires. 14 jours après le contact avec le virus, surgissent des taches rouges de taille inégale, d’abord sur le visage, puis les épaules, le thorax, les membres supérieurs, le ventre et le bas du corps. Il faut attendre une semaine après la fin de l’éruption pour parler de guérison. Chez le nourrisson, les complications (otites, laryngite, atteinte pulmonaire, encéphalite) sont relativement fréquentes. Ça se soigne comment? Surveillez sa température et luttez contre la fièvre (bain, paracétamol et ibuprofène). Mettez-le au repos. Le médecin peut en outre prescrire un sirop antitussif, voire un désinfectant des voies respiratoires si nécessaire. Sauf exception, on ne peut attraper qu’une seule fois la rougeole dans sa vie.
Rubéole
Ça s’attrape comment?
La contamination se fait par voie aérienne, à proximité d’un petit malade. Ce dernier est contagieux assez longtemps: 8 jours avant et 10 jours après son éruption. La difficulté vient du fait que beaucoup de rubéoles passent inaperçues, faute de boutons : dans ce cas, le porteur du virus peut contaminer son entourage sans que personne ne s’en aperçoive… Les signes qui ne trompent pas : Après 7 à 15 jours d’incubation, une fièvre modérée (38-38,5 °C) et des ganglions situés au niveau du cou, de la base du crâne et des aisselles apparaissent. Puis, c’est au tour des taches rosées : d’abord sur le visage, puis sur le corps, sans ordre particulier et sans symétrie. Contrairement à la rougeole, les complications sont exceptionnelles chez l’enfant: 3-4 jours après l’éruption, il est donc sur pied et immunisé pour la vie. Ça se soigne comment? Comme pour la rougeole, on surveille la fièvre – que l’on traite si elle monte – et on met l’enfant au repos. Attention! La rubéole étant redoutable pour le foetus quand la future maman n’est pas immunisée, interdisez à vos amies qui attendent un bébé de voir votre enfant!
Varicelle
Ça s’attrape comment?
Tiré du site : http://cwdebuire.free.fr/ Due à un virus de la famille herpès, la varicelle s’attrape au contact d’un enfant, soit par inhalation de gouttelettes de salive, soit en touchant des vésicules qui ne sont pas encore sèches. Les signes qui ne trompent pas : Après 2 semaines d'incubation, la varicelle s'annonce par une fièvre modérée. Elle est suivie de poussées de vésicules qui démangent, d'abord au niveau du thorax, puis sur le reste du corps (cuir chevelu inclus). Les vésicules s'assèchent, se recouvrent de croûtes inesthétiques et finissent par tomber en 7 jours. La guérison se fait sous 2 semaines. L'immunité acquise empêche normalement le virus d'entraîner une nouvelle varicelle. En revanche, il peut provoquer un zona. Ça se soigne comment? On prescrit un antiseptique local pour désinfecter les vésicules et éviter une surinfection à l'origine de cicatrices. On donne aussi un sirop antihistaminique pour diminuer les démangeaisons. Attention! Evitez tout contact avec les femmes enceintes, surtout en fin de grossesse, car la varicelle est dangereuse pour le bébé!

Un lien interressant :
SOINS ESSENTIELS AU NOUVEAU - NE - Matériel  Malgache (Madagascar) mais très intéressant et pertinent…

Aucun commentaire:

Quels sont les besoins fondamentaux des nouveaux-nés?

Comme on les aime nos petits amours ! Comme on désire que tous leurs besoins soient bien comblés afin qu'ils débordent de bonheur et de joie ! Justement, quels sont leurs principaux besoins?
Dr Solter nous explique que les nouveaux-nés (de la naissance jusqu'à trois mois) ont très peu de besoins immédiats. En fait, il y en a principalement deux : les besoins reliés à l'inconfort physique : la faim, le froid... et les besoins de contacts physiques : le besoin d'être porté et de se sentir aimé. Bien sûr, le bébé a également besoin de mouvements, le besoin d'être touché, stimulé, il a besoin qu'on joue avec lui. Dr Solter ajoute que ces derniers besoins n'entraînent pas des pleurs chez les nouveaux-nés car ils ne les ressentent pas comme des malaises. Par contre, vers l'âge de trois mois, un bébé pleurera s'il s'ennuie ou s'il a besoin de stimulations : il y a donc une distinction à comprendre entre les besoins immédiats d'un nouveau-né et ceux des bébés à partir de l'âge de trois mois. Il faut absolument retenir qu'il est primordial de répondre rapidement aux pleurs de son enfant et le combler le plus adéquatement possible !
J'ouvre une parenthèse : est-ce que les bébés au Québec sont assez portés, est-ce qu'ils reçoivent assez de contacts physiques de leurs proches ? Est-ce que les différents gadgets mis sur le marché pour les divertir et les porter ne remplacent pas un peu la douce chaleur de maman ou papa ? Nous sommes loin des femmes d'Afrique qui portent leurs petits dans un sac ventral ou dorsal. Pourtant, n'est-ce pas une bonne façon de leur donner le plus de contacts physiques? Certains courants de pensées nous laissent croire que trop porter son bébé, c'est le gâter, c'est le rendre accroc et dépendant de nous. Non, c'est faux ! Comment un bébé peut-il faire une << overdose >> de l'amour et de la chaleur humaine de sa maman, de son papa ou de la personne qui s'en occupe principalement ? Bien au contraire ! Un bébé qui aura reçu beaucoup de chaleur humaine sera un petit bonhomme ou une petite bonne femme épanoui(e) et bien dans sa peau, il sera, en grandissant, plus confiant et par le fait même plus autonome dans ses nouveaux apprentissages car tous ses besoins auront été bien comblés. Il ne vivra pas avec un manque à gagner !
L'attachement parent/enfant est très important pour le bien-être et le bon développement du bébé et de l'enfant. Cet attachement est primordial aussi pour les parents car en étant affectivement liés à leur enfant, ils sont ainsi plus proches de leur bébé et mieux disposés à répondre efficacement à tous leurs besoins. Alors, prenez du temps de qualité avec votre poupon : portez-le, caressez-le, massez-le, parlez lui tendrement, regardez-le avec amour ... il ne pourra que mieux s'en ressentir !

1. Respirer.
*voies aériennes libres: respiration par le nez.
*rythme et fréquence respiratoire corrects
*respiration calme, absence de bruit
*coloration rose des téguments et des extrémités

2.
Boire et manger.*cavité buccale propre et non lésée
*dentition de bonne qualité
*déglutition facile
*digestion sans problème
* heures et nombres des repas correspondants à l'âge et aux habitudes
*appétit permettant une courbe de croissance harmonieuse
*satiété
*plaisir lors des repas
*absence de signes de déshydratation
3.
Éliminer (urines et selles).*urines
-couleur jaune
-odeur non forte
-quantité correcte
-fréquence normale
-continence en lien l’âge et les habitudes
-sans douleur
*selles
-coloration brunâtre et odeur habituelle
-fréquence en lien avec âge et habitudes
-consistance correcte
-sans douleur
*transpiration
-quantité et odeur habituelle
4. Se mouvoir et maintenir une bonne posture
*pieds et jambes respectant position physiologique
*développement moteur ( s’assoit, se déplace, marche…) et préhension corrects en rapport avec l'âge
*autonomie respectée

5. Dormir, se reposer.
*sommeil de bonne qualité (endormissement facile, pas de réveils nocturnes, ni d'insomnies ou de cauchemars)
*sommeil en quantité suffisante en fonction de l'âge
*se sentir reposé
6. Se vêtir et se dévêtir.
*capacité d’autonomie dans l'habillage et le déshabillage
*vêtements propres
*vêtements adaptés à la température ambiante et à l'environnement
*taille adaptée
7. Avoir la température de son corps dans les limites de la normale.
*température du corps entre 36,5 et 37,5
*coloration rosée de la peau
8. Être propre, soigné et protéger ses téguments (tissus des revêtements externes du corps : épiderme, poils, cheveux, ongles, etc ..).
*cheveux propres et soignés
*oreilles, nez, yeux, dents propres
*haleine sans odeur
*mains et pieds soignés:ongles courts et propres
*bonne hygiène corporelle

9.
Éviter les dangers en maintenant son intégrité physique et psychique*règles de sécurité respectées
*bénéficier d’un entourage solide et empathique
*repères, règles, rythmes et rituels ( séparation, alimentation, sommeil, jeu)
*respect de son ou ses objets transitionnel(s)
*actions de parentalité

10. Communiquer avec ses semblables.
*parler
-communication non verbale:possibilité d'expression par les gestes , les mimiques, les sons et l'expression faciale
-communication verbale:débit normal, langage compréhensible, adapté a l'age, compréhension
*entendre
-audition normale
*voir
-acuité visuelle normale
*établir une relation
-comportement adapté avec les autres (pulsion/verbalisation)
11. Pouvoir agir selon ses croyances et ses valeurs.
*pouvoir pratiquer sa religion
*pouvoir vivre de façon conforme à ses valeurs ainsi qu’à celle de sa famille
*pouvoir vivre selon son individualité propre (intellect et sentiment)

12.
S'occuper en vue de se réaliser (et conserver l'estime de soi).*possibilité de créer avec plaisir, avec curiosité
*possibilité d'avoir des activités libres ou accompagnées qui procurent détente, satisfaction et image positive de soi
*autonomie respectée (laisser faire mais être là)
*prendre son temps

13. Se recréer (se divertir).
*possibilité physique et intellectuelle de se divertir
*possibilité d’accéder à son monde imaginaire

14. Apprendre.
*avoir la possibilité d'intégrer de nouvelles connaissances et de les restituer avec plaisir de façon adaptée.
 
Les 5 sens 
1/La Vue
2/L’Ouie
3/L’Odorat
4/Le Goût
5/Le Toucher
  Le 6ème sens :Perception par l’enfant de l’investissement réel de l’adulte

Court guide des maladies infantiles

Certaines affections sont incontournables, petite enfance oblige! Cependant, on peut au moins en diminuer la fréquence ou l'intensité. Pour cela, encore faut-il comprendre leur origine et reconnaître leurs signes distinctifs. Ce guide des maladies infantiles fait le point sur tout ce qui vous attend jusqu'à 7 ans.
Coqueluche
Ça s’attrape comment?
Due à une bactérie, la coqueluche touche les bébés pas encore vaccinés (le vaccin se fait normalement dès le 2e mois). Les adultes ou les grands enfants anciennement vaccinés et n’ayant pas eu d’injection de rappel sont souvent les vecteurs de la maladie. Chez eux, elle prend l’aspect d’une infection bronchique qui traîne avec des accès de toux très importants. Les signes qui ne trompent pas : Après 7 à 14 jours d’incubation, votre bébé semble faire un rhume tout à fait banal. Mais au lieu de s’améliorer rapidement, celui-ci laisse place, dans les 15 jours qui suivent, à des quintes de toux sèches et spasmodiques. Entre deux crises, l’enfant inspire profondément et bruyamment comme s’il manquait d’air. Il faut faire preuve de vigilance car la coqueluche peut être sévère chez le nourrisson et engendrer des problèmes respiratoires extrêmement graves. La toux persiste en moyenne pendant 5 semaines. Il n’y a pas de récidive. Ça se soigne comment? Le traitement repose sur la prise de corticoïdes, de broncho-dilatateurs, de sédatifs de la toux, voire d’antibiotiques lorsqu’on craint une surinfection, d’où la nécessité de consulter. En cas de quintes de toux asphyxiantes, le tout-petit est hospitalisé pour rester sous surveillance médicale.
Grippe
Ça s’attrape comment?
La grippe est due à trois types de virus très contagieux qui se transmettent par voie respiratoire. D’où la fréquence des épidémies. Les signes qui ne trompent pas : Particulièrement grognon et pleurnicheur, votre enfant affiche soudain une fièvre à 39 °C ou plus, des frissons et une grosse fatigue. Une inflammation concomitante des voies respiratoires hautes et basses pouvant s’y associer, beaucoup confondent grippe et rhino-pharyngite. Après 2 jours, la fièvre semble tomber, mais remonte quelques jours après, de sorte que la guérison n’intervient pas avant 8 jours. Ça se soigne comment? Pour enrayer un épisode grippal qui s’annonce, des solutions homéopathiques existent. Si elles s'avèrent insuffisantes, repos au lit, antipyrétiques (ibuprofène et paracétamol en alternance toutes les 4 heures) et sirop contre la toux sèche sont utiles, alors que les antibiotiques n’ont d’intérêt que dans le cas de surinfection bactérienne.
Laryngite
Ça s’attrape comment?
Un rhume mal soigné est souvent en cause, les agents microbiens de la rhino-pharyngite et de la laryngite étant les mêmes. Les signes qui ne trompent pas La laryngite entraîne une petite fièvre et un enrouement. En pleine nuit, l’enfant présente brutalement une toux rauque et semble gêné pour respirer. Attention, s’il se tient assis, présente une fièvre élevée (39-40°C), de vraies difficultés respiratoires et semble très abattu, c’est une épiglottite, la plus grave des laryngites. Appelez immédiatement le médecin et, en attendant, donnez à votre tout-petit un antipyrétique (ibuprofène et paracétamol en alternance) pour faire baisser la fièvre. Pour l’aider à respirer, il faut aussi humidifier l’air de la pièce où il se trouve (humidificateur, casserole d’eau très chaude…) ou l’installer dans la salle de bains où vous laisserez couler les robinets d’eau chaude. Ça se soigne comment? En cas de laryngite simple, calmez votre enfant et donnez-lui un antipyrétique s’il a de la fièvre. Puis appelez le médecin: seul un corticoïde (sur ordonnance) va permettre de diminuer rapidement l’inflammation du larynx. La guérison survient très vite, en 2-3 jours. Attention! N’obligez pas un enfant qui a des difficultés pour respirer à s’allonger, cela ne ferait qu’aggraver sa gêne.
Oreillons
Ça s’attrape comment?
Le coupable est un virus qui touche les plus de 2 ans par petites épidémies. Il faut un contact direct avec le malade pour qu’il y ait transmission. Les signes qui ne trompent pas : Après 3 semaines d’incubation, l’enfant a une fièvre élevée, des maux de tête et un gonflement des glandes salivaires situées juste sous les oreilles. Cette tuméfaction va mettre environ 10 jours pour régresser. Plus l’enfant est grand, plus il y a des risques de complications : méningite, méningo-encéphalite, pancréatite aiguë, orchite (atteinte des testicules). Aussi, la vaccination est recommandée dès 1 an pour les petits gardés en collectivité. On ne peut pas attraper deux fois les oreillons. Ça se soigne comment? Le médecin prescrit des antalgiques contre la douleur, et une alimentation liquide en cas de difficultés pour avaler. Luttez contre la fièvre avec les moyens habituels (ibuprofène et paracétamol en alternance) et mettez votre enfant au repos. Attention! Evitez tout contact avec d’autres petits non vaccinés (le vôtre sera d’ailleurs exclu de la crèche ou de l’école jusqu’à guérison).
Otite
Ça s’attrape comment?
L’otite est très souvent la conséquence d’un rhume mal soigné: le microbe responsable du rhume passe facilement des fosses nasales aux tympans par le biais de la trompe d’Eustache. Les signes qui ne trompent pas : La fièvre est anormalement élevée (autour de 38,5°C) pour un simple rhume. Le tympan est douloureux et l’enfant agité: en pleine nuit, il se met soudainement à pleurer comme s’il avait fait un cauchemar. Si vous constatez la présence d’un écoulement sur l’oreiller, c’est qu’il s’agit probablement d’une perforation spontanée du tympan. Attention, toute suspicion d’otite mérite un avis médical car si le processus inflammatoire continue d’évoluer, il s’ensuit une otite séreuse, souvent responsable d'une baisse de l'audition. Ca se soigne comment? Outre les mesures préconisées dans la rhinite, votre médecin va prescrire antibiotiques et anti-inflammatoires pendant 8 à 10 jours, temps nécessaire à la guérison. Attention! Jamais de gouttes dans les oreilles sans avis médical car si le tympan est perforé, cela peut entraîner des lésions des tissus sous-jacents.
Muguet
Ça s’attrape comment?
Le plus souvent, c’est un traitement antibiotique prolongé qui est en cause: le champignon qui vit normalement dans les muqueuses profite du déséquilibre de la flore digestive occasionné par l’antibiotique pour proliférer – les premiers signes apparaissent alors dans les semaines qui suivent –, au risque d’envahir tout le tube digestif. Parfois aussi, le bébé peut être contaminé au moment de l’accouchement si la maman présente une infection vaginale due à un champignon (Candida albicans). Les signes qui ne trompent pas : A l’intérieur de la bouche, le tout-petit présente une sorte d’enduit blanc granuleux (qui ne s’enlève pas, contrairement aux résidus de lait). En cas de propagation à tout le tube digestif, l’enfant manque d’appétit, ses selles sont molles et des plaques rouges apparaissent autour de l’anus. Ça se soigne comment? Un traitement antimycosique local et oral s’avère indispensable pendant une quinzaine de jours. Votre enfant pourra connaître un autre épisode dans sa vie car on ne s’immunise pas contre le muguet.
Attention!
N’utilisez pas des savons acides, ils favorisent le développement du champignon.
Roséole
Ça s’attrape comment?
au niveau du cou, du thorax et des membres. A ce stade, votre enfant a retrouvé la pleine forme!
Par contact avec un enfant lui-même atteint, le plus souvent à la crèche. Encore appelée "exanthème subit" ou "sixième maladie", la roséole d’origine virale (virus de la famille des herpès) touche avec prédilection les 6-36 mois et évolue par épidémie.
Les signes qui ne trompent pas : Après 5 à 15 jours d’incubation, le tout-petit est très abattu et a une forte fièvre. Le reste de l’examen est normal. Au bout de 3 jours, la fièvre disparaît et laisse parfois la place à une éruption Ça se soigne comment? Le seul risque étant celui de convulsions dues à la fièvre, on se contente de surveiller sa température et de prendre les mesures qu’il faut pour la faire descendre : bain de 1 à 2 °C en dessous de sa température, ibuprofène et paracétamol donnés en alternance toutes les 4 heures. Une fois qu’il a eu la roséole, votre enfant est immunisé.
Rougeole
Ça s’attrape comment?
Au contact direct d’un petit malade ou, plus exactement, des gouttelettes de sa salive ! Le virus, très contagieux, touche avec prédilection les 2-4 ans. Les signes qui ne trompent pas : Environ 10 jours après la contamination, l’enfant présente un rhume avec une fièvre élevée. A l’intérieur des joues, des taches rouges piquetées de points blancs apparaissent en regard des molaires. 14 jours après le contact avec le virus, surgissent des taches rouges de taille inégale, d’abord sur le visage, puis les épaules, le thorax, les membres supérieurs, le ventre et le bas du corps. Il faut attendre une semaine après la fin de l’éruption pour parler de guérison. Chez le nourrisson, les complications (otites, laryngite, atteinte pulmonaire, encéphalite) sont relativement fréquentes. Ça se soigne comment? Surveillez sa température et luttez contre la fièvre (bain, paracétamol et ibuprofène). Mettez-le au repos. Le médecin peut en outre prescrire un sirop antitussif, voire un désinfectant des voies respiratoires si nécessaire. Sauf exception, on ne peut attraper qu’une seule fois la rougeole dans sa vie.
Rubéole
Ça s’attrape comment?
La contamination se fait par voie aérienne, à proximité d’un petit malade. Ce dernier est contagieux assez longtemps: 8 jours avant et 10 jours après son éruption. La difficulté vient du fait que beaucoup de rubéoles passent inaperçues, faute de boutons : dans ce cas, le porteur du virus peut contaminer son entourage sans que personne ne s’en aperçoive… Les signes qui ne trompent pas : Après 7 à 15 jours d’incubation, une fièvre modérée (38-38,5 °C) et des ganglions situés au niveau du cou, de la base du crâne et des aisselles apparaissent. Puis, c’est au tour des taches rosées : d’abord sur le visage, puis sur le corps, sans ordre particulier et sans symétrie. Contrairement à la rougeole, les complications sont exceptionnelles chez l’enfant: 3-4 jours après l’éruption, il est donc sur pied et immunisé pour la vie. Ça se soigne comment? Comme pour la rougeole, on surveille la fièvre – que l’on traite si elle monte – et on met l’enfant au repos. Attention! La rubéole étant redoutable pour le foetus quand la future maman n’est pas immunisée, interdisez à vos amies qui attendent un bébé de voir votre enfant!
Varicelle
Ça s’attrape comment?
Tiré du site : http://cwdebuire.free.fr/ Due à un virus de la famille herpès, la varicelle s’attrape au contact d’un enfant, soit par inhalation de gouttelettes de salive, soit en touchant des vésicules qui ne sont pas encore sèches. Les signes qui ne trompent pas : Après 2 semaines d'incubation, la varicelle s'annonce par une fièvre modérée. Elle est suivie de poussées de vésicules qui démangent, d'abord au niveau du thorax, puis sur le reste du corps (cuir chevelu inclus). Les vésicules s'assèchent, se recouvrent de croûtes inesthétiques et finissent par tomber en 7 jours. La guérison se fait sous 2 semaines. L'immunité acquise empêche normalement le virus d'entraîner une nouvelle varicelle. En revanche, il peut provoquer un zona. Ça se soigne comment? On prescrit un antiseptique local pour désinfecter les vésicules et éviter une surinfection à l'origine de cicatrices. On donne aussi un sirop antihistaminique pour diminuer les démangeaisons. Attention! Evitez tout contact avec les femmes enceintes, surtout en fin de grossesse, car la varicelle est dangereuse pour le bébé!

Un lien interressant :
SOINS ESSENTIELS AU NOUVEAU - NE - Matériel  Malgache (Madagascar) mais très intéressant et pertinent…

Aucun commentaire:

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!