Translate

Météo

MeteoMedia

19 déc. 2011

La maman après l’accouchement

Les petits malaises suivant l'accouchement

Résultat d’images pour pregnant womenVotre corps a besoin d’au moins six semaines pour se rétablir après l’accouchement. Au cours des semaines qui suivent la naissance du bébé, il est fréquent de ressentir certains malaises. Le médecin ou l’infirmière vous a peut-être expliqué comment soulager ces inconforts. Vous trouverez ci-dessous une liste de malaises qui peuvent survenir après l’accouchement et des conseils pour soulager la douleur qu’ils peuvent entraîner.

Tranchées

Après la délivrance du placenta, l’utérus se resserre jusqu’à avoir la taille d’un pamplemousse. Au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement, il continue de se rétracter pour reprendre la taille qu’il avait avant la grossesse. Ce processus s’appelle « involution utérine ». Lors de la rétraction de l’utérus, vous ressentirez peut-être des crampes au bas de l’abdomen ou du dos; c’est ce qu’on appelle les « tranchées ». Elles peuvent durer pendant plusieurs jours après l’accouchement.



Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Prenez fréquemment une douche chaude.
  • Résultat d’images pour douche femme
    Couchez-vous sur le ventre en plaçant un oreiller sous votre ventre, de façon à faire pression sur le bas de votre estomac. Les femmes ayant subi une césarienne peuvent également se coucher sur le ventre sans crainte de nuire à la cicatrisation de l’incision.
  • Appliquez un coussin chauffant sur votre bas-ventre ou le bas de votre dos. Soulagez votre vessie; lorsqu’elle est pleine, la vessie exerce une pression sur l’utérus et peut causer des crampes.
  • Les mères qui allaitent peuvent ressentir des tranchées plus vives lorsqu’elles donnent le sein. Essayez de prendre des analgésiques une heure avant d’allaiter.
* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.

Douleur périnéale

Après un accouchement vaginal, il est normal de ressentir une certaine douleur. Le périnée est la région entourant le vagin. La douleur au périnée est causée par l’étirement, la contusion et l’enflure des muscles pendant l’accouchement. Il est possible qu’on ait dû vous faire des points de suture en raison d’une déchirure du périnée ou d’une épisiotomie (incision pratiquée pour faciliter la sortie du bébé). Les points de suture peuvent tirer, piquer ou faire mal. Un analgésique peut soulager ces malaises.
Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Mettez un sac de glace sur la région douloureuse. La glace favorise le soulagement de la douleur et réduit l’enflure.
  • Utilisez les vaporisateurs et les crèmes médicamenteux qui vous ont été prescrits.
  • Prenez deux à trois bains de siège par jour.
  • Lorsque vous devez vous asseoir, employez un coussin en forme d’anneau ou encore un coussin mou.

* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.

Douleurs abdominales

Si vous avez subi une césarienne, il est normal que vous ressentiez des douleurs abdominales. La douleur est habituellement attribuable à l’incision, qui peut tirer, piquer ou faire mal. Cette dernière est souvent plus sensible les premiers jours suivant la naissance du bébé. Il est normal qu’un liquide rosé s’écoule de l’incision. Si l’écoulement n’arrête pas, consultez un médecin. La douleur due aux gaz constitue également un malaise pouvant survenir après une césarienne; elle survient généralement d’un à deux jours après la naissance du bébé.
Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Déplacez-vous. Changez souvent de position.
  • Faites fréquemment des promenades de cinq à dix minutes.
  • Évitez de consommer des boissons gazéifiées ou très froides ou encore des aliments qui vous causent des gaz. Ne buvez pas à l’aide d’une paille.

* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.


Constipation

La réduction du tonus musculaire abdominal, les hémorroïdes, la chirurgie et les points de suture peuvent tous causer de la constipation. Il est normal de ne pas aller à la selle au cours des deux ou trois jours suivant l’accouchement.
Conseils pour vous soulager :
  • Ayez une alimentation riche en fibres – grains entiers, fruits et légumes.
  • Buvez de huit à dix verres de liquide par jour.
  • Si votre médecin le recommande, prenez un laxatif émollient.
  • Si vous n’avez pas fait de selle dans les sept jours qui suivent l’accouchement, parlez-en à un médecin.

Difficulté à uriner

Vous pouvez avoir de la difficulté à uriner immédiatement après avoir donné naissance à votre bébé. Certaines mères ayant accouché par voie vaginale peuvent présenter une enflure autour du vagin et de l’urètre, qui peut rendre le passage de l’urine difficile. Certaines femmes ayant accouché par césarienne peuvent avoir de la difficulté à uriner après le retrait de la sonde (tube de plastique permettant à l’urine de s’écouler). Vous pouvez ressentir des crampes si votre vessie est trop pleine. Quelques jours après l’accouchement, vous remarquerez peut-être que vous urinez en grande quantité; vos reins contribuent à éliminer les liquides conservés pendant la grossesse.
Conseils pour vous soulager :
  • Buvez de huit à dix verres d’eau par jour.

Conseils pour favoriser la relaxation de l’urètre lorsque vous urinez :
  • Respirez lentement et profondément.
  • Faites couler l’eau du robinet. Le son de l’eau qui coule peut favoriser la relaxation de l’urètre.
  • Versez de l’eau tiède sur votre périnée.
  • Plongez vos mains dans l’eau tiède.




Restez à l’affût des signes d’infection et consultez un médecin ou une infirmière dès que possible si vous présentez l’un des symptômes suivants :
  • Douleur ou sensation de brûlure lorsque vous urinez.
  • Écoulement de l’urine en petites quantités.
  • Présence de sang dans l’urine.
  • Frissons.
  • Fièvre.
  • Douleur au bas de l’abdomen ou du dos.
 Sensibilité des seins
De trois à cinq jours après avoir accouché, vos seins peuvent enfler alors que la production de lait augmente. Cette enflure, qu’on appelle « engorgement », peut être inconfortable. Il est possible que du lait s’écoule de vos mamelons à l’occasion.
Si vous allaitez :
  • Allaitez votre bébé au moins huit fois par jour.
  • Portez un soutien-gorge de maintien ferme bien ajusté.
  • Consultez votre médecin ou un spécialiste de l’allaitement si l’engorgement persiste.

Si vous nourrissez votre bébé au biberon :
  • Portez un soutien-gorge de maintien ferme bien ajusté.
  • Placez un sac de glace sous chaque aisselle afin de diminuer la douleur et l’enflure.
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin.
  • Évitez de faire couler de l’eau chaude sur vos seins.
  • Évitez de toucher fréquemment vos seins.
  • L’engorgement disparaît généralement en quelques jours. Il n’existe aucun médicament sécuritaire pour tarir les seins.


Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont causées par la dilatation de veines du rectum. Elles peuvent être attribuables à la prise de poids pendant la grossesse ou le travail pendant l’accouchement. Il est possible que les hémorroïdes entraînent une certaine sensibilité autour du rectum, qui peut vous empêcher de vous asseoir sans douleur. Les hémorroïdes disparaissent habituellement six semaines après l’accouchement.
Conseils pour vous soulager :
  • Favorisez la réduction de l’enflure à l’aide d’un sac de glace.
  • Utilisez les vaporisateurs et les onguents médicamenteux qui vous ont été prescrits.
  • Prenez deux à trois bains de siège chauds ou tièdes par jour.
  • Assoyez-vous sur un coussin mou ou un coussin en forme d’anneau.
  • Suivez les conseils donnés dans la rubrique sur la constipation afin que vos selles restent molles et que le passage des selles soit moins douloureux.


Fatigue

Après l’accouchement commence habituellement une période au cours de laquelle vous vous sentez excitée et pleine d’énergie. Cette période dure environ un à deux jours. Toutefois, vous ressentirez tôt ou tard une fatigue physique et mentale entraînée par le travail de l’accouchement et les soins à donner au nouveau-né. La fatigue peut également être causée par des changements physiques et hormonaux, l’adaptation émotionnelle à la maternité et le manque de sommeil.
Conseils pour être reposée :
  • Limitez les activités fatigantes comme la montée fréquente d’escaliers.
  • Ne soulevez pas les objets plus lourds que votre bébé.
  • Chaque fois que cela vous est possible, assoyez-vous pour travailler. Si vous êtes trop active, vos lochies (pertes vaginales) pourraient être plus importantes.
  • Reposez-vous le plus possible. Faites une sieste lorsque le bébé dort.
  • Acceptez l’aide qu’on vous offre.
  • Mangez sainement.
  • Limitez les visites et les conversations téléphoniques si vous avez besoin de repos.
  • Offrez-vous quelque chose de spécial, comme sortir pour aller manger, aller chez le coiffeur ou vous faire faire les ongles.


Sueurs nocturnes

Quelques semaines après votre accouchement, les modifications rapides et radicales qu’a subi votre organisme depuis cette période vont s’estomper. Il est possible que vos mains, vos jambes et vos pieds restent enflés pendant quelques mois. Certaines femmes ont des sueurs nocturnes pendant quelques semaines. Lorsque celles-ci se produisent, vous vous réveillerez peut-être trempée, en pleine nuit, et aurez besoin de changer vos vêtements. Ces sueurs ne sont pas liées à l’allaitement, mais à des fluctuations hormonales.

Perte de cheveux

Une autre des manifestations imprévues qui peuvent survenir dans les six à 12 semaines après l’accouchement, est la perte d’une certaine quantité de cheveux. Quoiqu’elle soit rarement importante, elle peut continuer pendant plusieurs mois. La perte de cheveux se produit tant chez les femmes qui allaitent que chez celles qui donnent le biberon. Elle est aussi causée par l’action des hormones, qui font passer les follicules pileux de la phase de croissance (pendant la grossesse) à la phase de repos.

Quand faut-il consulter un médecin?

Alors que certains malaises sont courants après la grossesse, certains troubles doivent être évalués par un médecin. Si vous présentez l’un des troubles décrits ci-dessous, ou si vous êtes inquiète quant à votre état, prenez votre température et appelez immédiatement un médecin.
  • Saignements abondants. Il n’est pas normal de présenter des saignements abondants ou qui contiennent des caillots. Vos pertes seront d’abord rouges à rosées pour devenir brunes, puis transparentes. Elles se poursuivront pendant deux à quatre semaines. Les saignements qui se produisent un mois ou plus après l’accouchement sont probablement vos règles. Si des caillots rouge clair passent ou si vous devez changer votre serviette hygiénique plus d’une fois toutes les deux heures, vos saignements sont jugés abondants.
  • Frissons et fièvre – température de 38 °C (101 °F) ou plus
  • Mictions (passages de l’urine) fréquentes et douloureuses
  • Présence de sang dans l’urine
  • Enflure des jambes ou des pieds ou douleur à ces membres
  • Étourdissements, maux de tête ou vue embrouillée
  • Endolorissement des seins ou douleur aux seins ou présence de plaques ou de lignes rouges
  • Douleur intense et persistante à l’abdomen, au vagin ou dans la région des points de suture
  • Vomissements
  • Pertes vaginales malodorantes
  • Écoulement provenant d’une incision ou ouverture soudaine de celle-ci
  • Sentiment d’incapacité à prendre soins de vous-même et du bébé (les pleurs excessifs, la colère et le sentiment d’être dépassée sont tous des signes de difficulté à s’adapter au nouveau mode de vie)

Si vous avez des questions ou des inquiétudes, communiquez avec votre médecin ou une infirmière. Ils seront heureux de vous aider.

L'examen médical suivant l'accouchement

De quatre à six semaines après l’accouchement, vous aurez fort probablement un rendez-vous chez le médecin pour vérifier que votre corps se remet bien. Si vous avez subi une césarienne, il est possible que vous voyiez le médecin avant.

Examen physique général

Cette partie de l’examen comprend les interventions suivantes :
  • Mesure de votre poids. La femme revient à son poids d’avant la grossesse environ six mois après avoir accouché. La période suivant l’accouchement n’est pas un temps propice pour suivre un régime. Ayez une alimentation saine, équilibrée et faible en gras. Pour avoir de plus amples renseignements sur la perte de poids après avoir eu un bébé, parlez à un professionnel de la santé; il pourra vous donner des conseils sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour perdre du poids.
  • Mesure de votre tension artérielle. Pendant la grossesse, il se peut que votre tension artérielle augmente. À la fin de la sixième semaine suivant l’accouchement, la tension artérielle revient habituellement aux valeurs d’avant la grossesse.
  • Examen des seins. Il est important que vos seins soient examinés afin de déceler la présence de masses et de troubles liés aux mamelons. Votre médecin peut vous montrer comment examiner vous-même vos seins. Il est important de procéder à un auto-examen des seins chaque mois. Si vous nourrissez votre enfant au biberon, vos seins reprendront leur taille et leur forme habituelles en quatre à six semaines. Vous devez toutefois continuer de les examiner régulièrement afin de détecter toute modification de ceux-ci. Si vous allaitez, vos seins peuvent être encore pleins et fermes six semaines après l’accouchement. Les examiner chaque jour afin de déceler les bosses ou les canaux bouchés peut contribuer à prévenir l’inconfort et l’infection.
  • Examen de l’incision abdominale. Si vous avez subi une césarienne ou que vos trompes ont été ligaturées, on a pratiqué une incision sur votre ventre. Votre médecin examinera cette dernière afin de vérifier qu’elle est complètement cicatrisée.

Examen pelvien
Cette partie de la visite est un examen interne qui vise à évaluer l’état des ovaires, de l’utérus, du col utérin (canal menant à l’utérus) et du vagin. Votre médecin vérifiera également que votre périnée (région entourant le vagin) guérit bien. En premier lieu, il examinera votre périnée, soit les régions entourant le vagin, l’urètre et le rectum. Ensuite, il procèdera à l’examen interne, soit l’examen visuel du vagin et du col. Pour ce faire, le médecin utilisera un speculum. La dernière partie de l’examen consiste à vérifier l’état de l’utérus et des ovaires. Il en palpera la forme et la taille. Les saignements vaginaux, ou lochies, cessent habituellement au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement. Les saignements qui se produisent un mois après la naissance du bébé sont généralement les règles.

Période de questions

Après les examens, votre médecin vous dira si votre corps se remet bien de l’accouchement. Ce moment est propice pour poser vos questions. Vous avez peut-être certaines inquiétudes quant à votre retour au travail, à la pratique d’exercices physiques, aux moyens contraceptifs ou à votre santé en général. Avant votre rendez-vous, écrivez les questions que vous aimeriez poser au médecin. Revoyez-les avec lui lors du rendez-vous.

L'adaptation à la vie avec un bébé

Donner naissance à un enfant demande beaucoup d’énergie. Lorsque le nouveau-né arrive à la maison, les habitudes qui composaient votre mode de vie disparaissent.

Les exigences de la vie quotidienne

Afin d’être capable de prendre le repos dont vous avez besoin, vous devez être consciente du fait que votre bébé n’a pas besoin que votre attention soit centrée sur lui chaque seconde, par exemple lorsqu’il est mis de façon sécuritaire dans son berceau ou son parc. En partageant les soins du nourrisson et les tâches ménagères nécessaires avec votre conjoint, ou d’autres membres de la famille ou des aidants, vous pourrez récupérer votre énergie en temps et lieu. Cette entraide vous aidera à vous sentir bien par rapport à vous-même et à votre bébé.
Les femmes qui élèvent seules leurs enfants devraient essayer de créer des contacts avec d’autres personnes afin d’y trouver du soutien psychologique et de l’aide en cas d’urgence. Partager votre expérience avec un groupe de soutien pour parents seuls, des fournisseurs de soins pédiatriques, des voisins, des membres de la famille et des amis peut être rassurant. L’interaction avec d’autres adultes peut également élargir le sentiment d’appartenance de votre bébé.

L’ambivalence des émotions

Tant la mère que le père peut ressentir des émotions ambivalentes au sujet de la maternité et de la paternité en général. Les parents peuvent avoir de la difficulté à accepter la perte de leur indépendance, et se sentir coupables de ce sentiment. Certains peuvent être déçus de la façon dont ils remplissent leur rôle de parent. Ces sentiments sont courants. Vous pouvez vous rassurer en sachant qu’il n’existe pas de parents, ni même de bébés, parfaits.
Maman et papa peuvent créer une façon toute personnelle d’être parents grâce à leur écoute, leur apprentissage et leur façon d’être honnêtes envers eux-mêmes et les autres. Ils peuvent tirer avantage de leurs forces et tirer des leçons de leurs limites.
Si vous vous sentez désemparée par rapport à votre enfant ou à vous-même, l’un des meilleurs remèdes est d’en parler à une amie qui vit les mêmes expériences que vous. Vous réaliserez que vous n’êtes pas seule dans cette situation, que tous les parents vivent des moments difficiles et que d’en discuter peut vous procurer du soulagement. Vous pouvez communiquer avec Parents anonymes ou une ligne d’aide en cas de crise ou encore un centre d’aide en santé mentale (consultez les Pages jaunes sous la rubrique « Santé mentale »); en les appelant, vous trouverez immédiatement l’aide et l’écoute dont vous avez besoin.

La sexualité après la naissance du bébé

Prendre soin d’un nouveau-né demande beaucoup, et vous n’avez peut-être pas envie d’avoir des relations sexuelles. Discutez de ces sentiments avec votre conjoint. Prendre assez de repos, être soutenue émotionnellement et avoir une alimentation bien équilibrée peut vous aider à augmenter votre niveau d’énergie.

La dépression post-partum

La majorité des nouvelles mamans vivent toute une gamme d’émotions intenses après la naissance de leur enfant, en raison de changements hormonaux et d’un épuisement physique. Parfois, il s’agit de sentiments de tristesse, de peur, de colère ou d’anxiété. Environ les deux tiers des nouvelles mamans vivent une déprime, qui commence à peu près trois jours après l’accouchement. Ces femmes peuvent présenter une humeur changeante, être tristes ou pleurer facilement. Elles peuvent également se sentir dépassées par la responsabilité de prendre soin de leur nouveau-né. Ces sentiments, parfois appelés « syndrome du troisième jour » ou « baby blues », durent habituellement de quelques heures à une semaine environ, puis disparaissent sans qu’aucun traitement ne soit nécessaire.
Cependant, il arrive que certaines femmes présentent un désespoir, une tristesse et une anxiété intenses qui les empêchent de fonctionner normalement. Lorsque ces sentiments deviennent extrêmes et qu’ils persistent pendant plus de quelques jours, ils peuvent être un signe d’un trouble plus grave, appelé dépression post-partum ou postnatale. Il est possible que la nouvelle maman doive consulter un psychologue et recevoir un traitement. Si vous vous sentez submergée par ces sentiments ou s’ils durent pendant plus d’une semaine, consultez votre médecin.

Reprise des activités sexuelles

Recommencer à avoir des relations sexuelles après la naissance de votre bébé vous inquiète peut-être. Le fait d’être maintenant un parent ne vous empêche pas d’être aussi une partenaire amoureuse. Toutefois, votre organisme subit de nombreuses modifications pendant la période suivant l’accouchement, et les relations sexuelles pourraient entraîner certains inconforts au début.
Votre corps a besoin de temps pour se rétablir. Demandez à votre médecin quel est le meilleur temps pour recommencer à avoir des relations sexuelles. La reprise des activités sexuelles peut habituellement s’effectuer après l’arrêt des saignements vaginaux (lochies) et lorsque les points de suture sont guéris. La guérison de l’utérus, du col utérin et du vagin s’effectue au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement.

Sécheresse vaginale

Votre organisme a besoin d’une hormone, l’œstrogène, pour établir la lubrification du vagin lors des relations sexuelles. Après l’accouchement, votre taux d’œstrogène est faible, et les relations sexuelles peuvent être inconfortables. Pendant l’allaitement, les taux d’œstrogène restent bas. L’emploi d’un lubrifiant à base d’eau peut réduire l’inconfort.

Sensibilité des seins

Si vos seins sont sensibles, dites-le à votre conjoint. Demandez-lui de ne pas toucher vos seins pendant la période suivant l’accouchement si vous nourrissez votre bébé au biberon, car le toucher stimule la production de lait maternel. Si vous allaitez, donnez le sein au bébé une heure avant d’avoir une relation sexuelle.

La vie familiale

Parlez ouvertement de vos sentiments avec vos amis proches, votre famille et particulièrement avec votre conjoint. Soyez aussi attentive envers lui que vous aimeriez qu’il le soit avec vous. Vous avez le temps de vous habituer à vos nouveaux rôles. Soyez donc conciliants envers les défauts et attentifs aux besoins de l’un et de l’autre; la grossesse renforcera le lien qui vous unit comme rien d’autre ne peut le faire.

Contraception

Lorsque vous décidez d’avoir des relations sexuelles, choisissez une méthode contraceptive efficace. Il est important de discuter de contraception avec votre conjoint avant l’arrivée du bébé. Vous pouvez devenir enceinte au cours du premier mois suivant l’accouchement. L’allaitement ne prévient pas la grossesse. Demandez de plus amples renseignements à votre médecin sur les méthodes contraceptives à utiliser après l’accouchement.
Papa en devenir
La paternité commence elle aussi longtemps avant la naissance du bébé. Devenir un père qui s’investit peut être l’une des meilleures mises à l’épreuve du caractère d’un homme. Cela peut être effrayant et excitant tout à la fois. Pour son propre bénéfice et celui des autres, le père en devenir devrait être étroitement lié à tout ce qui se passe autour de lui. La participation et la collaboration permettent d’atténuer la peur et l’appréhension, tout en établissant une base solide pour la création d’une famille aimante dont la relation entre les membres est saine.
Conseils pour les pères
Papa, le meilleur copilote qui soit!
Dans son nouveau rôle, papa prend vraiment son envol lorsqu’il s’occupe du bébé et qu’il vous apporte son appui. Il traversera assurément des zones de turbulence, mais il parviendra toujours à toucher terre sans problème. Offrez-lui votre soutien et dites-lui que tout ira bien. Encouragez-le à participer aux activités plaisantes et faites-lui comprendre que son amour peut s’exprimer de diverses façons, entre autres :
  • donner le bain et le biberon au bébé;
  • profiter des changements de couche pour « jaser » et jouer avec bébé;
  • faire une partie des tâches de nuit;
  • sortir avec bébé;
  • bercer et masser bébé, lui chanter des chansons;
  • participer aux soins de santé de bébé;
  • accorder une attention particulière à maman.
Frère et sœur en devenir
Résultat d’images pour frere et soeur bebeSi vous avez déjà des enfants, faites-les prendre part à la grossesse et à la vie avec le nouveau-né. Vous ne souhaitez pas qu’ils se sentent abandonnés. Afin de prévenir des problèmes futurs, comme la rivalité entre frères et sœurs, rassurez vos enfants en leur disant et en leur démontrant qu’ils sont aimés et en les faisant participer aux préparatifs en vue de l’arrivée du bébé.






1 commentaire:

Mira a dit…

merci pour ce guide très complet et détaillé pour l'après accouchement.
Toutes les questions sont traitées précisément, le tout sur une seule page, je garde cet article en bookmark! ;)

La maman après l’accouchement

Les petits malaises suivant l'accouchement

Résultat d’images pour pregnant womenVotre corps a besoin d’au moins six semaines pour se rétablir après l’accouchement. Au cours des semaines qui suivent la naissance du bébé, il est fréquent de ressentir certains malaises. Le médecin ou l’infirmière vous a peut-être expliqué comment soulager ces inconforts. Vous trouverez ci-dessous une liste de malaises qui peuvent survenir après l’accouchement et des conseils pour soulager la douleur qu’ils peuvent entraîner.

Tranchées

Après la délivrance du placenta, l’utérus se resserre jusqu’à avoir la taille d’un pamplemousse. Au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement, il continue de se rétracter pour reprendre la taille qu’il avait avant la grossesse. Ce processus s’appelle « involution utérine ». Lors de la rétraction de l’utérus, vous ressentirez peut-être des crampes au bas de l’abdomen ou du dos; c’est ce qu’on appelle les « tranchées ». Elles peuvent durer pendant plusieurs jours après l’accouchement.



Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Prenez fréquemment une douche chaude.
  • Résultat d’images pour douche femme
    Couchez-vous sur le ventre en plaçant un oreiller sous votre ventre, de façon à faire pression sur le bas de votre estomac. Les femmes ayant subi une césarienne peuvent également se coucher sur le ventre sans crainte de nuire à la cicatrisation de l’incision.
  • Appliquez un coussin chauffant sur votre bas-ventre ou le bas de votre dos. Soulagez votre vessie; lorsqu’elle est pleine, la vessie exerce une pression sur l’utérus et peut causer des crampes.
  • Les mères qui allaitent peuvent ressentir des tranchées plus vives lorsqu’elles donnent le sein. Essayez de prendre des analgésiques une heure avant d’allaiter.
* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.

Douleur périnéale

Après un accouchement vaginal, il est normal de ressentir une certaine douleur. Le périnée est la région entourant le vagin. La douleur au périnée est causée par l’étirement, la contusion et l’enflure des muscles pendant l’accouchement. Il est possible qu’on ait dû vous faire des points de suture en raison d’une déchirure du périnée ou d’une épisiotomie (incision pratiquée pour faciliter la sortie du bébé). Les points de suture peuvent tirer, piquer ou faire mal. Un analgésique peut soulager ces malaises.
Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Mettez un sac de glace sur la région douloureuse. La glace favorise le soulagement de la douleur et réduit l’enflure.
  • Utilisez les vaporisateurs et les crèmes médicamenteux qui vous ont été prescrits.
  • Prenez deux à trois bains de siège par jour.
  • Lorsque vous devez vous asseoir, employez un coussin en forme d’anneau ou encore un coussin mou.

* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.

Douleurs abdominales

Si vous avez subi une césarienne, il est normal que vous ressentiez des douleurs abdominales. La douleur est habituellement attribuable à l’incision, qui peut tirer, piquer ou faire mal. Cette dernière est souvent plus sensible les premiers jours suivant la naissance du bébé. Il est normal qu’un liquide rosé s’écoule de l’incision. Si l’écoulement n’arrête pas, consultez un médecin. La douleur due aux gaz constitue également un malaise pouvant survenir après une césarienne; elle survient généralement d’un à deux jours après la naissance du bébé.
Conseils pour vous soulager :
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin*.
  • Déplacez-vous. Changez souvent de position.
  • Faites fréquemment des promenades de cinq à dix minutes.
  • Évitez de consommer des boissons gazéifiées ou très froides ou encore des aliments qui vous causent des gaz. Ne buvez pas à l’aide d’une paille.

* Si vous allaitez, dites-le à votre médecin afin qu’il puisse vous prescrire des médicaments qui ne nuisent pas à l’allaitement.


Constipation

La réduction du tonus musculaire abdominal, les hémorroïdes, la chirurgie et les points de suture peuvent tous causer de la constipation. Il est normal de ne pas aller à la selle au cours des deux ou trois jours suivant l’accouchement.
Conseils pour vous soulager :
  • Ayez une alimentation riche en fibres – grains entiers, fruits et légumes.
  • Buvez de huit à dix verres de liquide par jour.
  • Si votre médecin le recommande, prenez un laxatif émollient.
  • Si vous n’avez pas fait de selle dans les sept jours qui suivent l’accouchement, parlez-en à un médecin.

Difficulté à uriner

Vous pouvez avoir de la difficulté à uriner immédiatement après avoir donné naissance à votre bébé. Certaines mères ayant accouché par voie vaginale peuvent présenter une enflure autour du vagin et de l’urètre, qui peut rendre le passage de l’urine difficile. Certaines femmes ayant accouché par césarienne peuvent avoir de la difficulté à uriner après le retrait de la sonde (tube de plastique permettant à l’urine de s’écouler). Vous pouvez ressentir des crampes si votre vessie est trop pleine. Quelques jours après l’accouchement, vous remarquerez peut-être que vous urinez en grande quantité; vos reins contribuent à éliminer les liquides conservés pendant la grossesse.
Conseils pour vous soulager :
  • Buvez de huit à dix verres d’eau par jour.

Conseils pour favoriser la relaxation de l’urètre lorsque vous urinez :
  • Respirez lentement et profondément.
  • Faites couler l’eau du robinet. Le son de l’eau qui coule peut favoriser la relaxation de l’urètre.
  • Versez de l’eau tiède sur votre périnée.
  • Plongez vos mains dans l’eau tiède.




Restez à l’affût des signes d’infection et consultez un médecin ou une infirmière dès que possible si vous présentez l’un des symptômes suivants :
  • Douleur ou sensation de brûlure lorsque vous urinez.
  • Écoulement de l’urine en petites quantités.
  • Présence de sang dans l’urine.
  • Frissons.
  • Fièvre.
  • Douleur au bas de l’abdomen ou du dos.
 Sensibilité des seins
De trois à cinq jours après avoir accouché, vos seins peuvent enfler alors que la production de lait augmente. Cette enflure, qu’on appelle « engorgement », peut être inconfortable. Il est possible que du lait s’écoule de vos mamelons à l’occasion.
Si vous allaitez :
  • Allaitez votre bébé au moins huit fois par jour.
  • Portez un soutien-gorge de maintien ferme bien ajusté.
  • Consultez votre médecin ou un spécialiste de l’allaitement si l’engorgement persiste.

Si vous nourrissez votre bébé au biberon :
  • Portez un soutien-gorge de maintien ferme bien ajusté.
  • Placez un sac de glace sous chaque aisselle afin de diminuer la douleur et l’enflure.
  • Prenez des analgésiques selon les directives du médecin.
  • Évitez de faire couler de l’eau chaude sur vos seins.
  • Évitez de toucher fréquemment vos seins.
  • L’engorgement disparaît généralement en quelques jours. Il n’existe aucun médicament sécuritaire pour tarir les seins.


Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont causées par la dilatation de veines du rectum. Elles peuvent être attribuables à la prise de poids pendant la grossesse ou le travail pendant l’accouchement. Il est possible que les hémorroïdes entraînent une certaine sensibilité autour du rectum, qui peut vous empêcher de vous asseoir sans douleur. Les hémorroïdes disparaissent habituellement six semaines après l’accouchement.
Conseils pour vous soulager :
  • Favorisez la réduction de l’enflure à l’aide d’un sac de glace.
  • Utilisez les vaporisateurs et les onguents médicamenteux qui vous ont été prescrits.
  • Prenez deux à trois bains de siège chauds ou tièdes par jour.
  • Assoyez-vous sur un coussin mou ou un coussin en forme d’anneau.
  • Suivez les conseils donnés dans la rubrique sur la constipation afin que vos selles restent molles et que le passage des selles soit moins douloureux.


Fatigue

Après l’accouchement commence habituellement une période au cours de laquelle vous vous sentez excitée et pleine d’énergie. Cette période dure environ un à deux jours. Toutefois, vous ressentirez tôt ou tard une fatigue physique et mentale entraînée par le travail de l’accouchement et les soins à donner au nouveau-né. La fatigue peut également être causée par des changements physiques et hormonaux, l’adaptation émotionnelle à la maternité et le manque de sommeil.
Conseils pour être reposée :
  • Limitez les activités fatigantes comme la montée fréquente d’escaliers.
  • Ne soulevez pas les objets plus lourds que votre bébé.
  • Chaque fois que cela vous est possible, assoyez-vous pour travailler. Si vous êtes trop active, vos lochies (pertes vaginales) pourraient être plus importantes.
  • Reposez-vous le plus possible. Faites une sieste lorsque le bébé dort.
  • Acceptez l’aide qu’on vous offre.
  • Mangez sainement.
  • Limitez les visites et les conversations téléphoniques si vous avez besoin de repos.
  • Offrez-vous quelque chose de spécial, comme sortir pour aller manger, aller chez le coiffeur ou vous faire faire les ongles.


Sueurs nocturnes

Quelques semaines après votre accouchement, les modifications rapides et radicales qu’a subi votre organisme depuis cette période vont s’estomper. Il est possible que vos mains, vos jambes et vos pieds restent enflés pendant quelques mois. Certaines femmes ont des sueurs nocturnes pendant quelques semaines. Lorsque celles-ci se produisent, vous vous réveillerez peut-être trempée, en pleine nuit, et aurez besoin de changer vos vêtements. Ces sueurs ne sont pas liées à l’allaitement, mais à des fluctuations hormonales.

Perte de cheveux

Une autre des manifestations imprévues qui peuvent survenir dans les six à 12 semaines après l’accouchement, est la perte d’une certaine quantité de cheveux. Quoiqu’elle soit rarement importante, elle peut continuer pendant plusieurs mois. La perte de cheveux se produit tant chez les femmes qui allaitent que chez celles qui donnent le biberon. Elle est aussi causée par l’action des hormones, qui font passer les follicules pileux de la phase de croissance (pendant la grossesse) à la phase de repos.

Quand faut-il consulter un médecin?

Alors que certains malaises sont courants après la grossesse, certains troubles doivent être évalués par un médecin. Si vous présentez l’un des troubles décrits ci-dessous, ou si vous êtes inquiète quant à votre état, prenez votre température et appelez immédiatement un médecin.
  • Saignements abondants. Il n’est pas normal de présenter des saignements abondants ou qui contiennent des caillots. Vos pertes seront d’abord rouges à rosées pour devenir brunes, puis transparentes. Elles se poursuivront pendant deux à quatre semaines. Les saignements qui se produisent un mois ou plus après l’accouchement sont probablement vos règles. Si des caillots rouge clair passent ou si vous devez changer votre serviette hygiénique plus d’une fois toutes les deux heures, vos saignements sont jugés abondants.
  • Frissons et fièvre – température de 38 °C (101 °F) ou plus
  • Mictions (passages de l’urine) fréquentes et douloureuses
  • Présence de sang dans l’urine
  • Enflure des jambes ou des pieds ou douleur à ces membres
  • Étourdissements, maux de tête ou vue embrouillée
  • Endolorissement des seins ou douleur aux seins ou présence de plaques ou de lignes rouges
  • Douleur intense et persistante à l’abdomen, au vagin ou dans la région des points de suture
  • Vomissements
  • Pertes vaginales malodorantes
  • Écoulement provenant d’une incision ou ouverture soudaine de celle-ci
  • Sentiment d’incapacité à prendre soins de vous-même et du bébé (les pleurs excessifs, la colère et le sentiment d’être dépassée sont tous des signes de difficulté à s’adapter au nouveau mode de vie)

Si vous avez des questions ou des inquiétudes, communiquez avec votre médecin ou une infirmière. Ils seront heureux de vous aider.

L'examen médical suivant l'accouchement

De quatre à six semaines après l’accouchement, vous aurez fort probablement un rendez-vous chez le médecin pour vérifier que votre corps se remet bien. Si vous avez subi une césarienne, il est possible que vous voyiez le médecin avant.

Examen physique général

Cette partie de l’examen comprend les interventions suivantes :
  • Mesure de votre poids. La femme revient à son poids d’avant la grossesse environ six mois après avoir accouché. La période suivant l’accouchement n’est pas un temps propice pour suivre un régime. Ayez une alimentation saine, équilibrée et faible en gras. Pour avoir de plus amples renseignements sur la perte de poids après avoir eu un bébé, parlez à un professionnel de la santé; il pourra vous donner des conseils sur les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour perdre du poids.
  • Mesure de votre tension artérielle. Pendant la grossesse, il se peut que votre tension artérielle augmente. À la fin de la sixième semaine suivant l’accouchement, la tension artérielle revient habituellement aux valeurs d’avant la grossesse.
  • Examen des seins. Il est important que vos seins soient examinés afin de déceler la présence de masses et de troubles liés aux mamelons. Votre médecin peut vous montrer comment examiner vous-même vos seins. Il est important de procéder à un auto-examen des seins chaque mois. Si vous nourrissez votre enfant au biberon, vos seins reprendront leur taille et leur forme habituelles en quatre à six semaines. Vous devez toutefois continuer de les examiner régulièrement afin de détecter toute modification de ceux-ci. Si vous allaitez, vos seins peuvent être encore pleins et fermes six semaines après l’accouchement. Les examiner chaque jour afin de déceler les bosses ou les canaux bouchés peut contribuer à prévenir l’inconfort et l’infection.
  • Examen de l’incision abdominale. Si vous avez subi une césarienne ou que vos trompes ont été ligaturées, on a pratiqué une incision sur votre ventre. Votre médecin examinera cette dernière afin de vérifier qu’elle est complètement cicatrisée.

Examen pelvien
Cette partie de la visite est un examen interne qui vise à évaluer l’état des ovaires, de l’utérus, du col utérin (canal menant à l’utérus) et du vagin. Votre médecin vérifiera également que votre périnée (région entourant le vagin) guérit bien. En premier lieu, il examinera votre périnée, soit les régions entourant le vagin, l’urètre et le rectum. Ensuite, il procèdera à l’examen interne, soit l’examen visuel du vagin et du col. Pour ce faire, le médecin utilisera un speculum. La dernière partie de l’examen consiste à vérifier l’état de l’utérus et des ovaires. Il en palpera la forme et la taille. Les saignements vaginaux, ou lochies, cessent habituellement au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement. Les saignements qui se produisent un mois après la naissance du bébé sont généralement les règles.

Période de questions

Après les examens, votre médecin vous dira si votre corps se remet bien de l’accouchement. Ce moment est propice pour poser vos questions. Vous avez peut-être certaines inquiétudes quant à votre retour au travail, à la pratique d’exercices physiques, aux moyens contraceptifs ou à votre santé en général. Avant votre rendez-vous, écrivez les questions que vous aimeriez poser au médecin. Revoyez-les avec lui lors du rendez-vous.

L'adaptation à la vie avec un bébé

Donner naissance à un enfant demande beaucoup d’énergie. Lorsque le nouveau-né arrive à la maison, les habitudes qui composaient votre mode de vie disparaissent.

Les exigences de la vie quotidienne

Afin d’être capable de prendre le repos dont vous avez besoin, vous devez être consciente du fait que votre bébé n’a pas besoin que votre attention soit centrée sur lui chaque seconde, par exemple lorsqu’il est mis de façon sécuritaire dans son berceau ou son parc. En partageant les soins du nourrisson et les tâches ménagères nécessaires avec votre conjoint, ou d’autres membres de la famille ou des aidants, vous pourrez récupérer votre énergie en temps et lieu. Cette entraide vous aidera à vous sentir bien par rapport à vous-même et à votre bébé.
Les femmes qui élèvent seules leurs enfants devraient essayer de créer des contacts avec d’autres personnes afin d’y trouver du soutien psychologique et de l’aide en cas d’urgence. Partager votre expérience avec un groupe de soutien pour parents seuls, des fournisseurs de soins pédiatriques, des voisins, des membres de la famille et des amis peut être rassurant. L’interaction avec d’autres adultes peut également élargir le sentiment d’appartenance de votre bébé.

L’ambivalence des émotions

Tant la mère que le père peut ressentir des émotions ambivalentes au sujet de la maternité et de la paternité en général. Les parents peuvent avoir de la difficulté à accepter la perte de leur indépendance, et se sentir coupables de ce sentiment. Certains peuvent être déçus de la façon dont ils remplissent leur rôle de parent. Ces sentiments sont courants. Vous pouvez vous rassurer en sachant qu’il n’existe pas de parents, ni même de bébés, parfaits.
Maman et papa peuvent créer une façon toute personnelle d’être parents grâce à leur écoute, leur apprentissage et leur façon d’être honnêtes envers eux-mêmes et les autres. Ils peuvent tirer avantage de leurs forces et tirer des leçons de leurs limites.
Si vous vous sentez désemparée par rapport à votre enfant ou à vous-même, l’un des meilleurs remèdes est d’en parler à une amie qui vit les mêmes expériences que vous. Vous réaliserez que vous n’êtes pas seule dans cette situation, que tous les parents vivent des moments difficiles et que d’en discuter peut vous procurer du soulagement. Vous pouvez communiquer avec Parents anonymes ou une ligne d’aide en cas de crise ou encore un centre d’aide en santé mentale (consultez les Pages jaunes sous la rubrique « Santé mentale »); en les appelant, vous trouverez immédiatement l’aide et l’écoute dont vous avez besoin.

La sexualité après la naissance du bébé

Prendre soin d’un nouveau-né demande beaucoup, et vous n’avez peut-être pas envie d’avoir des relations sexuelles. Discutez de ces sentiments avec votre conjoint. Prendre assez de repos, être soutenue émotionnellement et avoir une alimentation bien équilibrée peut vous aider à augmenter votre niveau d’énergie.

La dépression post-partum

La majorité des nouvelles mamans vivent toute une gamme d’émotions intenses après la naissance de leur enfant, en raison de changements hormonaux et d’un épuisement physique. Parfois, il s’agit de sentiments de tristesse, de peur, de colère ou d’anxiété. Environ les deux tiers des nouvelles mamans vivent une déprime, qui commence à peu près trois jours après l’accouchement. Ces femmes peuvent présenter une humeur changeante, être tristes ou pleurer facilement. Elles peuvent également se sentir dépassées par la responsabilité de prendre soin de leur nouveau-né. Ces sentiments, parfois appelés « syndrome du troisième jour » ou « baby blues », durent habituellement de quelques heures à une semaine environ, puis disparaissent sans qu’aucun traitement ne soit nécessaire.
Cependant, il arrive que certaines femmes présentent un désespoir, une tristesse et une anxiété intenses qui les empêchent de fonctionner normalement. Lorsque ces sentiments deviennent extrêmes et qu’ils persistent pendant plus de quelques jours, ils peuvent être un signe d’un trouble plus grave, appelé dépression post-partum ou postnatale. Il est possible que la nouvelle maman doive consulter un psychologue et recevoir un traitement. Si vous vous sentez submergée par ces sentiments ou s’ils durent pendant plus d’une semaine, consultez votre médecin.

Reprise des activités sexuelles

Recommencer à avoir des relations sexuelles après la naissance de votre bébé vous inquiète peut-être. Le fait d’être maintenant un parent ne vous empêche pas d’être aussi une partenaire amoureuse. Toutefois, votre organisme subit de nombreuses modifications pendant la période suivant l’accouchement, et les relations sexuelles pourraient entraîner certains inconforts au début.
Votre corps a besoin de temps pour se rétablir. Demandez à votre médecin quel est le meilleur temps pour recommencer à avoir des relations sexuelles. La reprise des activités sexuelles peut habituellement s’effectuer après l’arrêt des saignements vaginaux (lochies) et lorsque les points de suture sont guéris. La guérison de l’utérus, du col utérin et du vagin s’effectue au cours des quatre à six semaines suivant l’accouchement.

Sécheresse vaginale

Votre organisme a besoin d’une hormone, l’œstrogène, pour établir la lubrification du vagin lors des relations sexuelles. Après l’accouchement, votre taux d’œstrogène est faible, et les relations sexuelles peuvent être inconfortables. Pendant l’allaitement, les taux d’œstrogène restent bas. L’emploi d’un lubrifiant à base d’eau peut réduire l’inconfort.

Sensibilité des seins

Si vos seins sont sensibles, dites-le à votre conjoint. Demandez-lui de ne pas toucher vos seins pendant la période suivant l’accouchement si vous nourrissez votre bébé au biberon, car le toucher stimule la production de lait maternel. Si vous allaitez, donnez le sein au bébé une heure avant d’avoir une relation sexuelle.

La vie familiale

Parlez ouvertement de vos sentiments avec vos amis proches, votre famille et particulièrement avec votre conjoint. Soyez aussi attentive envers lui que vous aimeriez qu’il le soit avec vous. Vous avez le temps de vous habituer à vos nouveaux rôles. Soyez donc conciliants envers les défauts et attentifs aux besoins de l’un et de l’autre; la grossesse renforcera le lien qui vous unit comme rien d’autre ne peut le faire.

Contraception

Lorsque vous décidez d’avoir des relations sexuelles, choisissez une méthode contraceptive efficace. Il est important de discuter de contraception avec votre conjoint avant l’arrivée du bébé. Vous pouvez devenir enceinte au cours du premier mois suivant l’accouchement. L’allaitement ne prévient pas la grossesse. Demandez de plus amples renseignements à votre médecin sur les méthodes contraceptives à utiliser après l’accouchement.
Papa en devenir
La paternité commence elle aussi longtemps avant la naissance du bébé. Devenir un père qui s’investit peut être l’une des meilleures mises à l’épreuve du caractère d’un homme. Cela peut être effrayant et excitant tout à la fois. Pour son propre bénéfice et celui des autres, le père en devenir devrait être étroitement lié à tout ce qui se passe autour de lui. La participation et la collaboration permettent d’atténuer la peur et l’appréhension, tout en établissant une base solide pour la création d’une famille aimante dont la relation entre les membres est saine.
Conseils pour les pères
Papa, le meilleur copilote qui soit!
Dans son nouveau rôle, papa prend vraiment son envol lorsqu’il s’occupe du bébé et qu’il vous apporte son appui. Il traversera assurément des zones de turbulence, mais il parviendra toujours à toucher terre sans problème. Offrez-lui votre soutien et dites-lui que tout ira bien. Encouragez-le à participer aux activités plaisantes et faites-lui comprendre que son amour peut s’exprimer de diverses façons, entre autres :
  • donner le bain et le biberon au bébé;
  • profiter des changements de couche pour « jaser » et jouer avec bébé;
  • faire une partie des tâches de nuit;
  • sortir avec bébé;
  • bercer et masser bébé, lui chanter des chansons;
  • participer aux soins de santé de bébé;
  • accorder une attention particulière à maman.
Frère et sœur en devenir
Résultat d’images pour frere et soeur bebeSi vous avez déjà des enfants, faites-les prendre part à la grossesse et à la vie avec le nouveau-né. Vous ne souhaitez pas qu’ils se sentent abandonnés. Afin de prévenir des problèmes futurs, comme la rivalité entre frères et sœurs, rassurez vos enfants en leur disant et en leur démontrant qu’ils sont aimés et en les faisant participer aux préparatifs en vue de l’arrivée du bébé.






1 commentaire:

Mira a dit…

merci pour ce guide très complet et détaillé pour l'après accouchement.
Toutes les questions sont traitées précisément, le tout sur une seule page, je garde cet article en bookmark! ;)

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!