Nouvelles en bref

Loading...

Traduire en :

Message

Avez-vous une idée, un commentaire, un sujet ardent qui vous préoccupe ?

N’hésitez pas de me le signaler ICI et j'aurai un immense plaisir de le débattre, le trouver ou ultimement le publier sur SASI 101 - InfAux

2011-02-15

Voila une vidéo (le son est en anglais mais la technique est...universelle) qui nous montre comment installer une sonde vésicale chez la femme et qui est pas mal proche à celle qu’on nous a montré en classe.







Puis une autre vidéo pour la même technique mais pour l’homme qui parait que ça fait mal … pas mal ( )


Installation d'un cathéter vésical à demeure chez l`homme

Matériel requis
  • Lorsque le calibre et le type de sonde ne sont pas prescrits, utilisez une sonde Foley #16.
  • Administrer le gel de lidocaïne et de chlorexidine (instillagel) en seringue pour tous les clients masculins.
  • 2 cathéters urinaires stériles, à 2 ou 3 lumières, de calibre et de longueur approprié
    • le 2e est utilisé en cas de contamination seulement
  • 1 nécessaire à installation de cathéter urinaire stérile comprenant 
    • un champ (enveloppe du plateau) pour le matériel stérile
    • un champ (ou piqué) imperméable
    • un champ fenêtré
    • un récipient gradué contenant 
      • un petit contenant
      • 5 boules de ouate ou tampons absorbants
      • une paire de gants stériles
      • un sachet de solution antiseptique
        • prévoir un autre type de solution, selon le protocole de l'établissement, si 
          • l'usager est allergique à la solution inclue dans le nécessaire
          • le cathéter est non compatible avec la solution incluse dans le nécessaire 
    • un sachet de lubrifiant 
    • une pince en plastique
      • pour la désinfection
    • une seringue de 10 mL remplie d’eau stérile
      • *prévoir une 2e seringue si le ballonnet nécessite une plus grande quantité d'eau stérile pour le gonflement  
  • Une 2e paire de gants stériles à utiliser si contamination
  • 1 sac à déchets (le sac d'emballage du nécessaire à installation de cathéter peut servir de sac à déchets)
  • Tube de drainage et sac collecteur d'urine stérile
  • Sparadrap pour la fixation du sac à déchets
  • Contenant à spécimen d’urine stérile si requis
  • Gants non stériles
  • Matériel de fixation pour cathéter urinaire
    • voir MSI : Fixation du système de drainage urinaire
  • Mesure graduée préalablement désinfectée et identifiée au nom de l'usager
  • Serviette, eau et savon.
    • Procédure(s)
      A) Préparation
      • Déposer la seringue d'instillagel de façon stérile sur le champ stérile.
      N.B. Le matériel stérile doit être déposé en dedans de 2,5 cm du bord du champ stérile.
      B) Désinfection du méat
      • Valider que l'usager ne soit pas allergique à l'iode avant de débuter la désinfection.
      • Il est important de saisir le pénis fermement avec toute la main non dominante afin de permettre une meilleure traction et ainsi faciliter le passage de la sonde.
      • Après avoir fait la désinfection du méat, insérer le bout de la seringue dans le méat urinaire avec la main dominante et injecter le contenu de la seringue au complet.
      C) Introduction de la sonde
      • Élever le pénis à 90 degré en faisant une bonne traction sur celui-ci avant de débuter l'insertion de la sonde.
      • Une fois que la sonde est introduite et que l'urine s'écoule, il est essentiel de pousser la sonde jusqu'à ce que l'embranchement de la sonde et la valve du ballonnet se rendent à l'entrée du méat (Y).
      • Laisser la sonde dans cette position et gonfler son ballonnet à l'aide de la seringue d'eau stérile. Injecter lentement 10 ml ou plus d'eau stérile selon le calibre de la sonde.
      • Si l'urine ne s'écoule pas par la sonde, prenez une seringue stérile et aspirer à l'entrée de la sonde.
              Insertion de la sonde coudée
      • Placer la partie courbée vers le haut.
      • Au fur et à mesure de l'insertion, s'assurer que la valve du ballonnet reste en-dessous de la partie de l'embout de la sonde. Aussi, se guider avec la ligne blanche qui doit être maintenue sur le côté latéral droit de la sonde. C'est ce qui indique que la sonde est placée adéquatement.
      • Pousser la sonde jusqu'à ce que l'embranchement de la sonde et la valve du ballonnet se rendent à l'entrée du méat (Y).
      • S'assurer que l'urine s'écoule par la sonde.
      • Tirer délicatement sur la sonde, afin que le ballonnet s'appuie sur la paroi de la vessie et ainsi pemettre le branchement au système urinaire.
      D) Branchement du système urinaire
      • Avant de raccorder la sonde au sac de drainage, laisser la vessie se vider complètement.
      • Noter le volume exact d'urine obtenu.
      • Une fois la sonde raccorder au sac de drainage, fixer la sonde à la cuisse avec le pansement Élastoplast et le cordon pour canule trachéale de façon à éviter le va-et-vient tout en laissant une longueur de sonde suffisante afin qu'il n'y ait pas une trop forte traction en cas de mouvement de la cuisse.
      *Cette procédure doit s'effectuer selon une technique stérile
      • Prendre connaissance de la MSI : Prévention des infections lors des soins des voies urinaires
      • Laver les mains
      • Rassembler le matériel au chevet
      • Nettoyer et désinfecter la table de travail
      Préparer l'usager
      • Procéder à l'identification sans équivoque de l'usager
      • Assurer l'intimité de l'usager
      • Expliquer la procédure
      • Demander à l’usager de faire une toilette génitale (scrotum, pénis et gland) à l’eau et au savon
        • l'assister au besoin
      • Demander à l'usager de se coucher sur le dos, les jambes légèrement en abduction.

      Préparer le matériel 

      • Ouvrir l'emballage du sac de drainage urinaire
      • S'assurer que le capuchon protecteur de l'embout du tube de drainage demeure en place
      • Fermer la valve de vidange du sac de drainage
      • Fixer le sac de drainage au lit
        • le sac doit être placé en dessous du niveau de la vessie
        • le sac ne doit pas être fixé à une ridelle mais bien à la base du lit 
        • le sac ne doit pas toucher le sol 
        • Placer l’extrémité de la tubulure de drainage à portée de la main, sur le lit de l'usager, en maintenant le capuchon protecteur en place
        • Procéder à l'hygiène des mains 
        • Ouvrir l'emballage du nécessaire à installation de cathéter urinaire
        • Fixer le sac d'emballage à portée de la main à l'aide du diachylon
          • l'utiliser comme sac à déchets
        • OU utiliser un sac de déchets
        • Placer le plateau sur la table de travail
        • Ouvrir le plateau sans contaminer l’intérieur de l’enveloppe qui servira de champ pour le matériel stérile
        • Ouvrir l'enveloppe extérieure du cathéter urinaire
        • Faire glisser le cathéter urinaire sur le champ stérile, en le laissant dans son emballage intérieur stérile
          • attention de ne pas contaminer le champ avec l'enveloppe extérieure du cathéter
          • attention de ne pas contaminer l'emballage intérieur du cathéter avec les mains
      • Jeter l'emballage
      • Prendre le champ stérile par les coins
          • Placer le champ entre les cuisses de l'usager
          • Mettre les gants stériles
            • voir MSI : Port de gants
          • Si ce n'est déjà fait, déposer les boules de ouates (ou tampons) dans le petit contenant
          • Ouvrir le sachet de solution antiseptique et la verser sur les boules de ouate (ou tampons)
          • OU ouvrir le sachet de tampons préimbibés de solution antiseptique
          • Jeter le sachet vide
          • Ouvrir le sachet de lubrifiant et verser son contenu sur le champ stérile imperméable
            • si le champ n'est pas imperméable, verser le lubrifiant dans le contenant gradué
          • Jeter le sachet vide
          • Retirer le capuchon de la seringue
          • Sortir le cathéter urinaire de son enveloppe stérile sans le contaminer
          • Jeter l'emballage
          • Vérifier le bon fonctionnement du ballonnet, si requis
            • laisser revenir le liquide dans la seringue sans aspirer afin d'éviter de causer des irrégularités sur le ballonnet
          • Lubrifier le cathéter sur une longueur de 15 à 20 cm et le placer dans le contenant gradué
          • Prendre le champ stérile fenêtré par les coins et le déposer sur le pubis de l'usager, en plaçant l’ouverture vis-à-vis la région génitale
            • laisser les organes génitaux à découvert 
           
          • Placer le contenant gradué et son contenu entre les cuisses de l'usager, à une distance de 20 à 30 cm du périnée.

          Désinfecter le méat urinaire

          En cas d'érection, interrompre la procédure
          • Prendre le pénis juste au-dessous du gland avec la main non dominante et le maintenir selon un angle de 45º 
            • cette main est désormais contaminée et ne doit plus entrer en contact avec le matériel stérile
          • Rétracter le prépuce, au besoin, avec la main non dominante afin d'exposer le méat urinaire
          Alerte clinique
          • Ne pas rétracter le prépuce si résistance afin de ne pas provoquer un étranglement à la base du gland (paraphimosis)
          • Exercer une légère pression au bout du gland avec le pouce et l'index afin d'écarter le méat urinaire
            • maintenir cette position tout au long du soin
          • Prendre un tampon imbibé de solution antiseptique avec la pince
          • Désinfecter le méat urinaire selon un mouvement circulaire du méat vers la base du gland
          • Jeter le tampon
          • Répéter la désinfection 3 fois en utilisant un nouveau tampon à chaque fois.

          Introduire le cathéter urinaire 

          Alerte clinique

          Si le cathéter urinaire est contaminé au cours de l'insertion
          • jeter le cathéter
          • utiliser du nouveau matériel stérile
          • refaire la désinfection 
          • Prendre le cathéter urinaire à environ 7,5 à 10 cm de son extrémité proximale, entre le pouce et l’index de la main dominante
           
          • Relever le pénis vers l’avant et vers le haut dans un angle de 90° avec les jambes, en appliquant une légère traction à la base du pénis
          • Demander à l’usager de faire un effort comme pour uriner ou de tousser afin de relâcher le sphincter urétral
          • Pour le cathéter coudé, placer la pointe de la courbure du cathéter vers l'abdomen de l'usager 
            • afin que le cathéter suive la courbure naturelle de l'urètre 
          • Insérer doucement et lentement le cathéter d’environ 15 à 20 cm (5 à 7 cm chez l’enfant) ou jusqu’à ce qu’une légère résistance soit rencontrée
          • Appuyer fermement le cathéter contre le sphincter sans forcer
          • Attendre quelques secondes afin de permettre le relâchement du sphincter
          • Introduire doucement le cathéter pour franchir le sphincter
          • Abaisser le pénis à un angle de 60º et poursuivre l'insertion du cathéter jusqu'à ce que l'urine s'écoule (± 20 cm)
          • Poursuivre l'insertion de 2,5 à 5 cm, sans forcer
            • aviser l'usager qu'il ressentira une forte envie d'uriner pour quelques minutes
          Alerte clinique

          Si une résistance est rencontrée :
          • demander à l’usager de respirer profondément et de se détendre
          • effectuer une légère rotation du cathéter
          • ne jamais utiliser de force pour insérer le cathéter
          Si une résistance persiste ou si l’usager se plaint de douleurs :
          • retirer le cathéter
          • demander à l’usager de se détendre
          • recommencer la procédure avec un cathéter de plus petit calibre
          Si non efficace :
          • retirer le cathéter
          • avertir l’infirmière responsable ou le médecin
          Si présence de sang durant ou après l’installation du cathéter :
          • retirer le cathéter
          • avertir l’infirmière responsable ou le médecin
          • Rabaisser le pénis en position horizontale tout en maintenant le cathéter en place 
          • Laisser écouler l’urine librement 
          • Maintenir le cathéter en place avec la main non dominante (contaminée) au niveau du Y
            • afin de ne pas contaminer la zone à proximité du méat
          • Prendre la seringue avec la main dominante (stérile)
          • Retirer le capuchon protecteur de la seringue et introduire l'embout dans le port de gonflement du ballonnet
          • Gonfler le ballonnet en injectant doucement la quantité requise d'eau stérile
          Alerte clinique

          Si une trop grande résistance est ressentie en gonflant le ballonnet ou s’il y a douleur, le cathéter n’est peut-être pas assez avancé dans la vessie :
          • retirer l’eau injectée
          • introduire le cathéter de quelques centimètres de plus
            • la portion de cathéter introduit ne doit pas avoir été contaminée par la main non dominante
          • injecter à nouveau l’eau de la seringue 
          • De la main dominante, retirer très légèrement le cathéter pour s’assurer que le ballonnet est bien gonflé et en place dans la vessie, puis le repousser délicatement à l’intérieur
          • Remonter le prépuce sur le gland, si besoin. 

          Connecter au système de drainage

          • Enlever le capuchon protecteur de la tubulure du sac de drainage
          • Raccorder le cathéter à la tubulure du sac de drainage
          • Retirer les champs et les jeter
          • Retirer les gants et les jeter
          • Procéder à l'hygiène des mains
          • Mettre des gants non stériles 
          • Fixer le cathéter
            • voir MSI : Fixation du système de drainage urinaire
          • S’assurer du fonctionnement et de la perméabilité du système de drainage
            • voir MSI : Entretien du système de drainage urinaire.

          Disposer du matériel

          • Disposer du matériel selon la procédure de l'établissement
          • Retirer les gants et les jeter
          • Laver les mains. 

          Installation d'un cathéter vésical à demeure chez la femme

          Matériel requis
          • Lorsque le calibre et le type de sonde ne sont pas prescrits, utilisez une sonde Foley #16.
          • Pansement Élastoplast avec un cordon pour canule trachéale.
          • 2 cathéters urinaires stériles, à 2 ou 3 lumières, de calibre et de longueur approprié
            • le 2e est utilisé en cas de contamination seulement
          • 1 nécessaire à installation de cathéter urinaire stérile comprenant 
            • un champ (enveloppe du plateau) pour le matériel stérile
            • un champ (ou piqué) imperméable
            • un champ fenêtré
            • un récipient gradué contenant 
              • un petit contenant
              • 5 boules de ouate ou tampons absorbants
              • une paire de gants stériles
              • un sachet de solution antiseptique
                • prévoir un autre type de solution, selon le protocole de l'établissement, si
                  • l'usager est allergique à la solution incluse dans le nécessaire
                  • le cathéter est non compatible avec la solution incluse dans le nécessaire 
              • un sachet de lubrifiant 
              • une pince en plastique
                • pour la désinfection 
              • une seringue de 10 mL remplie d’eau stérile
                • *prévoir une 2e seringue si le ballonnet nécessite une plus grande quantité d'eau stérile pour le gonflement 
          • Une 2e paire de gants stériles à utiliser si contamination
          • 1 sac à déchets (le sac d'emballage du nécessaire à installation de cathéter peut servir de sac à déchets)
          • Tube de drainage et sac collecteur d'urine stérile
          • Sparadrap pour la fixation du sac à déchets 
          • Contenant à spécimen d’urine stérile si requis
          • Gants non stériles
          • Matériel de fixation pour cathéter urinaire
            • voir MSI : Fixation du système de drainage urinaire
          • Mesure graduée préalablement désinfectée et identifiée au nom de l'usager
          • Serviette, eau et savon
          • Lampe de poche, si besoin.
          A) Préparation
          N.B. Le matériel stérile doit être déposé en dedans de 2,5 cm du bord du champ stérile.
          B) Désinfection du méat
          • Valider que l'usagère ne soit pas allergique à l'iode avant de débuter la désinfection.
          C) Introduction de la sonde
          • Une fois que la sonde est introduite et que l'urine s'écoule, pousser la sonde encore de 2 cm avant de gonfler le ballonnet.
          D) Branchement du système urinaire
          • Avant de raccorder la sonde au sac de drainage, laisser la vessie se vider complètement.
          • Notez le volume exact d'urine obtenu.
          • Une fois la sonde raccodrer au sac de drainage, fixer la sonde à la cuisse avec le pansement Élastoplast et le cordon pour canule trachéale de façon à éviter le va-et-vient tout en laissant une longueur de sonde suffisante afin qu'il n'y ait pas une trop forte traction en cas de mouvement de la cuisse.
          *Cette procédure doit s'effectuer selon une technique stérile
          • Prendre connaissance de la MSI : Prévention des infections lors des soins des voies urinaires
          • Laver les mains
          • Rassembler le matériel au chevet
          • Nettoyer et désinfecter la table de travail
          Préparer l'usagerère
          • Procéder à l'identification sans équivoque de l'usagère
          • Assurer l'intimité de l'usagère
          • Expliquer la procédure
          • Demander à l’usagère de faire une toilette génitale à l’eau et au savon
            • l'assister au besoin
          • Demander à l'usagère de se coucher sur le dos, genoux fléchis, pieds à plat sur le lit, jambes en abduction
          • Ajuster l’éclairage 
          • Mettre les gants non stériles
          • Localiser l'emplacement du méat urinaire
          • Retirer les gants et les jeter
          • Procéder à l'hygiène des mains.

          Préparer le matériel 

          • Ouvrir l'emballage du sac de drainage urinaire
          • S'assurer que le capuchon protecteur de l'embout du tube de drainage demeure en place
          • Fermer la valve de vidange du sac de drainage
          • Fixer le sac de drainage au lit
            • le sac doit être placé en dessous du niveau de la vessie
            • le sac ne doit pas être fixé à une ridelle mais bien à la base du lit 
            • le sac ne doit pas toucher le sol 
          • Placer l’extrémité de la tubulure de drainage à portée de la main, sur le lit, en maintenant le capuchon protecteur en place
          • Procéder à l'hygiène des mains 
          • Ouvrir l'emballage du nécessaire à installation de cathéter urinaire
          • Fixer le sac d'emballage à portée de la main à l'aide du diachylon
            • l'utiliser comme sac à déchets
          • OU utiliser un sac à déchets
          • Placer le plateau sur la table de travail
          • Ouvrir le plateau sans contaminer l’intérieur de l’enveloppe qui servira de champ pour le matériel stérile
          • Ouvrir l'enveloppe extérieure du cathéter urinaire
          • Faire glisser le cathéter urinaire sur le champ stérile, en le laissant dans son emballage intérieur stérile
            • attention de ne pas contaminer le champ avec l'enveloppe extérieure du cathéter
            • attention de ne pas contaminer l'emballage intérieur du cathéter avec les mains
          • Jeter l'emballage extérieur
          • Prendre le champ stérile par les coins
           
          • Placer le champ entre les cuisses de l'usagère
          • Mettre les gants stériles
            • voir MSI : Port de gants
          • Si ce n'est déjà fait, déposer les boules de ouates (ou tampons) dans le petit contenant
          • Ouvrir le sachet de solution antiseptique et la verser sur les boules de ouate (ou tampons)
          • OU ouvrir le sachet de tampons préimbibés de solution antiseptique
          • Jeter le sachet vide
          • Ouvrir le sachet de lubrifiant et verser son contenu sur le champ stérile imperméable
            • si le champ n'est pas imperméable, verser le lubrifiant dans le contenant gradué
          • Jeter le sachet vide
          • Retirer le capuchon de la seringue
          • Sortir le cathéter urinaire de son enveloppe stérile sans le contaminer
          • Jeter l'emballage
          • Vérifier le bon fonctionnement du ballonnet, si requis
            • laisser revenir le liquide dans la seringue sans aspirer afin d'éviter de causer des irrégularités sur le ballonnet
          • Lubrifier le cathéter sur une longueur de ± 5 cm et le placer dans le contenant gradué
          • Prendre le champ stérile fenêtré par les coins et le déposer sur le pubis de l'usagère, en plaçant l’ouverture vis-à-vis la région génitale 
           

          Alerte clinique
          • Ne pas utiliser le champs fenêtré s'il est contre-indiqué par la situation clinique de l'usagère.  L'utilisation du champ fenêtré ne doit pas entraîner un risque accru de contamination 

          • Placer le contenant gradué et son contenu entre les cuisses de l'usagère, à une distance de 20 à 30 cm du périnée.  

          Désinfecter le méat urinaire  

          • Écarter les grandes lèvres avec le pouce et le majeur de la main non dominante afin d'exposer le méat urinaire
            • cette main est désormais contaminée et ne doit plus entrer en contact avec le matériel stérile
            • maintenir les lèvres bien écartées tout au long de la procédure pour bien visualiser le méat jusqu'à l'introduction du cathéter
          • Prendre un tampon imbibé de solution antiseptique avec la pince et désinfecter une grande lèvre dans un mouvement de haut en bas (du clitoris vers l'anus)
          • Jeter le tampon
          • Répéter l'opération sur l'autre grande lèvre avec un autre tampon et le jeter
          • Désinfecter chaque petite lèvre selon la même procédure, en utilisant un nouveau tampon pour chaque mouvement
          • Terminer par la désinfection du méat urinaire
           

          Introduire le cathéter urinaire  


          Alerte clinique
          Si le cathéter urinaire est contaminé au cours de l'insertion
          • jeter le cathéter
          • utiliser du nouveau matériel stérile
          • refaire la désinfection 

          • Prendre le cathéter urinaire à environ 7,5 à 10 cm de son extrémité proximale, entre le pouce et l’index de la main dominante
          • Laisser l’extrémité distale du cathéter dans le récipient destiné à recueillir l’urine
          • Demander à l’usagère de prendre une grande respiration
          • Insérer délicatement environ 5 à 7 cm du cathéter dans le méat urinaire ou jusqu’à ce que l’urine s’écoule librement
          • Poursuivre l'insertion de 2,5 à 5 cm, sans forcer
            • aviser l'usagère qu'elle ressentira une forte envie d'uriner pour quelques minutes

          Alerte clinique

          Si une résistance est rencontrée :
          • demander à l’usagère de respirer profondément et de se détendre
          • effectuer une légère rotation du cathéter
          • ne jamais utiliser de force pour insérer le cathéter
          Si une résistance persiste ou si l’usagère se plaint de douleurs :
          • retirer le cathéter
          • demander à l’usagère de se détendre
          • recommencer la procédure avec un cathéter plus petit
          Si non efficace :
          • retirer le cathéter
          • avertir l’infirmière responsable ou le médecin
          Si présence de sang durant ou après l’installation du cathéter :
          • retirer le cathéter
          • avertir l’infirmière responsable ou le médecin 

          • Relâcher les grandes lèvres
          • Maintenir le cathéter en place avec la main non dominante (contaminée) au niveau du Y
            • afin de ne pas contaminer la zone à proximité du méat 
          • Laisser écouler l’urine librement
          • Prendre la seringue avec la main dominante (stérile)
          • Retirer le capuchon protecteur de la seringue et introduire l'embout dans le port de gonflement du ballonnet
          • Gonfler le ballonnet en injectant doucement la quantité requise d'eau stérile

          Alerte clinique   Si une trop grande résistance est ressentie en gonflant le ballonnet ou s’il y a douleur, le cathéter n’est peut-être pas assez avancé dans la vessie :
          • retirer l’eau injectée
          • introduire le cathéter de quelques centimètres de plus
            • la portion de cathéter introduit ne doit pas avoir été contaminée par la main non dominante
          • injecter à nouveau l’eau de la seringue 

          • De la main dominante (stérile), retirer très légèrement le cathéter pour s’assurer que le ballonnet est bien gonflé et en place dans la vessie, puis le repousser délicatement à l’intérieur.  

          Connecter au système de drainage  

          • Enlever le capuchon protecteur de la tubulure du sac de drainage
          • Raccorder le cathéter à la tubulure du sac de drainage
          • Retirer les champs et les jeter
          • Retirer les gants et les jeter
          • Procéder à l'hygiène des mains
          • Mettre des gants non stériles 
          • Fixer le cathéter
            • voir MSI : Fixation du système de drainage urinaire
          • S’assurer du fonctionnement et de la perméabilité du système de drainage
            • voir MSI : Entretien du système de drainage urinaire.

          Disposer du matériel

          • Disposer du matériel selon la procédure de l'établissement
          • Retirer les gants et les jeter
          • Laver les mains.
          Réactions:

          0 comments:

          Enregistrer un commentaire

          L'information ci-dessus vous est fournie afin de vous apporter les éléments les plus utiles concernant ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive.

          Tous mes remerciements aux sites web de spécialité, aux particuliers, aux blogues, à des milliers de témoignages, à Wikipedia et aux autres sources qui ont fait en sorte que je ramasse ce précieux matériel que j’ai publié ici et qui n’a que pour but d’aider à la formation d’infirmier auxiliaire, à la complète connaissance de pathologies et de la physiologie du corps humain et à mieux faire des liens pour bien cibler et intervenir plus adéquatement pour traiter, soulager et alléger la souffrance humaine.

          Merci encore et voila ma version de serment que je vous fais :

          « Au moment où je vais exercer le métier pour lequel j'ai eu le privilège d'être formé,

          JE JURE de garder intacte la science qui m'a été transmise, et de la perfectionner autant que me le permettront mon temps et mes forces.

          JE JURE de toujours avoir le courage de douter de moi-même et de ne jamais prendre, pour mes patients ou mes lecteurs, le risque d'une erreur qui pourrait mettre leur santé en péril ; je ferai en sorte d'obtenir, par tous les moyens possibles, la confirmation d'un diagnostic.

          JE JURE de ne jamais divulguer, hors le cas où la loi m'en fera un devoir, les secrets dont j'aurais pu avoir connaissance dans l'exercice de ma profession.

          JE JURE de toujours me souvenir qu'un patient/lecteur n'est pas seulement un cas pathologique, mais aussi un être humain qui souffre. À celui qui entrera sur ce blogue ou chez moi pour chercher simplement un réconfort, ce réconfort ne sera jamais refusé.

          Je n'oublierai pas que la prévention est le meilleur traitement ; et si je n'y participe pas moi-même,

          JE JURE de ne jamais considérer l'action préventive avec négligence ou hostilité.

          Je prends acte de ce que l’information médicale sur web devient de plus en plus sociale à la fois parce qu'elle a pour destinataire la collectivité humaine tout entière et parce quelle peut désormais être exercée sous des formes non individuelles. Si je n’accepte pas moi-même ces formes sociales et collectives de l'exercice de ma PASSION,

          JE JURE de ne pas entrer en lutte contre ceux qui les auront choisies et qu'à la fin de ma vie, je puisse me dire que je n'ai jamais enfreint ce serment. »


          Les renseignements sur la santé de ce blog sont présentés uniquement à titre informatif; ils ne visent nullement à remplacer la consultation d'un professionnel de la santé. Toute décision en matière de traitement doit être prise en collaboration avec un professionnel de la santé et tenir compte des caractéristiques particulières de chacun. Les liens avec d'autres sites ne sont offerts qu'à titre de service aux utilisateurs. SASI 101-InfAux n'assume aucune responsabilité relativement au contenu de ces sites.

          Blog copains

          Google+ Badge

          E-sante : Section Médicaments

          Disclaimer

          L'information ci-dessus vous est fournie afin de vous apporter les éléments les plus utiles concernant ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive.
          Tous mes remerciements aux sites web de spécialité, aux particuliers, aux blogues, à des milliers de témoignages, à Wikipedia et aux autres sources qui ont fait en sorte que je ramasse ce précieux matériel que j’ai publié ici et qui n’a que pour but d’aider à la formation d’infirmier auxiliaire, à la complète connaissance de pathologies et de la physiologie du corps humain et à mieux faire des liens pour bien cibler et intervenir plus adéquatement pour traiter, soulager et alléger la souffrance humaine.

          Merci encore et voila ma version de serment que je vous fais :

          « Au moment où je vais exercer le métier pour lequel j'ai eu le privilège d'être formé,

          JE JURE de garder intacte la science qui m'a été transmise, et de la perfectionner autant que me le permettront mon temps et mes forces.

          JE JURE de toujours avoir le courage de douter de moi-même et de ne jamais prendre, pour mes patients ou mes lecteurs, le risque d'une erreur qui pourrait mettre leur santé en péril ; je ferai en sorte d'obtenir, par tous les moyens possibles, la confirmation d'un diagnostic.

          JE JURE de ne jamais divulguer, hors le cas où la loi m'en fera un devoir, les secrets dont j'aurais pu avoir connaissance dans l'exercice de ma profession.

          JE JURE de toujours me souvenir qu'un patient/lecteur n'est pas seulement un cas pathologique, mais aussi un être humain qui souffre. À celui qui entrera sur ce blogue ou chez moi pour chercher simplement un réconfort, ce réconfort ne sera jamais refusé.

          Je n'oublierai pas que la prévention est le meilleur traitement ; et si je n'y participe pas moi-même,

          JE JURE de ne jamais considérer l'action préventive avec négligence ou hostilité.

          Je prends acte de ce que l’information médicale sur web devient de plus en plus sociale à la fois parce qu'elle a pour destinataire la collectivité humaine tout entière et parce quelle peut désormais être exercée sous des formes non individuelles. Si je n’accepte pas moi-même ces formes sociales et collectives de l'exercice de ma PASSION,

          JE JURE de ne pas entrer en lutte contre ceux qui les auront choisies et qu'à la fin de ma vie, je puisse me dire que je n'ai jamais enfreint ce serment. »

          Les renseignements sur la santé de ce blog sont présentés uniquement à titre informatif; ils ne visent nullement à remplacer la consultation d'un professionnel de la santé. Toute décision en matière de traitement doit être prise en collaboration avec un professionnel de la santé et tenir compte des caractéristiques particulières de chacun. Les liens >avec d'autres sites ne sont offerts qu'à titre de service aux utilisateurs. SASI 101-InfAux n'assume aucune responsabilité relativement au contenu de ces sites.







          Total pages vues

          Nouvelles

          Dan Popescu - SASI 101-InfAux. Fourni par Blogger.

          Wikipedia

          Résultats de recherche

          E-sante : Section Médicaments

          Google+ Followers

          Nouvelles

          Loading...

          Abonnez-vous par E-mail !

          Santé Magazine

          Recherchez

          Chargement...

          Actualité Santé de Radio Public Santé

          Les nouvelles Santé de Doctissimo

          Santé / Médecine

          Le filin

          Qui est là ?

          Si vous trouvez intéressant et utile
          ____________

          SASI 101-InfAux (Santé, assistance et soins infirmiers)

          Mises à jour par courriel

          Les Podcasts de Radio Public Santé

          Messages les plus consultés

          Actualité

          Bonjour docteur

          MTES (Secteur Santé)