Translate

Météo

MeteoMedia

16 déc. 2011

Ma grossesse semaine par semaine

Résultat d’images pour femme enceinteQue se passe-t-il dans votre corps ? Comment évolue votre grossesse semaine après semaine ?... Grâce à notre suivi de la grossesse, vous découvrirez l'essentiel sur votre grossesse semaine par semaine, qu'il s'agisse des petits aléas de la femme enceinte, en passant par les fluctuations de la libido ou des conseils alimentaires à respecter. Un dossier indispensable pour 9 mois de bonheur.

Le premier trimestre

1ère semaine de grossesse (3ème semaine d'aménorrhée)

A une semaine de grossesse (3 semaines d'aménorrhée), rien ne laisse supposer que vous attendez un enfant. Vous-même l'ignorez certainement, n'ayant pas encore constaté de retard de règles. Vous n'avez pas encore pris de poids (du moins pas à cause de la grossesse !), mais peut-être ressentez-vous déjà un gonflement des seins.
Pour mieux comprendre comment se passe la fécondation de l'ovule, découvrez notre animation ci-dessous.

2ème semaine de grossesse (4ème semaine d'aménorrhée)

A deux semaines de grossesse, celle-ci n'est toujours pas visible. Par contre, si vous êtes habituellement réglée comme une horloge, un retard de vos règles devrait vous mettre la puce à l'oreille... Il est peut être temps de confirmer votre grossesse par un test urinaire. Vendus sans ordonnance en pharmacie, les tests de grossesse recherchent la présence de l'hormone  (Human Chorionic Gonadotrophin) dans les urines. Exclusivement sécrétée lors de la grossesse, cette hormone est en effet présente dans le sang environ dix jours après la fécondation, et dans les urines quelques jours plus tard. Si le test est positif, votre gynécologue vous prescrira une analyse de sang pour confirmer le résultat.
En cours de grossesse, l'hormone  permet de connaître la date exacte de son début grâce au dosage de son taux, qui varie de manière très précise au cours de la grossesse.
Certaines femmes peuvent avoir de petites pertes de sang au cours de cette semaine, différentes des règles habituelles. Elles correspondent souvent au moment de l'implantation de l'oeuf dans l'utérus. Autres signes qui, considérés avec les autres, peuvent évoquer une grossesse : une constipation et une sensation de ballonnement, fréquemment décrites par les femmes enceintes même à ce stade précoce de la grossesse.

3ème semaine de grossesse (5ème semaine d'aménorrhée)


Vos règles ne sont pas arrivées à la date habituelle : si vous n'avez pas encore été tentée de le faire, procurez-vous un test de grossesse qui confirmera que vous êtes enceinte. Certains changements vous ont peut-être déjà mis la puce à l'oreille. Normal, votre corps commence à réagir au grand chambardement hormonal auquel il est soumis : fatiguée, irritée, d'humeur changeante... vous ne vous reconnaissez plus !
Vous qui étiez du genre couche-tard, vous ne tenez plus les yeux ouverts dès que vous vous asseyez sur un canapé. Une somnolence, voire une envie irrépressible de dormir tout au long de la journée, est fréquente au début de la grossesse. Elle est due à l'effet sédatif de la progestérone.
Bien qu'elles surviennent plus volontiers au cours des 5ème et 6ème semaines de grossesse, vous ressentez peut-être déjà les fameuses nausées matinales tant redoutées par les futures mamans ! Pas de panique, celles-ci sont en général transitoires et disparaissent totalement entre la 14 et la 16ème semaine de grossesse.
Résultat d’images pour pregnant womanEnfin, vous éprouvez de fréquentes envies d'uriner. Normal, plusieurs phénomènes concourent à cela : votre utérus, plus volumineux, appuie davantage sur votre vessie ; vos reins sont nettement plus sollicités en raison de l'accroissement du volume sanguin ; et enfin la progestérone, dont le taux augmente en flèche, stimule le muscle de votre vessie, vous donnant l'impression qu'elle est pleine même quand ce n'est pas le cas.

4ème semaine de grossesse (6ème semaine d'aménorrhée)

Vous achevez à présent le 1er mois de grossesse. Vos seins ont gonflé et sont devenus hypersensibles. Leurs aréoles commencent à foncer et à s'élargir, et parfois des veines bleuâtres peuvent apparaître sous la peau tendue. Certaines femmes, notamment lorsqu'il s'agit de leur première grossesse, ressentent même pendant plusieurs semaines des picotements voire des élancements dans leur poitrine.
Il est possible que vous ressentiez des tiraillements dans le bas-ventre : pas d'inquiétude, il s'agit de vos ligaments qui se tendent sous l'effet de l'élargissement de votre utérus. Par ailleurs, la fatigue est toujours présente, les nausées sont plus fréquentes et il n'est pas rare que vous souffriez de troubles du sommeil.

5ème semaine de grossesse (7ème semaine d'aménorrhée)

Enceinte depuis maintenant 1 mois, la fatigue est toujours là, tout comme vos nausées. Patience, tous ces désagréments devraient bientôt disparaître !
Sur le plan alimentaire, il est possible que l'idée même de manger vous écoeure ou, au contraire, que vous soyez prise de fringales inhabituelles. Des aliments que vous adoriez vous dégoûtent et, à l'inverse, vous vous mettez à aimer des choses que vous n'auriez mangées pour rien au monde avant d'être enceinte ! Les fameuses envies de la femme enceinte ! Si vous êtes sujette aux nausées, vous manquez certainement d'appétit. Des brûlures d'estomac, auxquels s'ajoutent des ballonnements, peuvent également enquiquiner certaines d'entre vous.
D'un point de vue émotionnel, rien ne va plus : vous passez du rire aux larmes, vous êtes hypersensible, en proie à des sentiments contradictoires... Ces modifications sont normales, liées à la fois à la conscience que vous avez de ce qui se passe en vous et aux modifications hormonales importantes qui ont lieu pendant cette période.

6ème semaine de grossesse (8ème semaine d'aménorrhée)

A la 6ème semaine de grossesse, le taux de l'hormone est à son maximum, entraînant le lot de désagréments déjà éprouvés lors des semaines précédentes. Nausées, vertiges, constipation peuvent ponctuer vos journées. Pour couronner le tout, la mauvaise circulation sanguine liée à l'accroissement du volume de sang qui irrigue votre organisme provoque des lourdeurs dans vos jambes.
Par ailleurs, votre utérus grossit et appuie sur votre vessie, provoquant des envies fréquentes d'uriner. Celles-ci devraient vous accompagner plus ou moins tout au long de votre grossesse, autant vous y habituer dès aujourd'hui !

7ème semaine de grossesse (9ème semaine d'aménorrhée)

Au cours de cette semaine, votre corps ne change pas beaucoup de l'extérieur par rapport à la semaine précédente. Vos seins augmentent de volume et se préparent à l'allaitement. Certaines femmes ressentent des douleurs lancinantes dans les seins, d'autres éprouvent au contraire une sensation agréable, voire même érotique. C'est le moment d'apporter un soin tout particulier à votre poitrine en lui appliquant des crèmes anti-vergetures !
Même si les nausées persistent, il faut veiller à adopte rune alimentation équilibrée (vous avez déjà banni l'alcool de vos menus). Buvez beaucoup d'eau (près d'1,5 litre par jour), car durant la grossesse, vos reins travaillent pour deux...
C'est le moment de prendre rendez-vous pour votre première échographie, qui doit être réalisée entre la 9ème et la 11ème semaine de grossesse. Première rencontre avec bébé, il s'agit de la plus émouvante aux dires de beaucoup de parents. Si votre bébé se présente bien, vous pourrez connaître son sexe. Sinon, il vous faudra patiente encore un peu...
Pensez aussi à rendre visite à votre dentiste : le "dérèglement" hormonal due à la grossesse allié à des problèmes de gencives peut avoir de sévères répercutions sur votre dentition.

8ème semaine de grossesse (10ème semaine d'aménorrhée)

L'organisme se met à produire plus de sang afin d'assurer le transport de la nourriture au bébé. En conséquence, le coeur bat plus vite, ce qui peut générer des palpitations. Les seins continuent de grossir, ils deviennent plus lourds, plus chauds, plus douloureux (ils peuvent quadrupler de taille en 9 mois!) ; de nombreuses veines bleutées apparaissent.
L'élévation des taux d'hormones de grossesse tendent à aggraver les nausées. Votre peau devient plus grasse, au point de faire surgir de l'acné et d'autres troubles passagers de l'épiderme. Votre taille s'évase, mais votre ventre n'est toujours pas apparent s'il s'agit d'une première grossesse. En outre, une ligne sombre reliant le nombril au pubis (la linea alba) peut apparaître.
Avec cette semaine s'achève le 2ème mois de grossesse, qui n'est pas toujours des plus épanouissants pour la future maman...

9ème semaine de grossesse (11ème semaine d'aménorrhée)

La production d'hormones va se stabiliser et, peu à peu, les symptômes qui vous dérangeaient tant au début de la grossesse vont disparaître.
Autre point positif : votre utérus remonte progressivement dans la cavité abdominale pour gagner de la place, ce qui allège votre vessie. Finies les envies irrépressibles d'uriner, vous voilà débarrassée de ce désagrément pour quelques mois (ce problème devrait réapparaître en fin de grossesse, appréciez ces quelques mois de répit !)
En revanche, votre rythme cardiaque s'accélère encore, ce qui provoque des essoufflements lorsque vous faites le moindre effort. Vos reins sont également très sollicités, devant éliminer à la fois vos déchets et ceux de votre bébé. Pensez à boire beaucoup d'eau en cours de journée.

10e semaine de grossesse (12ème semaine d'aménorrhée)

Vous commencez à avoir un ventre un peu saillant... et il devient difficile d'entrer dans vos jeans habituels. Vous privilégiez les robes, les vêtements plus amples, et c'est le moment de commencer à rechercher les habits dont vous aurez besoin pendant les 6 mois à venir.
Votre utérus, qui prend de plus en plus de place, a maintenant le volume d'un pamplemousse, et il devient nettement palpable derrière votre pubis.
Si vous êtes sujette aux nausées de début de grossesse, sachez que celles-ci vont s'estomper et peu à peu disparaître pendant ce troisième mois. Votre fatigue peut durer encore un peu ou s'atténuer. Vous vous sentez souvent mieux, plus détendue et plus sereine.
C'est cette semaine que vous devez passer votre première échographie. C'est la première fois que vous allez voir votre bébé, un moment riche en émotions !

11ème semaine de grossesse (13ème semaine d'aménorrhée)

L'épée de Damoclès qui pesait sur votre tête devrait disparaître : votre risque de fausse-couche est à présent très faible et vos chances de mener votre grossesse à terme sont maximales.
Votre métabolisme de base s'accélère, ce qui signifie que vous brûlez davantage de calories, même sans rien faire ! Attention, ce n'est pas une raison pour manger deux fois plus ! Mais n'hésitez pas à prendre une collation en milieu d'après-midi, qui s'inscrira parfaitement dans une alimentation saine et équilibrée.
De la même manière, le volume sanguin de votre organisme augmente, ce qui donne un surcroît de travail à votre coeur : il est possible que vous le ressentiez en ayant plus chaud et en transpirant davantage. Pensez alors à boire régulièrement.

12ème semaine de grossesse (14ème semaine d'aménorrhée)

Du fait de la croissance de l'utérus, les rondeurs du ventre commencent à apparaître. A ce stade, si vous avez suivi les recommandations nutritionnelles de votre médecin, vous devriez avoir pris environ 1,5 kg. Sauf si vous faites partie de ces femmes qui perdent du poids lors du premier trimestre...
De plus en plus étirés, les ligaments soutenant le ventre provoquent quelques douleurs à l'aine, que vous percevez souvent comme une sorte de points de côté. La zone entourant les mamelons s'obscurcit et augmente de diamètre. La fatigue et les va-et-vient aux toilettes peuvent diminuer. Les nausées peuvent s'estomper quelque peu - après avoir atteint un "pic" autour de la 9ème semaine - mais la répulsion face à certaines odeurs demeure. Notez que certaines femmes peuvent souffrir de ces nausées tout au long de la grossesse. Vos pulsations cardiaques sont toujours intenses et votre respiration est plus vive. Les hormones de la grossesse ralentissent les mouvements des muscles intestinaux, entraînant une certaine paresse intestinale qui s'accompagne de maux de ventre, de ballonnements, de difficultés à digérer... Enfin, si vous portez des lentilles, il est possible que vous éprouviez une légère gêne due à la survenue d'une sécheresse oculaire.

13ème semaine de grossesse (15ème semaine d'aménorrhée)

C'est la dernière semaine du premier trimestre de votre grossesse et votre risque de fausse-couche est désormais très faible. Celles qui ne l'ont pas encore fait peuvent donc annoncer fièrement qu'elles attendent un enfant !
La prochaine semaine marque le début du 2ème trimestre, une période généralement très agréable de la grossesse, marquée notamment par la disparition des nausées et un regain d'énergie fort appréciés ! Autre bonne nouvelle : la libido regrimpe, et la faible prise de poids à ce stade de la grossesse permet aux couples de retrouver une sexualité épanouissante.
Même si l'accouchement est encore loin, vos seins commencent à fabriquer le colostrum, le liquide qui nourrira votre bébé lors des tout premiers jours, avant la montée de lait.

Le deuxième trimestre

14ème semaine de grossesse (16ème semaine d'aménorrhée)

Vous entamez le deuxième trimestre de la grossesse avec une énergie qui devrait vous surprendre ! Les nausées devraient n'être, désormais, plus qu'un mauvais souvenir, et la fatigue qui vous accablait depuis le début de votre grossesse devrait laisser place à un regain de tonus fort appréciable ! N'en profitez pas pour autant pour vous lancer dans des activités trop fatigantes, vous devez encore vous ménager quelques mois. Votre corps est là pour vous le rappeler, avec un ventre qui ne laisse plus de place au doute au fur et à mesure que votre utérus s'élargit. Celui-ci remonte peu à peu dans l'abdomen, et peut provoquer chez certaines des reflux gastro-oesophagiens désagréables, mais passagers.

15ème semaine de grossesse (17ème semaine d'aménorrhée)

Finis les petits soucis, place au plaisir ! Votre libido est souvent plus forte au cours du second trimestre, et la sexualité plus riche pendant cette période.
Votre corps s'est adapté et vous commencez vraiment à profiter de votre grossesse. Malgré tout, vous pouvez encore éprouver des moments de fatigue et de somnolence auxquels vous devez répondre par le repos. Vos envies d'uriner redeviennent plus pressantes, et des petits maux de ventre peuvent apparaître. Ces petits désagréments n'ont toutefois rien de comparable aux premiers mois et ne devraient pas entamer votre bonne humeur.

16ème semaine de grossesse (18ème semaine d'aménorrhée)

Les nausées ont normalement disparu. Les traits de votre visage se sont arrondis, tout comme votre ventre qui commence à se dessiner. Il se peut aussi que vous preniez un peu de volume au niveau de vos fesses.
D'éventuelles boursouflures de la muqueuse nasale peuvent parfois provoquer des écoulements de sang locaux. Votre rythme cardiaque s'accélère d'environ 20 % pour faire face à un flux sanguin plus important dans tout le corps. Vos cheveux et vos ongles poussent plus vite. Vous pouvez aussi rencontrer des problèmes d'indigestion et de constipation du fait du ralentissement de votre activité intestinale et de la pression qu'exerce votre utérus sur la vessie en grossissant. Malgré tous ces petits ennuis, vous rayonnez, surtout si vous faites partie de ces femmes qui ressentent dès maintenant les premiers mouvements du bébé.

17ème semaine de grossesse (19ème semaine d'aménorrhée)

Peut-être ressentez-vous des mouvements bizarres comme des bulles ou des secousses : il s'agit de votre bébé, en pleine séance de gym ! N'ayez crainte si vous ne sentez rien, les abdominaux ou la graisse qui recouvrent votre ventre peuvent masquer ces impressions très discrètes.
Il se peut que vous ayez des vertiges, des nausées, ou de légers évanouissements surtout si vous avez d'ordinaire une tension basse. Allongez-vous en relevant vos pieds, tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre. Vous pouvez aussi ressentir des douleurs ponctuelles dans les jambes : votre nerf sciatique est sans doute comprimé par le bébé en croissance.
Insupportables pour certaines femmes, vous pouvez réduire ces douleurs en limitant la station debout ou en glissant des oreillers sous vos jambes lorsque vous dormez. Parlez-en à votre médecin, il pourra vous donner quelques conseils.
Cela étant, toutes les femmes peuvent ne pas vivre ces symptômes et certaines se sont au contraire très épanouies et pleines d'énergie à ce stade de la grossesse.

18ème semaine de grossesse (20ème semaine d'aménorrhée)

Pour les femmes dont la grossesse n'était pas encore visible, en raison notamment de leur grande taille et de la répartition uniforme du poids de la grossesse sur le corps, les choses devraient changer à partir de cette semaine. En effet, vous redoublez d'appétit et cela commence à se voir sur la balance... et votre tour de taille ! Ce n'est pas le moment de commencer un régime mais veillez à avoir une alimentation équilibrée et variée. D'ailleurs, il se peut que votre peau commence à tirer et à vous démanger un peu, et que des petites vergetures apparaissent. Pensez à bien hydrater votre peau pour l'assouplir et prévenir l'apparition de ces cicatrices disgracieuses. Votre utérus est approximativement de la taille d'un melon à ce stade, et certaines peuvent même le sentir.
Par ailleurs, votre système cardio-vasculaire connaît un grand changement et votre pression artérielle peut baisser par rapport à la normale. Cela peut se traduire par des vertiges ou des malaises, particulièrement si vous vous levez un peu brutalement. Veillez donc à passer doucement d'une position à une autre, et tout ira bien.
Certaines femmes peuvent également connaître des problèmes de digestion et peuvent souffrir d'hémorroïdes durant cette période.

19ème semaine de grossesse (21ème semaine d'aménorrhée)

Cette semaine marque la 2ème rencontre avec votre bébé. En effet, c'est au cours du 5ème mois, plus précisément entre la 21ème et la 23ème semaine d'absence de règles, que le gynécologue réalise la 2ème échographie dite morphologique. Cet examen va lui permettre d'examiner tous les organes en détail, ainsi que les membres et la tête. Le cœur est l'objet d'une attention toute particulière.
De votre côté, vos activités restent variées, vous pouvez continuer à pratiquer une activité physique en prenant soin de vous ménager et de vous reposer. Sur le plan sexuel, tout va souvent pour le mieux, certaines femmes devraient même avoir une activité sexuelle plus importante au cours de ce second trimestre de grossesse.

20ème semaine de grossesse (22ème semaine d'aménorrhée)

Des taux élevés d'estrogène et de progestérone circulent dans votre corps afin d'assouplir et d'élargir votre bassin en prévision de la naissance. En se dilatant, l'utérus pousse les poumons vers le haut et le ventre vers l'avant, mais le poids n'est pas encore gênant. Tout au plus éprouvez-vous une certaine sensibilité au niveau du nombril car il est sous pression. Certaines femmes peuvent aussi être surprises par des saignements de nez (la faute aux hormones et leur effet indirect sur les muqueuses).
D'une manière générale, vous êtes épanouie à ce stade : vos cheveux sont brillants, votre peau saine et fine. Même s'il s'agit de votre première grossesse, vous commencez à ressentir les mouvements du bébé, ses bras et ses jambes envoyant de petits coups au niveau des côtes.
Seul petit bémol, vos cuisses et vos pieds peuvent enfler à la fin de la journée. Détendez-vous !

1ème semaine de grossesse (23ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade, vous devriez avoir pris environ 3 kg et, malgré l'évolution constante que vit votre organisme, vous vous sentirez bien mieux maintenant qu'en début de grossesse. Vos seins sont plus gros et vos mamelons commencent à s'assombrir. La production du premier lait (ou colostrum) va commencer. C'est le moment où la maman commence à transmettre des anticorps à son bébé. L'utérus a atteint maintenant son poids maximum. Sa forme, jusque là arrondie, va s'allonger et prendre de plus en plus l'aspect d'un cylindre.

22ème semaine de grossesse (24ème semaine d'aménorrhée)

Comme au cours des semaines précédentes, votre volume sanguin s'est accru et se retrouve en grande partie sous forme de plasma, ce qui a pour effet de diluer votre sang et de provoquer une anémie. Due généralement à un manque de fer, dont les besoins sont particulièrement élevés pendant la grossesse, l'anémie expose la future maman à un risque de prématurité plus important. Le bébé risque quant à lui d'avoir un poids de naissance plus petit. Pour s'assurer que vous n'en souffrez pas, votre médecin devrait vous prescrire une prise de sang afin de mesurer votre taux d'hématocrite. Si besoin, il vous prescrira du fer sous forme de comprimés. De votre côté, vous pouvez adopter une alimentation plus riche en fer, en choisissant des aliments particulièrement bien pourvus en ce composé (poissons, légumes secs). Petite précaution bien utile, évitez de boire du thé en même temps que les aliments riches en fer car les tanins contenus dans le thé gênent l'assimilation de fer alors que la vitamine C l'optimise.

23ème semaine de grossesse (25ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade de la grossesse, certaines femmes peuvent avoir des contractions utérines. Irrégulières et indolores, elles reflètent la préparation de l'utérus à son futur travail. La plupart du temps, elles ne sont pas perceptibles par les femmes.

Votre système digestif commence peut-être à souffrir du poids qui pèse sur lui : brûlures gastriques, indigestion et paresse abdominale apparaissent alors. Essayez de réduire vos portions et, pourquoi pas, de fragmenter vos repas. Marcher après manger pourra également vous aider à faire passer ces désagréments.

24ème semaine de grossesse (26ème semaine d'aménorrhée)

Vous commencez à vous sentir plus lourde, vous avez probablement grossi d'environ 6 kg. Le liquide qui alimente le placenta et le liquide amniotique augmentent, ce qui contribue à faire grossir votre ventre. Résultat : votre dos vous fait mal, vous passez vos journées (et parfois vos nuits !) aux toilettes, vos pieds sont enflés, vous êtes fatiguée... Pensez à bien vous reposer, à surélever vos jambes quand vous le pouvez et à respecter les limites de votre résistance physique.

25ème semaine de grossesse (27ème semaine d'aménorrhée)

Résultat d’images pour pregnant woman
A mesure que votre abdomen grossit et que votre poids augmente, la fatigue fait son grand retour. En outre, vous avez de plus en plus de mal à trouver une position confortable pour dormir. Votre colonne vertébrale tend à se courber pour contrebalancer le poids du ventre, d'où les douleurs dorsales. Il n'est pas rare que vos jambes et vos pieds enflent à la fin de la journée.
Par ailleurs, vous pouvez ressentir quelques contractions utérines (non douloureuses, irrégulières et sans cadence particulière), très différentes de celles de l'accouchement. Elles sont courtes (60 secondes au maximum) et sont dues à une réaction physique, l'utérus cherchant à fortifier sa musculature. Toutefois, si elles durent plus longtemps ou sont douloureuses, consultez votre médecin.

26ème semaine de grossesse (28ème semaine d'aménorrhée)

Votre sommeil est contrarié, votre ventre grossit, vous éprouvez des problèmes de concentration, de mémoire : si certaines femmes enceintes conservent les mêmes dispositions d'esprit des 2 mois précédents, d'autres commencent à manifester une certaine mauvaise humeur !
Certaines d'entre vous peuvent présenter des varices. En dehors des considérations esthétiques, elles n'ont pas de caractère de gravité et devraient disparaître après l'accouchement. Toutefois, elles tendent à réapparaître plus rapidement lors d'une nouvelle grossesse et à disparaître plus difficilement. En outre, certaines de ces varices concernent les veines du rectum et de l'anus, provoquant des hémorroïdes. Douloureuses et gênantes, il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin qui vous prescrira des veinotoniques.

27ème semaine de grossesse (29ème semaine d'aménorrhée)

Vous entamez à présent le dernier trimestre de votre grossesse.
Votre prise de poids s'accélère, et avec elle les maux de dos, la fatigue et les troubles gastriques et digestifs. Continuez à avoir une activité physique régulière et douce (marche, yoga, natation). Cela vous aidera à rester en forme et à atténuer vos douleurs dorsales. Veillez aussi à ne pas prendre trop de poids au cours des derniers mois de la grossesse en équilibrant vos repas et en buvant beaucoup d'eau.
Habituez-vous à dormir sur le côté et profitez de ce moment pour vous inscrire dans un bon cours de formation prénatale. Les sages-femmes qui l'animent vous aideront à prendre conscience de ce qui se passe dans votre corps lors de la grossesse et au moment de l'accouchement. Elles vous donneront également des conseils souvent très utiles pour vous aider à vous détendre et atténuer certaines douleurs.

28ème semaine de grossesse (30ème semaine d'aménorrhée)

Votre ventre est bien gros à présent, ce qui peut parfois gêner la coordination de vos mouvements ou même vous déséquilibrer. Vous avez pris environ 8 ou 8,5 kg, vos seins sont gonflés, prêts à allaiter. Tout cela peut concourir à un mauvais sommeil : il vous est à présent difficile de trouver une bonne position dans le lit.
Par ailleurs, si vos maux de ventre persistent, pensez à manger beaucoup de fibres (fruits, légumes, céréales complètes) et continuez à avoir une activité physique douce comme la marche, la natation, le yoga. Vous lutterez ainsi contre la paresse intestinale responsable de vos ballonnements et autres constipations.

29ème semaine de grossesse (31ème semaine d'aménorrhée)

Avec un ventre et un poids désormais très conséquents, vous risquez de souffrir de plus en plus de crampes (essentiellement la nuit), de gonflements, d'aigreurs d'estomac, d'indigestion ou de remontées acides. Suivez les conseils de la semaine précédente pour atténuer ces symptômes inhérents à la grossesse.
Votre respiration peut être plus courte en raison de la position de l'utérus qui empêche l'expansion des poumons. Vous êtes également très rapidement essoufflée. Il est possible que votre dos vous fasse souffrir et que votre ventre vous démange en raison de l'étirement extrême de la peau.
Dr Brandt Skincare
Attention toutefois, si les démangeaisons s'étendent au reste du corps, notamment au niveau de la plante des pieds et de la paume des mains, consultez votre médecin, pour chasser tout risque de cholestase gravidique.

30ème semaine de grossesse (32ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade de la grossesse, votre bébé s'est peut-être retourné dans l'utérus, se préparant ainsi pour le grand jour ! Cette position peut provoquer un certain inconfort chez vous, la tête de votre bébé appuyant sur votre périnée et ses pieds donnant des coups dans votre cage thoracique. Pour d'autres, ce retournement se fera plus tard... ou pas ! Le bébé sera alors en siège, présentant ses fesses en premier. N'ayez crainte, les obstétriciens et les sages-femmes ont l'habitude et savent parfaitement s'adapter à cette situation.
A 9 semaines du terme, certaines plus que d'autres ressentent beaucoup de désagréments comme des douleurs lombaires, des troubles du sommeil, des maux d'estomac, des troubles intestinaux. Vos jambes sont souvent enflées, d'autant plus si c'est l'été et qu'il fait chaud. Vous avez l'impression de vous traîner et êtes essoufflée par le moindre effort. A cela peut s'ajouter l'apparition de douleurs et de fourmillements dans les bras, surtout en fin de nuit ; ils sont la conséquence de compressions nerveuses dues aux modifications de la colonne vertébrale qu'entraine la grossesse.
Bien que désagréables, tous ces symptômes sont normaux. N'hésitez toutefois pas à en parler avec votre médecin lors des consultations mensuelles.

31ème semaine de grossesse (33ème semaine d'aménorrhée)

De plus en plus lourd et volumineux, votre ventre accentue votre cambrure et induit des douleurs dorsales importantes. S'il s'est retourné, votre bébé peut appuyer avec ses pieds sur votre cage thoracique, provoquant un certain inconfort. Essayez de vous tenir parfaitement droite, notamment lorsque vous êtes assise, cela devrait vous soulager.
Vos bras et vos jambes sont peut-être gonflés à cause de la rétention d'eau, normale à ce stade de la grossesse. Pensez à retirer vos bagues et évitez tout vêtement serré qui aggraverait le problème. Evitez aussi, dans la mesure du possible, de dormir avec le bras sous l'oreiller, ce qui pourrait provoquer ou accroître la sensation de fourmillements dans les bras.
Pour consolider vos os et ceux de votre enfant, adoptez une alimentation riche en calcium (produits laitiers, mais aussi certaines eaux).

32ème semaine de grossesse (34ème semaine d'aménorrhée)

Vous avez l'impression que votre ventre va littéralement "exploser" ! Normal, le volume de votre utérus a été multiplié par 500 ! Il commence (continue ?) à vous gêner, surtout au moment de dormir : il devient en effet très difficile de trouver une bonne position dans le lit. Pour ne rien arranger, à mesure que le ventre grossit, le bébé fait pression sur la vessie. Résultat : vous êtes obligée de vous lever plusieurs fois dans la nuit pour aller aux toilettes. Mais le bébé pousse aussi l'estomac, les intestins et le diaphragme ; d'où les aigreurs d'estomac, les maux de ventre et le manque d'air, sans compter les étourdissements en raison de la compression des vaisseaux. La meilleure manière de faire face à tous ces désagréments est de vous reposer. Il est possible que vous ressentiez ces fameuses "contractions de Braxton-Hicks", une simple répétition de l'organisme avant le véritable accouchement. Ces contractions n'ont rien à voir avec celles qui témoignent du début du travail.
Pour oublier tout ça, rappelez-vous que vous avez rendez-vous avec bébé à l'occasion de la 3ème et dernière échographie obligatoire.

33ème semaine de grossesse (35ème semaine d'aménorrhée)

Vous êtes à présent en congé maternité et pouvez pleinement vous consacrer à vous et à votre futur bébé. Profitez-en pour vous reposer au maximum, en adoptant les techniques de relaxation conseillées par les sages-femmes lors des cours de préparation à la naissance, et n'hésitez pas à dormir dès que l'envie se fait sentir. Bientôt, vous un tel loisir ne vous sera plus permis !
Votre ventre vous pèse, vous avez pris environ 10 kg, et il vous désormais difficile de trouver une position dans laquelle vous êtes à l'aise. Allongez-vous sur le côté, les jambes surélevées sur un coussin pour faciliter le retour veineux, cette position est la plus confortable.

34ème semaine de grossesse (36ème semaine d'aménorrhée)

Le temps peut vous sembler un peu long désormais, d'autant que vous avez quitté le travail depuis une semaine et que réapparaissent les désagréments qui vous avaient enquiquinée en début de grossesse. En grossissant et en entamant légèrement sa descente, votre bébé exerce en effet une forte pression sur votre vessie, provoquant de fréquentes envies d'uriner. Vous éprouvez à nouveau de douloureuses remontées acides et le moindre effort vous coupe le souffle ! Pour couronner le tout, vos seins sont lourds et douloureux...
Faites des repas plus légers et plus nombreux dans la journée, allongez-vous fréquemment sur le côté et n'hésitez pas à porter un soutien-gorge la nuit. Tout effort est désormais à proscrire.

35ème semaine de grossesse (37ème semaine d'aménorrhée)

Il ne manque plus que quelques semaines pour que délai de gestation soit respecté (9 mois pleins). Certains bébés patientent même jusqu'à 41 semaines. Certes, le poids provoque des douleurs au niveau du dos, les pieds, les mains et les cuisses sont enflés, mais il ne faut pas compter les jours ou les heures : la nature est sage, il faut avoir confiance en elle. Vous devez avoir pris au maximum 12 kg si tout va bien. Reposez-vous maintenant, après vous n'en aurez plus le temps.
Sachez qu'à ce stade de la grossesse, un rapport sexuel peut déclencher le travail. Alors soyez prudente...

36ème semaine de grossesse (38ème semaine d'aménorrhée)

Votre ventre est très proéminent et votre dos est de plus en plus cambré. Vous supportez de plus en plus difficilement ce poids sur vos jambes, votre dos. Vos seins sont gonflés et se préparent activement à l'allaitement. Vous pouvez les masser, notamment les mamelons, avec une crème grasse. Vous avez des envies fréquentes d'uriner.
Vous avez parfois des contractions, surtout le soir. Ces contractions, dites de Braxton-Hicks, ne sont ni régulières ni douloureuses, à la différence des contractions de travail. C'est un phénomène normal : elles contribuent notamment à la maturation du col de l'utérus, ce qui rendra plus facile sa dilatation lors de l'accouchement.
Votre sommeil est souvent difficile car il n'est pas évident de trouver une position adéquate. Vos gestes et vos déplacements sont parfois laborieux. Vous êtes fatiguée, et c'est bien normal.

37ème semaine de grossesse (39ème semaine d'aménorrhée)

Au cours de cette semaine, votre utérus et votre bébé descendent un peu plus bas dans votre abdomen, ils se préparent à la sortie du bébé. Ce mouvement de descente entraîne immédiatement chez vous un soulagement car l'utérus appuie moins sur les autres organes : vous respirez plus et vous mangez alors plus facilement. En contrepartie, la pression qui s'exerce sur votre vessie est plus forte et vous conduit fréquemment aux toilettes.

38ème semaine de grossesse (40ème semaine d'aménorrhée)

Vous pouvez à présent accoucher à tout moment. Soyez donc très attentive aux signes annonciateurs.
Il est possible que vous ressentiez des contractions douloureuses, qui se distinguent pourtant des contractions de travail dans la mesure où elles ne sont pas régulières et disparaissent assez rapidement. En revanche, si les antalgiques n'arrivent pas à bout de vos douleurs, et que celles-ci irradient du bas de votre dos vers l'avant et diffusent jusqu'à l'aine, le travail a probablement commencé. Contrôlez leur fréquence : si elles sont espacées de moins de 10 minutes, votre corps se prépare à accoucher. Certaines femmes perdent les eaux avant les premières contractions. Dans ce cas, il y a de grandes chances que celui-ci démarre dans les 24 heures. Si vous perdez les eaux, notez l'heure, la couleur et la quantité de liquide. Et rendez-vous à la maternité sans attendre, le bébé pourrait être en souffrance. En effet, une fois que la poche des eaux est rompue, le bébé n'est plus protégé et peut se retrouver au contact de germes remontant du vagin.

39ème semaine de grossesse (41ème semaine d'aménorrhée)

De légères contractions se produisent de temps en temps, mais ne sont pas suffisantes pour provoquer la dilatation de votre utérus. L'étirement des ligaments de votre symphyse pubienne entraine des douleurs au niveau du pubis. Votre bébé occupe désormais tout votre utérus et comprime les vaisseaux, les viscères et l'ensemble des organes de votre abdomen. En poussant sur les côtes et le sternum, il provoque des points de côté. Patience, dans moins d'une semaine tout cela ne sera qu'un lointain souvenir que vous aurez tôt fait d'oublier !
Certaines peuvent ressentir les premières contractions. C'est à leur fréquence, leur régularité et leur caractère douloureux que vous saurez que le travail a commencé. Si vous n'avez pas perdu les eaux, patientez encore jusqu'à ce que les contractions se rapprochent (toutes les 5 minutes) pour vous rendre à la maternité. Si la poche des eaux s'est rompue, votre bébé n'est plus en univers stérile ; rendez-vous sans attendre à la maternité pour ne pas l'exposer à un risque d'infection.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

j adore les bébés parce que c trop mignon lol si j en na vais un dans mes bras je m ocuperais souvent

Anonyme a dit…

un bébé, c'est pas une peluche... u_u

Ma grossesse semaine par semaine

Résultat d’images pour femme enceinteQue se passe-t-il dans votre corps ? Comment évolue votre grossesse semaine après semaine ?... Grâce à notre suivi de la grossesse, vous découvrirez l'essentiel sur votre grossesse semaine par semaine, qu'il s'agisse des petits aléas de la femme enceinte, en passant par les fluctuations de la libido ou des conseils alimentaires à respecter. Un dossier indispensable pour 9 mois de bonheur.

Le premier trimestre

1ère semaine de grossesse (3ème semaine d'aménorrhée)

A une semaine de grossesse (3 semaines d'aménorrhée), rien ne laisse supposer que vous attendez un enfant. Vous-même l'ignorez certainement, n'ayant pas encore constaté de retard de règles. Vous n'avez pas encore pris de poids (du moins pas à cause de la grossesse !), mais peut-être ressentez-vous déjà un gonflement des seins.
Pour mieux comprendre comment se passe la fécondation de l'ovule, découvrez notre animation ci-dessous.

2ème semaine de grossesse (4ème semaine d'aménorrhée)

A deux semaines de grossesse, celle-ci n'est toujours pas visible. Par contre, si vous êtes habituellement réglée comme une horloge, un retard de vos règles devrait vous mettre la puce à l'oreille... Il est peut être temps de confirmer votre grossesse par un test urinaire. Vendus sans ordonnance en pharmacie, les tests de grossesse recherchent la présence de l'hormone  (Human Chorionic Gonadotrophin) dans les urines. Exclusivement sécrétée lors de la grossesse, cette hormone est en effet présente dans le sang environ dix jours après la fécondation, et dans les urines quelques jours plus tard. Si le test est positif, votre gynécologue vous prescrira une analyse de sang pour confirmer le résultat.
En cours de grossesse, l'hormone  permet de connaître la date exacte de son début grâce au dosage de son taux, qui varie de manière très précise au cours de la grossesse.
Certaines femmes peuvent avoir de petites pertes de sang au cours de cette semaine, différentes des règles habituelles. Elles correspondent souvent au moment de l'implantation de l'oeuf dans l'utérus. Autres signes qui, considérés avec les autres, peuvent évoquer une grossesse : une constipation et une sensation de ballonnement, fréquemment décrites par les femmes enceintes même à ce stade précoce de la grossesse.

3ème semaine de grossesse (5ème semaine d'aménorrhée)


Vos règles ne sont pas arrivées à la date habituelle : si vous n'avez pas encore été tentée de le faire, procurez-vous un test de grossesse qui confirmera que vous êtes enceinte. Certains changements vous ont peut-être déjà mis la puce à l'oreille. Normal, votre corps commence à réagir au grand chambardement hormonal auquel il est soumis : fatiguée, irritée, d'humeur changeante... vous ne vous reconnaissez plus !
Vous qui étiez du genre couche-tard, vous ne tenez plus les yeux ouverts dès que vous vous asseyez sur un canapé. Une somnolence, voire une envie irrépressible de dormir tout au long de la journée, est fréquente au début de la grossesse. Elle est due à l'effet sédatif de la progestérone.
Bien qu'elles surviennent plus volontiers au cours des 5ème et 6ème semaines de grossesse, vous ressentez peut-être déjà les fameuses nausées matinales tant redoutées par les futures mamans ! Pas de panique, celles-ci sont en général transitoires et disparaissent totalement entre la 14 et la 16ème semaine de grossesse.
Résultat d’images pour pregnant womanEnfin, vous éprouvez de fréquentes envies d'uriner. Normal, plusieurs phénomènes concourent à cela : votre utérus, plus volumineux, appuie davantage sur votre vessie ; vos reins sont nettement plus sollicités en raison de l'accroissement du volume sanguin ; et enfin la progestérone, dont le taux augmente en flèche, stimule le muscle de votre vessie, vous donnant l'impression qu'elle est pleine même quand ce n'est pas le cas.

4ème semaine de grossesse (6ème semaine d'aménorrhée)

Vous achevez à présent le 1er mois de grossesse. Vos seins ont gonflé et sont devenus hypersensibles. Leurs aréoles commencent à foncer et à s'élargir, et parfois des veines bleuâtres peuvent apparaître sous la peau tendue. Certaines femmes, notamment lorsqu'il s'agit de leur première grossesse, ressentent même pendant plusieurs semaines des picotements voire des élancements dans leur poitrine.
Il est possible que vous ressentiez des tiraillements dans le bas-ventre : pas d'inquiétude, il s'agit de vos ligaments qui se tendent sous l'effet de l'élargissement de votre utérus. Par ailleurs, la fatigue est toujours présente, les nausées sont plus fréquentes et il n'est pas rare que vous souffriez de troubles du sommeil.

5ème semaine de grossesse (7ème semaine d'aménorrhée)

Enceinte depuis maintenant 1 mois, la fatigue est toujours là, tout comme vos nausées. Patience, tous ces désagréments devraient bientôt disparaître !
Sur le plan alimentaire, il est possible que l'idée même de manger vous écoeure ou, au contraire, que vous soyez prise de fringales inhabituelles. Des aliments que vous adoriez vous dégoûtent et, à l'inverse, vous vous mettez à aimer des choses que vous n'auriez mangées pour rien au monde avant d'être enceinte ! Les fameuses envies de la femme enceinte ! Si vous êtes sujette aux nausées, vous manquez certainement d'appétit. Des brûlures d'estomac, auxquels s'ajoutent des ballonnements, peuvent également enquiquiner certaines d'entre vous.
D'un point de vue émotionnel, rien ne va plus : vous passez du rire aux larmes, vous êtes hypersensible, en proie à des sentiments contradictoires... Ces modifications sont normales, liées à la fois à la conscience que vous avez de ce qui se passe en vous et aux modifications hormonales importantes qui ont lieu pendant cette période.

6ème semaine de grossesse (8ème semaine d'aménorrhée)

A la 6ème semaine de grossesse, le taux de l'hormone est à son maximum, entraînant le lot de désagréments déjà éprouvés lors des semaines précédentes. Nausées, vertiges, constipation peuvent ponctuer vos journées. Pour couronner le tout, la mauvaise circulation sanguine liée à l'accroissement du volume de sang qui irrigue votre organisme provoque des lourdeurs dans vos jambes.
Par ailleurs, votre utérus grossit et appuie sur votre vessie, provoquant des envies fréquentes d'uriner. Celles-ci devraient vous accompagner plus ou moins tout au long de votre grossesse, autant vous y habituer dès aujourd'hui !

7ème semaine de grossesse (9ème semaine d'aménorrhée)

Au cours de cette semaine, votre corps ne change pas beaucoup de l'extérieur par rapport à la semaine précédente. Vos seins augmentent de volume et se préparent à l'allaitement. Certaines femmes ressentent des douleurs lancinantes dans les seins, d'autres éprouvent au contraire une sensation agréable, voire même érotique. C'est le moment d'apporter un soin tout particulier à votre poitrine en lui appliquant des crèmes anti-vergetures !
Même si les nausées persistent, il faut veiller à adopte rune alimentation équilibrée (vous avez déjà banni l'alcool de vos menus). Buvez beaucoup d'eau (près d'1,5 litre par jour), car durant la grossesse, vos reins travaillent pour deux...
C'est le moment de prendre rendez-vous pour votre première échographie, qui doit être réalisée entre la 9ème et la 11ème semaine de grossesse. Première rencontre avec bébé, il s'agit de la plus émouvante aux dires de beaucoup de parents. Si votre bébé se présente bien, vous pourrez connaître son sexe. Sinon, il vous faudra patiente encore un peu...
Pensez aussi à rendre visite à votre dentiste : le "dérèglement" hormonal due à la grossesse allié à des problèmes de gencives peut avoir de sévères répercutions sur votre dentition.

8ème semaine de grossesse (10ème semaine d'aménorrhée)

L'organisme se met à produire plus de sang afin d'assurer le transport de la nourriture au bébé. En conséquence, le coeur bat plus vite, ce qui peut générer des palpitations. Les seins continuent de grossir, ils deviennent plus lourds, plus chauds, plus douloureux (ils peuvent quadrupler de taille en 9 mois!) ; de nombreuses veines bleutées apparaissent.
L'élévation des taux d'hormones de grossesse tendent à aggraver les nausées. Votre peau devient plus grasse, au point de faire surgir de l'acné et d'autres troubles passagers de l'épiderme. Votre taille s'évase, mais votre ventre n'est toujours pas apparent s'il s'agit d'une première grossesse. En outre, une ligne sombre reliant le nombril au pubis (la linea alba) peut apparaître.
Avec cette semaine s'achève le 2ème mois de grossesse, qui n'est pas toujours des plus épanouissants pour la future maman...

9ème semaine de grossesse (11ème semaine d'aménorrhée)

La production d'hormones va se stabiliser et, peu à peu, les symptômes qui vous dérangeaient tant au début de la grossesse vont disparaître.
Autre point positif : votre utérus remonte progressivement dans la cavité abdominale pour gagner de la place, ce qui allège votre vessie. Finies les envies irrépressibles d'uriner, vous voilà débarrassée de ce désagrément pour quelques mois (ce problème devrait réapparaître en fin de grossesse, appréciez ces quelques mois de répit !)
En revanche, votre rythme cardiaque s'accélère encore, ce qui provoque des essoufflements lorsque vous faites le moindre effort. Vos reins sont également très sollicités, devant éliminer à la fois vos déchets et ceux de votre bébé. Pensez à boire beaucoup d'eau en cours de journée.

10e semaine de grossesse (12ème semaine d'aménorrhée)

Vous commencez à avoir un ventre un peu saillant... et il devient difficile d'entrer dans vos jeans habituels. Vous privilégiez les robes, les vêtements plus amples, et c'est le moment de commencer à rechercher les habits dont vous aurez besoin pendant les 6 mois à venir.
Votre utérus, qui prend de plus en plus de place, a maintenant le volume d'un pamplemousse, et il devient nettement palpable derrière votre pubis.
Si vous êtes sujette aux nausées de début de grossesse, sachez que celles-ci vont s'estomper et peu à peu disparaître pendant ce troisième mois. Votre fatigue peut durer encore un peu ou s'atténuer. Vous vous sentez souvent mieux, plus détendue et plus sereine.
C'est cette semaine que vous devez passer votre première échographie. C'est la première fois que vous allez voir votre bébé, un moment riche en émotions !

11ème semaine de grossesse (13ème semaine d'aménorrhée)

L'épée de Damoclès qui pesait sur votre tête devrait disparaître : votre risque de fausse-couche est à présent très faible et vos chances de mener votre grossesse à terme sont maximales.
Votre métabolisme de base s'accélère, ce qui signifie que vous brûlez davantage de calories, même sans rien faire ! Attention, ce n'est pas une raison pour manger deux fois plus ! Mais n'hésitez pas à prendre une collation en milieu d'après-midi, qui s'inscrira parfaitement dans une alimentation saine et équilibrée.
De la même manière, le volume sanguin de votre organisme augmente, ce qui donne un surcroît de travail à votre coeur : il est possible que vous le ressentiez en ayant plus chaud et en transpirant davantage. Pensez alors à boire régulièrement.

12ème semaine de grossesse (14ème semaine d'aménorrhée)

Du fait de la croissance de l'utérus, les rondeurs du ventre commencent à apparaître. A ce stade, si vous avez suivi les recommandations nutritionnelles de votre médecin, vous devriez avoir pris environ 1,5 kg. Sauf si vous faites partie de ces femmes qui perdent du poids lors du premier trimestre...
De plus en plus étirés, les ligaments soutenant le ventre provoquent quelques douleurs à l'aine, que vous percevez souvent comme une sorte de points de côté. La zone entourant les mamelons s'obscurcit et augmente de diamètre. La fatigue et les va-et-vient aux toilettes peuvent diminuer. Les nausées peuvent s'estomper quelque peu - après avoir atteint un "pic" autour de la 9ème semaine - mais la répulsion face à certaines odeurs demeure. Notez que certaines femmes peuvent souffrir de ces nausées tout au long de la grossesse. Vos pulsations cardiaques sont toujours intenses et votre respiration est plus vive. Les hormones de la grossesse ralentissent les mouvements des muscles intestinaux, entraînant une certaine paresse intestinale qui s'accompagne de maux de ventre, de ballonnements, de difficultés à digérer... Enfin, si vous portez des lentilles, il est possible que vous éprouviez une légère gêne due à la survenue d'une sécheresse oculaire.

13ème semaine de grossesse (15ème semaine d'aménorrhée)

C'est la dernière semaine du premier trimestre de votre grossesse et votre risque de fausse-couche est désormais très faible. Celles qui ne l'ont pas encore fait peuvent donc annoncer fièrement qu'elles attendent un enfant !
La prochaine semaine marque le début du 2ème trimestre, une période généralement très agréable de la grossesse, marquée notamment par la disparition des nausées et un regain d'énergie fort appréciés ! Autre bonne nouvelle : la libido regrimpe, et la faible prise de poids à ce stade de la grossesse permet aux couples de retrouver une sexualité épanouissante.
Même si l'accouchement est encore loin, vos seins commencent à fabriquer le colostrum, le liquide qui nourrira votre bébé lors des tout premiers jours, avant la montée de lait.

Le deuxième trimestre

14ème semaine de grossesse (16ème semaine d'aménorrhée)

Vous entamez le deuxième trimestre de la grossesse avec une énergie qui devrait vous surprendre ! Les nausées devraient n'être, désormais, plus qu'un mauvais souvenir, et la fatigue qui vous accablait depuis le début de votre grossesse devrait laisser place à un regain de tonus fort appréciable ! N'en profitez pas pour autant pour vous lancer dans des activités trop fatigantes, vous devez encore vous ménager quelques mois. Votre corps est là pour vous le rappeler, avec un ventre qui ne laisse plus de place au doute au fur et à mesure que votre utérus s'élargit. Celui-ci remonte peu à peu dans l'abdomen, et peut provoquer chez certaines des reflux gastro-oesophagiens désagréables, mais passagers.

15ème semaine de grossesse (17ème semaine d'aménorrhée)

Finis les petits soucis, place au plaisir ! Votre libido est souvent plus forte au cours du second trimestre, et la sexualité plus riche pendant cette période.
Votre corps s'est adapté et vous commencez vraiment à profiter de votre grossesse. Malgré tout, vous pouvez encore éprouver des moments de fatigue et de somnolence auxquels vous devez répondre par le repos. Vos envies d'uriner redeviennent plus pressantes, et des petits maux de ventre peuvent apparaître. Ces petits désagréments n'ont toutefois rien de comparable aux premiers mois et ne devraient pas entamer votre bonne humeur.

16ème semaine de grossesse (18ème semaine d'aménorrhée)

Les nausées ont normalement disparu. Les traits de votre visage se sont arrondis, tout comme votre ventre qui commence à se dessiner. Il se peut aussi que vous preniez un peu de volume au niveau de vos fesses.
D'éventuelles boursouflures de la muqueuse nasale peuvent parfois provoquer des écoulements de sang locaux. Votre rythme cardiaque s'accélère d'environ 20 % pour faire face à un flux sanguin plus important dans tout le corps. Vos cheveux et vos ongles poussent plus vite. Vous pouvez aussi rencontrer des problèmes d'indigestion et de constipation du fait du ralentissement de votre activité intestinale et de la pression qu'exerce votre utérus sur la vessie en grossissant. Malgré tous ces petits ennuis, vous rayonnez, surtout si vous faites partie de ces femmes qui ressentent dès maintenant les premiers mouvements du bébé.

17ème semaine de grossesse (19ème semaine d'aménorrhée)

Peut-être ressentez-vous des mouvements bizarres comme des bulles ou des secousses : il s'agit de votre bébé, en pleine séance de gym ! N'ayez crainte si vous ne sentez rien, les abdominaux ou la graisse qui recouvrent votre ventre peuvent masquer ces impressions très discrètes.
Il se peut que vous ayez des vertiges, des nausées, ou de légers évanouissements surtout si vous avez d'ordinaire une tension basse. Allongez-vous en relevant vos pieds, tout devrait rapidement rentrer dans l'ordre. Vous pouvez aussi ressentir des douleurs ponctuelles dans les jambes : votre nerf sciatique est sans doute comprimé par le bébé en croissance.
Insupportables pour certaines femmes, vous pouvez réduire ces douleurs en limitant la station debout ou en glissant des oreillers sous vos jambes lorsque vous dormez. Parlez-en à votre médecin, il pourra vous donner quelques conseils.
Cela étant, toutes les femmes peuvent ne pas vivre ces symptômes et certaines se sont au contraire très épanouies et pleines d'énergie à ce stade de la grossesse.

18ème semaine de grossesse (20ème semaine d'aménorrhée)

Pour les femmes dont la grossesse n'était pas encore visible, en raison notamment de leur grande taille et de la répartition uniforme du poids de la grossesse sur le corps, les choses devraient changer à partir de cette semaine. En effet, vous redoublez d'appétit et cela commence à se voir sur la balance... et votre tour de taille ! Ce n'est pas le moment de commencer un régime mais veillez à avoir une alimentation équilibrée et variée. D'ailleurs, il se peut que votre peau commence à tirer et à vous démanger un peu, et que des petites vergetures apparaissent. Pensez à bien hydrater votre peau pour l'assouplir et prévenir l'apparition de ces cicatrices disgracieuses. Votre utérus est approximativement de la taille d'un melon à ce stade, et certaines peuvent même le sentir.
Par ailleurs, votre système cardio-vasculaire connaît un grand changement et votre pression artérielle peut baisser par rapport à la normale. Cela peut se traduire par des vertiges ou des malaises, particulièrement si vous vous levez un peu brutalement. Veillez donc à passer doucement d'une position à une autre, et tout ira bien.
Certaines femmes peuvent également connaître des problèmes de digestion et peuvent souffrir d'hémorroïdes durant cette période.

19ème semaine de grossesse (21ème semaine d'aménorrhée)

Cette semaine marque la 2ème rencontre avec votre bébé. En effet, c'est au cours du 5ème mois, plus précisément entre la 21ème et la 23ème semaine d'absence de règles, que le gynécologue réalise la 2ème échographie dite morphologique. Cet examen va lui permettre d'examiner tous les organes en détail, ainsi que les membres et la tête. Le cœur est l'objet d'une attention toute particulière.
De votre côté, vos activités restent variées, vous pouvez continuer à pratiquer une activité physique en prenant soin de vous ménager et de vous reposer. Sur le plan sexuel, tout va souvent pour le mieux, certaines femmes devraient même avoir une activité sexuelle plus importante au cours de ce second trimestre de grossesse.

20ème semaine de grossesse (22ème semaine d'aménorrhée)

Des taux élevés d'estrogène et de progestérone circulent dans votre corps afin d'assouplir et d'élargir votre bassin en prévision de la naissance. En se dilatant, l'utérus pousse les poumons vers le haut et le ventre vers l'avant, mais le poids n'est pas encore gênant. Tout au plus éprouvez-vous une certaine sensibilité au niveau du nombril car il est sous pression. Certaines femmes peuvent aussi être surprises par des saignements de nez (la faute aux hormones et leur effet indirect sur les muqueuses).
D'une manière générale, vous êtes épanouie à ce stade : vos cheveux sont brillants, votre peau saine et fine. Même s'il s'agit de votre première grossesse, vous commencez à ressentir les mouvements du bébé, ses bras et ses jambes envoyant de petits coups au niveau des côtes.
Seul petit bémol, vos cuisses et vos pieds peuvent enfler à la fin de la journée. Détendez-vous !

1ème semaine de grossesse (23ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade, vous devriez avoir pris environ 3 kg et, malgré l'évolution constante que vit votre organisme, vous vous sentirez bien mieux maintenant qu'en début de grossesse. Vos seins sont plus gros et vos mamelons commencent à s'assombrir. La production du premier lait (ou colostrum) va commencer. C'est le moment où la maman commence à transmettre des anticorps à son bébé. L'utérus a atteint maintenant son poids maximum. Sa forme, jusque là arrondie, va s'allonger et prendre de plus en plus l'aspect d'un cylindre.

22ème semaine de grossesse (24ème semaine d'aménorrhée)

Comme au cours des semaines précédentes, votre volume sanguin s'est accru et se retrouve en grande partie sous forme de plasma, ce qui a pour effet de diluer votre sang et de provoquer une anémie. Due généralement à un manque de fer, dont les besoins sont particulièrement élevés pendant la grossesse, l'anémie expose la future maman à un risque de prématurité plus important. Le bébé risque quant à lui d'avoir un poids de naissance plus petit. Pour s'assurer que vous n'en souffrez pas, votre médecin devrait vous prescrire une prise de sang afin de mesurer votre taux d'hématocrite. Si besoin, il vous prescrira du fer sous forme de comprimés. De votre côté, vous pouvez adopter une alimentation plus riche en fer, en choisissant des aliments particulièrement bien pourvus en ce composé (poissons, légumes secs). Petite précaution bien utile, évitez de boire du thé en même temps que les aliments riches en fer car les tanins contenus dans le thé gênent l'assimilation de fer alors que la vitamine C l'optimise.

23ème semaine de grossesse (25ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade de la grossesse, certaines femmes peuvent avoir des contractions utérines. Irrégulières et indolores, elles reflètent la préparation de l'utérus à son futur travail. La plupart du temps, elles ne sont pas perceptibles par les femmes.

Votre système digestif commence peut-être à souffrir du poids qui pèse sur lui : brûlures gastriques, indigestion et paresse abdominale apparaissent alors. Essayez de réduire vos portions et, pourquoi pas, de fragmenter vos repas. Marcher après manger pourra également vous aider à faire passer ces désagréments.

24ème semaine de grossesse (26ème semaine d'aménorrhée)

Vous commencez à vous sentir plus lourde, vous avez probablement grossi d'environ 6 kg. Le liquide qui alimente le placenta et le liquide amniotique augmentent, ce qui contribue à faire grossir votre ventre. Résultat : votre dos vous fait mal, vous passez vos journées (et parfois vos nuits !) aux toilettes, vos pieds sont enflés, vous êtes fatiguée... Pensez à bien vous reposer, à surélever vos jambes quand vous le pouvez et à respecter les limites de votre résistance physique.

25ème semaine de grossesse (27ème semaine d'aménorrhée)

Résultat d’images pour pregnant woman
A mesure que votre abdomen grossit et que votre poids augmente, la fatigue fait son grand retour. En outre, vous avez de plus en plus de mal à trouver une position confortable pour dormir. Votre colonne vertébrale tend à se courber pour contrebalancer le poids du ventre, d'où les douleurs dorsales. Il n'est pas rare que vos jambes et vos pieds enflent à la fin de la journée.
Par ailleurs, vous pouvez ressentir quelques contractions utérines (non douloureuses, irrégulières et sans cadence particulière), très différentes de celles de l'accouchement. Elles sont courtes (60 secondes au maximum) et sont dues à une réaction physique, l'utérus cherchant à fortifier sa musculature. Toutefois, si elles durent plus longtemps ou sont douloureuses, consultez votre médecin.

26ème semaine de grossesse (28ème semaine d'aménorrhée)

Votre sommeil est contrarié, votre ventre grossit, vous éprouvez des problèmes de concentration, de mémoire : si certaines femmes enceintes conservent les mêmes dispositions d'esprit des 2 mois précédents, d'autres commencent à manifester une certaine mauvaise humeur !
Certaines d'entre vous peuvent présenter des varices. En dehors des considérations esthétiques, elles n'ont pas de caractère de gravité et devraient disparaître après l'accouchement. Toutefois, elles tendent à réapparaître plus rapidement lors d'une nouvelle grossesse et à disparaître plus difficilement. En outre, certaines de ces varices concernent les veines du rectum et de l'anus, provoquant des hémorroïdes. Douloureuses et gênantes, il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin qui vous prescrira des veinotoniques.

27ème semaine de grossesse (29ème semaine d'aménorrhée)

Vous entamez à présent le dernier trimestre de votre grossesse.
Votre prise de poids s'accélère, et avec elle les maux de dos, la fatigue et les troubles gastriques et digestifs. Continuez à avoir une activité physique régulière et douce (marche, yoga, natation). Cela vous aidera à rester en forme et à atténuer vos douleurs dorsales. Veillez aussi à ne pas prendre trop de poids au cours des derniers mois de la grossesse en équilibrant vos repas et en buvant beaucoup d'eau.
Habituez-vous à dormir sur le côté et profitez de ce moment pour vous inscrire dans un bon cours de formation prénatale. Les sages-femmes qui l'animent vous aideront à prendre conscience de ce qui se passe dans votre corps lors de la grossesse et au moment de l'accouchement. Elles vous donneront également des conseils souvent très utiles pour vous aider à vous détendre et atténuer certaines douleurs.

28ème semaine de grossesse (30ème semaine d'aménorrhée)

Votre ventre est bien gros à présent, ce qui peut parfois gêner la coordination de vos mouvements ou même vous déséquilibrer. Vous avez pris environ 8 ou 8,5 kg, vos seins sont gonflés, prêts à allaiter. Tout cela peut concourir à un mauvais sommeil : il vous est à présent difficile de trouver une bonne position dans le lit.
Par ailleurs, si vos maux de ventre persistent, pensez à manger beaucoup de fibres (fruits, légumes, céréales complètes) et continuez à avoir une activité physique douce comme la marche, la natation, le yoga. Vous lutterez ainsi contre la paresse intestinale responsable de vos ballonnements et autres constipations.

29ème semaine de grossesse (31ème semaine d'aménorrhée)

Avec un ventre et un poids désormais très conséquents, vous risquez de souffrir de plus en plus de crampes (essentiellement la nuit), de gonflements, d'aigreurs d'estomac, d'indigestion ou de remontées acides. Suivez les conseils de la semaine précédente pour atténuer ces symptômes inhérents à la grossesse.
Votre respiration peut être plus courte en raison de la position de l'utérus qui empêche l'expansion des poumons. Vous êtes également très rapidement essoufflée. Il est possible que votre dos vous fasse souffrir et que votre ventre vous démange en raison de l'étirement extrême de la peau.
Dr Brandt Skincare
Attention toutefois, si les démangeaisons s'étendent au reste du corps, notamment au niveau de la plante des pieds et de la paume des mains, consultez votre médecin, pour chasser tout risque de cholestase gravidique.

30ème semaine de grossesse (32ème semaine d'aménorrhée)

A ce stade de la grossesse, votre bébé s'est peut-être retourné dans l'utérus, se préparant ainsi pour le grand jour ! Cette position peut provoquer un certain inconfort chez vous, la tête de votre bébé appuyant sur votre périnée et ses pieds donnant des coups dans votre cage thoracique. Pour d'autres, ce retournement se fera plus tard... ou pas ! Le bébé sera alors en siège, présentant ses fesses en premier. N'ayez crainte, les obstétriciens et les sages-femmes ont l'habitude et savent parfaitement s'adapter à cette situation.
A 9 semaines du terme, certaines plus que d'autres ressentent beaucoup de désagréments comme des douleurs lombaires, des troubles du sommeil, des maux d'estomac, des troubles intestinaux. Vos jambes sont souvent enflées, d'autant plus si c'est l'été et qu'il fait chaud. Vous avez l'impression de vous traîner et êtes essoufflée par le moindre effort. A cela peut s'ajouter l'apparition de douleurs et de fourmillements dans les bras, surtout en fin de nuit ; ils sont la conséquence de compressions nerveuses dues aux modifications de la colonne vertébrale qu'entraine la grossesse.
Bien que désagréables, tous ces symptômes sont normaux. N'hésitez toutefois pas à en parler avec votre médecin lors des consultations mensuelles.

31ème semaine de grossesse (33ème semaine d'aménorrhée)

De plus en plus lourd et volumineux, votre ventre accentue votre cambrure et induit des douleurs dorsales importantes. S'il s'est retourné, votre bébé peut appuyer avec ses pieds sur votre cage thoracique, provoquant un certain inconfort. Essayez de vous tenir parfaitement droite, notamment lorsque vous êtes assise, cela devrait vous soulager.
Vos bras et vos jambes sont peut-être gonflés à cause de la rétention d'eau, normale à ce stade de la grossesse. Pensez à retirer vos bagues et évitez tout vêtement serré qui aggraverait le problème. Evitez aussi, dans la mesure du possible, de dormir avec le bras sous l'oreiller, ce qui pourrait provoquer ou accroître la sensation de fourmillements dans les bras.
Pour consolider vos os et ceux de votre enfant, adoptez une alimentation riche en calcium (produits laitiers, mais aussi certaines eaux).

32ème semaine de grossesse (34ème semaine d'aménorrhée)

Vous avez l'impression que votre ventre va littéralement "exploser" ! Normal, le volume de votre utérus a été multiplié par 500 ! Il commence (continue ?) à vous gêner, surtout au moment de dormir : il devient en effet très difficile de trouver une bonne position dans le lit. Pour ne rien arranger, à mesure que le ventre grossit, le bébé fait pression sur la vessie. Résultat : vous êtes obligée de vous lever plusieurs fois dans la nuit pour aller aux toilettes. Mais le bébé pousse aussi l'estomac, les intestins et le diaphragme ; d'où les aigreurs d'estomac, les maux de ventre et le manque d'air, sans compter les étourdissements en raison de la compression des vaisseaux. La meilleure manière de faire face à tous ces désagréments est de vous reposer. Il est possible que vous ressentiez ces fameuses "contractions de Braxton-Hicks", une simple répétition de l'organisme avant le véritable accouchement. Ces contractions n'ont rien à voir avec celles qui témoignent du début du travail.
Pour oublier tout ça, rappelez-vous que vous avez rendez-vous avec bébé à l'occasion de la 3ème et dernière échographie obligatoire.

33ème semaine de grossesse (35ème semaine d'aménorrhée)

Vous êtes à présent en congé maternité et pouvez pleinement vous consacrer à vous et à votre futur bébé. Profitez-en pour vous reposer au maximum, en adoptant les techniques de relaxation conseillées par les sages-femmes lors des cours de préparation à la naissance, et n'hésitez pas à dormir dès que l'envie se fait sentir. Bientôt, vous un tel loisir ne vous sera plus permis !
Votre ventre vous pèse, vous avez pris environ 10 kg, et il vous désormais difficile de trouver une position dans laquelle vous êtes à l'aise. Allongez-vous sur le côté, les jambes surélevées sur un coussin pour faciliter le retour veineux, cette position est la plus confortable.

34ème semaine de grossesse (36ème semaine d'aménorrhée)

Le temps peut vous sembler un peu long désormais, d'autant que vous avez quitté le travail depuis une semaine et que réapparaissent les désagréments qui vous avaient enquiquinée en début de grossesse. En grossissant et en entamant légèrement sa descente, votre bébé exerce en effet une forte pression sur votre vessie, provoquant de fréquentes envies d'uriner. Vous éprouvez à nouveau de douloureuses remontées acides et le moindre effort vous coupe le souffle ! Pour couronner le tout, vos seins sont lourds et douloureux...
Faites des repas plus légers et plus nombreux dans la journée, allongez-vous fréquemment sur le côté et n'hésitez pas à porter un soutien-gorge la nuit. Tout effort est désormais à proscrire.

35ème semaine de grossesse (37ème semaine d'aménorrhée)

Il ne manque plus que quelques semaines pour que délai de gestation soit respecté (9 mois pleins). Certains bébés patientent même jusqu'à 41 semaines. Certes, le poids provoque des douleurs au niveau du dos, les pieds, les mains et les cuisses sont enflés, mais il ne faut pas compter les jours ou les heures : la nature est sage, il faut avoir confiance en elle. Vous devez avoir pris au maximum 12 kg si tout va bien. Reposez-vous maintenant, après vous n'en aurez plus le temps.
Sachez qu'à ce stade de la grossesse, un rapport sexuel peut déclencher le travail. Alors soyez prudente...

36ème semaine de grossesse (38ème semaine d'aménorrhée)

Votre ventre est très proéminent et votre dos est de plus en plus cambré. Vous supportez de plus en plus difficilement ce poids sur vos jambes, votre dos. Vos seins sont gonflés et se préparent activement à l'allaitement. Vous pouvez les masser, notamment les mamelons, avec une crème grasse. Vous avez des envies fréquentes d'uriner.
Vous avez parfois des contractions, surtout le soir. Ces contractions, dites de Braxton-Hicks, ne sont ni régulières ni douloureuses, à la différence des contractions de travail. C'est un phénomène normal : elles contribuent notamment à la maturation du col de l'utérus, ce qui rendra plus facile sa dilatation lors de l'accouchement.
Votre sommeil est souvent difficile car il n'est pas évident de trouver une position adéquate. Vos gestes et vos déplacements sont parfois laborieux. Vous êtes fatiguée, et c'est bien normal.

37ème semaine de grossesse (39ème semaine d'aménorrhée)

Au cours de cette semaine, votre utérus et votre bébé descendent un peu plus bas dans votre abdomen, ils se préparent à la sortie du bébé. Ce mouvement de descente entraîne immédiatement chez vous un soulagement car l'utérus appuie moins sur les autres organes : vous respirez plus et vous mangez alors plus facilement. En contrepartie, la pression qui s'exerce sur votre vessie est plus forte et vous conduit fréquemment aux toilettes.

38ème semaine de grossesse (40ème semaine d'aménorrhée)

Vous pouvez à présent accoucher à tout moment. Soyez donc très attentive aux signes annonciateurs.
Il est possible que vous ressentiez des contractions douloureuses, qui se distinguent pourtant des contractions de travail dans la mesure où elles ne sont pas régulières et disparaissent assez rapidement. En revanche, si les antalgiques n'arrivent pas à bout de vos douleurs, et que celles-ci irradient du bas de votre dos vers l'avant et diffusent jusqu'à l'aine, le travail a probablement commencé. Contrôlez leur fréquence : si elles sont espacées de moins de 10 minutes, votre corps se prépare à accoucher. Certaines femmes perdent les eaux avant les premières contractions. Dans ce cas, il y a de grandes chances que celui-ci démarre dans les 24 heures. Si vous perdez les eaux, notez l'heure, la couleur et la quantité de liquide. Et rendez-vous à la maternité sans attendre, le bébé pourrait être en souffrance. En effet, une fois que la poche des eaux est rompue, le bébé n'est plus protégé et peut se retrouver au contact de germes remontant du vagin.

39ème semaine de grossesse (41ème semaine d'aménorrhée)

De légères contractions se produisent de temps en temps, mais ne sont pas suffisantes pour provoquer la dilatation de votre utérus. L'étirement des ligaments de votre symphyse pubienne entraine des douleurs au niveau du pubis. Votre bébé occupe désormais tout votre utérus et comprime les vaisseaux, les viscères et l'ensemble des organes de votre abdomen. En poussant sur les côtes et le sternum, il provoque des points de côté. Patience, dans moins d'une semaine tout cela ne sera qu'un lointain souvenir que vous aurez tôt fait d'oublier !
Certaines peuvent ressentir les premières contractions. C'est à leur fréquence, leur régularité et leur caractère douloureux que vous saurez que le travail a commencé. Si vous n'avez pas perdu les eaux, patientez encore jusqu'à ce que les contractions se rapprochent (toutes les 5 minutes) pour vous rendre à la maternité. Si la poche des eaux s'est rompue, votre bébé n'est plus en univers stérile ; rendez-vous sans attendre à la maternité pour ne pas l'exposer à un risque d'infection.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

j adore les bébés parce que c trop mignon lol si j en na vais un dans mes bras je m ocuperais souvent

Anonyme a dit…

un bébé, c'est pas une peluche... u_u

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!