Translate

Météo

MeteoMedia

28 avr. 2014

Les IPP sont à grands risques!

Au Canada, on prescrit annuellement pour plus d’un milliard de dollars d’IPP – des médicaments contre certains maux gastriques. Or, d’après deux importants organismes de santé publique, ces médicaments pourraient causer de très graves problèmes de santé. Les IPP - pour Inhibiteurs de Pompe à Protons – ne sont qu’un des types de médicaments prescrits contre les problèmes gastriques. Ce sont des comprimés, et non des pompes, qui agissent sur la sécrétion des acides gastriques. Il faut les distinguer des Rolaids et autres Maalox, qui neutralisent l’acidité de l’estomac, ou encore des Zantac et Tagamet, qui sont disponibles sans prescription.
Seuls les IPP sont accusés de provoquer des problèmes de santé graves, dont une augmentation du risque de pneumonie, d’infections à la clostridium difficiles et de fractures de la hanche (ostéoporose). Ces médicaments pourraient également réduire l’efficacité du Plavix, prescrit aux personnes qui ont souffert d’un infarctus ou d’angine, et donc augmenter les risques de problèmes cardiaques.
Les IPP sont vendus sous ordonnance seulement et destinés au traitement du reflux gastro-œsophagien, des ulcères gastroduodénaux ou encore des érosions gastriques causées par les médicaments anti-inflammatoires. Plusieurs personnes prennent un IPP en prévention, par exemple en cas de risque de saignement gastro-intestinal.
Dans la pratique, beaucoup de personnes prennent ce médicament à long terme, et parfois pour de bien mauvaises raisons, comme les excès alimentaires. Thé, café, alcool, ailes de poulet et autres junkfood peuvent déranger l’estomac !
Le Conseil du médicament du Québec a justement lancé une campagne de sensibilisation concernant le bon et le mauvais usage des médicaments. Les médecins doivent comparer les risques et bénéfices des médicaments pour chaque cas particulier, adapter le traitement au patient et non prescrire systématiquement à large échelle, ce qui peut entraîner de graves conséquences pour la santé publique.


Stop aux brûlures d'estomac - Dr Martine Cotinat

Le Dr Martine Cotinat est gastro-entérologue formée à la nutrition et micronutrition. Spécialiste du RGO, elle livre ici le fruit de vingt-cinq années d’expérience médicale.
Stop aux brûlures d'estomac - Dr Martine CotinatEn matière de reflux acide, il n’y a pas de fatalité. Ce livre présente des solutions extrêmement efficaces pour soulager les douleurs, éviter les complications et prévenir les récidives.

Elles ne passent pas forcément par la prescription de médicaments contre l’acidité gastrique. Ces derniers sont certes d’une grande efficacité… mais le temps de la prescription seulement. À l’arrêt du traitement, les symptômes réapparaissent et la personne finit par supporter son mal en silence, signe que la véritable cause du reflux n’a pas été traitée.
En réalité, les origines du reflux gastro-oesophagien (RGO) sont multiples. Des centaines d’études sur l’oesophage et sa flore microbienne ouvrent de nouvelles pistes de diagnostic et de traitement.
Très concret, ce livre va vous aider à dire adieu aux brûlures d’estomac et à renouer avec le bien-être.

Vous saurez :
• pourquoi les médicaments ne sont pas satisfaisants à long terme
• quels sont les vrais risques de la chirurgie
• pourquoi le traitement nutritionnel est de loin le plus complet
• comment consolider les défenses de l’oesophage
• comment renforcer la barrière anti-reflux
• quels sont les compléments alimentaires indispensables

Si vous souffrez de brûlures d’estomac et que vous êtes prêt(e) à tout pour y remédier, ne passez pas à côté de ce livre.
Avantages Ces médicaments sont beaucoup plus puissants que les anti-H2 pour soulager les douleurs du reflux et cicatricer les lésions d'œsophagite. Ce sont de véritables "bazookas" de la sécrétion gastrique acide. Cette efficacité est dose-dépendante, c'est-à-dire que plus la dose est forte, plus l'effet est marqué. Le pH gastrique est maintenu au-dessus de 4 pendant dix à quatorze heure heures. Cet effet maximal est obtenu environ vers le quatrième jour. En raison de leur durée d'action prolongée, le traitement consiste en une prise unique avant le premier repas de la journée. En cas de reflux nocturne, la dose prise le soir est plus efficace.
En quelque semaines, l'intégrité de la muqueuse de l'oesophage est restaurée et les douleurs du reflux disparaissent.
Remarque : la sécrétion gastrique redevient normale après quatre jour d'arrêt du traitement.
Les IPP sont efficaces sur le reflux et ses complications dans 60% des cas. Ils peuvent être pris en contenu ou bien ponctuellement. Sous traitement la qualité de vie devient satisfaisante.

Inconvénients des IPP au long cours
Si bloquer l'acidité apporte un soulagement, ça n'est pas anodin pour autant. Cela modifie le fonctionnement physiologique de l'individu.

Selon certaines études pourtant, il semblerait qu'un tiers des patients soulagés par les IPP ont un oesophage qui continue d'être exposé à l'acide, ce qui signifie que l'acidiité gastrique n'est pas bloquée de la même manière pour tous. Il serait de toute façon miraculeux que tous les individus répondent de la même manière à un traitement, tant au niveau des effets bénéfiques que des effets secondaires.

- Modifications des flores bactériennes
Bloquer l'acidité signifie empêcher la barrière naturellement acide de l'estomac de jouer son rôle de destruction bactérienne...de nombreuses bactéries peuvent se développer et envahir l'estomac, l'intestin grêle et aussi le côlon.
- Carence en vitamines et minéraux
L'acidité gastrique facilite l'absorbtion du fer, du calcium, et de la vitamine B12. En bloquant l'acidité, les IPP risquent de provoquer des déficits.
- Mauvaise digestion des viandes
En absence d'acide, la pepsine sera moins abondante et inactive. Sous IPP, la carence en pepsine va se traduire par une mauvaise digestion des viandes et ainsi un risque de dénutrition.
- Dysfonctionnement des lysosomes (recyclage des cellules)
Ces "usines" ne peuvent fonctionner qu'à un pH acide. Or, le pH s'élève dans les lysosomes lorsque l'on consomme des IPP, entraînant sans doute des dysfonctionnements dont on connaît mal les effets à long terme.
- Modification de la muqueuse gastrique
Risque non démontré d'évoluer vers des petites tumeurs cancéreuses.

Effets indésirables des traitements prolongés par inhibiteur de la pompe à protons
Par Annie-Pierre Jonville-Béra Pharmacologue CRPV de Tours
 
En raison de leur efficacité et de leur bonne acceptabilité, les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont souvent pris sur de très longues périodes. Cependant, certains de leurs effets indésirables, certes rares, nécessitent d'être pris en compte pour leur prescription mais surtout pour leur arrêt.
Les IPP sont des promédicaments transformées par les cellules pariétales en un métabolite se liant de façon irréversible à l'ATPase H+/K+ et inhibant ainsi la production d'acide chlorhydrique. Leur utilisation au long cours peut être à l'origine d'effets indésirables, conséquences de l'inhibition de cette sécrétion acide.

Ainsi, des données sont en faveur du risque d'anémie lié à une diminution de l'absorption de la vitamine B12 et du fer.
Plusieurs études épidémiologiques ont évoqué le risque d'ostéoporose ou de fracture, en particulier de hanche, probablement favorisé par une diminution de l'absorption du calcium en cas de très longues durées de traitement.

De plus, plusieurs cas d'hypomagnésémie associés à un traitement prolongé par IPP ont été rapportés, mais le mécanisme n'est pas élucidé. [Lire](MAJ 2012)

Les études concernant le risque de pneumopathie sont contradictoires, mais quelques unes évoquent une augmentation du risque d'infection intestinale, en particulier à clostridium difficile.

Enfin, parmi les effets indésirables non liés à la durée de traitement, plusieurs cas de néphrite interstitielle aigue ont été rapportés avec les IPP, souvent associés à des manifestations extra rénales d'hypersensibilité.

L'existence d'effets indésirables durée-dépendants doit conduire les prescripteurs à réévaluer régulièrement la nécessité de poursuivre un IPP.

Si un traitement prolongé est indispensable, les auteurs préconisent d'augmenter les apports alimentaires de calcium et de surveiller la concentration plasmatique en vitamine B12 si le patient est âgé.

Enfin, en cas d'arrêt de l'IPP, celui-ci doit être progressif afin d'éviter un rebond de sécrétion acide. (Gastroenterology 2010, 139, 1115 ; d’après Actual Pharmaco Clin 2010, 86, 5)

IPP et diarrhées à Clostridium difficile
Le 8 février 2012, la FDA a publié sur son site, un message informant du lien possible entre la consommation d'Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) et la survenue de diarrhées à Clostridium difficile. Les infections bactériennes à C.difficile se présentent sous la forme de diarrhées aqueuses, associées à une inflammation colique.
La FDA conseille aux médecins de suspendre les traitements à base d'IPP en cas de doute sur l'origine d'une diarrhée chronique.

Le simple arrêt de l'IPP permet généralement une guérison spontanée toutefois, un traitement est parfois nécessaire et il fait généralement appel au métronidazole. (Source : medscape.fr sauf pour le traitement)

Un PDF sur le sujet: ICI

Trucs de grand mère pour lutter contre les reflux d’acide gastrique

La cannelle est une alliée sûre contre le RGOLe reflux gastro-œsophagien (RGO), aussi connu sous le nom de reflux gastrique, est une maladie physiologique qui se manifeste par le reflux du contenu stomacal dans l’œsophage puis la gorge. Le reflux gastrique est une maladie courante due à un régime déséquilibré, au stress ou encore à un mode de vie inadéquat. Il peut entraîner des complications graves telles qu’une inflammation ou des lésions de l’œsophage, des maux de gorge et des problèmes respiratoires. La bonne nouvelle, c’est que le reflux gastrique se soigne très bien grâce à des traitements naturels.

Le traitement naturel du RGO

Riz, pâtes, pain sont des aliments riches en hydrate de carbone
Hydrate de carbone, la clé contre le RGOAfin de réguler efficacement le fonctionnement de l’estomac et donc de soigner le RGO, vous devez suivre un régime alimentaire équilibré accompagné de remèdes naturels. Il existe de nombreux médicaments contre le RGO (cliquez ici). Néanmoins, les méthodes naturelles restent l’option la plus sûre pour lutter contre cette maladie. Évitez la caféine, les aliments gras et épicés, les agrumes et l’alcool (pour une liste exhaustive, voir les aliments acides pour l’estomac). De même, tournez le dos à la cigarette car elle aggrave la maladie. Remplacez les médicaments par des remèdes naturels et introduisez dans votre régime des aliments sains, riches en hydrate de carbone (riz, pain, pâtes).

Le vinaigre de cidre, un allié redoutable contre le RGO

Vinaigre de cidre
Vinaigre de cidre, efficace contre le RGOLe vinaigre de cidre est l’un des meilleurs remèdes naturels contre le RGO. Afin d’accroître son action, consommez-le pendant le repas.
Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre dans un verre d’eau et buvez au cours du repas pour de meilleurs résultats. Dans la majeure partie des cas, le vinaigre de cidre est efficace dans l’atténuation des douleurs et la régulation de la production des sucs digestifs.

Les fruits aident au traitement naturel du reflux gastrique

Les fruits
Illustration de fruits utiles contre le RGOPommes, bananes et zeste de pamplemousses frais sont des remèdes naturels efficaces dans le traitement du RGO. Figues séchées, ananas et papayes sont riches en enzymes qui facilitent la digestion. Par conséquent, ils sont également effectifs et contiennent en plus une forte concentration de vitamines et de minéraux. Carottes et choux ne sont pas en reste dans le contrôle de la sécrétion des acides gastriques.

La cannelle, une ressource à usage multiple

La cannelle tient aussi une place de choix dans le traitement naturel du RGO. Elle est surtout connue pour ses effets curatifs et antiseptiques. La cannelle régule l’activité de l’estomac et contrôle la production d’acides.
En outre, la cardamome, le macis, la noix de muscade et l’orme rouge constituent des remèdes naturels contre le reflux. Ils ont un effet apaisant sur l’estomac car ils contrôlent la sécrétion des acides et soulage la douleur.

Changer radicalement de mode de vie

Prenez la décision d’améliorer votre mode de vie. Évitez les situations stressantes et suivez un régime équilibré. Essayez les médicaments et les remèdes naturels. Ensuite, choisissez la plus efficace des deux options. Si vous suivez une thérapie médicamenteuse, remplacez progressivement les médicaments par des remèdes naturels car ces derniers sont moins risqués.

La solution durable pour traiter le RGO

Chaque personne atteinte par le reflux gastrique l’est pour des raisons sensiblement différentes. La première condition pour un traitement naturel et durable est donc d’analyser votre situation. La meilleure façon de le faire est de consulter des spécialistes de santé (gastro-entérologue, nutritionniste, médecin généraliste pour le suivi) et de suivre leur conseils, en expliquant que vous ne voulez pas opter pour l’option médicamenteuse, qui ne fait que traiter les symptômes.
Vous pouvez également suivre les conseils contenus dans le livre disponible sur cette page. L’avantage de ce livre est de rassembler en un endroit une foule d’outils pour comprendre, évaluer, analyser et traiter vos problèmes de RGO. Ce petit livre devrait être lu avant même d’aller consulter, car il est susceptible de vous aider à résoudre vos problèmes de reflux gastrique par vous-même et dès maintenant.
Le plus important, une fois que vous avez la feuille de route pour vous amener au traitement naturel de votre RGO, c’est bien évidemment de vous y tenir : ce n’est qu’en appliquant les conseils qui vous sont prodigués que vous pourrez vous débarrasser de ce problème de reflux gastrique.

L’ ananas
L’ananas contient de la bromélaïne (dans la tige centrale), une des enzymes qui réduit les protéines, réduit l’inflammation et soutient la cicatrisation des plaies. La bromélaïne est active dans différents pH, dans l’estomac et dans l’intestin grêle. Dans des études animales, la bromélaïne a permis de traiter des ulcères en cicatrisant rapidement la muqueuse gastrique.
Les jus de fruits frais d’ananas (ne pas boire trop froid) ont un niveau élevé d’enzymes qui vous aideront à arrêter votre reflux acide. Vous pouvez également acheter la bromélaïne en comprimés.
Zestes de pamplemousse bio:
Voici une façon de gérer vos reflux acides avec le pamplemousse. Utilisez uniquement de pamplemousse bio. Voici ce qu’il faut faire:
  • Râpez la peau extérieure d’un pamplemousse bio, évitez la partie blanche amère (sa peau ne doit pas avoir été exposé aux pesticides & conservateurs)
  • Étalez-les sur un plat pour les sécher
  • Rangez-les ensuite dans un bocal en verre.
Chaque fois que vous souffrez de maux d’estomac & reflux acide commencez à mâcher et manger ces bandes de pamplemousse sèches. Ne mangez que quelques-une d’entre elles pour tester l’efficacité sur votre organisme.
Infusions & Décoctions
Un thé que vous pouvez consommer pour soulager le reflux acide et les brûlures d’estomac. Il vous aidera à réduire la quantité d’acide que vous avez dans l’estomac. Mélangez des quantités égales d’anis, de menthe et de lavande.  (attention la menthe verte et  la menthe poivrée fraiches ne sont pas conseillées pour le rgo, car elle favorisent le relâchement du sphincter œsophagien)
  • Faites une infusion de ce mélange
  • Ajoutez un peu de miel si vous le souhaitez.
  • Placez ce thé dans un thermos
  • Buvez une tasse le matin et une dans la soirée pour obtenir un soulagement des reflux gastriques.
-L’anis – est une plante qui stimule la digestion et possède de nombreux autres avantages pour votre corps. Utilisez uniquement l’anis couleur de cendre appelée anis vert.
-La menthe – est une autre plante puissante pour l’estomac. Elle aide à la digestion et apaise les crampes, les ulcères, et les gaz. Attention(!) il est déconseillé de consommer de la menthe fraiche en cas de rgo (relâchement du sphincter œsophagien).
-La lavande – connue pour son parfum a une activité de guérison pour votre corps: elle soigne la nervosité et les insomnies, les rhumatismes et les infections des voies respiratoires. Elle est utile dans la réduction de l’acide dans l’estomac.
Racine de chicorée
La chicorée vient d’une famille d’herbes amères qui contiennent les endives et les scaroles.
  • Faites infuser une cuillerée de racine de chicorée pendant 5 – 10 minutes.
  • Boire ce thé aide à corriger le reflux acide les des brûlures d’estomac.
L’usage de la chicorée est reconnu pour soulager divers malaises digestifs (dyspepsie et rgo), notamment en raison de ses vertus légèrement cholérétiques (stimulation de la production de bile).
Recette à la cannelle
En plus d’être utilisée pour diverses pâtisseries, la cannelle détient de nombreuses utilisations médicinales. Elle a un effet antiseptique et a été historiquement utilisée pour lutter contre le rhume et la grippe. Elle possède aussi la capacité de réguler les estomacs acides.
Voici comment utiliser la cannelle pour normaliser votre acidité:
  • faites vous un toast de pain aux raisins
  • Beurrer ce pain aux raisins
  • Saupoudrer cette tartine grillée de cannelle
  • Saupoudrer avec de la cardamone en poudre
Lorsque vous mangez ce pain grillé, mâcher lentement et complètement avant de l’avaler pour permettre aux sucs digestifs dans votre bouche de commencer à décomposer cette nourriture. La cardamome, qui se trouve en Inde, a été utilisée avec succès dans la médecine ayurvédique pour soigner de nombreux troubles digestifs.
Les enzymes digestives comme aide ponctuelle:
Citrate de bétaïne, pepsine et papaïne aident a traiter les symptômes de digestion laborieuse (à utiliser de manière provisoire)
En vieillissant, votre estomac affaiblit sa capacité à produire de l’acide chlorhydrique pour digérer les protéines. Les protéines mal digérées conduisent aux reflux acides. Le citrate de bétaïne est utilisé dans le cas de digestions difficiles.
la pepsine (du grec pepsis :digestion & peptein: digérer) prise après chaque repas copieux pour vous assurer de digérer l’ensemble de vos protéines (consultez votre pharmacien).
Les enzymes digestives issues de la papaye, qui contiennent de la papaïne, sont également excellentes pour la digestion des protéines. Souvent disponible sous forme de comprimés à mâcher. Attention(!) l’ingestion d’importantes quantités de papaïne peut irriter la paroi de œsophage.
Mixture à base de laitue romaine
Cette salade est riche en minéraux et est fortement alcaline.
Voici ce que vous devez faire:
  • Lavez votre Laitue Romaine à l’eau distillée
  • Coupez les feuilles et les placer dans un mélangeur (votre robot favori)
  • Ajouter de l’eau distillée froide pour faire une suspension
  • Ajouter une faible quantité de miel pour donner du goût
Boire une tasse pour obtenir le soulagement de votre reflux acide.
En utilisant les voies de recours énumérés ici vous soulagerez vos reflux acide, mais plus important encore est d’ajouter une salade à votre alimentation quotidienne et vous aurez moins d’acide dans votre vie. L’ajout de chicorée à votre salade aura aussi des avantages dans la prévention des reflux acide.
Recette  au Macis à la noix de muscade et à l’orme rouge
Voici un remède naturel qui utilise le macis et la noix de muscade, qui est connue dans le traitement de l’indigestion, de l’acide gastrique, des brûlures d’estomac, gaz de l’estomac et des vomissements.
  • 1 cuillère à café d’ écorce d’orme rouge (se trouve en vrac ou en capsule)
  • Une pincée de  noix muscade moulue
  • Une pincée de macis haché (Le macis est l’enveloppe qui protège la noix de muscade)
  • Ajouter de l’eau distillée pour faire une suspension en douceur
  • Faire chauffer sans bouillir
Laisser le mélange refroidir. Boire jusqu’à ½ tasse à la fois. Stockez le reste dans le réfrigérateur et réchauffer avant de consommer.Essayez, vous serez surpris de l’efficacité.
Fruits
Les pommes fraîches, les figues sèches, les bananes, les carottes, sont de bons remèdes naturels qui peuvent aider à contrôler la sécrétion d’acide gastrique dans l’estomac.
Prendre des mesures pour améliorer votre style de vie, réduire le stress et suivre un bon régime alimentaire vous permettra de vous soulager, et d’ éviter les complications.
Je vous conseille aussi de vous inscrire avec votre email personnel, pour recevoir les astuces naturelles:

  • Contrairement à la croyance populaire, la taille du repas est importante. Privilégier de petits repas plus fréquents et mastiquer consciencieusement. le principe est simple: Les aliments ingérés en petite proportion réduisent les efforts de digestion et nécessite donc moins sécrétion d’acide au cours du processus de la digestion.
  • Bien sûr, souffrir de reflux acide ne signifie pas que l’on doit absolument éviter les plaisirs de la vie, mais croyez-le ou non, la bière – le meilleur ami de tout le monde – double effectivement l’acide sécrété par l’estomac une heure après son admission.
  • Autant que possible, rester debout pendant trente minutes après avoir pris un repas (évitez surtout la position allongée).
Évitez d’utiliser des antiacides et ipp, qui ont des effets secondaires indésirables et contiennent de l’aluminium, qui a été associé à la sénilité et la maladie d’Alzheimer

Manger du chocolat est bon pour la santé

Bien choisi et consommé avec modération, le chocolat présente des vertus nutritives particulièrement intéressantes. Une consommation modérée de chocolat n'est pas considérée comme mauvaise pour la santé. Des études concernant le chocolat ont plutôt démontré les bienfaits d'une consommation en quantité raisonnable de chocolat noir, du fait de sa teneur en flavonoïdes.  

Chocolat noir


Le meilleur chocolat demeure celui contenant la moins grande quantité de matières grasses et de sucres, c'est-à-dire le chocolat noir. Le chocolat qui contient de l'huile de palme doit être évité. Le chocolat au lait contient effectivement une grande quantité de lait et de sucres. Le chocolat blanc a une teneur très faible, voire inexistante en cacao.

Ne pas trop en manger


Le chocolat a une action bénéfique sur la santé à condition de le consommer régulièrement, à raison de seulement quelques carrés par jour.

Bienfaits reconnus


Les vertus du chocolat pour la santé sont très diverses et ont fait l'objet de nombreuses études scientifiques sérieuses. Une consommation régulière et modérée de chocolat noir permet d'apporter de nombreux bienfaits.

Action sur le moral


L'action bénéfique du chocolat sur le moral aurait pour origine des éléments « euphorisants », ayant une action « anti-déprime ». Les effets conjoints du magnésium et du sucre contenus dans le chocolat permettent un regain d'énergie, notamment en fin de journée.

Stimulation du cerveau


Grâce à ses antioxydants, il stimulerait le cerveau.

Protection contre le vieillissement cellulaire


Ses anti-oxydants, lui permettent également de protéger du vieillissement cérébral.

Diminution du risque de maladie cardiaque


Le chocolat a une action préventive contre les maladies cardio-vasculaires.

Action anticoagulante


Le chocolat aurait un effet anticoagulant, comparable à celui de l'aspirine, et ferait baisser la tension.

Pas bon pour les os


D'après une étude australienne publiée dans la revue américaine American Journal of Clinical Nutrition, le fait de consommer du chocolat n'aurait pas un effet positif sur la densité osseuse. Cette enquête effectuée auprès de 1000 femmes âgées entre 70 et 85 ans permet de montrer que plus on consomme de chocolat, plus les os s'affinent.

Densité osseuse inférieure


Les résultats de l'étude permettent de révéler que les femmes consommant du chocolat chaque jour auraient une densité osseuse inférieure de 3,1 % aux femmes qui n'en consomment seulement une fois par semaine.
Selon les auteurs de cette étude, ce constat serait lié à la présence d'oxalates dans le chocolat, ayant notamment comme effet une diminution de l'absorption du calcium et du sucre.

Sources Relax News

Liens copains:


27 avr. 2014

Hémorroïdes et Zantac - Les dangers du Hémorroïdes et Zantac

- Les dangers du mauvais médicament

Hémorroïdes et Zantac sont des mots qui piquent les intérêts du peuple. Après tout, beaucoup ont tendance à croire que ce dernier est plus que capable de mettre fin à l'ancienne. Eh bien, c'est la raison pour laquelle ceux qui souffrent d'hémorroïdes doivent être conscients de ce simple fait; le médicament n'est même pas lié à l’anus qui est la région dilemme. Pour découvrir toutes sortes de choses importantes sur Zantac (et pour savoir enfin pourquoi il a été lié à la région rectale), continuez tout simplement à lire.

Fonction d'un médicament

Il est préférable de parler de l'objectif réel du médicament avant de discuter de quoi que ce soit d'autre, non? Alors, sans plus tarder, voici les choses qu'il fait:

• Il empêche l'accumulation d'acides dans l'estomac, ce qui explique pourquoi il est habituellement prescrit à ceux qui combattent pires effets de l'ulcère gastro-duodénal.

• Zantac (qui est aussi appelé ranitidine) résout également deux autres problèmes de santé; le syndrome de Zollinger-Ellison et RGO (ou maladie de reflux gastro)

Chose intéressante, la liste à usage médical de la drogue ne contient pas de détails sur le traitement de structures vasculaires impairs qui apparaissent dans le canal anal.

À propos du danger

Étant donné que la ranitidine est un médicament en vente libre (ce qui signifie que personne ne pourrait jamais avoir des problèmes de l'acheter, car une ordonnance n'est pas nécessaire), alors il est sûr de dire que certaines personnes ont déjà acheté à résoudre le problème du rectum. Eh bien, à part de gagner aucun avantage que ce soit, ces personnes auraient souffert de ces effets secondaires:

• La carence en vitamine B12 (qui pourrait à son tour conduire à la fonction cérébrale pauvre et même les questions nerveuses).

• Sensibilité aux ecchymoses et des saignements (un problème très grave, car une hémorroïde est déjà assez sensible pour n'importe quel type de substance irritante).

• Troubles du foie (ce qui signifie que le développement de la jaunisse n'est pas impossible que parmi ceux qui ont pris la pilule pour les mauvaises raisons).

• Augmentation des chances de souffrir d'infections (en prenant la pilule, cela rend une personne beaucoup plus sujette à la diarrhée).

• Problèmes rénaux (prendre le médicament est réellement fatal à ceux qui ont les reins qui ne fonctionnent plus de façon optimale).

• Hémorroïdes (c'est vrai, le lien entre les hémorroïdes et Zantac n'est pas positif).

Connaissant le Lien

Maintenant qu'ils savent que la ranitidine provoque des préoccupations dans la région rectale et n'est certainement pas une solution à leur problème de santé, les personnes qui envisageaient de prendre ce médicament devraient essayer de chercher un autre remède. Quelle est la meilleure façon de le faire? Au lieu de demander à leurs amis, ou encore la lecture des forums de discussion, les gens avec des dilemmes induites aux hémorroïdes devraient simplement consulter un médecin. Après tout, les médecins sont plus que capables de connaître la vraie nature du problème et de planifier le cours idéal d'action.

Jusqu'à présent, il a été fait évident que la ranitidine ne va pas aider ceux qui ont des préoccupations de la zone anale. Comme une question de fait, prendre le médicament va probablement aggraver la situation. Avec cela à l'esprit, une chose devrait déjà être claire pour les gens qui ont pensé d'appairer les hémorroïdes et Zantac; il ne serait jamais sage de supposer qu'un médicament apporterait de bons résultats simplement parce que quelqu'un a dit (la recherche d'une confirmation médicale experte est toujours nécessaire.

Tramadol : un antidouleur aux effets secondaires redoutables

Le Tramadol, un médicament qui remplace le Di-Antalvic, aurait des effets secondaires importants. Cet antidouleur provoquerait notamment une forte addiction, révèle ce mercredi Le Parisien.

Le Tramadol, qui remplace le Di-antalvic, est surveillé par l'Afssaps SIPA/DURAND FLORENCE

Depuis que Di-Antalvic a été retiré du marché en mars 2011, le Tramadol a été adopté par des millions de patients. Cet antidouleur dérivé de l'opium est très apprécié pour calmer le mal de dos et les douleurs articulaires. Il pourrait pourtant avoir des effets secondaires redoutables. Au point que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

La molécule de Tramadol est présente en France dans le générique du même nom et dans une vingtaine de médicaments, notamment le Tropalgic, le Contramal ou Ixprim. Mais les effets secondaires du médicament miracle sont inquiétants : vomissements, troubles du sommeil, désorientation et "addiction importante d'une partie des patients", prévient Le Parisien dans son édition datée de ce mercredi 25 janvier.

En France, premières overdoses en 2010

Un tiers des huit millions d'utilisateurs réguliers du

reportés ces deux dernières années sur des médicaments plus forts, comme le Tramadol. Plus de 12 millions de boîtes ont ainsi été vendues l'année dernière, soit une hausse de 30 %.

Pourtant des

France. « Personne ne m'avait prévenu des effets addictifs. J'ai augmenté les doses et je suis devenu complètement accro », confie au Parisien un patient de 26 ans. Il a décidé de se sevrer seul au prix de « dix jours de cauchemar » après avoir eu un « trou noir de plusieurs minutes » devant son téléviseur.

Au Moyen-Orient : des effets dévastateurs

En Egypte en Libye ou à Gaza, le Tramadiol serait utilisé comme une véritable drogue. La plaquette de dix comprimés s'achète en pharmacie pour cinq dollars. Ses vertus : retarder l'éjaculation, donner de l'énergie,«

problèmes », témoigne dans les colonnes du quotidien, un jeune homme de 22 ans, qui l'utilise depuis quatre ans.

Les utilisateurs réguliers souffrent de dépression, de fatigue, ou encore de problèmes rénaux ou intestinaux. En somme, le médicament miracle a tout l'air d'être un poison

23 avr. 2014

Crampes nocturnes

Crampes nocturnes : origines, symptômes, traitements

Les crampes nocturnes sont des contractions musculaires bénignes, mais douloureuses, aussi appelées « crampes de repos ». Le point sur symptômes qui les caractérisent, leurs causes et sur leurs traitement.

Qu'est-ce qu'une crampe musculaire nocturne ?

La crampe nocturne est une contraction musculaire bénigne survenant au repos, qui affecte dans la majorité des cas les muscles fléchisseurs des membres inférieurs. Sont principalement concernés le pied (au niveau des orteils) et le mollet

Symptômes d'une crampe nocturne

Les manifestations les plus typiques sont les suivantes :

Douleurs soudaines (de type tiraillement), plus ou moins intenses, et localisées. Sensation de raidissement du muscle. Durée : de 30 secondes à 10 minutes. Les symptômes s'estompent spontanément. Une sensation d'inconfort, qui peut persister plusieurs heures au niveau du muscle atteint.

Causes et facteurs de risques d'apparition des crampes nocturnes

Les causes des crampes musculaires nocturnes sont aujourd'hui indéterminées.

Cependant, l'incidence de cette affection augmente en présence de différents facteurs de risques :

Grossesse. L'âge (vieillissement). Activité sportive intensive. Régime alimentaire inadapté (apport en sels minéraux et fibres insuffisant).

Soulager les douleurs liées à une crampe nocturne

Les étirements des muscles atteints, accompagnés de massages sur la zone endolorie, aident à calmer les douleurs associées aux crampes musculaires.

Selon la région et le muscle concernés :

Jambe et mollet. Se mettre en position assise, jambe à plat et pied relevé. Pied : ramener les orteils vers la poitrine.

Prévenir l'apparition de crampes nocturnes

Régime alimentaire équilibré : apports hydriques suffisants (boire régulièrement de l'eau), alimentation diversifiée (légumes et fibres). Exercices d'étirement fréquents (stretching). Par exemple : se placer à 1 mètre du mur puis se pencher en avant pendant 10 secondes, répéter l'exercice 3-5 fois de suite. Prise de magnésium éventuellement efficace, par un effet placébo (action thérapeutique non démontrée.).

Quand consulter ?

En cas de crampes nocturnes récurrentes, et si ce symptôme s'installe dans le temps, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant. En effet, la crampe musculaire nocturne peut être un des effets secondaires d'un traitement, ou la manifestation de différentes maladies comme l'Insuffisance artérielle et veineuse ou les neuropathies périphériques

21 avr. 2014

Percée majeure sur le cancer du cerveau de type glioblastome multiforme

Une équipe de chercheurs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, dirigée par le Dr Gilbert Bernier, a réalisé une percée majeure dans la compréhension des mécanismes de résistance des tumeurs cérébrales aux traitements de radiothérapie. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans le dernier numéro du Journal of Neuroscience.

Le glioblastome multiforme (GBM) est le cancer du cerveau le plus fréquent chez l’adulte et l’un des plus mortels : en moyenne, l’espérance de vie à la suite du diagnostic est de 9 mois. Actuellement, la radiothérapie est offerte à titre palliatif seulement puisque les cellules de ce genre de tumeur résistent aux traitements. L’équipe de chercheurs du Dr Gilbert Bernier a récemment réussi à lever le voile sur les raisons de cette résistance.
Le gène BMI1

Lors de précédents travaux, cette même équipe a découvert que le gène BMI1 est un régulateur direct du vieillissement cellulaire dans les neurones du cerveau par l’entremise de son action sur les mécanismes de défense contre les radicaux libres. Cette action, souhaitée pour contrer le vieillissement des cellules neurales saines, s’avère un frein à la destruction des cellules cancéreuses du GBM.

Selon l’article publié dans The Journal of Neuroscience, les plus récentes études de l’équipe de chercheurs suggèrent que le gène BMI1 joue un rôle clé dans la résistance des cellules souches neurales aux traitements de radiothérapie. « Lorsqu’une cellule maligne est endommagée, dans ce cas-ci par la radiothérapie, le gène BMI1 facilite et accélère la réparation de l’ADN », explique le Dr Gilbert Bernier.
Une nouvelle cible thérapeutique


Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles pistes de traitements. En effet, le gène BMI1 représente maintenant une cible thérapeutique de choix pour le traitement du GBM.
À propos de l'étude :

L'article intitulé « Neurobiology of Disease : BMI1 Confers Radioresistance to Normal and Cancerous Neural Stem Cells through Recruitment of the DNA Damage Response Machinery », publié dans The Journal of Neuroscience, est le fruit du travail du Dr Gilbert Bernier en collaboration avec Sabrina Facchino, Mohamed Abdouh et Wassim Chatoo du Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, affilié à l'Université de Montréal

18 avr. 2014

L’essentiel de l’hépatite C

Une introduction à la transmission et au dépistage de l’hépatite C et à la façon dont celle-ci affecte le foie

Contenus

  • Qu’est-ce que l’hépatite C?
  • Le foie
  • L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang
  • Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C
  • Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.
  • Stades des dommages au foie
  • Points à retenir

Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C.
Il existe plusieurs virus de l’hépatite différents qui peuvent nuire au foie. Les trois types que l’on trouve couramment au Canada sont l’hépatite A, l’hépatite B et l’hépatite C.
Une personne peut contracter l’hépatite C quand une quantité de sang contenant le virus entre dans son système sanguin. Une fois à l’intérieur, le virus infecte le foie et cause des dommages à cet organe extrêmement important. Plus il y a de dommages, plus le foie a de la difficulté à faire son travail, et la personne infectée risque de tomber très malade.
Pour certaines personnes qui contractent l’hépatite C, le virus disparaît tout seul dans les six mois suivant l’infection. Mais pour de nombreuses personnes, le virus se trouve encore dans le corps après six mois. Lorsque ce stade est atteint, l’hépatite C ne peut disparaître toute seule, mais il existe un traitement qui réussit souvent à éliminer le virus du corps.
Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.
Le corps peut se protéger contre de nombreux virus. On appelle cette capacité l’immunité. Le corps fait ce travail tout seul dans certains cas, mais il a souvent besoin d’aide de la part d’un vaccin pour y arriver.
Il n’existe toutefois aucun vaccin ou autre genre d’immunité contre l’hépatite C. La seule façon de prévenir la maladie consiste à éviter le virus. Même les personnes qui contractent l’hépatite C et qui réussissent à se débarrasser du virus peuvent le contracter de nouveau.

Le foie

Le foie est le plus grand organe situé à l’intérieur du corps. Chez l’adulte moyen, il a à peu près les dimensions d’un ballon de football. Il se trouve du côté droit du corps, en dessous des côtes.
Le foie est important parce qu’il aide le corps à combattre les infections, à éliminer les toxines (poisons) du sang, à digérer la nourriture et plus encore.
Le foie est très résistant et possède même la capacité de se guérir. Il n’empêche que beaucoup de choses peuvent causer des dommages permanents au foie, y compris l’hépatite C et d’autres virus, l’alcool, certains médicaments sur ordonnance ou en vente libre et les drogues.
Il est essentiel de protéger son foie, car on ne peut pas vivre sans lui!

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang

L’hépatite C se transmet lorsque du sang contenant le virus entre dans le système sanguin d’une autre personne.
  • Cela se passe habituellement lorsqu’il y a des brèches dans la peau ou dans le revêtement du nez et de la bouche.
  • L’hépatite C est un virus puissant qui peut vivre à l’extérieur du corps pendant plusieurs jours. Cela veut dire que même du sang séché peut transmettre le virus.
Voici quelques façons dont l’hépatite C peut entrer dans le corps :
  • Se servir de matériel pour consommer de la drogue qui a déjà été utilisé par une autre personne — aiguilles, seringues, filtres, réchauds, acidifiants, tampons d’alcool, garrots, eau, pipes à crack ou à crystal meth et pailles pour renifler.
  • Se faire transfuser du sang ou recevoir une greffe d’organe qui n’a pas été testé pour la présence d’hépatite C. Au Canada, on effectue un dépistage de l’hépatite C pour tous les dons de sang et d’organes depuis 1990. Dans certains autres pays, le dépistage systématique a commencé plus récemment.
  • Réutiliser des outils pour des activités qui causent des brèches dans la peau, comme le tatouage, le perçage corporel, l’acupuncture et l’électrolyse. En ce qui concerne le tatouage, la réutilisation des aiguilles, de l’encre et des pots d’encre peut faciliter la transmission de l’hépatite C.
  • Réutiliser du matériel médical qui ne devrait servir qu’une seule fois, comme les aiguilles pour les vaccinations. Le matériel médical qui a déjà servi et qui n’a pas été nettoyé correctement avant d’être réutilisé peut aussi transmettre l’hépatite C.
  • Partager ou emprunter des articles personnels sur lesquels il pourrait y avoir des traces de sang, comme les rasoirs, les coupe-ongles et les brosses à dents.
  • Durant la grossesse ou l’accouchement. Une femme qui a l’hépatite C peut transmettre le virus à son bébé durant la grossesse ou l’accouchement.
  • Participer à des activités sexuelles où il pourrait y avoir du sang présent. Par exemple, les rapports sexuels anaux, les rapports brutaux et les rapports durant les règles ou en présence de plaies ouvertes.
Il est possible d’être porteur de l’hépatite C et d’autres virus en même temps, tels que le VIH ou l’hépatite B. On appelle cela une co-infection, et celle-ci peut aggraver les dommages causés au foie par l’hépatite C.
  • Le VIH et l’hépatite B se transmettent d’une personne à l’autre des mêmes façons que l’hépatite C.
  • Le VIH peut aussi entrer dans le corps d’une autre personne dans le sperme et le liquide prééjaculatoire, les sécrétions anales ou vaginales et le lait maternel.
  • L’hépatite B peut entrer dans le corps dans le sperme, le liquide prééjaculatoire et les sécrétions vaginales. Il existe un vaccin contre l’hépatite B qui est gratuity pour les enfants et certains adultes au Canada.

Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C

Il y a environ 250 000 personnes vivant avec l’hépatite C au Canada. Beaucoup d’entre elles ignorent qu’elles sont infectées.
La plupart des personnes ne présentent aucun signe ou symptôme pendant de nombreuses années après avoir été infectées par l’hépatite C.
  • Lorsque des symptômes apparaissent (le cas échéant), ils sont de nature très générale et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies.
  • À mesure que les dommages au foie s’aggravent, des symptômes peuvent se produire, y compris une fatigue constante, des courbatures, la peau sèche et irritée, des problèmes de concentration et de mémoire et de la confusion (appelée aussi « brouillard cérébral ») ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).
Il faut se faire tester pour être certain.
  • Si vous croyez qu’il est possible que du sang d’une autre personne soit entrée dans votre corps — meme une seule fois — ou si vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin ou un centre de santé pour parler d’un test de dépistage.

Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.

Contrairement à d’autres virus, il faut effectuer deux tests de sang distincts pour diagnostiquer l’hépatite C :
  • Le premier test : dépistage des anticorps anti-hépatite C. Il est utilisé pour déterminer si la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C. Lorsque l’hépatite C entre dans le système sanguin, le système immunitaire de la personne touchée se met à produire des anticorps contre le virus. Le test de dépistage des anticorps recherche la présence de ces anticorps dans le sang.
Un résultat négatif veut dire que la personne n’est jamais entrée en contact avec l’hépatite C. Un résultat positif indique que la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C à un moment donné. Il faut toutefois souligner que les anticorps restent dans le corps même si le virus est éliminé. D’où l’importance d’un test de suivi, car le deuxième test permet de déterminer si le virus est encore présent dans le corps.
  • Le deuxième test : dépistage du virus. Ce test (appelé test PCR, test de charge virale ou test de recherche de l’ARN) permet de détecter la présence d’une infection active à l’hépatite C. Un résultat négatif indique que la personne n’est pas atteinte d’hépatite C. Un résultat positif veut dire qu’elle a l’hépatite C.

Stades des dommages au foie

En l’absence de traitement, les dommages au foie s’aggravent au fil du temps.
Voici les stades de dommages hépatiques :
  • Infection à l’hépatite C. Le virus de l’hépatite C entre dans le système sanguin, est transporté jusqu’au foie et infecte les cellules de cet organe.
  • Inflammation. Les cellules infectées du foie sont endommagées et certaines d’entre elles meurent. Une enflure du foie s’ensuit. La plupart des personnes ignorent que cela se passe.
  • Fibrose. Des cicatrices peuvent se former dans le foie au fil du temps. On parle alors de fibrose. L’ampleur de la fibrose dépend habituellement de la durée de l’infection à l’hépatite C.
  • Cirrhose. À mesure que la fibrose prend de l’ampleur au fil de nombreuses années, le foie peut durcir et rétrécir. On parle alors d’un type de maladie du foie avancée appelée cirrhose.
  • Cancer du foie ou insuffisance hépatique. Après une longue période, les personnes atteintes d’hépatite C risquent de présenter un cancer du foie ou l’organe peut cesser de fonctionner (insuffisance hépatique).
Chez jusqu’à 1 personne sur 4 (25 %) qui contracte l’hépatite C, le virus disparaît tout seul durant les six mois suivant l’infection. 3 personnes sur 4 (75 %) passent à la phase de l’hépatite C chronique, ce qui veut dire que le virus ne disparaîtra pas tout seul.
Mais n’oubliez pas qu’il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Points à retenir

L’hépatite C est un virus qui vit dans le foie. Le virus se transmet par différentes sortes de contacts de sang à sang.
  • On peut vivre avec l’hépatite Cpendant de nombreuses années sans éprouver de symptômes, même si le virus est en train d’endommager le foie.
  • La seule façon de confirmer que l’on a l’hépatite C consiste à se faire tester.
Il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Traitements de l’hépatite C

Médicaments anti-hépatite C, stratégies de traitement et effets secondaires

Contenus

  • Suivi du traitement
  • Amorce d’un traitement
  • Médicaments anti-hépatite C
  • Effets secondaires
  • Après le traitement

Suivi du traitement

Tests pour suivre les progrès du traitement de l’hépatite C

Amorce d’un traitement

Commencer un traitement contre l’hépatite C
Plus

Médicaments anti-hépatite C

Médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C au Canada
More on hepatitis C treatment strategies

Interféron et ribavirine

Médicaments classiques utilisés pour traiter l’hépatite C

Antirétroviraux à action directe

Nouveaux médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C
Plus

Effets secondaires

Effets secondaires des traitements contre l’hépatite C et comment les gérer
Plus

Après le traitement

Une fois que le traitement contre l’hépatite C est terminé

15 avr. 2014

Garcinia Cambogia ? Ce que vous devez savoir. Les PROs et les CONTREs

Garcinia CambogiaPourquoi ce supplément révolutionnaire est salué comme le “Saint Graal” de perte de poids!
 
Revue de Garcinia Cambogia – Ce qui est le Garcinia Cambogia?
Le Garcinia Cambogia est un petit fruit en forme de citrouille originaire des régions chaudes et tropicales de l’Asie, l’Australie et la Polynésie, traditionnellement utilisées pour faire curry. Récemment, des scientifiques modernes ont surnommé le Garcinia Combogia la “percée de la perte de poids ” du siècle.
L’extrait de Garcinia Cambogia est une percée révolutionnaire dans la perte de poids! Dr. Oz a appelé, « La percée la plus excitante dans la perte de poids naturel à ce jour. » Perdre du poids avec cet extrait naturel est aussi simple que d’ajouter un complément alimentaire à votre routine quotidienne.
Que fait Garcinia révolutionnaire?
Garcinia Cambogia est différent des autres suppléments alimentaires parce que ce n’est pas fait dans un laboratoire. Cet extrait est 100% pur et naturel. Le Garcinia Cambogia transforme la nourriture que vous mangez en énergie plutôt que de la graisse. Ainsi, vous pouvez apprécier sans prendre du poids! Cet extrait est aussi un coupe-faim naturel, il ne vous affame pas, il vous permet à vouloir manger des plus petites portions, plus saines.
Ce “supplément miracle” vous aidera à perdre du poids rapidement! Selon le Dr. Oz Show, si on prend ce supplément avec un régime alimentaire et l’exercice, on peut s’attendre à perdre 3 à 4 fois la quantité du poids qu’on s’attendrait à perdre seulement avec un régime alimentaire et l’exercice! Le Garcinia Cambogia  n’aide pas que la perte de poids, mais des études ont montré qu’il peut augmenter les niveaux de sérotonine aussi.
Les patients qui ont pris le Garcinia Cambogia ont également montré une diminution du stress et dorment meilleur. Il semble qu’il n’y avoir rien à perdre de choisir le Garcinia Cambogia et tout à gagner.
Combien de poids peut-je perdre avec le Garcinia Cambogia?
Les Effets Secondaire de Garcinia CambogiaSelon la spécialiste de la santé et du fitness célèbre Dr. Julie Chen, les gens qui ont pris l’extrait du Garcinia Cambogia, ont montré presque trois fois la diminution du poids par rapport aux personnes qui ont pris des comprimés moyennes de perte de poids. Cette diminution a entraîné jusqu’à 5,4 kilos de perte de graisse par mois, sans augmentation d’exercices ou un régime strict. L’extrait  du Garcinia Cambogia est un “casseur double de la graisse” qui supprime l’appétit et empêche votre corps de stocker la graisse.
Voici 5 avantages de l’extrait du Garcinia Cambogia:
- Il bloque les adipocytes de se former
- Il supprime l’appétit
- Il diminue la graisse du ventre
- Il équilibre l’humeur pour les mangeurs émotionnels
- Il gère le cortisol (l’hormone du stress)
Combien de temps faut-il pour voir des résultats tout en prenant Garcinia?
GarciniaDe vraies personnes ont rapporté une perte de poids dans la première semaine après en avoir pris cet extrait. Les trois zones du corps ou le Garcinia Cambogia est plus efficace sont: la taille, la derrière et les cuisses.
Selon une récente étude de cas publiée dans le Journal du Recherche Médical, un groupe de volontaires obèses avaient pris 300mg par jour du Garcinia Cambogia HCA pendant 12 semaines et ils ont vécu une différence significative dans la perte de poids (3,2 kg vs 1,1 kg!) par rapport à une groupe similaire qui a pris des comprimés en vente libre de la perte de poids.
L’extrait de Garcinia Cambogia est offert à des prix très compétitifs afin que vous puissiez commencer à perdre du poids sans se ruiner. Le Garcinia Cambogia est considéré comme le produit de perte de poids # 1 de 2013, vous pouvez être assuré que l’Extrait du Garcinia Cambogia permettra de réduire la graisse de votre ventre, la derrières et les cuisses sans perdre votre temps précieux avec l’exercice et une régime stricte.
Les avantages de l’extrait de Garcinia

• Retrouvez la forme et perdez de poids deux fois plus vite! Voyez  comment vous pouvez bénéficier dans votre régime alimentaire et exercice de routine!
•  L’extrait de Garcinia Cambogia bénéficie d’un certain nombre des gens, en particulier les gens qui veulent perdre du poids naturellement.
Les avantages de l’extrait de Garcinia• Le Garcinia Cambogia est un fruit exotique originaire de l’Inde et du Pakistan. Le fruit est naturellement très riche en ACH (l’acide chlorhydrique).
• L’ACH est très bénéfique lorsqu’il est utilisé en conjonction avec un régime de perte de poids car il supprime l’appétit et aide le corps à brûler les graisses plus efficacement que d’habitude.
Les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia
L’acide chlorhydrique est utilisé pour arrêter la transformation des glucides en graisses indésirables. L’extrait de Garcinia permet au corps de devenir jusqu’à trois fois plus efficaces pour brûler des calories;. C’est extrêmement bénéfique pour toute qui veut perdre du poids.
L’ACH qui est trouvé dans l’extrait de Garcinia Cambogia avantages des gens obèses en soutenant une perte de poids saine ; l’acide empêche l’entreposage des glucides sous la forme des graisses dans le corps.
L’obésité se produit lorsqu’un excès de graisse est accumulé dans les muscles  du corps. L’obésité est le résultat d’un certain nombre de situations différentes tel que troubles de l’alimentation et des habitudes, le manque d’exercice quotidienne,  le niveau de stress élevé, des facteurs héréditaires ou une change de médicaments ainsi que mauvaises habitudes de la vie en cours.
Utilisez les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia pour traiter l’obésité
Une grande partie des américains souffrent de l’obésité et souhaite qu’ils puissent changer leurs habitudes avant que le problème ne devienne incontrôlable. Malheureusement, dans des cas certains, il peut être difficile d’exercer sans avoir d’abord perdu du poids, beaucoup de gens pensent que la seule façon qu’ils peuvent perdre du poids est par l’exercice, ainsi, créant un cercle vicieux dont il semble être sans fin.
C’est là que les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia peuvent être vraiment apprécié, les patients dans cette situation peuvent perdre assez de poids pour commencer leur régime d’exercice. Il est très important de lutter contre l’obésité, car il peut contribuer à et créer un certain nombre de problèmes de santé tels que le diabète, des maladies et la pression artérielle.
Effets secondaires à long terme et à court terme de l’extrait de Garcinia Cambogia
Un des effets secondaires rare connus de l’extrait de Garcinia Cambogia est qu’il supprime l’appétit, ce qui rend encore plus bénéfique et une plante médicinale idéal pour toute personne qui veut perdre du poids. Cependant, il est fortement conseillé de consulter un conseiller professionnel des médias avant de prendre l’extrait de Garcinia Cambogia ou d’autres suppléments de perte de poids.
À ce jour, il n’y a eu aucun des effets secondaires graves associés à l’extrait. Cependant, il y a des groupes particuliers de patients, comme les femmes enceintes ou ceux qui nourrir au sein, les enfants et les jeunes adultes qui souffrent du diabète de type 1 et de type 2 et les patients qui ont des maladies associées avec le cerveau sont déconseillées en utilisant l’extrait de Garcinia.
C’est parce que l’acide chlorhydrique (ACH) peut provoquer des fluctuations du taux de sucre dans le sang, ce qui peut mener à un effet dramatique sur les patients diabétiques. Acide chlorhydrique (ACH) peut aussi créer un déséquilibre chimique qui peut être problématique pour les personnes souffrant de troubles du cerveau comme la démence.
D’autres Garcinia avantages extrait
 Extrait de Garcinia supprime les individus ont soif de glucides en augmentant les niveaux de sérotonine. Il supprime également le besoin de collations sucrées.
 L’ACH de Garcinia extrait peut aussi aider à réduire les niveaux de cholestérol dans le sang.
 Le fruit de extrait de Garcinia Cambogia peut aussi être utilisé pour traiter les troubles liés gastriques.
Les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia sont prouvés scientifiquement et clairement, ainsi, vous avez la tranquillité d’esprit pour prendre ce remède naturel à base de plantes dans le cadre de votre exercice et le régime alimentaire de perte de poids. Consultez votre médecin avant de prendre des remèdes à base de plantes.
Extrait De Garcinia Cambogia Pour Perdre Du PoidsLes effets secondaires de Garcinia CambogiaTout ce que vous devez savoir à propos Garcinia!
Garcinia, un arbre à fleurs sempervirent, dans son état naturel se trouve en Asie du Sud ainsi que l’Afrique occidentale et centrale. Semblable à une citrouille en forme, ce fruit était traditionnellement utilisé pour la confection des currys.
L’extrait utilisé pour le complément alimentaire, l’acide hydroxycitrique (HCA), est une percée dans les produits amaigrissants naturels. L’extrait Garcinia Cambogia est prouvé pour supprimer votre appétit et élimine des graisses. Plusieurs études en double aveugle montrent que le Garcinia Cambogia améliore la perte de poids de 2 ou 3 fois par rapport à un groupe témoin qui a reçu un placebo, sur une période de trois mois.
Garcinia a aussi des autres avantages pour la santé. Ces avantages comprennent la réduction de la formation de lésions dans certains types de cancer, une plus grande endurance musculaire, et une numération de globules rouges de plus.

Est l’extrait de Garcinia Cambogia sans risque pour la santé?
Garcinia extrait est généralement considéré comme sûr par la communauté médicale, et ce supplément a été par le biais de nombreux tests sur les animaux, sans effets secondaires négatifs. Cet extrait n’a pas d’effets secondaires négatifs connus sur des adultes en bonne santé. Il est également considéré comme un complément naturel en toute sécurité.
Mais comme avec tous les suppléments alimentaires et les médicaments, ceux qui veulent augmenter leur mode de vie sain, devraient parler à leur médecin traitant avant de faire le changement dans leur alimentation. En outre, ceux de certaines conditions préexistantes sont mis en garde contre la prise de ces suppléments.
Qui ne devrait pas prendre l’extrait de Garcinia Cambogia ?
Des gens atteintes de diabète de type 2, aussi appelé diabète sucré, sont très avertis de ne pas prendre Garcinia Extrait sans consulter leur médecin. Les mêmes qualités qui rendent Garcinia extrait pour empêcher l’absorption de glucides, peuvent également abaisser le taux de glucose sanguin. Si on prend l’extrait de Garcinia Cambogia en conjonction avec des médicaments contre le diabète, la glycémie peut descendre trop. En revanche, ingéré à la dose appropriée, le Garcinia Cambogia peut améliorer significativement le métabolisme du glucose. Pour les adultes en bonne santé, en prenant l’extrait peut également aider à assouvir les envies de sucres et de glucides.
Les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou la démence ne devraient pas prendre Garcinia extrait. Le supplément a un effet secondaire qui peut provoquer la formation de l’acétylcholine dans le cerveau des gens qui sont affecté.
Les femmes qui sont enceintes ou peuvent devenir enceintes ou qui nourrir au sein, ne devraient pas prendre Garcinia extrait sans consulter leur obstétricien. Il y a eu aucun rapport d’effets négatifs, mais il n’y a pas eu des études définitives pour la sécurité des enfants à naître ou l’osmose à travers l’allaitement.
Est-ce que Garcinia Cambogia porte aucun des effets secondaires graves?
Comme avec tous les suppléments alimentaires et les médicaments il y a des effets secondaires singuliers. Garcinia effets secondaires ne vont de légers à très doux. Lorsque pris à la dose appropriée, les effets secondaires rares sont négligeables.
Lorsque l’extrait est pris dans un dosage à grande, Garcinia peut entraîner des troubles gastro-intestinaux. Nausées, des vomissements et des selles ramollies ont été rapportés. Ces événements sont rares et surviennent lorsque la quantité d’extrait ingérée était trop.
Un certain inconfort intestinal peut aussi se produire lorsque les instructions de dosage recommandé ne sont pas respectées. C’est recommandé de prendre l’extrait jusqu’à trois fois par jour, jusqu’à une heure avant les repas.
Si on pèse les avantages nombreux pour la santé testés, ainsi que les effets secondaires négligeables, il semble que les avantages avoir plus d’influences sur les inconvénients. Après une rencontre avec votre médecin, l’extrait de Garcinia Cambogia pourrait être considéré comme un moyen sûr et efficace d’améliorer de perte de poids.

Précautions

Attention

  • Ne pas confondre l’extrait de l’écorce des graines de Garcinia cambogia avec la résine de Garcinia hanburyi, qui est un puissant laxatif présentant des effets indésirables marqués et qui serait à l’origine de quelques décès.
Les produits mixtes pour maigrir : prudence

Deux cas de rhabdomyolyse, trouble qui peut causer des lésions musculaires graves et irréversibles, ont été rapportés chez des personnes ayant consommé des suppléments contenant du garcinia et d’autres

Garciniaingrédients, notamment de la caféine. Il semble que cet effet indésirable soit attribuable à la caféine contenue dans les produits utilisés, mais Santé Canada n’exclut pas la possibilité que le garcinia ou le chrome contenu dans ces suppléments soit en cause15.

Deux cas d’atteinte au foie ont été rapportés à la suite de l’usage d’un produit qui prétend favoriser une perte de poids rapide (Hydroxycut®). Celui-ci contenait du garcinia et plusieurs autres composants. Le lien de cause à effet n’a pas été clairement établi : la présence de plusieurs produits de santé naturels ne permet pas de mettre en cause spécifiquement le garcinia16.

Contre-indications

  • Grossesse et allaitement. L'innocuité du garcinia n'ayant pas été établie, il est recommandé de ne pas prendre la plante durant la grossesse et l'allaitement.

Effets indésirables

  • Les seuls effets indésirables observés au cours des études sont bénins et passagers : maux de tête, diarrhée, flatulences.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Étant donné le cas de rhabdomyolyse mentionné plus haut, il serait préférable d’être prudent lorsque l’on consomme du garcinia avec des statines (médicaments pour réduire le cholestérol sanguin). L’usage de ces derniers comporte un risque de rhabdomyolyse qui pourrait théoriquement être accentué par les produits contenant du garcinia.

Avis d'un pharmacien

Le rôle du Garcinia cambogia dans la gestion du poids
Le mécanisme d’action de l’acide hydroxycitrique (AHC), la substance active que renferment les extraits de Garcinia cambogia, est alléchant. En effet, selon les données animales, l’AHC aurait la capacité d’empêcher les cellules graisseuses de stocker des graisses à partir des sucres de l’alimentation. Les sucres et les féculents sont stockés dans l’organisme sous forme de graisses par un enzyme appelé citrate lyase ATP. L’AHC inhibe cet enzyme. Cet effet inhibiteur, vérifié chez l’animal, est controversé chez l’humain. En effet, chez ce dernier, le mécanisme de stockage des graisses est plus complexe, car il ne dépend pas exclusivement des glucides.
Les résultats des études sur le garcinia sont contradictoires. Ces divergences peuvent résulter de la façon dont certains essais ont été faits. Par exemple, si le mécanisme d’action du garcinia est d’inhiber le stockage des sucres sous forme de gras, une limitation de l’apport en glucides des participants pourrait fausser les résultats. La quantité de fibres consommées pourrait aussi nuire à l’absorption du garcinia. Bref, tout ceci n’est pas encore bien validé chez l’humain.
Finalement, il est important de tenir compte de la dose minimale efficace d’un produit. Dans le cas du garcinia, les fabricants d’extraits normalisés à 50 % d’AHC recommandent d’en prendre 500 mg, trois fois par jour. Malheureusement, plusieurs suppléments offerts sur le marché ne contiennent qu’une toute petite fraction de ce dosage. Il est donc légitime de douter de leur efficacité...

                      (partiellement traduit avec Google Translator des textes en Anglais...)

Les IPP sont à grands risques!

Au Canada, on prescrit annuellement pour plus d’un milliard de dollars d’IPP – des médicaments contre certains maux gastriques. Or, d’après deux importants organismes de santé publique, ces médicaments pourraient causer de très graves problèmes de santé. Les IPP - pour Inhibiteurs de Pompe à Protons – ne sont qu’un des types de médicaments prescrits contre les problèmes gastriques. Ce sont des comprimés, et non des pompes, qui agissent sur la sécrétion des acides gastriques. Il faut les distinguer des Rolaids et autres Maalox, qui neutralisent l’acidité de l’estomac, ou encore des Zantac et Tagamet, qui sont disponibles sans prescription.
Seuls les IPP sont accusés de provoquer des problèmes de santé graves, dont une augmentation du risque de pneumonie, d’infections à la clostridium difficiles et de fractures de la hanche (ostéoporose). Ces médicaments pourraient également réduire l’efficacité du Plavix, prescrit aux personnes qui ont souffert d’un infarctus ou d’angine, et donc augmenter les risques de problèmes cardiaques.
Les IPP sont vendus sous ordonnance seulement et destinés au traitement du reflux gastro-œsophagien, des ulcères gastroduodénaux ou encore des érosions gastriques causées par les médicaments anti-inflammatoires. Plusieurs personnes prennent un IPP en prévention, par exemple en cas de risque de saignement gastro-intestinal.
Dans la pratique, beaucoup de personnes prennent ce médicament à long terme, et parfois pour de bien mauvaises raisons, comme les excès alimentaires. Thé, café, alcool, ailes de poulet et autres junkfood peuvent déranger l’estomac !
Le Conseil du médicament du Québec a justement lancé une campagne de sensibilisation concernant le bon et le mauvais usage des médicaments. Les médecins doivent comparer les risques et bénéfices des médicaments pour chaque cas particulier, adapter le traitement au patient et non prescrire systématiquement à large échelle, ce qui peut entraîner de graves conséquences pour la santé publique.


Stop aux brûlures d'estomac - Dr Martine Cotinat

Le Dr Martine Cotinat est gastro-entérologue formée à la nutrition et micronutrition. Spécialiste du RGO, elle livre ici le fruit de vingt-cinq années d’expérience médicale.
Stop aux brûlures d'estomac - Dr Martine CotinatEn matière de reflux acide, il n’y a pas de fatalité. Ce livre présente des solutions extrêmement efficaces pour soulager les douleurs, éviter les complications et prévenir les récidives.

Elles ne passent pas forcément par la prescription de médicaments contre l’acidité gastrique. Ces derniers sont certes d’une grande efficacité… mais le temps de la prescription seulement. À l’arrêt du traitement, les symptômes réapparaissent et la personne finit par supporter son mal en silence, signe que la véritable cause du reflux n’a pas été traitée.
En réalité, les origines du reflux gastro-oesophagien (RGO) sont multiples. Des centaines d’études sur l’oesophage et sa flore microbienne ouvrent de nouvelles pistes de diagnostic et de traitement.
Très concret, ce livre va vous aider à dire adieu aux brûlures d’estomac et à renouer avec le bien-être.

Vous saurez :
• pourquoi les médicaments ne sont pas satisfaisants à long terme
• quels sont les vrais risques de la chirurgie
• pourquoi le traitement nutritionnel est de loin le plus complet
• comment consolider les défenses de l’oesophage
• comment renforcer la barrière anti-reflux
• quels sont les compléments alimentaires indispensables

Si vous souffrez de brûlures d’estomac et que vous êtes prêt(e) à tout pour y remédier, ne passez pas à côté de ce livre.
Avantages Ces médicaments sont beaucoup plus puissants que les anti-H2 pour soulager les douleurs du reflux et cicatricer les lésions d'œsophagite. Ce sont de véritables "bazookas" de la sécrétion gastrique acide. Cette efficacité est dose-dépendante, c'est-à-dire que plus la dose est forte, plus l'effet est marqué. Le pH gastrique est maintenu au-dessus de 4 pendant dix à quatorze heure heures. Cet effet maximal est obtenu environ vers le quatrième jour. En raison de leur durée d'action prolongée, le traitement consiste en une prise unique avant le premier repas de la journée. En cas de reflux nocturne, la dose prise le soir est plus efficace.
En quelque semaines, l'intégrité de la muqueuse de l'oesophage est restaurée et les douleurs du reflux disparaissent.
Remarque : la sécrétion gastrique redevient normale après quatre jour d'arrêt du traitement.
Les IPP sont efficaces sur le reflux et ses complications dans 60% des cas. Ils peuvent être pris en contenu ou bien ponctuellement. Sous traitement la qualité de vie devient satisfaisante.

Inconvénients des IPP au long cours
Si bloquer l'acidité apporte un soulagement, ça n'est pas anodin pour autant. Cela modifie le fonctionnement physiologique de l'individu.

Selon certaines études pourtant, il semblerait qu'un tiers des patients soulagés par les IPP ont un oesophage qui continue d'être exposé à l'acide, ce qui signifie que l'acidiité gastrique n'est pas bloquée de la même manière pour tous. Il serait de toute façon miraculeux que tous les individus répondent de la même manière à un traitement, tant au niveau des effets bénéfiques que des effets secondaires.

- Modifications des flores bactériennes
Bloquer l'acidité signifie empêcher la barrière naturellement acide de l'estomac de jouer son rôle de destruction bactérienne...de nombreuses bactéries peuvent se développer et envahir l'estomac, l'intestin grêle et aussi le côlon.
- Carence en vitamines et minéraux
L'acidité gastrique facilite l'absorbtion du fer, du calcium, et de la vitamine B12. En bloquant l'acidité, les IPP risquent de provoquer des déficits.
- Mauvaise digestion des viandes
En absence d'acide, la pepsine sera moins abondante et inactive. Sous IPP, la carence en pepsine va se traduire par une mauvaise digestion des viandes et ainsi un risque de dénutrition.
- Dysfonctionnement des lysosomes (recyclage des cellules)
Ces "usines" ne peuvent fonctionner qu'à un pH acide. Or, le pH s'élève dans les lysosomes lorsque l'on consomme des IPP, entraînant sans doute des dysfonctionnements dont on connaît mal les effets à long terme.
- Modification de la muqueuse gastrique
Risque non démontré d'évoluer vers des petites tumeurs cancéreuses.

Effets indésirables des traitements prolongés par inhibiteur de la pompe à protons
Par Annie-Pierre Jonville-Béra Pharmacologue CRPV de Tours
 
En raison de leur efficacité et de leur bonne acceptabilité, les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont souvent pris sur de très longues périodes. Cependant, certains de leurs effets indésirables, certes rares, nécessitent d'être pris en compte pour leur prescription mais surtout pour leur arrêt.
Les IPP sont des promédicaments transformées par les cellules pariétales en un métabolite se liant de façon irréversible à l'ATPase H+/K+ et inhibant ainsi la production d'acide chlorhydrique. Leur utilisation au long cours peut être à l'origine d'effets indésirables, conséquences de l'inhibition de cette sécrétion acide.

Ainsi, des données sont en faveur du risque d'anémie lié à une diminution de l'absorption de la vitamine B12 et du fer.
Plusieurs études épidémiologiques ont évoqué le risque d'ostéoporose ou de fracture, en particulier de hanche, probablement favorisé par une diminution de l'absorption du calcium en cas de très longues durées de traitement.

De plus, plusieurs cas d'hypomagnésémie associés à un traitement prolongé par IPP ont été rapportés, mais le mécanisme n'est pas élucidé. [Lire](MAJ 2012)

Les études concernant le risque de pneumopathie sont contradictoires, mais quelques unes évoquent une augmentation du risque d'infection intestinale, en particulier à clostridium difficile.

Enfin, parmi les effets indésirables non liés à la durée de traitement, plusieurs cas de néphrite interstitielle aigue ont été rapportés avec les IPP, souvent associés à des manifestations extra rénales d'hypersensibilité.

L'existence d'effets indésirables durée-dépendants doit conduire les prescripteurs à réévaluer régulièrement la nécessité de poursuivre un IPP.

Si un traitement prolongé est indispensable, les auteurs préconisent d'augmenter les apports alimentaires de calcium et de surveiller la concentration plasmatique en vitamine B12 si le patient est âgé.

Enfin, en cas d'arrêt de l'IPP, celui-ci doit être progressif afin d'éviter un rebond de sécrétion acide. (Gastroenterology 2010, 139, 1115 ; d’après Actual Pharmaco Clin 2010, 86, 5)

IPP et diarrhées à Clostridium difficile
Le 8 février 2012, la FDA a publié sur son site, un message informant du lien possible entre la consommation d'Inhibiteurs de la Pompe à Protons (IPP) et la survenue de diarrhées à Clostridium difficile. Les infections bactériennes à C.difficile se présentent sous la forme de diarrhées aqueuses, associées à une inflammation colique.
La FDA conseille aux médecins de suspendre les traitements à base d'IPP en cas de doute sur l'origine d'une diarrhée chronique.

Le simple arrêt de l'IPP permet généralement une guérison spontanée toutefois, un traitement est parfois nécessaire et il fait généralement appel au métronidazole. (Source : medscape.fr sauf pour le traitement)

Un PDF sur le sujet: ICI

Trucs de grand mère pour lutter contre les reflux d’acide gastrique

La cannelle est une alliée sûre contre le RGOLe reflux gastro-œsophagien (RGO), aussi connu sous le nom de reflux gastrique, est une maladie physiologique qui se manifeste par le reflux du contenu stomacal dans l’œsophage puis la gorge. Le reflux gastrique est une maladie courante due à un régime déséquilibré, au stress ou encore à un mode de vie inadéquat. Il peut entraîner des complications graves telles qu’une inflammation ou des lésions de l’œsophage, des maux de gorge et des problèmes respiratoires. La bonne nouvelle, c’est que le reflux gastrique se soigne très bien grâce à des traitements naturels.

Le traitement naturel du RGO

Riz, pâtes, pain sont des aliments riches en hydrate de carbone
Hydrate de carbone, la clé contre le RGOAfin de réguler efficacement le fonctionnement de l’estomac et donc de soigner le RGO, vous devez suivre un régime alimentaire équilibré accompagné de remèdes naturels. Il existe de nombreux médicaments contre le RGO (cliquez ici). Néanmoins, les méthodes naturelles restent l’option la plus sûre pour lutter contre cette maladie. Évitez la caféine, les aliments gras et épicés, les agrumes et l’alcool (pour une liste exhaustive, voir les aliments acides pour l’estomac). De même, tournez le dos à la cigarette car elle aggrave la maladie. Remplacez les médicaments par des remèdes naturels et introduisez dans votre régime des aliments sains, riches en hydrate de carbone (riz, pain, pâtes).

Le vinaigre de cidre, un allié redoutable contre le RGO

Vinaigre de cidre
Vinaigre de cidre, efficace contre le RGOLe vinaigre de cidre est l’un des meilleurs remèdes naturels contre le RGO. Afin d’accroître son action, consommez-le pendant le repas.
Mélangez une cuillère à soupe de vinaigre dans un verre d’eau et buvez au cours du repas pour de meilleurs résultats. Dans la majeure partie des cas, le vinaigre de cidre est efficace dans l’atténuation des douleurs et la régulation de la production des sucs digestifs.

Les fruits aident au traitement naturel du reflux gastrique

Les fruits
Illustration de fruits utiles contre le RGOPommes, bananes et zeste de pamplemousses frais sont des remèdes naturels efficaces dans le traitement du RGO. Figues séchées, ananas et papayes sont riches en enzymes qui facilitent la digestion. Par conséquent, ils sont également effectifs et contiennent en plus une forte concentration de vitamines et de minéraux. Carottes et choux ne sont pas en reste dans le contrôle de la sécrétion des acides gastriques.

La cannelle, une ressource à usage multiple

La cannelle tient aussi une place de choix dans le traitement naturel du RGO. Elle est surtout connue pour ses effets curatifs et antiseptiques. La cannelle régule l’activité de l’estomac et contrôle la production d’acides.
En outre, la cardamome, le macis, la noix de muscade et l’orme rouge constituent des remèdes naturels contre le reflux. Ils ont un effet apaisant sur l’estomac car ils contrôlent la sécrétion des acides et soulage la douleur.

Changer radicalement de mode de vie

Prenez la décision d’améliorer votre mode de vie. Évitez les situations stressantes et suivez un régime équilibré. Essayez les médicaments et les remèdes naturels. Ensuite, choisissez la plus efficace des deux options. Si vous suivez une thérapie médicamenteuse, remplacez progressivement les médicaments par des remèdes naturels car ces derniers sont moins risqués.

La solution durable pour traiter le RGO

Chaque personne atteinte par le reflux gastrique l’est pour des raisons sensiblement différentes. La première condition pour un traitement naturel et durable est donc d’analyser votre situation. La meilleure façon de le faire est de consulter des spécialistes de santé (gastro-entérologue, nutritionniste, médecin généraliste pour le suivi) et de suivre leur conseils, en expliquant que vous ne voulez pas opter pour l’option médicamenteuse, qui ne fait que traiter les symptômes.
Vous pouvez également suivre les conseils contenus dans le livre disponible sur cette page. L’avantage de ce livre est de rassembler en un endroit une foule d’outils pour comprendre, évaluer, analyser et traiter vos problèmes de RGO. Ce petit livre devrait être lu avant même d’aller consulter, car il est susceptible de vous aider à résoudre vos problèmes de reflux gastrique par vous-même et dès maintenant.
Le plus important, une fois que vous avez la feuille de route pour vous amener au traitement naturel de votre RGO, c’est bien évidemment de vous y tenir : ce n’est qu’en appliquant les conseils qui vous sont prodigués que vous pourrez vous débarrasser de ce problème de reflux gastrique.

L’ ananas
L’ananas contient de la bromélaïne (dans la tige centrale), une des enzymes qui réduit les protéines, réduit l’inflammation et soutient la cicatrisation des plaies. La bromélaïne est active dans différents pH, dans l’estomac et dans l’intestin grêle. Dans des études animales, la bromélaïne a permis de traiter des ulcères en cicatrisant rapidement la muqueuse gastrique.
Les jus de fruits frais d’ananas (ne pas boire trop froid) ont un niveau élevé d’enzymes qui vous aideront à arrêter votre reflux acide. Vous pouvez également acheter la bromélaïne en comprimés.
Zestes de pamplemousse bio:
Voici une façon de gérer vos reflux acides avec le pamplemousse. Utilisez uniquement de pamplemousse bio. Voici ce qu’il faut faire:
  • Râpez la peau extérieure d’un pamplemousse bio, évitez la partie blanche amère (sa peau ne doit pas avoir été exposé aux pesticides & conservateurs)
  • Étalez-les sur un plat pour les sécher
  • Rangez-les ensuite dans un bocal en verre.
Chaque fois que vous souffrez de maux d’estomac & reflux acide commencez à mâcher et manger ces bandes de pamplemousse sèches. Ne mangez que quelques-une d’entre elles pour tester l’efficacité sur votre organisme.
Infusions & Décoctions
Un thé que vous pouvez consommer pour soulager le reflux acide et les brûlures d’estomac. Il vous aidera à réduire la quantité d’acide que vous avez dans l’estomac. Mélangez des quantités égales d’anis, de menthe et de lavande.  (attention la menthe verte et  la menthe poivrée fraiches ne sont pas conseillées pour le rgo, car elle favorisent le relâchement du sphincter œsophagien)
  • Faites une infusion de ce mélange
  • Ajoutez un peu de miel si vous le souhaitez.
  • Placez ce thé dans un thermos
  • Buvez une tasse le matin et une dans la soirée pour obtenir un soulagement des reflux gastriques.
-L’anis – est une plante qui stimule la digestion et possède de nombreux autres avantages pour votre corps. Utilisez uniquement l’anis couleur de cendre appelée anis vert.
-La menthe – est une autre plante puissante pour l’estomac. Elle aide à la digestion et apaise les crampes, les ulcères, et les gaz. Attention(!) il est déconseillé de consommer de la menthe fraiche en cas de rgo (relâchement du sphincter œsophagien).
-La lavande – connue pour son parfum a une activité de guérison pour votre corps: elle soigne la nervosité et les insomnies, les rhumatismes et les infections des voies respiratoires. Elle est utile dans la réduction de l’acide dans l’estomac.
Racine de chicorée
La chicorée vient d’une famille d’herbes amères qui contiennent les endives et les scaroles.
  • Faites infuser une cuillerée de racine de chicorée pendant 5 – 10 minutes.
  • Boire ce thé aide à corriger le reflux acide les des brûlures d’estomac.
L’usage de la chicorée est reconnu pour soulager divers malaises digestifs (dyspepsie et rgo), notamment en raison de ses vertus légèrement cholérétiques (stimulation de la production de bile).
Recette à la cannelle
En plus d’être utilisée pour diverses pâtisseries, la cannelle détient de nombreuses utilisations médicinales. Elle a un effet antiseptique et a été historiquement utilisée pour lutter contre le rhume et la grippe. Elle possède aussi la capacité de réguler les estomacs acides.
Voici comment utiliser la cannelle pour normaliser votre acidité:
  • faites vous un toast de pain aux raisins
  • Beurrer ce pain aux raisins
  • Saupoudrer cette tartine grillée de cannelle
  • Saupoudrer avec de la cardamone en poudre
Lorsque vous mangez ce pain grillé, mâcher lentement et complètement avant de l’avaler pour permettre aux sucs digestifs dans votre bouche de commencer à décomposer cette nourriture. La cardamome, qui se trouve en Inde, a été utilisée avec succès dans la médecine ayurvédique pour soigner de nombreux troubles digestifs.
Les enzymes digestives comme aide ponctuelle:
Citrate de bétaïne, pepsine et papaïne aident a traiter les symptômes de digestion laborieuse (à utiliser de manière provisoire)
En vieillissant, votre estomac affaiblit sa capacité à produire de l’acide chlorhydrique pour digérer les protéines. Les protéines mal digérées conduisent aux reflux acides. Le citrate de bétaïne est utilisé dans le cas de digestions difficiles.
la pepsine (du grec pepsis :digestion & peptein: digérer) prise après chaque repas copieux pour vous assurer de digérer l’ensemble de vos protéines (consultez votre pharmacien).
Les enzymes digestives issues de la papaye, qui contiennent de la papaïne, sont également excellentes pour la digestion des protéines. Souvent disponible sous forme de comprimés à mâcher. Attention(!) l’ingestion d’importantes quantités de papaïne peut irriter la paroi de œsophage.
Mixture à base de laitue romaine
Cette salade est riche en minéraux et est fortement alcaline.
Voici ce que vous devez faire:
  • Lavez votre Laitue Romaine à l’eau distillée
  • Coupez les feuilles et les placer dans un mélangeur (votre robot favori)
  • Ajouter de l’eau distillée froide pour faire une suspension
  • Ajouter une faible quantité de miel pour donner du goût
Boire une tasse pour obtenir le soulagement de votre reflux acide.
En utilisant les voies de recours énumérés ici vous soulagerez vos reflux acide, mais plus important encore est d’ajouter une salade à votre alimentation quotidienne et vous aurez moins d’acide dans votre vie. L’ajout de chicorée à votre salade aura aussi des avantages dans la prévention des reflux acide.
Recette  au Macis à la noix de muscade et à l’orme rouge
Voici un remède naturel qui utilise le macis et la noix de muscade, qui est connue dans le traitement de l’indigestion, de l’acide gastrique, des brûlures d’estomac, gaz de l’estomac et des vomissements.
  • 1 cuillère à café d’ écorce d’orme rouge (se trouve en vrac ou en capsule)
  • Une pincée de  noix muscade moulue
  • Une pincée de macis haché (Le macis est l’enveloppe qui protège la noix de muscade)
  • Ajouter de l’eau distillée pour faire une suspension en douceur
  • Faire chauffer sans bouillir
Laisser le mélange refroidir. Boire jusqu’à ½ tasse à la fois. Stockez le reste dans le réfrigérateur et réchauffer avant de consommer.Essayez, vous serez surpris de l’efficacité.
Fruits
Les pommes fraîches, les figues sèches, les bananes, les carottes, sont de bons remèdes naturels qui peuvent aider à contrôler la sécrétion d’acide gastrique dans l’estomac.
Prendre des mesures pour améliorer votre style de vie, réduire le stress et suivre un bon régime alimentaire vous permettra de vous soulager, et d’ éviter les complications.
Je vous conseille aussi de vous inscrire avec votre email personnel, pour recevoir les astuces naturelles:

  • Contrairement à la croyance populaire, la taille du repas est importante. Privilégier de petits repas plus fréquents et mastiquer consciencieusement. le principe est simple: Les aliments ingérés en petite proportion réduisent les efforts de digestion et nécessite donc moins sécrétion d’acide au cours du processus de la digestion.
  • Bien sûr, souffrir de reflux acide ne signifie pas que l’on doit absolument éviter les plaisirs de la vie, mais croyez-le ou non, la bière – le meilleur ami de tout le monde – double effectivement l’acide sécrété par l’estomac une heure après son admission.
  • Autant que possible, rester debout pendant trente minutes après avoir pris un repas (évitez surtout la position allongée).
Évitez d’utiliser des antiacides et ipp, qui ont des effets secondaires indésirables et contiennent de l’aluminium, qui a été associé à la sénilité et la maladie d’Alzheimer

Manger du chocolat est bon pour la santé

Bien choisi et consommé avec modération, le chocolat présente des vertus nutritives particulièrement intéressantes. Une consommation modérée de chocolat n'est pas considérée comme mauvaise pour la santé. Des études concernant le chocolat ont plutôt démontré les bienfaits d'une consommation en quantité raisonnable de chocolat noir, du fait de sa teneur en flavonoïdes.  

Chocolat noir


Le meilleur chocolat demeure celui contenant la moins grande quantité de matières grasses et de sucres, c'est-à-dire le chocolat noir. Le chocolat qui contient de l'huile de palme doit être évité. Le chocolat au lait contient effectivement une grande quantité de lait et de sucres. Le chocolat blanc a une teneur très faible, voire inexistante en cacao.

Ne pas trop en manger


Le chocolat a une action bénéfique sur la santé à condition de le consommer régulièrement, à raison de seulement quelques carrés par jour.

Bienfaits reconnus


Les vertus du chocolat pour la santé sont très diverses et ont fait l'objet de nombreuses études scientifiques sérieuses. Une consommation régulière et modérée de chocolat noir permet d'apporter de nombreux bienfaits.

Action sur le moral


L'action bénéfique du chocolat sur le moral aurait pour origine des éléments « euphorisants », ayant une action « anti-déprime ». Les effets conjoints du magnésium et du sucre contenus dans le chocolat permettent un regain d'énergie, notamment en fin de journée.

Stimulation du cerveau


Grâce à ses antioxydants, il stimulerait le cerveau.

Protection contre le vieillissement cellulaire


Ses anti-oxydants, lui permettent également de protéger du vieillissement cérébral.

Diminution du risque de maladie cardiaque


Le chocolat a une action préventive contre les maladies cardio-vasculaires.

Action anticoagulante


Le chocolat aurait un effet anticoagulant, comparable à celui de l'aspirine, et ferait baisser la tension.

Pas bon pour les os


D'après une étude australienne publiée dans la revue américaine American Journal of Clinical Nutrition, le fait de consommer du chocolat n'aurait pas un effet positif sur la densité osseuse. Cette enquête effectuée auprès de 1000 femmes âgées entre 70 et 85 ans permet de montrer que plus on consomme de chocolat, plus les os s'affinent.

Densité osseuse inférieure


Les résultats de l'étude permettent de révéler que les femmes consommant du chocolat chaque jour auraient une densité osseuse inférieure de 3,1 % aux femmes qui n'en consomment seulement une fois par semaine.
Selon les auteurs de cette étude, ce constat serait lié à la présence d'oxalates dans le chocolat, ayant notamment comme effet une diminution de l'absorption du calcium et du sucre.

Sources Relax News

Liens copains:


Hémorroïdes et Zantac - Les dangers du Hémorroïdes et Zantac

- Les dangers du mauvais médicament

Hémorroïdes et Zantac sont des mots qui piquent les intérêts du peuple. Après tout, beaucoup ont tendance à croire que ce dernier est plus que capable de mettre fin à l'ancienne. Eh bien, c'est la raison pour laquelle ceux qui souffrent d'hémorroïdes doivent être conscients de ce simple fait; le médicament n'est même pas lié à l’anus qui est la région dilemme. Pour découvrir toutes sortes de choses importantes sur Zantac (et pour savoir enfin pourquoi il a été lié à la région rectale), continuez tout simplement à lire.

Fonction d'un médicament

Il est préférable de parler de l'objectif réel du médicament avant de discuter de quoi que ce soit d'autre, non? Alors, sans plus tarder, voici les choses qu'il fait:

• Il empêche l'accumulation d'acides dans l'estomac, ce qui explique pourquoi il est habituellement prescrit à ceux qui combattent pires effets de l'ulcère gastro-duodénal.

• Zantac (qui est aussi appelé ranitidine) résout également deux autres problèmes de santé; le syndrome de Zollinger-Ellison et RGO (ou maladie de reflux gastro)

Chose intéressante, la liste à usage médical de la drogue ne contient pas de détails sur le traitement de structures vasculaires impairs qui apparaissent dans le canal anal.

À propos du danger

Étant donné que la ranitidine est un médicament en vente libre (ce qui signifie que personne ne pourrait jamais avoir des problèmes de l'acheter, car une ordonnance n'est pas nécessaire), alors il est sûr de dire que certaines personnes ont déjà acheté à résoudre le problème du rectum. Eh bien, à part de gagner aucun avantage que ce soit, ces personnes auraient souffert de ces effets secondaires:

• La carence en vitamine B12 (qui pourrait à son tour conduire à la fonction cérébrale pauvre et même les questions nerveuses).

• Sensibilité aux ecchymoses et des saignements (un problème très grave, car une hémorroïde est déjà assez sensible pour n'importe quel type de substance irritante).

• Troubles du foie (ce qui signifie que le développement de la jaunisse n'est pas impossible que parmi ceux qui ont pris la pilule pour les mauvaises raisons).

• Augmentation des chances de souffrir d'infections (en prenant la pilule, cela rend une personne beaucoup plus sujette à la diarrhée).

• Problèmes rénaux (prendre le médicament est réellement fatal à ceux qui ont les reins qui ne fonctionnent plus de façon optimale).

• Hémorroïdes (c'est vrai, le lien entre les hémorroïdes et Zantac n'est pas positif).

Connaissant le Lien

Maintenant qu'ils savent que la ranitidine provoque des préoccupations dans la région rectale et n'est certainement pas une solution à leur problème de santé, les personnes qui envisageaient de prendre ce médicament devraient essayer de chercher un autre remède. Quelle est la meilleure façon de le faire? Au lieu de demander à leurs amis, ou encore la lecture des forums de discussion, les gens avec des dilemmes induites aux hémorroïdes devraient simplement consulter un médecin. Après tout, les médecins sont plus que capables de connaître la vraie nature du problème et de planifier le cours idéal d'action.

Jusqu'à présent, il a été fait évident que la ranitidine ne va pas aider ceux qui ont des préoccupations de la zone anale. Comme une question de fait, prendre le médicament va probablement aggraver la situation. Avec cela à l'esprit, une chose devrait déjà être claire pour les gens qui ont pensé d'appairer les hémorroïdes et Zantac; il ne serait jamais sage de supposer qu'un médicament apporterait de bons résultats simplement parce que quelqu'un a dit (la recherche d'une confirmation médicale experte est toujours nécessaire.

Tramadol : un antidouleur aux effets secondaires redoutables

Le Tramadol, un médicament qui remplace le Di-Antalvic, aurait des effets secondaires importants. Cet antidouleur provoquerait notamment une forte addiction, révèle ce mercredi Le Parisien.

Le Tramadol, qui remplace le Di-antalvic, est surveillé par l'Afssaps SIPA/DURAND FLORENCE

Depuis que Di-Antalvic a été retiré du marché en mars 2011, le Tramadol a été adopté par des millions de patients. Cet antidouleur dérivé de l'opium est très apprécié pour calmer le mal de dos et les douleurs articulaires. Il pourrait pourtant avoir des effets secondaires redoutables. Au point que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a décidé de le surveiller.

La molécule de Tramadol est présente en France dans le générique du même nom et dans une vingtaine de médicaments, notamment le Tropalgic, le Contramal ou Ixprim. Mais les effets secondaires du médicament miracle sont inquiétants : vomissements, troubles du sommeil, désorientation et "addiction importante d'une partie des patients", prévient Le Parisien dans son édition datée de ce mercredi 25 janvier.

En France, premières overdoses en 2010

Un tiers des huit millions d'utilisateurs réguliers du

reportés ces deux dernières années sur des médicaments plus forts, comme le Tramadol. Plus de 12 millions de boîtes ont ainsi été vendues l'année dernière, soit une hausse de 30 %.

Pourtant des

France. « Personne ne m'avait prévenu des effets addictifs. J'ai augmenté les doses et je suis devenu complètement accro », confie au Parisien un patient de 26 ans. Il a décidé de se sevrer seul au prix de « dix jours de cauchemar » après avoir eu un « trou noir de plusieurs minutes » devant son téléviseur.

Au Moyen-Orient : des effets dévastateurs

En Egypte en Libye ou à Gaza, le Tramadiol serait utilisé comme une véritable drogue. La plaquette de dix comprimés s'achète en pharmacie pour cinq dollars. Ses vertus : retarder l'éjaculation, donner de l'énergie,«

problèmes », témoigne dans les colonnes du quotidien, un jeune homme de 22 ans, qui l'utilise depuis quatre ans.

Les utilisateurs réguliers souffrent de dépression, de fatigue, ou encore de problèmes rénaux ou intestinaux. En somme, le médicament miracle a tout l'air d'être un poison

Crampes nocturnes

Crampes nocturnes : origines, symptômes, traitements

Les crampes nocturnes sont des contractions musculaires bénignes, mais douloureuses, aussi appelées « crampes de repos ». Le point sur symptômes qui les caractérisent, leurs causes et sur leurs traitement.

Qu'est-ce qu'une crampe musculaire nocturne ?

La crampe nocturne est une contraction musculaire bénigne survenant au repos, qui affecte dans la majorité des cas les muscles fléchisseurs des membres inférieurs. Sont principalement concernés le pied (au niveau des orteils) et le mollet

Symptômes d'une crampe nocturne

Les manifestations les plus typiques sont les suivantes :

Douleurs soudaines (de type tiraillement), plus ou moins intenses, et localisées. Sensation de raidissement du muscle. Durée : de 30 secondes à 10 minutes. Les symptômes s'estompent spontanément. Une sensation d'inconfort, qui peut persister plusieurs heures au niveau du muscle atteint.

Causes et facteurs de risques d'apparition des crampes nocturnes

Les causes des crampes musculaires nocturnes sont aujourd'hui indéterminées.

Cependant, l'incidence de cette affection augmente en présence de différents facteurs de risques :

Grossesse. L'âge (vieillissement). Activité sportive intensive. Régime alimentaire inadapté (apport en sels minéraux et fibres insuffisant).

Soulager les douleurs liées à une crampe nocturne

Les étirements des muscles atteints, accompagnés de massages sur la zone endolorie, aident à calmer les douleurs associées aux crampes musculaires.

Selon la région et le muscle concernés :

Jambe et mollet. Se mettre en position assise, jambe à plat et pied relevé. Pied : ramener les orteils vers la poitrine.

Prévenir l'apparition de crampes nocturnes

Régime alimentaire équilibré : apports hydriques suffisants (boire régulièrement de l'eau), alimentation diversifiée (légumes et fibres). Exercices d'étirement fréquents (stretching). Par exemple : se placer à 1 mètre du mur puis se pencher en avant pendant 10 secondes, répéter l'exercice 3-5 fois de suite. Prise de magnésium éventuellement efficace, par un effet placébo (action thérapeutique non démontrée.).

Quand consulter ?

En cas de crampes nocturnes récurrentes, et si ce symptôme s'installe dans le temps, n'hésitez pas à consulter votre médecin traitant. En effet, la crampe musculaire nocturne peut être un des effets secondaires d'un traitement, ou la manifestation de différentes maladies comme l'Insuffisance artérielle et veineuse ou les neuropathies périphériques

Percée majeure sur le cancer du cerveau de type glioblastome multiforme

Une équipe de chercheurs de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, dirigée par le Dr Gilbert Bernier, a réalisé une percée majeure dans la compréhension des mécanismes de résistance des tumeurs cérébrales aux traitements de radiothérapie. Les résultats de leurs travaux ont été publiés dans le dernier numéro du Journal of Neuroscience.

Le glioblastome multiforme (GBM) est le cancer du cerveau le plus fréquent chez l’adulte et l’un des plus mortels : en moyenne, l’espérance de vie à la suite du diagnostic est de 9 mois. Actuellement, la radiothérapie est offerte à titre palliatif seulement puisque les cellules de ce genre de tumeur résistent aux traitements. L’équipe de chercheurs du Dr Gilbert Bernier a récemment réussi à lever le voile sur les raisons de cette résistance.
Le gène BMI1

Lors de précédents travaux, cette même équipe a découvert que le gène BMI1 est un régulateur direct du vieillissement cellulaire dans les neurones du cerveau par l’entremise de son action sur les mécanismes de défense contre les radicaux libres. Cette action, souhaitée pour contrer le vieillissement des cellules neurales saines, s’avère un frein à la destruction des cellules cancéreuses du GBM.

Selon l’article publié dans The Journal of Neuroscience, les plus récentes études de l’équipe de chercheurs suggèrent que le gène BMI1 joue un rôle clé dans la résistance des cellules souches neurales aux traitements de radiothérapie. « Lorsqu’une cellule maligne est endommagée, dans ce cas-ci par la radiothérapie, le gène BMI1 facilite et accélère la réparation de l’ADN », explique le Dr Gilbert Bernier.
Une nouvelle cible thérapeutique


Cette découverte ouvre la voie à de nouvelles pistes de traitements. En effet, le gène BMI1 représente maintenant une cible thérapeutique de choix pour le traitement du GBM.
À propos de l'étude :

L'article intitulé « Neurobiology of Disease : BMI1 Confers Radioresistance to Normal and Cancerous Neural Stem Cells through Recruitment of the DNA Damage Response Machinery », publié dans The Journal of Neuroscience, est le fruit du travail du Dr Gilbert Bernier en collaboration avec Sabrina Facchino, Mohamed Abdouh et Wassim Chatoo du Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, affilié à l'Université de Montréal

L’essentiel de l’hépatite C

Une introduction à la transmission et au dépistage de l’hépatite C et à la façon dont celle-ci affecte le foie

Contenus

  • Qu’est-ce que l’hépatite C?
  • Le foie
  • L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang
  • Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C
  • Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.
  • Stades des dommages au foie
  • Points à retenir

Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C.
Il existe plusieurs virus de l’hépatite différents qui peuvent nuire au foie. Les trois types que l’on trouve couramment au Canada sont l’hépatite A, l’hépatite B et l’hépatite C.
Une personne peut contracter l’hépatite C quand une quantité de sang contenant le virus entre dans son système sanguin. Une fois à l’intérieur, le virus infecte le foie et cause des dommages à cet organe extrêmement important. Plus il y a de dommages, plus le foie a de la difficulté à faire son travail, et la personne infectée risque de tomber très malade.
Pour certaines personnes qui contractent l’hépatite C, le virus disparaît tout seul dans les six mois suivant l’infection. Mais pour de nombreuses personnes, le virus se trouve encore dans le corps après six mois. Lorsque ce stade est atteint, l’hépatite C ne peut disparaître toute seule, mais il existe un traitement qui réussit souvent à éliminer le virus du corps.
Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.
Le corps peut se protéger contre de nombreux virus. On appelle cette capacité l’immunité. Le corps fait ce travail tout seul dans certains cas, mais il a souvent besoin d’aide de la part d’un vaccin pour y arriver.
Il n’existe toutefois aucun vaccin ou autre genre d’immunité contre l’hépatite C. La seule façon de prévenir la maladie consiste à éviter le virus. Même les personnes qui contractent l’hépatite C et qui réussissent à se débarrasser du virus peuvent le contracter de nouveau.

Le foie

Le foie est le plus grand organe situé à l’intérieur du corps. Chez l’adulte moyen, il a à peu près les dimensions d’un ballon de football. Il se trouve du côté droit du corps, en dessous des côtes.
Le foie est important parce qu’il aide le corps à combattre les infections, à éliminer les toxines (poisons) du sang, à digérer la nourriture et plus encore.
Le foie est très résistant et possède même la capacité de se guérir. Il n’empêche que beaucoup de choses peuvent causer des dommages permanents au foie, y compris l’hépatite C et d’autres virus, l’alcool, certains médicaments sur ordonnance ou en vente libre et les drogues.
Il est essentiel de protéger son foie, car on ne peut pas vivre sans lui!

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang

L’hépatite C se transmet lorsque du sang contenant le virus entre dans le système sanguin d’une autre personne.
  • Cela se passe habituellement lorsqu’il y a des brèches dans la peau ou dans le revêtement du nez et de la bouche.
  • L’hépatite C est un virus puissant qui peut vivre à l’extérieur du corps pendant plusieurs jours. Cela veut dire que même du sang séché peut transmettre le virus.
Voici quelques façons dont l’hépatite C peut entrer dans le corps :
  • Se servir de matériel pour consommer de la drogue qui a déjà été utilisé par une autre personne — aiguilles, seringues, filtres, réchauds, acidifiants, tampons d’alcool, garrots, eau, pipes à crack ou à crystal meth et pailles pour renifler.
  • Se faire transfuser du sang ou recevoir une greffe d’organe qui n’a pas été testé pour la présence d’hépatite C. Au Canada, on effectue un dépistage de l’hépatite C pour tous les dons de sang et d’organes depuis 1990. Dans certains autres pays, le dépistage systématique a commencé plus récemment.
  • Réutiliser des outils pour des activités qui causent des brèches dans la peau, comme le tatouage, le perçage corporel, l’acupuncture et l’électrolyse. En ce qui concerne le tatouage, la réutilisation des aiguilles, de l’encre et des pots d’encre peut faciliter la transmission de l’hépatite C.
  • Réutiliser du matériel médical qui ne devrait servir qu’une seule fois, comme les aiguilles pour les vaccinations. Le matériel médical qui a déjà servi et qui n’a pas été nettoyé correctement avant d’être réutilisé peut aussi transmettre l’hépatite C.
  • Partager ou emprunter des articles personnels sur lesquels il pourrait y avoir des traces de sang, comme les rasoirs, les coupe-ongles et les brosses à dents.
  • Durant la grossesse ou l’accouchement. Une femme qui a l’hépatite C peut transmettre le virus à son bébé durant la grossesse ou l’accouchement.
  • Participer à des activités sexuelles où il pourrait y avoir du sang présent. Par exemple, les rapports sexuels anaux, les rapports brutaux et les rapports durant les règles ou en présence de plaies ouvertes.
Il est possible d’être porteur de l’hépatite C et d’autres virus en même temps, tels que le VIH ou l’hépatite B. On appelle cela une co-infection, et celle-ci peut aggraver les dommages causés au foie par l’hépatite C.
  • Le VIH et l’hépatite B se transmettent d’une personne à l’autre des mêmes façons que l’hépatite C.
  • Le VIH peut aussi entrer dans le corps d’une autre personne dans le sperme et le liquide prééjaculatoire, les sécrétions anales ou vaginales et le lait maternel.
  • L’hépatite B peut entrer dans le corps dans le sperme, le liquide prééjaculatoire et les sécrétions vaginales. Il existe un vaccin contre l’hépatite B qui est gratuity pour les enfants et certains adultes au Canada.

Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C

Il y a environ 250 000 personnes vivant avec l’hépatite C au Canada. Beaucoup d’entre elles ignorent qu’elles sont infectées.
La plupart des personnes ne présentent aucun signe ou symptôme pendant de nombreuses années après avoir été infectées par l’hépatite C.
  • Lorsque des symptômes apparaissent (le cas échéant), ils sont de nature très générale et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies.
  • À mesure que les dommages au foie s’aggravent, des symptômes peuvent se produire, y compris une fatigue constante, des courbatures, la peau sèche et irritée, des problèmes de concentration et de mémoire et de la confusion (appelée aussi « brouillard cérébral ») ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).
Il faut se faire tester pour être certain.
  • Si vous croyez qu’il est possible que du sang d’une autre personne soit entrée dans votre corps — meme une seule fois — ou si vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin ou un centre de santé pour parler d’un test de dépistage.

Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.

Contrairement à d’autres virus, il faut effectuer deux tests de sang distincts pour diagnostiquer l’hépatite C :
  • Le premier test : dépistage des anticorps anti-hépatite C. Il est utilisé pour déterminer si la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C. Lorsque l’hépatite C entre dans le système sanguin, le système immunitaire de la personne touchée se met à produire des anticorps contre le virus. Le test de dépistage des anticorps recherche la présence de ces anticorps dans le sang.
Un résultat négatif veut dire que la personne n’est jamais entrée en contact avec l’hépatite C. Un résultat positif indique que la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C à un moment donné. Il faut toutefois souligner que les anticorps restent dans le corps même si le virus est éliminé. D’où l’importance d’un test de suivi, car le deuxième test permet de déterminer si le virus est encore présent dans le corps.
  • Le deuxième test : dépistage du virus. Ce test (appelé test PCR, test de charge virale ou test de recherche de l’ARN) permet de détecter la présence d’une infection active à l’hépatite C. Un résultat négatif indique que la personne n’est pas atteinte d’hépatite C. Un résultat positif veut dire qu’elle a l’hépatite C.

Stades des dommages au foie

En l’absence de traitement, les dommages au foie s’aggravent au fil du temps.
Voici les stades de dommages hépatiques :
  • Infection à l’hépatite C. Le virus de l’hépatite C entre dans le système sanguin, est transporté jusqu’au foie et infecte les cellules de cet organe.
  • Inflammation. Les cellules infectées du foie sont endommagées et certaines d’entre elles meurent. Une enflure du foie s’ensuit. La plupart des personnes ignorent que cela se passe.
  • Fibrose. Des cicatrices peuvent se former dans le foie au fil du temps. On parle alors de fibrose. L’ampleur de la fibrose dépend habituellement de la durée de l’infection à l’hépatite C.
  • Cirrhose. À mesure que la fibrose prend de l’ampleur au fil de nombreuses années, le foie peut durcir et rétrécir. On parle alors d’un type de maladie du foie avancée appelée cirrhose.
  • Cancer du foie ou insuffisance hépatique. Après une longue période, les personnes atteintes d’hépatite C risquent de présenter un cancer du foie ou l’organe peut cesser de fonctionner (insuffisance hépatique).
Chez jusqu’à 1 personne sur 4 (25 %) qui contracte l’hépatite C, le virus disparaît tout seul durant les six mois suivant l’infection. 3 personnes sur 4 (75 %) passent à la phase de l’hépatite C chronique, ce qui veut dire que le virus ne disparaîtra pas tout seul.
Mais n’oubliez pas qu’il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Points à retenir

L’hépatite C est un virus qui vit dans le foie. Le virus se transmet par différentes sortes de contacts de sang à sang.
  • On peut vivre avec l’hépatite Cpendant de nombreuses années sans éprouver de symptômes, même si le virus est en train d’endommager le foie.
  • La seule façon de confirmer que l’on a l’hépatite C consiste à se faire tester.
Il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Traitements de l’hépatite C

Médicaments anti-hépatite C, stratégies de traitement et effets secondaires

Contenus

  • Suivi du traitement
  • Amorce d’un traitement
  • Médicaments anti-hépatite C
  • Effets secondaires
  • Après le traitement

Suivi du traitement

Tests pour suivre les progrès du traitement de l’hépatite C

Amorce d’un traitement

Commencer un traitement contre l’hépatite C
Plus

Médicaments anti-hépatite C

Médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C au Canada
More on hepatitis C treatment strategies

Interféron et ribavirine

Médicaments classiques utilisés pour traiter l’hépatite C

Antirétroviraux à action directe

Nouveaux médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C
Plus

Effets secondaires

Effets secondaires des traitements contre l’hépatite C et comment les gérer
Plus

Après le traitement

Une fois que le traitement contre l’hépatite C est terminé

Garcinia Cambogia ? Ce que vous devez savoir. Les PROs et les CONTREs

Garcinia CambogiaPourquoi ce supplément révolutionnaire est salué comme le “Saint Graal” de perte de poids!
 
Revue de Garcinia Cambogia – Ce qui est le Garcinia Cambogia?
Le Garcinia Cambogia est un petit fruit en forme de citrouille originaire des régions chaudes et tropicales de l’Asie, l’Australie et la Polynésie, traditionnellement utilisées pour faire curry. Récemment, des scientifiques modernes ont surnommé le Garcinia Combogia la “percée de la perte de poids ” du siècle.
L’extrait de Garcinia Cambogia est une percée révolutionnaire dans la perte de poids! Dr. Oz a appelé, « La percée la plus excitante dans la perte de poids naturel à ce jour. » Perdre du poids avec cet extrait naturel est aussi simple que d’ajouter un complément alimentaire à votre routine quotidienne.
Que fait Garcinia révolutionnaire?
Garcinia Cambogia est différent des autres suppléments alimentaires parce que ce n’est pas fait dans un laboratoire. Cet extrait est 100% pur et naturel. Le Garcinia Cambogia transforme la nourriture que vous mangez en énergie plutôt que de la graisse. Ainsi, vous pouvez apprécier sans prendre du poids! Cet extrait est aussi un coupe-faim naturel, il ne vous affame pas, il vous permet à vouloir manger des plus petites portions, plus saines.
Ce “supplément miracle” vous aidera à perdre du poids rapidement! Selon le Dr. Oz Show, si on prend ce supplément avec un régime alimentaire et l’exercice, on peut s’attendre à perdre 3 à 4 fois la quantité du poids qu’on s’attendrait à perdre seulement avec un régime alimentaire et l’exercice! Le Garcinia Cambogia  n’aide pas que la perte de poids, mais des études ont montré qu’il peut augmenter les niveaux de sérotonine aussi.
Les patients qui ont pris le Garcinia Cambogia ont également montré une diminution du stress et dorment meilleur. Il semble qu’il n’y avoir rien à perdre de choisir le Garcinia Cambogia et tout à gagner.
Combien de poids peut-je perdre avec le Garcinia Cambogia?
Les Effets Secondaire de Garcinia CambogiaSelon la spécialiste de la santé et du fitness célèbre Dr. Julie Chen, les gens qui ont pris l’extrait du Garcinia Cambogia, ont montré presque trois fois la diminution du poids par rapport aux personnes qui ont pris des comprimés moyennes de perte de poids. Cette diminution a entraîné jusqu’à 5,4 kilos de perte de graisse par mois, sans augmentation d’exercices ou un régime strict. L’extrait  du Garcinia Cambogia est un “casseur double de la graisse” qui supprime l’appétit et empêche votre corps de stocker la graisse.
Voici 5 avantages de l’extrait du Garcinia Cambogia:
- Il bloque les adipocytes de se former
- Il supprime l’appétit
- Il diminue la graisse du ventre
- Il équilibre l’humeur pour les mangeurs émotionnels
- Il gère le cortisol (l’hormone du stress)
Combien de temps faut-il pour voir des résultats tout en prenant Garcinia?
GarciniaDe vraies personnes ont rapporté une perte de poids dans la première semaine après en avoir pris cet extrait. Les trois zones du corps ou le Garcinia Cambogia est plus efficace sont: la taille, la derrière et les cuisses.
Selon une récente étude de cas publiée dans le Journal du Recherche Médical, un groupe de volontaires obèses avaient pris 300mg par jour du Garcinia Cambogia HCA pendant 12 semaines et ils ont vécu une différence significative dans la perte de poids (3,2 kg vs 1,1 kg!) par rapport à une groupe similaire qui a pris des comprimés en vente libre de la perte de poids.
L’extrait de Garcinia Cambogia est offert à des prix très compétitifs afin que vous puissiez commencer à perdre du poids sans se ruiner. Le Garcinia Cambogia est considéré comme le produit de perte de poids # 1 de 2013, vous pouvez être assuré que l’Extrait du Garcinia Cambogia permettra de réduire la graisse de votre ventre, la derrières et les cuisses sans perdre votre temps précieux avec l’exercice et une régime stricte.
Les avantages de l’extrait de Garcinia

• Retrouvez la forme et perdez de poids deux fois plus vite! Voyez  comment vous pouvez bénéficier dans votre régime alimentaire et exercice de routine!
•  L’extrait de Garcinia Cambogia bénéficie d’un certain nombre des gens, en particulier les gens qui veulent perdre du poids naturellement.
Les avantages de l’extrait de Garcinia• Le Garcinia Cambogia est un fruit exotique originaire de l’Inde et du Pakistan. Le fruit est naturellement très riche en ACH (l’acide chlorhydrique).
• L’ACH est très bénéfique lorsqu’il est utilisé en conjonction avec un régime de perte de poids car il supprime l’appétit et aide le corps à brûler les graisses plus efficacement que d’habitude.
Les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia
L’acide chlorhydrique est utilisé pour arrêter la transformation des glucides en graisses indésirables. L’extrait de Garcinia permet au corps de devenir jusqu’à trois fois plus efficaces pour brûler des calories;. C’est extrêmement bénéfique pour toute qui veut perdre du poids.
L’ACH qui est trouvé dans l’extrait de Garcinia Cambogia avantages des gens obèses en soutenant une perte de poids saine ; l’acide empêche l’entreposage des glucides sous la forme des graisses dans le corps.
L’obésité se produit lorsqu’un excès de graisse est accumulé dans les muscles  du corps. L’obésité est le résultat d’un certain nombre de situations différentes tel que troubles de l’alimentation et des habitudes, le manque d’exercice quotidienne,  le niveau de stress élevé, des facteurs héréditaires ou une change de médicaments ainsi que mauvaises habitudes de la vie en cours.
Utilisez les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia pour traiter l’obésité
Une grande partie des américains souffrent de l’obésité et souhaite qu’ils puissent changer leurs habitudes avant que le problème ne devienne incontrôlable. Malheureusement, dans des cas certains, il peut être difficile d’exercer sans avoir d’abord perdu du poids, beaucoup de gens pensent que la seule façon qu’ils peuvent perdre du poids est par l’exercice, ainsi, créant un cercle vicieux dont il semble être sans fin.
C’est là que les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia peuvent être vraiment apprécié, les patients dans cette situation peuvent perdre assez de poids pour commencer leur régime d’exercice. Il est très important de lutter contre l’obésité, car il peut contribuer à et créer un certain nombre de problèmes de santé tels que le diabète, des maladies et la pression artérielle.
Effets secondaires à long terme et à court terme de l’extrait de Garcinia Cambogia
Un des effets secondaires rare connus de l’extrait de Garcinia Cambogia est qu’il supprime l’appétit, ce qui rend encore plus bénéfique et une plante médicinale idéal pour toute personne qui veut perdre du poids. Cependant, il est fortement conseillé de consulter un conseiller professionnel des médias avant de prendre l’extrait de Garcinia Cambogia ou d’autres suppléments de perte de poids.
À ce jour, il n’y a eu aucun des effets secondaires graves associés à l’extrait. Cependant, il y a des groupes particuliers de patients, comme les femmes enceintes ou ceux qui nourrir au sein, les enfants et les jeunes adultes qui souffrent du diabète de type 1 et de type 2 et les patients qui ont des maladies associées avec le cerveau sont déconseillées en utilisant l’extrait de Garcinia.
C’est parce que l’acide chlorhydrique (ACH) peut provoquer des fluctuations du taux de sucre dans le sang, ce qui peut mener à un effet dramatique sur les patients diabétiques. Acide chlorhydrique (ACH) peut aussi créer un déséquilibre chimique qui peut être problématique pour les personnes souffrant de troubles du cerveau comme la démence.
D’autres Garcinia avantages extrait
 Extrait de Garcinia supprime les individus ont soif de glucides en augmentant les niveaux de sérotonine. Il supprime également le besoin de collations sucrées.
 L’ACH de Garcinia extrait peut aussi aider à réduire les niveaux de cholestérol dans le sang.
 Le fruit de extrait de Garcinia Cambogia peut aussi être utilisé pour traiter les troubles liés gastriques.
Les avantages de l’extrait de Garcinia Cambogia sont prouvés scientifiquement et clairement, ainsi, vous avez la tranquillité d’esprit pour prendre ce remède naturel à base de plantes dans le cadre de votre exercice et le régime alimentaire de perte de poids. Consultez votre médecin avant de prendre des remèdes à base de plantes.
Extrait De Garcinia Cambogia Pour Perdre Du PoidsLes effets secondaires de Garcinia CambogiaTout ce que vous devez savoir à propos Garcinia!
Garcinia, un arbre à fleurs sempervirent, dans son état naturel se trouve en Asie du Sud ainsi que l’Afrique occidentale et centrale. Semblable à une citrouille en forme, ce fruit était traditionnellement utilisé pour la confection des currys.
L’extrait utilisé pour le complément alimentaire, l’acide hydroxycitrique (HCA), est une percée dans les produits amaigrissants naturels. L’extrait Garcinia Cambogia est prouvé pour supprimer votre appétit et élimine des graisses. Plusieurs études en double aveugle montrent que le Garcinia Cambogia améliore la perte de poids de 2 ou 3 fois par rapport à un groupe témoin qui a reçu un placebo, sur une période de trois mois.
Garcinia a aussi des autres avantages pour la santé. Ces avantages comprennent la réduction de la formation de lésions dans certains types de cancer, une plus grande endurance musculaire, et une numération de globules rouges de plus.

Est l’extrait de Garcinia Cambogia sans risque pour la santé?
Garcinia extrait est généralement considéré comme sûr par la communauté médicale, et ce supplément a été par le biais de nombreux tests sur les animaux, sans effets secondaires négatifs. Cet extrait n’a pas d’effets secondaires négatifs connus sur des adultes en bonne santé. Il est également considéré comme un complément naturel en toute sécurité.
Mais comme avec tous les suppléments alimentaires et les médicaments, ceux qui veulent augmenter leur mode de vie sain, devraient parler à leur médecin traitant avant de faire le changement dans leur alimentation. En outre, ceux de certaines conditions préexistantes sont mis en garde contre la prise de ces suppléments.
Qui ne devrait pas prendre l’extrait de Garcinia Cambogia ?
Des gens atteintes de diabète de type 2, aussi appelé diabète sucré, sont très avertis de ne pas prendre Garcinia Extrait sans consulter leur médecin. Les mêmes qualités qui rendent Garcinia extrait pour empêcher l’absorption de glucides, peuvent également abaisser le taux de glucose sanguin. Si on prend l’extrait de Garcinia Cambogia en conjonction avec des médicaments contre le diabète, la glycémie peut descendre trop. En revanche, ingéré à la dose appropriée, le Garcinia Cambogia peut améliorer significativement le métabolisme du glucose. Pour les adultes en bonne santé, en prenant l’extrait peut également aider à assouvir les envies de sucres et de glucides.
Les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou la démence ne devraient pas prendre Garcinia extrait. Le supplément a un effet secondaire qui peut provoquer la formation de l’acétylcholine dans le cerveau des gens qui sont affecté.
Les femmes qui sont enceintes ou peuvent devenir enceintes ou qui nourrir au sein, ne devraient pas prendre Garcinia extrait sans consulter leur obstétricien. Il y a eu aucun rapport d’effets négatifs, mais il n’y a pas eu des études définitives pour la sécurité des enfants à naître ou l’osmose à travers l’allaitement.
Est-ce que Garcinia Cambogia porte aucun des effets secondaires graves?
Comme avec tous les suppléments alimentaires et les médicaments il y a des effets secondaires singuliers. Garcinia effets secondaires ne vont de légers à très doux. Lorsque pris à la dose appropriée, les effets secondaires rares sont négligeables.
Lorsque l’extrait est pris dans un dosage à grande, Garcinia peut entraîner des troubles gastro-intestinaux. Nausées, des vomissements et des selles ramollies ont été rapportés. Ces événements sont rares et surviennent lorsque la quantité d’extrait ingérée était trop.
Un certain inconfort intestinal peut aussi se produire lorsque les instructions de dosage recommandé ne sont pas respectées. C’est recommandé de prendre l’extrait jusqu’à trois fois par jour, jusqu’à une heure avant les repas.
Si on pèse les avantages nombreux pour la santé testés, ainsi que les effets secondaires négligeables, il semble que les avantages avoir plus d’influences sur les inconvénients. Après une rencontre avec votre médecin, l’extrait de Garcinia Cambogia pourrait être considéré comme un moyen sûr et efficace d’améliorer de perte de poids.

Précautions

Attention

  • Ne pas confondre l’extrait de l’écorce des graines de Garcinia cambogia avec la résine de Garcinia hanburyi, qui est un puissant laxatif présentant des effets indésirables marqués et qui serait à l’origine de quelques décès.
Les produits mixtes pour maigrir : prudence

Deux cas de rhabdomyolyse, trouble qui peut causer des lésions musculaires graves et irréversibles, ont été rapportés chez des personnes ayant consommé des suppléments contenant du garcinia et d’autres

Garciniaingrédients, notamment de la caféine. Il semble que cet effet indésirable soit attribuable à la caféine contenue dans les produits utilisés, mais Santé Canada n’exclut pas la possibilité que le garcinia ou le chrome contenu dans ces suppléments soit en cause15.

Deux cas d’atteinte au foie ont été rapportés à la suite de l’usage d’un produit qui prétend favoriser une perte de poids rapide (Hydroxycut®). Celui-ci contenait du garcinia et plusieurs autres composants. Le lien de cause à effet n’a pas été clairement établi : la présence de plusieurs produits de santé naturels ne permet pas de mettre en cause spécifiquement le garcinia16.

Contre-indications

  • Grossesse et allaitement. L'innocuité du garcinia n'ayant pas été établie, il est recommandé de ne pas prendre la plante durant la grossesse et l'allaitement.

Effets indésirables

  • Les seuls effets indésirables observés au cours des études sont bénins et passagers : maux de tête, diarrhée, flatulences.

Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

  • Aucune connue.

Avec des médicaments

  • Étant donné le cas de rhabdomyolyse mentionné plus haut, il serait préférable d’être prudent lorsque l’on consomme du garcinia avec des statines (médicaments pour réduire le cholestérol sanguin). L’usage de ces derniers comporte un risque de rhabdomyolyse qui pourrait théoriquement être accentué par les produits contenant du garcinia.

Avis d'un pharmacien

Le rôle du Garcinia cambogia dans la gestion du poids
Le mécanisme d’action de l’acide hydroxycitrique (AHC), la substance active que renferment les extraits de Garcinia cambogia, est alléchant. En effet, selon les données animales, l’AHC aurait la capacité d’empêcher les cellules graisseuses de stocker des graisses à partir des sucres de l’alimentation. Les sucres et les féculents sont stockés dans l’organisme sous forme de graisses par un enzyme appelé citrate lyase ATP. L’AHC inhibe cet enzyme. Cet effet inhibiteur, vérifié chez l’animal, est controversé chez l’humain. En effet, chez ce dernier, le mécanisme de stockage des graisses est plus complexe, car il ne dépend pas exclusivement des glucides.
Les résultats des études sur le garcinia sont contradictoires. Ces divergences peuvent résulter de la façon dont certains essais ont été faits. Par exemple, si le mécanisme d’action du garcinia est d’inhiber le stockage des sucres sous forme de gras, une limitation de l’apport en glucides des participants pourrait fausser les résultats. La quantité de fibres consommées pourrait aussi nuire à l’absorption du garcinia. Bref, tout ceci n’est pas encore bien validé chez l’humain.
Finalement, il est important de tenir compte de la dose minimale efficace d’un produit. Dans le cas du garcinia, les fabricants d’extraits normalisés à 50 % d’AHC recommandent d’en prendre 500 mg, trois fois par jour. Malheureusement, plusieurs suppléments offerts sur le marché ne contiennent qu’une toute petite fraction de ce dosage. Il est donc légitime de douter de leur efficacité...

                      (partiellement traduit avec Google Translator des textes en Anglais...)

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!