Translate

Météo

MeteoMedia

14 mai 2014

TRAITEMENT DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE

RAPPELS PRATIQUES ANATOMO PHYSIOLOGIQUES

La circulation veineuse assure le retour du sang veineux de la périphérie vers le cœur, soit du bas vers le haut en allant contre les forces de la gravité. La contraction et la fermeture des valves qui se trouvent sur les parois veineuses empêchent le sang de refluer vers le bas à l'état normal. Les muscles de la jambe qui participent à la marchent par leurs contractions constituent également ce que l'on appelle la pompe musculaire. Ces muscles par la compression qu'ils exercent sur le réseau veineux participe également au retour veineux vers le cœur.

En cas d'insuffisance veineuse, les valves ne fonctionnant pas correctement vont s'écarter, le sang va refluer vers la bas, entraînant une série de symptôme en rapport avec la dilatation et la stase du sang dans ces veines.

Sur le plan anatomique on distingue le réseau veineux superficiel du réseau veineux profond

Le réseau veineux superficiel draine seulement 10% du retour veineux. Le réseau veineux profond (en dessous du muscle) draine pour sa part 90% du retour veineux des membres inférieurs. Ces deux réseau veineux sont impliqués différemment dans les maladies veineuses.

Le réseau veineux superficiel des membres inférieurs.

RETOUR

PRISE EN CHARGE DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE

L'insuffisance veineuse superficielle est une affection extrêmement fréquente puisqu'elle touche un tiers de la population des sujets actifs, la moitié de la population des retraités, et concerne quasiment une femme sur deux.

LES FACTEURS PREDISPOSANTS : "Voir la fiche conseil" L'hérédité : elle a un rôle très important. Il existe des familles de variqueux ce qui pose le problème de la prévention. Le rôle de la position : une profession en position debout immobile favorise l'apparition des varices. L'obésité La sédentarité et la constipation. L'exposition prolongée à des sources de chaleur (chauffage au sol, bains chauds, sauna) et au soleil sont également un facteurs de risques. Le sexe féminin est également un facteur de risque (du fait de l'imprégnation par les hormones, grossesse, contraception orale…)

LES SYMPTOMES : - L'interrogatoire va rechercher les symptômes qui motivent la consultation. - La lourdeur ou la pesanteur "Voir la fiche conseil" siégeant en particulier au niveau des jambes ou des mollets, ces symptômes sont accentués en fin de journée, juste avant les règles, ou en période de chaleur ou en position debout prolongée. Elles sont calmées par la marche et la position de jambes allongées ou surélevées. - Les douleurs : elles peuvent se situer sur le trajet des veines, due à une tension des parois de la veine. - Les crampes : elles existent y compris en position allongée, plus volontiers nocturnes. - Les impatiences : c'est une sensation d'engourdissements en position immobile, obligeant le patient à mobiliser ses jambes. - Le prurit (démangeaisons). - Les oedèmes :

Oedème

Les oedèmes : gonflement au niveau de la cheville ou de la jambe plus important en fin de journée, s'améliorant après une nuit de repos. L'œdème s'accompagne d'une sensation de gonflement et de tension.

- La gène esthétique :

Varicosités

La gène esthétique : elle représente également un motif de consultation fréquent.

L'EXAMEN CLINIQUE :

Inspection Varices

Il s'effectue en position debout sur un escabeau phlébologique bien exposé à la lumière.

A l'examen on va observer les trajets veineux superficiels à la recherche de dilatations de ceux-ci, on va également rechercher des veinules ou des dilatations veineuses isolées.

Trouble Trophique Examen Clinique

L'examen s'attachera à rechercher également un œdème présent au niveau du pied ou de la cheville, une pigmentation cutanée ou des troubles trophiques à type d'eczéma, dermite, ulcère ou cicatrice d'ulcères.

La palpation des veines va se faire sur les trajets des saphènes internes et externes, à la recherche d'une dilatation de ceux-ci.

L'ECHO DOPPLER VEINEUX DES MEMBRES INFERIEURS :

Appareil Echo Doppler

Il s'agit d'un examen non traumatisant, non douloureux qui permet grâce à un appareil à ultrasons de visualiser les vaisseaux (grâce à l'échographie) et d'enregistrer le sens et la vitesse du sang à l'intérieur de ces vaisseaux grâce au doppler couleur (image en couleur du flux sanguin dans le vaisseau sur l'image d'échographie), et doppler pulsé (image du spectre enregistré à l'intérieur du vaisseau). L'écho doppler constitue donc un véritable outil très performant qui a révolutionné l'étude et le diagnostic des maladies vasculaires. Il permet de visualiser l'ensemble des réseaux vasculaires, d'analyser les flux sanguins, d'établir de véritables cartographies veineuses.

Saphène interne normale

Il va explorer les veines profondes afin de vérifier de l'absence d'une thrombose veineuse récente ou séquellaire de thromboses anciennes.

Veine poplitée normale Thrombose veine poplitée

Au niveau des veines superficielles, l'examen va s'attacher à explorer : La saphène interne : à l'ostium (au niveau du pli de l'aine), mesure de la crosse de la saphène et recherche de sa continence, et sur son trajet au niveau de la cuisse et de la jambe.

Dilatation et reflux saphène interne

L'examen consiste à rechercher un reflux sur cette veine (retour du sang du haut vers le bas) après réalisation d'une manœuvre de compression au niveau des muscle du mollet créant un appel veineux de sang à contre courant qui est mis en évidence s'il existe une incontinence des valves. La toux ou un effort de poussée abdominale peuvent également déclencher ce reflux.

Dilatation et reflux saphène Spectre reflux saphène interne

L'examen va rechercher la distribution et l'alimentation des varices à partir de ce reflux mis en évidence sur un tronc saphène interne. L'examen est également réalisé au niveau de la saphène externe (qui se situe derrière la jambe). La crosse de la saphène externe est explorée au niveau du creux poplité (derrière le genou), et le tronc de la saphène externe derrière la jambe, également à la recherche d'un reflux et de varices.

Dilatation et reflux saphène externe

Au terme de cet examen, il est possible de s'assurer de l'absence d'anomalie du retour veineux profond, et au niveau du réseau veineux superficiel d'être fixé sur l'existence d'anomalies au niveau des saphène interne ou externe qui peuvent être responsable des varices. En fonction des résultats de cet examen il sera possible de fixer une indication thérapeutique à savoir si un traitement médical sera suffisant ou s'il faudra intervenir chirurgicalement.

LES COMPLICATIONS DES VARICES : Elles peuvent être aiguës :

- La rupture externe d'une varice provoquée par un traumatisme au niveau d'un paquet variqueux, elle s'accompagne d'une hémorragie externe qui peut être impressionnante et affoler le patient, dans ce cas il faut allonger le patient d'urgence, surélever la jambe atteinte, et placer un garrot en amont de l'hémorragie ce qui a pour effet de faire cesser immédiatement cette hémorragie. Parfois la rupture peut intervenir sans que l'hémorragie ne soit extériorisée, ce manifestant par une importante douleur avec un hématome ou une ecchymose. - La thrombose veineuse superficielle d'une varice correspond à l'apparition d'un caillot à l'intérieur de cette varice (du à la stase du sang). Elle se manifeste par l'apparition d'un cordon rouge chaud et inflammatoire sur le trajet de la varice. Elle peut s'étendre à une thrombose veineuse profonde.

Les complications chroniques :

Dermite Hypodermite Trouble trophique

La Dermite ocre : c'est la pigmentation des jambes au niveau de leurs parties inférieures.

Les hypodermites : c'est un trouble trophique lié à une inflammation et une détérioration du tissu sous cutané en rapport avec l'œdème et le manque d'oxygénation de la peau lié aux troubles circulatoires.

L'eczema variqueux : Lésions de la peau avec phénomènes de démangeaisons.

Les Ulcères veineux :

Ulcère Ulcère variqueux

L'ulcère siège le plus fréquemment au niveau du tiers inférieur de la jambe sur sa face interne. Il est peut douloureux ou non douloureux en l'absence de surinfection. A l'examen on appréciera son siège, sa taille que l'on mesurera, son étendue et sa profondeur, ainsi que l'état des bords de l'ulcère et l'état du fond de l'ulcère. La contention, la compression et le traitement des varices responsables de cet ulcère veineux sont des éléments capitaux dans le traitement et la cicatrisation de cet ulcère.

LE TRAITEMENT : Préventif :

Ce qu'il faut éviter : - les stations debout et assises prolongées - le piétinement - l'exposition prolongée aux sources de chaleur (soleil, bains chauds, sauna, chauffage par le sol) - vêtements trop serrés à la taille et à l'aine - les sports avec à coups (tennis, squatch, wolley-ball) - excès de poids, constipation. Ce qui est conseillé : - marcher tous les jours pendant au moins une demi-heure avec des bonnes chaussures souples, monter des escaliers, mobiliser les jambes. - faire des exercices quotidiens (pédalage, ciseaux) - pratiquer une activité physique douce (natation, vélo, gym) - surélever légèrement les jambes en position allongée (cales sous les pieds du lit pour la nuit) - rafraîchir les jambes en fin de journée (douche à l'eau froide ou tiède sur les jambes) - masser les jambes dans le sens du retour veineux (de la cheville vers le genou). Les Médicaments Veinoactifs : Cette classe thérapeutique se propose de restaurer une tonicité pariétale, de réduire l'œdème en renforçant la résistance des capillaires et en diminuant leur perméabilité. Ils améliorent également la circulation lymphatique qui peut subir la répercussion de l'insuffisance veineuse. Ils luttent également contre l'inflammation locale.

La Contention :

La contention est une arme thérapeutique très efficace dans le traitement de l'insuffisance veineuse, elle supprime la gêne fonctionnelle en supprimant la stase veineuse. La contention restitue par le biais d'une contre pression exercée au niveau des tissus une distensibilité normale aux parois veineuses que la maladie veineuse a rendu trop dispensible.

Les Scléroses :

Microsclerose

Le principe : l'injection d'un produit sclérosant dans une veine superficielle va déclencher une inflammation de la paroi veineuse qui va évoluer vers une fibrose de cette paroi.

Varice jambière antérieure

La Société Française de Phlébologie a rédigé un texte de recommandations, d'informations médicales avant la réalisation d'un traitement de varices par sclérothérapie.

Varice jambière postérieure

Afin d'être pleinement informé avant une sclérose de varices lisez attentivement ce document : Information médicale avant sclérothérapie Des injections sclérosantes peuvent être réalisées soit sur un tronc variqueux (tronc saphène) ou sur des varices collatérales des troncs saphènes.

Le traitement des varicosités :

Varicosités

- la microsclérose : Les varicosités ou télangectasies sont de fines dilatations de très fins vaisseaux situés dans la peau,

Trés fines varicosités

leur traitement repose essentiellement sur les microscléroses.

Microsclerose

La microsclérose consiste en l'injection d'un produit sclérosant très dilué à l'intérieur de ce vaisseau. Celui-ci va se rétracter et disparaître progressivement. Il y a peu de contre indications à ce traitement en dehors de très rares allergies au produit. L'injection des varicosités par un produit sclérosant n'est pas douloureuse en elle même seule la piqûre déclenche une douleur au point d'injection. Dans les suites d'une sclérose ou microsclérose trois types d'effets indésirables peuvent apparaître : La présence d'hématomes ou ecchymoses au point d'injection Des pigmentations sur le trajet des varicosités traitées Des micro caillots qui sont restés emprisonnés à l'intérieur du vaisseau, et qu'il est possible de retirer à la séance suivante en ponctionnant ceux-ci avec une simple aiguille. Les séances sont espacées d'environ 15 jours et sont effectuées zone par zone. Les micro scléroses peuvent être effectuées à toutes saisons de l'année cependant il ne faut pas s'exposer au soleil dans les 15 jours qui suivent une injection sclérosante afin de ne pas risquer d'engendrer une pigmentation de la peau au niveau du point d'injection ; Les veines réticulaires (veines vertes) qui sont souvent associées aux varicosités qu'elles contribuent à entretenir en alimentant celles-ci bénéficient du même traitement par sclérose.

- la thermocoagulation :

Thermocoagulation Télangectasies

C'est une technique qui consiste à faire disparaître de très fin vaisseaux situés dans le derme, qui ne sont plus accessibles à la micro sclérose, à partir d'impacts d'un courant haute fréquence qui par un phénomène thermique va entraîner la coagulation et la disparition de ces vaisseaux.

- le laser : "voir le chapitre laser"

Le Laser ou « light ampliphier by stimulated emission of radiation » est un amplificateur de lumière par émission stimulée de rayonnements électromagnétiques. Les lasers à colorant utilisent l'émission de fluorescence de colorants organiques excités par une lumière.

La Chirurgie : La décision d'un traitement chirurgical est prise après les données de l'examen clinique et de l'écho doppler veineux. En fonction du type d'indication, il est possible de réaliser soit une phlébectomie ambulatoire (image de gauche), soit un stripping des saphènes internes ou externes (image de droite).

Le traitement consiste à supprimer les varices visibles et le tronc veineux responsable du reflux. Cette intervention est réalisée par un chirurgien vasculaire sous anesthésie soit locale soit générale soit locorégionnale après echomarquage cutané.

13 mai 2014

Campylobacter jejuni

Les aliments produits au Canada sont parmi les plus salubres au monde, mais peuvent parfois être contaminés par des bactéries, comme la bactérie Campylobacter jejuni.

Qu'est-ce que la bactérie Campylobacter jejuni?

Campylobacter jejuni (C. jejuni) est une bactérie que l'on trouve couramment dans l'intestin des volailles, des bovins, des porcs, des rongeurs, des oiseaux sauvages et des animaux de compagnie, comme les chats et les chiens. On la trouve également dans l'eau de surface non traitée (contaminée par la présence de matières fécales dans l'environnement) et le fumier.

C. jejuni est le type de campylobactérie qui touche le plus souvent l'humain. Quand ils consomment des aliments infectés par C. jejuni, les humains peuvent contracter une maladie appelée campylobactériose. Comme pour d'autres maladies d'origine alimentaire, les symptômes de la campylobactériose peuvent s'apparenter à ceux d'une grippe intestinale, mais peuvent aussi entraîner une maladie grave avec des effets persistants.

Comment les gens tombent-ils malades?

Les animaux comme les humains peuvent être porteurs de la bactérie C. jejuni. Ils peuvent ensuite contaminer des aliments, des surfaces, d'autres animaux ou d'autres humains. Les aliments et les boissons peuvent être contaminés lorsqu'ils sont manipulés par une personne infectée, ou il peut y avoir contamination croisée lorsque des aliments crus ou des animaux ne sont pas manipulés de façon adéquate.

Généralement, les gens qui contractent la campylobactériose ont consommé des aliments contaminés. Les aliments suivants sont fréquemment contaminés par C. jejuni :

la viande crue ou insuffisamment cuite, comme la volaille, le boeuf, le porc et l'agneau le lait cru et les autres produits laitiers les légumes crus les mollusques et crustacés l'eau potable non traitée les oeufs crus

L'exposition à la bactérie C. jejuni est aussi associée au développement de :

le syndrome de Guillain-Barré (maladie auto-immune du système nerveux) le syndrome Reiter (maladie qui survient à la suite de l'infection d'une autre région du corps et qui peut provoquer l'arthrite chronique) le syndrome du côlon irritable (SCI) les infections de certaines parties du corps (circulation sanguine, septicémie, appendice, vésicule biliaire, système nerveux central, côlon, cœur, tractus urinaire, cavité abdominale)

Quels sont les symptômes et le traitement?

Saviez-vous que?

La maladie intestinale peut être causée par des virus, des bactéries et des parasites et donne généralement lieu à des vomissements et à la diarrhée. Les gens l'appellent souvent la grippe, mais elle n'est aucunement associée au virus de la grippe, qui cause des affections respiratoires.

L'infection à C. jejuni est associée à un vaste éventail de symptômes. Certaines personnes ne seront pas malades du tout, mais peuvent quand même transmettre la bactérie à d'autres personnes. D'autres penseront avoir une mauvaise grippe. Dans de rares cas, la personne devient gravement malade et doit être hospitalisée.

La plupart des personnes qui contractent la campylobactériose ont les symptômes suivants deux à cinq jours après l'infection (toutefois, les symptômes peuvent apparaître jusqu'à un mois après l'infection) :

diarrhée (souvent sanglante ou aqueuse) douleurs abdominales fièvre nausées vomissements (parfois)

Fait éclair

La campylobactériose est plus fréquente chez les enfants de moins de 5 ans et chez les jeunes adultes (15 à 29 ans) que chez les autres groupes d'âge.

La maladie peut durer jusqu'à dix jours, et la plupart des malades se rétablissent sans traitement. Comme pour toute maladie causant la diarrhée ou des vomissements, la personne infectée doit boire beaucoup de liquides pour remplacer les liquides organiques perdus et empêcher la déshydratation. N'importe qui peut contracter la campylobactériose, mais les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de complications graves.

Bien que les conséquences à long terme soient rares, certaines personnes peuvent présenter les affections suivantes :

la septicémie (une infection du système sanguin); une inflammation soudaine de la vésicule biliaire (se traduisant par une vive douleur abdominale); le syndrome de Guillain-Barré (maladie auto-immune du système nerveux); la méningite (inflammation du cerveau et de la moelle épinière); le syndrome Reiter (maladie qui survient à la suite de l'infection d'une autre région du corps et qui peut provoquer l'arthrite chronique);

Comment éviter de tomber malade?

Conseil sur la salubrité des aliments

Pour la cuisson du poulet ou de la dinde, il est préférable de faire cuire la farce dans un plat à part pour éviter la contamination croisée et une cuisson insuffisante. Pour obtenir plus d'information sur la cuisson de la volaille, consultez le site Volaille - Salubrité.

Les aliments contaminés par la bactérie C. jejuni ont une apparence, une odeur et un goût normaux. Heureusement, la cuisson adéquate des aliments permet de tuer la bactérie C. jejuni et beaucoup d'autres bactéries nocives.

Les conseils suivants vous aideront à réduire les risques que vous ou les membres de votre famille ne contractiez la campylobactériose :

Faites cuire les aliments à une température sécuritaire de cuisson interne mesurée à l'aide d'un thermomètre numérique. Il faut bien cuire la volaille et la viande et s'assurer qu'il n'y a plus de rose au centre. Si on vous sert un aliment mal cuit au restaurant, retournez-le. Achetez vos mollusques et crustacés auprès de fournisseurs de bonne réputation. Buvez de l'eau provenant d'une source d'approvisionnement fiable (traitée ou bouillie). N'achetez que des oeufs propres et non fêlés. Conservez les oeufs dans leur emballage original (afin d'en vérifier la date de péremption) et placez-les dans la section la plus froide du réfrigérateur, et non dans la porte. Ne buvez que du jus, du cidre, du lait et des produits laitiers pasteurisés. Le lait maternel est l'aliment le plus sûr pour le nourrisson. Dans le chariot d'épicerie et à la maison, séparez en tout temps la viande et la volaille crues des fruits, des légumes, des aliments cuits et des aliments prêts à manger. Lavez-vous les mains avant de manipuler des aliments. Lavez-vous les mains et nettoyez la planche à découper, les comptoirs, les couteaux et ustensiles après avoir préparé des aliments crus. Lavez les fruits et les légumes à fond sous une eau courante propre avant de les préparer et de les manger. Utilisez une brosse pour bien frotter les produits frais dont la peau est ferme ou rugueuse, comme les oranges, les cantaloups, les pommes de terre et les carottes. Ne placez jamais les aliments cuits dans l'assiette non lavée dans laquelle se trouvait la viande, la volaille ou le poisson cru. Lavez le thermomètre après chaque utilisation. Tenir les animaux loin des garde-manger et des surfaces de préparation des aliments. Vous devez vous laver soigneusement les mains avec de l'eau et du savon après avoir touché aux gâteries, aux aliments et aux jouets de vos animaux de compagnie ainsi qu'après avoir joué avec ces derniers ou ramassé leurs excréments. Si vous souffrez de campylobactériose ou de toute autre affection gastro-intestinale, évitez de préparer des aliments ou de verser de l'eau pour d'autres personnes.

Si le diagnostic confirme que vous souffrez de campylobactériose, assurez-vous d'en informer le service de santé publique ou que votre médecin le fera. Si de nombreux cas surviennent en même temps, cela signifie peut-être qu'un restaurant ou un aliment particulier présente un problème qu'il faut corriger.

De plus, ces pratiques alimentaires sûres vous permettront de réduire le risque de contracter la campylobactériose ou toute autre maladie d'origine alimentaire.

Conseil sur la salubrité des aliments

Utilisez des produits d'oeufs pasteurisés lorsque vous préparez des aliments qui contiennent habituellement des oeufs crus comme le lait de poule, la mayonnaise, la vinaigrette, la crème glacée et les mousses. La pasteurisation détruit la bactérie C. jejuni et d'autres bactéries nocives.

Que fait le gouvernement pour me protéger?

Au Canada, plusieurs organisations gouvernementales collaborent chaque jour afin d'assurer la salubrité de vos aliments :

SantéCanada élabore des normes et des politiques de salubrité des aliments pour aider à réduire le risque de maladies d'origine alimentaire. L'Agencecanadienne d'inspection des aliments (ACIA) assure le respect de ces politiques et de ces normes et procède à des inspections pour s'assurer que l'industrie alimentaire respecte les exigences en matière de salubrité. L'ACIA collabore avec Santé Canada pour s'assurer que les maladies d'origine alimentaire sont détectées immédiatement et que des mises en garde sont rapidement diffusées. L'Agencedelasantépublique du Canada étudie l'incidence et les causes des maladies au Canada, assure la surveillance des éclosions et coordonne les interventions en cas d'éclosion.

Le gouvernement du Canada ne ménage pas ses efforts pour protéger votre santé et assurer votre sécurité :

Nous exécutons le Pland'action quinquennal pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation pour renforcer et moderniser le système de sécurité du Canada et nous assurer que vous pouvez avoir confiance en la qualité et la salubrité des aliments, des produits de santé et des produits de consommation que vous achetez. Nous investissons 75 millions de dollars de plus dans le système d'assurance de la salubrité des aliments au Canada (qui s'ajoutent aux 113 millions de dollars investis en 2008) pour embaucher davantage d'inspecteurs, mettre à jour les technologies de laboratoire et améliorer les communications avec les Canadiens. Nous participons à des campagnes de sensibilisation du public sur les pratiques alimentaires sûres, comme le programme Soyezprudents avec les aliments du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments, un programme qui invite les consommateurs canadiens à penser à la salubrité des aliments à chaque étape de la manipulation des aliments, de l'achat dans les épiceries jusqu'à la nouvelle cuisson des restes d'aliments

12 mai 2014

Dorothy Hodgkin, celle qui aperceva les secrets de l'insuline

Pour son Doodle du jour, Google célèbre le 104e anniversaire de la naissance de cette chercheuse britannique qui obtint le prix Nobel de chimie en 1964 pour son rôle prééminent dans la découverte de la structure de l'insuline qui permit aux diabétiques du monde entier de se soigner dès 1969.
Un doodle sur la chimiste anglaise Dorothy HodgkinElle aurait eu 104 ans ce lundi. Le 12 mai 1910 naissait l'une des chimistes les plus réputées du métier, Dorothy Hodgkin, qui fut récompensé en 1964 par le prix Nobel de chimie. Elle a joué un rôle primordial dans le travail de recherche sur l'insuline.
Très jeune, elle se passionne déjà pour la chimie. Pendant la Première Guerre mondiale, elle part au Royaume-Uni dans la famille de ses parents, mais sans eux. La guerre finie, sa mère décide de rester en Angleterre avec elle. Loin du Caire, sa ville natale, Dorothy va construire sa vie. Son intérêt pour la chimie va la mener tout droit au Somerville College d'Oxford puis à l'université de Cambridge. C'est là qu'elle va commencer à étudier la diffractométrie de rayons X, une technique d'analyse permettant de déterminer la structure des protéines.

En 1969, elle résout enfin la structure de l'insuline

Elle revient ensuite à Oxford pour enfin devenir chercheuse, deux ans plus tard, au Somerville College. Elle y reste jusqu'en 1977. Entre temps, elle est nommée Wolfson Research Professor à la Royal Society et dirige également l'union internationale de cristallographie de 1972 à 1975. Un emploi du temps bien chargé qu'elle va consacrer en majorité à son principal sujet de recherche: l'insuline, très important dans le traitement du diabète. En 1935, la critallographie à rayons X n'est pas assez au point et rend donc l'étude de la structure de l'insuline plus complexe. Avec d'autres confrères, Dorothy Hodgkin va passer 25 ans à perfectionner cette technique. Un combat qui sera récompensé en 1964 par le prix Nobel de Chimie. En 1969, elle résout enfin la structure de l'insuline. À 59 ans, elle profite de sa trouvaille pour vendre ses mérites à travers le monde afin de venir en aider aux diabètiques. Si Dorothy Hodgkin est surtout reconnue pour son travail sur l'insuline, on lui doit aussi de nombreuses autres découvertes comme celles de la structure du cholestérol en 1937, de la pénicilline en 1945 et de la vitamine B12 en 1954.
Jusqu'à sa mort en 1994, cette scientifique hors-pair se consacrera non seulement à la science mais aussi à des problèmes de société comme les inégalités dans le monde et les conflits armés.

10 mai 2014

13 surprenantes remèdes maison pour le reflux gastro-oesophagien

Le reflux acide ou RGO ( reflux gastro-oesophagien ) , qui est une manière plus scientifique pour décrire les brûlures d'estomac , affecte 50 pour cent des Américains . Alors que les brûlures d'estomac suggère vous avez juste mangé une pizza qui vous gênait , le RGO est quand la nourriture , le contenu acide , matériau bilieux ou sucs pancréatiques voyagent et remontent dans l'œsophage , causant des ennuis plus de deux fois par semaine , explique Patricia Raymond , un gastro-entérologue à Chesapeake , Va .

La solution acide qui reflue dans l’œsophage provoque une inflammation , une irritation et la cicatrisation , ce qui peut réduire la circonférence de l'œsophage. Les symptômes comprennent la raucité de la voix , de la nourriture coincé , brûlure, irritation , nausée, toux , respiration sifflante, des symptômes d'asthme et érodé l'émail des dents . Il augmente également vos chances de cancer de l'œsophage .Aller à la racine du problème est l'étape la plus importante . Les gens qui sont en surpoids ou plus ont tendance à être plus touchés puisque la graisse abdominale interfère avec la fonction de l'œsophage et du sphincter oesophagien , qui empêche dosseret , affaiblit avec l'âge . Et beaucoup des meilleures choses dans la vie peuvent se détendre le sphincter , y compris le chocolat , l'alcool , la nicotine , la caféine et les aliments gras , épicés et gras .
Mais ce n'est pas une situation désespérée . Voici quelques-uns des meilleurs remèdes naturels pour essayer pour le combat occasionnelle de reflux acide :1 . Perdre du poids .
Des études montrent perdre 10 pour cent de la graisse de votre corps peut améliorer les symptômes de reflux acide .
2 . Embarquez pour un régime anti - reflux ( élimination de tous ces vices délicieux ci-dessus) . " Ne soyez pas trop excités , il ne fait une différence d'environ 30 pour cent des gens», dit Raymond . «De plus, le problème de l'alimentation est que l'on trouve la plupart des gens préfèrent mourir que d'être sur ce régime pour le reste de leur vie . "3 . Essayez de manger des amandes crues , un aliment alcalin producteurs qui peuvent équilibrer votre pH , car ils sont une bonne source de calcium , explique le Dr Millie Lytle , un docteur en naturopathie à New York .
4 . Boire deux onces de non transformés jus d'aloe vera quotidiennement .5 . Commencez votre journée avec une tasse d'eau chaude et de jus de citron frais . " En buvant ce sur un estomac vide de 15 à 20 minutes avant de manger quoi que ce soit d'autre , le corps peut naturellement équilibrer ses niveaux d'acide . C'est une grande aide à la digestion et est sans danger pour tous les utilisateurs », explique Rebecca Fedrowitz , un nutritionniste holistique appliquée .6. Essayez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans de l'eau la moitié de tasse - pas bon mais efficace .7 . Prendre 1 à 2 cuillères à café par jour de vinaigre de cidre . C'est super mélangé à du miel dans le thé ou la place de citron dans le thé . «Beaucoup de gens croient à tort tout reflux acide et l'indigestion est causée par une surproduction d'acide Les dernières recherches montrent que c'est en fait le contraire pour beaucoup de gens . Il ya trop peu d'acide produite à digérer correctement les aliments consommés », dit Christina K. Major, nutritionniste holistique et docteur en naturopathie dans Trevorton , Pa. Pickles , choucroute et autres aliments très acides aussi bien travailler pour aider à stimuler l'acide .
8 . Mangez une pomme Red Delicious après les repas problématiques .9 . «Supplément de Saccharomyces boulardii , une souche probiotique spécifiquement pour l'intestin grêle , pour aider à optimiser l'absorption des vitamines essentielles pour la santé digestive optimale », explique Stella Metsovas , auteur de " La Journée de la santé digestive Detox 21 . "
 
10 . Prenez le supplément à base de plantes orme rouge en capsules, en poudre ou sous forme de losange , car il apaise les tissus irrités de l'appareil digestif .11 . Camomille , la menthe ou thé de fenugrec peuvent aider à réduire les symptômes de reflux acide .
12 . Chew un chewing-gum après les repas pour augmenter la production de salive, ce qui montre la recherche peuvent réduire les niveaux d'acide dans l'œsophage .13 . Dormir sur le côté gauche . Études trouvés dormir sur le ventre ou sur le côté droit peuvent causer une pression supplémentaire qui augmente les symptômes de RGO . Ceux qui dorment sur le côté gauche signalent l'avantage .Voici six autres conseils du Dr Jamie Koufman , professeur d'otorhinolaryngologie clinique à New York Eye and Ear Infirmary de la Medical College et auteur de " Acid goutte : Le Diet Cookbook reflux et de traitement" : New York Cesser de fumer , ne pas porter vêtements trop serrés , n'exercent pas directement après un repas , ne vous allongez pas immédiatement après avoir mangé ou de manger dans les trois heures précédant le coucher , et élever la tête de votre lit si vous faites du reflux nocturne.
(traduction faite avec Google Translator) 

7 mai 2014

La maladie des gens assis

Douleurs périnéales à la position assise, brûlures anales ou au niveau des organes génitaux, les symptômes de la névralgie pudendale, qu'on appelle aussi « syndrome du canal d'Alcock », sont insupportables.

De nombreux Français souffriraient de cette compression nerveuse, encore trop souvent méconnue des médecins et des chirurgiens. « Atroce », « insupportable », « intolérable »… les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la névralgie pudendale, cette affection d'origine nerveuse qui touche un nerf situé dans une région profonde de la fesse, le nerf « honteux interne » appelé aussi nerf « pudendal » (du latin pudendus qui signifie honteux), et qui se trouve comprimé entre os, ligaments, muscles et graisse, en position assise. Les médecins parlent de « syndrome canalaire ». « Difficile d'apprécier le nombre de personnes souffrant de cette pathologie. A la vérité, personne ne le sait car cette pathologie reste méconnue. En effet, les patients pratiquent le « nomadisme médical » par manque de diagnostic et consultent à tour de rôle gynécologue, proctologue, urologue…. Attention, méconnue ne signifie pas rare. Pour vous donner une petite idée du nombre de gens concernés, en vingt ans d'exercice, j'ai déjà opéré plus d'un millier de personnes, soit une moyenne de 3 à 4 par semaine. Le délai d'attente pour obtenir un rendez-vous à ma consultation est de 4 mois et de 6 mois pour une intervention chirurgicale » précise le Professeur Roger Robert, neurochirurgien spécialisé dans la chirurgie des nerfs périphériques, professeur d'anatomie au CHU de Nantes et pionnier mondial de la chirurgie de la névralgie pudendale par voie transfessière. Car cette pathologie en quête de reconnaissance est présente partout dans le monde. « A Nantes, j'opère une cinquantaine d'Américains par an, mais aussi des Anglais, preuve que cette pathologie existe vraiment partout » confirme le chirurgien nantais.

La névralgie pudendale mériterait donc d'être connue (et reconnue) par les médecins (la grande majorité des médecins ignorent l'existence de cette pathologie), à l'instar de la fibromyalgie, par exemple, il y a encore quelques années. Or, plus la prise en charge est précoce, meilleures sont les chances d'en guérir définitivement. Faute d'un diagnostic rapide et du fait de la normalité apparente des premiers examens qui peuvent laisser penser qu'il s'agit d'une douleur d'origine psychique, la névralgie pudendale tient souvent du parcours du combattant où se mêlent incrédulité des médecins, examens d'imageries inutiles (car toujours normaux), thérapies multiples et variées et enfin interventions chirurgicales injustifiées parfois… sans soulagement de la douleur, mais avec comme rançon le découragement ou la dépression.

Douleurs insupportables… La névralgie pudendale se manifeste surtout par des douleurs insoutenables du périnée, comme des brûlures, qui irradient vers le clitoris ou la verge, vers l'urètre, l'anus et parfois jusque dans les fesses, les cuisses ou le bas du dos, et ce, en position assise. La douleur est permanente. La douleur disparaît souvent la nuit pour réapparaître dès les premières activités assises de la journée. Mais la névralgie pudendale ne se limite pas toujours à la douleur, même si ce symptôme est le plus classique et le plus mal supporté.

… Mais aussi impuissance masculine et insensibilité chez les cyclistes… Une compression du nerf pudendal ou de ses rameaux nerveux peut aussi se manifester par des symptômes beaucoup plus insidieux, non douloureux. Chez certains cyclistes assidus, la névralgie pudendale peut se révéler par une impuissance temporaire ou un manque d'érection satisfaisante. Des troubles de l'éjaculation sont toujours possibles. Chez d'autres, la névralgie pudendale va se traduire par une diminution de la sensibilité au niveau du périnée (hypoesthésie) ou des fourmillements au niveau de l'anus et des organes génitaux (paresthésies). L'électromyogramme, qui nécessite un toucher rectal, est essentiel au diagnostic de compression du nerf pudendal.

Des médicaments d'abord… Certains médicaments antiépileptiques, comme le Neurontin® par exemple, peuvent être utilisés avec succès dans la névralgie pudendale. Les antidépresseurs ont fait la preuve de leur efficacité dans certains cas. En revanche, bien qu'étant le traitement par excellence des syndromes douloureux, la morphine est inefficace en matière de névralgie pudendale.

Puis les infiltrations… Ce n'est que lorsque le traitement médicamenteux s'est avéré insuffisant qu'on peut envisager des infiltrations de corticoïdes et d'un anesthésique local (lidocaïne) dans le canal d'Alcock, sous le contrôle du scanner. Ces infiltrations pratiquées sur le malade couché sur le ventre et répétées jusqu'à trois fois si nécessaire permettent de soulager les douleurs dans la moitié des cas et ce, dans les semaines qui suivent l'infiltration. Il s'agit d'un geste très technique qui réclame de l'expérience et une bonne habitude de la part du praticien (qui peut être un radiologue ou un spécialiste de la douleur).

Et enfin, la chirurgie. « Il ne faut pas laisser les gens souffrir trop longtemps. Je n'hésite pas à leur proposer une intervention chirurgicale au bout d'un an, lorsque le traitement médical et les infiltrations se sont avérées inefficaces » signale le neurochirurgien. « En effet, la moitié des patients traités par médicaments ou infiltrations vont continuer à souffrir et à abîmer leur nerf pudendal. Attention alors au syndrome douloureux dit de « désafférentation », l'équivalent au niveau du périnée des douleurs après amputation d'un membre ». C'est la raison pour laquelle il ne faut donc jamais couper ce nerf, une solution tentante, mais qui ne ferait qu'accentuer les douleurs. « L'intervention chirurgicale que je pratique n'est pas compliquée techniquement. J'interviens par voie transfessière, un abord chirurgical plus efficace et plus pratique que la voie périnéale, voie dans laquelle la graisse empêche de voir correctement le canal d'Alcock » indique le Professeur Robert. « En pratique, je fais une incision de 7 cm dans la partie bombée de la fesse qui va me permettre de libérer le canal d'Alcock en sectionnant la pince ligamentaire ».

TRAITEMENT DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE

RAPPELS PRATIQUES ANATOMO PHYSIOLOGIQUES

La circulation veineuse assure le retour du sang veineux de la périphérie vers le cœur, soit du bas vers le haut en allant contre les forces de la gravité. La contraction et la fermeture des valves qui se trouvent sur les parois veineuses empêchent le sang de refluer vers le bas à l'état normal. Les muscles de la jambe qui participent à la marchent par leurs contractions constituent également ce que l'on appelle la pompe musculaire. Ces muscles par la compression qu'ils exercent sur le réseau veineux participe également au retour veineux vers le cœur.

En cas d'insuffisance veineuse, les valves ne fonctionnant pas correctement vont s'écarter, le sang va refluer vers la bas, entraînant une série de symptôme en rapport avec la dilatation et la stase du sang dans ces veines.

Sur le plan anatomique on distingue le réseau veineux superficiel du réseau veineux profond

Le réseau veineux superficiel draine seulement 10% du retour veineux. Le réseau veineux profond (en dessous du muscle) draine pour sa part 90% du retour veineux des membres inférieurs. Ces deux réseau veineux sont impliqués différemment dans les maladies veineuses.

Le réseau veineux superficiel des membres inférieurs.

RETOUR

PRISE EN CHARGE DE L'INSUFFISANCE VEINEUSE SUPERFICIELLE

L'insuffisance veineuse superficielle est une affection extrêmement fréquente puisqu'elle touche un tiers de la population des sujets actifs, la moitié de la population des retraités, et concerne quasiment une femme sur deux.

LES FACTEURS PREDISPOSANTS : "Voir la fiche conseil" L'hérédité : elle a un rôle très important. Il existe des familles de variqueux ce qui pose le problème de la prévention. Le rôle de la position : une profession en position debout immobile favorise l'apparition des varices. L'obésité La sédentarité et la constipation. L'exposition prolongée à des sources de chaleur (chauffage au sol, bains chauds, sauna) et au soleil sont également un facteurs de risques. Le sexe féminin est également un facteur de risque (du fait de l'imprégnation par les hormones, grossesse, contraception orale…)

LES SYMPTOMES : - L'interrogatoire va rechercher les symptômes qui motivent la consultation. - La lourdeur ou la pesanteur "Voir la fiche conseil" siégeant en particulier au niveau des jambes ou des mollets, ces symptômes sont accentués en fin de journée, juste avant les règles, ou en période de chaleur ou en position debout prolongée. Elles sont calmées par la marche et la position de jambes allongées ou surélevées. - Les douleurs : elles peuvent se situer sur le trajet des veines, due à une tension des parois de la veine. - Les crampes : elles existent y compris en position allongée, plus volontiers nocturnes. - Les impatiences : c'est une sensation d'engourdissements en position immobile, obligeant le patient à mobiliser ses jambes. - Le prurit (démangeaisons). - Les oedèmes :

Oedème

Les oedèmes : gonflement au niveau de la cheville ou de la jambe plus important en fin de journée, s'améliorant après une nuit de repos. L'œdème s'accompagne d'une sensation de gonflement et de tension.

- La gène esthétique :

Varicosités

La gène esthétique : elle représente également un motif de consultation fréquent.

L'EXAMEN CLINIQUE :

Inspection Varices

Il s'effectue en position debout sur un escabeau phlébologique bien exposé à la lumière.

A l'examen on va observer les trajets veineux superficiels à la recherche de dilatations de ceux-ci, on va également rechercher des veinules ou des dilatations veineuses isolées.

Trouble Trophique Examen Clinique

L'examen s'attachera à rechercher également un œdème présent au niveau du pied ou de la cheville, une pigmentation cutanée ou des troubles trophiques à type d'eczéma, dermite, ulcère ou cicatrice d'ulcères.

La palpation des veines va se faire sur les trajets des saphènes internes et externes, à la recherche d'une dilatation de ceux-ci.

L'ECHO DOPPLER VEINEUX DES MEMBRES INFERIEURS :

Appareil Echo Doppler

Il s'agit d'un examen non traumatisant, non douloureux qui permet grâce à un appareil à ultrasons de visualiser les vaisseaux (grâce à l'échographie) et d'enregistrer le sens et la vitesse du sang à l'intérieur de ces vaisseaux grâce au doppler couleur (image en couleur du flux sanguin dans le vaisseau sur l'image d'échographie), et doppler pulsé (image du spectre enregistré à l'intérieur du vaisseau). L'écho doppler constitue donc un véritable outil très performant qui a révolutionné l'étude et le diagnostic des maladies vasculaires. Il permet de visualiser l'ensemble des réseaux vasculaires, d'analyser les flux sanguins, d'établir de véritables cartographies veineuses.

Saphène interne normale

Il va explorer les veines profondes afin de vérifier de l'absence d'une thrombose veineuse récente ou séquellaire de thromboses anciennes.

Veine poplitée normale Thrombose veine poplitée

Au niveau des veines superficielles, l'examen va s'attacher à explorer : La saphène interne : à l'ostium (au niveau du pli de l'aine), mesure de la crosse de la saphène et recherche de sa continence, et sur son trajet au niveau de la cuisse et de la jambe.

Dilatation et reflux saphène interne

L'examen consiste à rechercher un reflux sur cette veine (retour du sang du haut vers le bas) après réalisation d'une manœuvre de compression au niveau des muscle du mollet créant un appel veineux de sang à contre courant qui est mis en évidence s'il existe une incontinence des valves. La toux ou un effort de poussée abdominale peuvent également déclencher ce reflux.

Dilatation et reflux saphène Spectre reflux saphène interne

L'examen va rechercher la distribution et l'alimentation des varices à partir de ce reflux mis en évidence sur un tronc saphène interne. L'examen est également réalisé au niveau de la saphène externe (qui se situe derrière la jambe). La crosse de la saphène externe est explorée au niveau du creux poplité (derrière le genou), et le tronc de la saphène externe derrière la jambe, également à la recherche d'un reflux et de varices.

Dilatation et reflux saphène externe

Au terme de cet examen, il est possible de s'assurer de l'absence d'anomalie du retour veineux profond, et au niveau du réseau veineux superficiel d'être fixé sur l'existence d'anomalies au niveau des saphène interne ou externe qui peuvent être responsable des varices. En fonction des résultats de cet examen il sera possible de fixer une indication thérapeutique à savoir si un traitement médical sera suffisant ou s'il faudra intervenir chirurgicalement.

LES COMPLICATIONS DES VARICES : Elles peuvent être aiguës :

- La rupture externe d'une varice provoquée par un traumatisme au niveau d'un paquet variqueux, elle s'accompagne d'une hémorragie externe qui peut être impressionnante et affoler le patient, dans ce cas il faut allonger le patient d'urgence, surélever la jambe atteinte, et placer un garrot en amont de l'hémorragie ce qui a pour effet de faire cesser immédiatement cette hémorragie. Parfois la rupture peut intervenir sans que l'hémorragie ne soit extériorisée, ce manifestant par une importante douleur avec un hématome ou une ecchymose. - La thrombose veineuse superficielle d'une varice correspond à l'apparition d'un caillot à l'intérieur de cette varice (du à la stase du sang). Elle se manifeste par l'apparition d'un cordon rouge chaud et inflammatoire sur le trajet de la varice. Elle peut s'étendre à une thrombose veineuse profonde.

Les complications chroniques :

Dermite Hypodermite Trouble trophique

La Dermite ocre : c'est la pigmentation des jambes au niveau de leurs parties inférieures.

Les hypodermites : c'est un trouble trophique lié à une inflammation et une détérioration du tissu sous cutané en rapport avec l'œdème et le manque d'oxygénation de la peau lié aux troubles circulatoires.

L'eczema variqueux : Lésions de la peau avec phénomènes de démangeaisons.

Les Ulcères veineux :

Ulcère Ulcère variqueux

L'ulcère siège le plus fréquemment au niveau du tiers inférieur de la jambe sur sa face interne. Il est peut douloureux ou non douloureux en l'absence de surinfection. A l'examen on appréciera son siège, sa taille que l'on mesurera, son étendue et sa profondeur, ainsi que l'état des bords de l'ulcère et l'état du fond de l'ulcère. La contention, la compression et le traitement des varices responsables de cet ulcère veineux sont des éléments capitaux dans le traitement et la cicatrisation de cet ulcère.

LE TRAITEMENT : Préventif :

Ce qu'il faut éviter : - les stations debout et assises prolongées - le piétinement - l'exposition prolongée aux sources de chaleur (soleil, bains chauds, sauna, chauffage par le sol) - vêtements trop serrés à la taille et à l'aine - les sports avec à coups (tennis, squatch, wolley-ball) - excès de poids, constipation. Ce qui est conseillé : - marcher tous les jours pendant au moins une demi-heure avec des bonnes chaussures souples, monter des escaliers, mobiliser les jambes. - faire des exercices quotidiens (pédalage, ciseaux) - pratiquer une activité physique douce (natation, vélo, gym) - surélever légèrement les jambes en position allongée (cales sous les pieds du lit pour la nuit) - rafraîchir les jambes en fin de journée (douche à l'eau froide ou tiède sur les jambes) - masser les jambes dans le sens du retour veineux (de la cheville vers le genou). Les Médicaments Veinoactifs : Cette classe thérapeutique se propose de restaurer une tonicité pariétale, de réduire l'œdème en renforçant la résistance des capillaires et en diminuant leur perméabilité. Ils améliorent également la circulation lymphatique qui peut subir la répercussion de l'insuffisance veineuse. Ils luttent également contre l'inflammation locale.

La Contention :

La contention est une arme thérapeutique très efficace dans le traitement de l'insuffisance veineuse, elle supprime la gêne fonctionnelle en supprimant la stase veineuse. La contention restitue par le biais d'une contre pression exercée au niveau des tissus une distensibilité normale aux parois veineuses que la maladie veineuse a rendu trop dispensible.

Les Scléroses :

Microsclerose

Le principe : l'injection d'un produit sclérosant dans une veine superficielle va déclencher une inflammation de la paroi veineuse qui va évoluer vers une fibrose de cette paroi.

Varice jambière antérieure

La Société Française de Phlébologie a rédigé un texte de recommandations, d'informations médicales avant la réalisation d'un traitement de varices par sclérothérapie.

Varice jambière postérieure

Afin d'être pleinement informé avant une sclérose de varices lisez attentivement ce document : Information médicale avant sclérothérapie Des injections sclérosantes peuvent être réalisées soit sur un tronc variqueux (tronc saphène) ou sur des varices collatérales des troncs saphènes.

Le traitement des varicosités :

Varicosités

- la microsclérose : Les varicosités ou télangectasies sont de fines dilatations de très fins vaisseaux situés dans la peau,

Trés fines varicosités

leur traitement repose essentiellement sur les microscléroses.

Microsclerose

La microsclérose consiste en l'injection d'un produit sclérosant très dilué à l'intérieur de ce vaisseau. Celui-ci va se rétracter et disparaître progressivement. Il y a peu de contre indications à ce traitement en dehors de très rares allergies au produit. L'injection des varicosités par un produit sclérosant n'est pas douloureuse en elle même seule la piqûre déclenche une douleur au point d'injection. Dans les suites d'une sclérose ou microsclérose trois types d'effets indésirables peuvent apparaître : La présence d'hématomes ou ecchymoses au point d'injection Des pigmentations sur le trajet des varicosités traitées Des micro caillots qui sont restés emprisonnés à l'intérieur du vaisseau, et qu'il est possible de retirer à la séance suivante en ponctionnant ceux-ci avec une simple aiguille. Les séances sont espacées d'environ 15 jours et sont effectuées zone par zone. Les micro scléroses peuvent être effectuées à toutes saisons de l'année cependant il ne faut pas s'exposer au soleil dans les 15 jours qui suivent une injection sclérosante afin de ne pas risquer d'engendrer une pigmentation de la peau au niveau du point d'injection ; Les veines réticulaires (veines vertes) qui sont souvent associées aux varicosités qu'elles contribuent à entretenir en alimentant celles-ci bénéficient du même traitement par sclérose.

- la thermocoagulation :

Thermocoagulation Télangectasies

C'est une technique qui consiste à faire disparaître de très fin vaisseaux situés dans le derme, qui ne sont plus accessibles à la micro sclérose, à partir d'impacts d'un courant haute fréquence qui par un phénomène thermique va entraîner la coagulation et la disparition de ces vaisseaux.

- le laser : "voir le chapitre laser"

Le Laser ou « light ampliphier by stimulated emission of radiation » est un amplificateur de lumière par émission stimulée de rayonnements électromagnétiques. Les lasers à colorant utilisent l'émission de fluorescence de colorants organiques excités par une lumière.

La Chirurgie : La décision d'un traitement chirurgical est prise après les données de l'examen clinique et de l'écho doppler veineux. En fonction du type d'indication, il est possible de réaliser soit une phlébectomie ambulatoire (image de gauche), soit un stripping des saphènes internes ou externes (image de droite).

Le traitement consiste à supprimer les varices visibles et le tronc veineux responsable du reflux. Cette intervention est réalisée par un chirurgien vasculaire sous anesthésie soit locale soit générale soit locorégionnale après echomarquage cutané.

Campylobacter jejuni

Les aliments produits au Canada sont parmi les plus salubres au monde, mais peuvent parfois être contaminés par des bactéries, comme la bactérie Campylobacter jejuni.

Qu'est-ce que la bactérie Campylobacter jejuni?

Campylobacter jejuni (C. jejuni) est une bactérie que l'on trouve couramment dans l'intestin des volailles, des bovins, des porcs, des rongeurs, des oiseaux sauvages et des animaux de compagnie, comme les chats et les chiens. On la trouve également dans l'eau de surface non traitée (contaminée par la présence de matières fécales dans l'environnement) et le fumier.

C. jejuni est le type de campylobactérie qui touche le plus souvent l'humain. Quand ils consomment des aliments infectés par C. jejuni, les humains peuvent contracter une maladie appelée campylobactériose. Comme pour d'autres maladies d'origine alimentaire, les symptômes de la campylobactériose peuvent s'apparenter à ceux d'une grippe intestinale, mais peuvent aussi entraîner une maladie grave avec des effets persistants.

Comment les gens tombent-ils malades?

Les animaux comme les humains peuvent être porteurs de la bactérie C. jejuni. Ils peuvent ensuite contaminer des aliments, des surfaces, d'autres animaux ou d'autres humains. Les aliments et les boissons peuvent être contaminés lorsqu'ils sont manipulés par une personne infectée, ou il peut y avoir contamination croisée lorsque des aliments crus ou des animaux ne sont pas manipulés de façon adéquate.

Généralement, les gens qui contractent la campylobactériose ont consommé des aliments contaminés. Les aliments suivants sont fréquemment contaminés par C. jejuni :

la viande crue ou insuffisamment cuite, comme la volaille, le boeuf, le porc et l'agneau le lait cru et les autres produits laitiers les légumes crus les mollusques et crustacés l'eau potable non traitée les oeufs crus

L'exposition à la bactérie C. jejuni est aussi associée au développement de :

le syndrome de Guillain-Barré (maladie auto-immune du système nerveux) le syndrome Reiter (maladie qui survient à la suite de l'infection d'une autre région du corps et qui peut provoquer l'arthrite chronique) le syndrome du côlon irritable (SCI) les infections de certaines parties du corps (circulation sanguine, septicémie, appendice, vésicule biliaire, système nerveux central, côlon, cœur, tractus urinaire, cavité abdominale)

Quels sont les symptômes et le traitement?

Saviez-vous que?

La maladie intestinale peut être causée par des virus, des bactéries et des parasites et donne généralement lieu à des vomissements et à la diarrhée. Les gens l'appellent souvent la grippe, mais elle n'est aucunement associée au virus de la grippe, qui cause des affections respiratoires.

L'infection à C. jejuni est associée à un vaste éventail de symptômes. Certaines personnes ne seront pas malades du tout, mais peuvent quand même transmettre la bactérie à d'autres personnes. D'autres penseront avoir une mauvaise grippe. Dans de rares cas, la personne devient gravement malade et doit être hospitalisée.

La plupart des personnes qui contractent la campylobactériose ont les symptômes suivants deux à cinq jours après l'infection (toutefois, les symptômes peuvent apparaître jusqu'à un mois après l'infection) :

diarrhée (souvent sanglante ou aqueuse) douleurs abdominales fièvre nausées vomissements (parfois)

Fait éclair

La campylobactériose est plus fréquente chez les enfants de moins de 5 ans et chez les jeunes adultes (15 à 29 ans) que chez les autres groupes d'âge.

La maladie peut durer jusqu'à dix jours, et la plupart des malades se rétablissent sans traitement. Comme pour toute maladie causant la diarrhée ou des vomissements, la personne infectée doit boire beaucoup de liquides pour remplacer les liquides organiques perdus et empêcher la déshydratation. N'importe qui peut contracter la campylobactériose, mais les femmes enceintes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les jeunes enfants et les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de complications graves.

Bien que les conséquences à long terme soient rares, certaines personnes peuvent présenter les affections suivantes :

la septicémie (une infection du système sanguin); une inflammation soudaine de la vésicule biliaire (se traduisant par une vive douleur abdominale); le syndrome de Guillain-Barré (maladie auto-immune du système nerveux); la méningite (inflammation du cerveau et de la moelle épinière); le syndrome Reiter (maladie qui survient à la suite de l'infection d'une autre région du corps et qui peut provoquer l'arthrite chronique);

Comment éviter de tomber malade?

Conseil sur la salubrité des aliments

Pour la cuisson du poulet ou de la dinde, il est préférable de faire cuire la farce dans un plat à part pour éviter la contamination croisée et une cuisson insuffisante. Pour obtenir plus d'information sur la cuisson de la volaille, consultez le site Volaille - Salubrité.

Les aliments contaminés par la bactérie C. jejuni ont une apparence, une odeur et un goût normaux. Heureusement, la cuisson adéquate des aliments permet de tuer la bactérie C. jejuni et beaucoup d'autres bactéries nocives.

Les conseils suivants vous aideront à réduire les risques que vous ou les membres de votre famille ne contractiez la campylobactériose :

Faites cuire les aliments à une température sécuritaire de cuisson interne mesurée à l'aide d'un thermomètre numérique. Il faut bien cuire la volaille et la viande et s'assurer qu'il n'y a plus de rose au centre. Si on vous sert un aliment mal cuit au restaurant, retournez-le. Achetez vos mollusques et crustacés auprès de fournisseurs de bonne réputation. Buvez de l'eau provenant d'une source d'approvisionnement fiable (traitée ou bouillie). N'achetez que des oeufs propres et non fêlés. Conservez les oeufs dans leur emballage original (afin d'en vérifier la date de péremption) et placez-les dans la section la plus froide du réfrigérateur, et non dans la porte. Ne buvez que du jus, du cidre, du lait et des produits laitiers pasteurisés. Le lait maternel est l'aliment le plus sûr pour le nourrisson. Dans le chariot d'épicerie et à la maison, séparez en tout temps la viande et la volaille crues des fruits, des légumes, des aliments cuits et des aliments prêts à manger. Lavez-vous les mains avant de manipuler des aliments. Lavez-vous les mains et nettoyez la planche à découper, les comptoirs, les couteaux et ustensiles après avoir préparé des aliments crus. Lavez les fruits et les légumes à fond sous une eau courante propre avant de les préparer et de les manger. Utilisez une brosse pour bien frotter les produits frais dont la peau est ferme ou rugueuse, comme les oranges, les cantaloups, les pommes de terre et les carottes. Ne placez jamais les aliments cuits dans l'assiette non lavée dans laquelle se trouvait la viande, la volaille ou le poisson cru. Lavez le thermomètre après chaque utilisation. Tenir les animaux loin des garde-manger et des surfaces de préparation des aliments. Vous devez vous laver soigneusement les mains avec de l'eau et du savon après avoir touché aux gâteries, aux aliments et aux jouets de vos animaux de compagnie ainsi qu'après avoir joué avec ces derniers ou ramassé leurs excréments. Si vous souffrez de campylobactériose ou de toute autre affection gastro-intestinale, évitez de préparer des aliments ou de verser de l'eau pour d'autres personnes.

Si le diagnostic confirme que vous souffrez de campylobactériose, assurez-vous d'en informer le service de santé publique ou que votre médecin le fera. Si de nombreux cas surviennent en même temps, cela signifie peut-être qu'un restaurant ou un aliment particulier présente un problème qu'il faut corriger.

De plus, ces pratiques alimentaires sûres vous permettront de réduire le risque de contracter la campylobactériose ou toute autre maladie d'origine alimentaire.

Conseil sur la salubrité des aliments

Utilisez des produits d'oeufs pasteurisés lorsque vous préparez des aliments qui contiennent habituellement des oeufs crus comme le lait de poule, la mayonnaise, la vinaigrette, la crème glacée et les mousses. La pasteurisation détruit la bactérie C. jejuni et d'autres bactéries nocives.

Que fait le gouvernement pour me protéger?

Au Canada, plusieurs organisations gouvernementales collaborent chaque jour afin d'assurer la salubrité de vos aliments :

SantéCanada élabore des normes et des politiques de salubrité des aliments pour aider à réduire le risque de maladies d'origine alimentaire. L'Agencecanadienne d'inspection des aliments (ACIA) assure le respect de ces politiques et de ces normes et procède à des inspections pour s'assurer que l'industrie alimentaire respecte les exigences en matière de salubrité. L'ACIA collabore avec Santé Canada pour s'assurer que les maladies d'origine alimentaire sont détectées immédiatement et que des mises en garde sont rapidement diffusées. L'Agencedelasantépublique du Canada étudie l'incidence et les causes des maladies au Canada, assure la surveillance des éclosions et coordonne les interventions en cas d'éclosion.

Le gouvernement du Canada ne ménage pas ses efforts pour protéger votre santé et assurer votre sécurité :

Nous exécutons le Pland'action quinquennal pour assurer la sécurité des produits alimentaires et de consommation pour renforcer et moderniser le système de sécurité du Canada et nous assurer que vous pouvez avoir confiance en la qualité et la salubrité des aliments, des produits de santé et des produits de consommation que vous achetez. Nous investissons 75 millions de dollars de plus dans le système d'assurance de la salubrité des aliments au Canada (qui s'ajoutent aux 113 millions de dollars investis en 2008) pour embaucher davantage d'inspecteurs, mettre à jour les technologies de laboratoire et améliorer les communications avec les Canadiens. Nous participons à des campagnes de sensibilisation du public sur les pratiques alimentaires sûres, comme le programme Soyezprudents avec les aliments du Partenariat canadien pour la salubrité des aliments, un programme qui invite les consommateurs canadiens à penser à la salubrité des aliments à chaque étape de la manipulation des aliments, de l'achat dans les épiceries jusqu'à la nouvelle cuisson des restes d'aliments

Dorothy Hodgkin, celle qui aperceva les secrets de l'insuline

Pour son Doodle du jour, Google célèbre le 104e anniversaire de la naissance de cette chercheuse britannique qui obtint le prix Nobel de chimie en 1964 pour son rôle prééminent dans la découverte de la structure de l'insuline qui permit aux diabétiques du monde entier de se soigner dès 1969.
Un doodle sur la chimiste anglaise Dorothy HodgkinElle aurait eu 104 ans ce lundi. Le 12 mai 1910 naissait l'une des chimistes les plus réputées du métier, Dorothy Hodgkin, qui fut récompensé en 1964 par le prix Nobel de chimie. Elle a joué un rôle primordial dans le travail de recherche sur l'insuline.
Très jeune, elle se passionne déjà pour la chimie. Pendant la Première Guerre mondiale, elle part au Royaume-Uni dans la famille de ses parents, mais sans eux. La guerre finie, sa mère décide de rester en Angleterre avec elle. Loin du Caire, sa ville natale, Dorothy va construire sa vie. Son intérêt pour la chimie va la mener tout droit au Somerville College d'Oxford puis à l'université de Cambridge. C'est là qu'elle va commencer à étudier la diffractométrie de rayons X, une technique d'analyse permettant de déterminer la structure des protéines.

En 1969, elle résout enfin la structure de l'insuline

Elle revient ensuite à Oxford pour enfin devenir chercheuse, deux ans plus tard, au Somerville College. Elle y reste jusqu'en 1977. Entre temps, elle est nommée Wolfson Research Professor à la Royal Society et dirige également l'union internationale de cristallographie de 1972 à 1975. Un emploi du temps bien chargé qu'elle va consacrer en majorité à son principal sujet de recherche: l'insuline, très important dans le traitement du diabète. En 1935, la critallographie à rayons X n'est pas assez au point et rend donc l'étude de la structure de l'insuline plus complexe. Avec d'autres confrères, Dorothy Hodgkin va passer 25 ans à perfectionner cette technique. Un combat qui sera récompensé en 1964 par le prix Nobel de Chimie. En 1969, elle résout enfin la structure de l'insuline. À 59 ans, elle profite de sa trouvaille pour vendre ses mérites à travers le monde afin de venir en aider aux diabètiques. Si Dorothy Hodgkin est surtout reconnue pour son travail sur l'insuline, on lui doit aussi de nombreuses autres découvertes comme celles de la structure du cholestérol en 1937, de la pénicilline en 1945 et de la vitamine B12 en 1954.
Jusqu'à sa mort en 1994, cette scientifique hors-pair se consacrera non seulement à la science mais aussi à des problèmes de société comme les inégalités dans le monde et les conflits armés.

13 surprenantes remèdes maison pour le reflux gastro-oesophagien

Le reflux acide ou RGO ( reflux gastro-oesophagien ) , qui est une manière plus scientifique pour décrire les brûlures d'estomac , affecte 50 pour cent des Américains . Alors que les brûlures d'estomac suggère vous avez juste mangé une pizza qui vous gênait , le RGO est quand la nourriture , le contenu acide , matériau bilieux ou sucs pancréatiques voyagent et remontent dans l'œsophage , causant des ennuis plus de deux fois par semaine , explique Patricia Raymond , un gastro-entérologue à Chesapeake , Va .

La solution acide qui reflue dans l’œsophage provoque une inflammation , une irritation et la cicatrisation , ce qui peut réduire la circonférence de l'œsophage. Les symptômes comprennent la raucité de la voix , de la nourriture coincé , brûlure, irritation , nausée, toux , respiration sifflante, des symptômes d'asthme et érodé l'émail des dents . Il augmente également vos chances de cancer de l'œsophage .Aller à la racine du problème est l'étape la plus importante . Les gens qui sont en surpoids ou plus ont tendance à être plus touchés puisque la graisse abdominale interfère avec la fonction de l'œsophage et du sphincter oesophagien , qui empêche dosseret , affaiblit avec l'âge . Et beaucoup des meilleures choses dans la vie peuvent se détendre le sphincter , y compris le chocolat , l'alcool , la nicotine , la caféine et les aliments gras , épicés et gras .
Mais ce n'est pas une situation désespérée . Voici quelques-uns des meilleurs remèdes naturels pour essayer pour le combat occasionnelle de reflux acide :1 . Perdre du poids .
Des études montrent perdre 10 pour cent de la graisse de votre corps peut améliorer les symptômes de reflux acide .
2 . Embarquez pour un régime anti - reflux ( élimination de tous ces vices délicieux ci-dessus) . " Ne soyez pas trop excités , il ne fait une différence d'environ 30 pour cent des gens», dit Raymond . «De plus, le problème de l'alimentation est que l'on trouve la plupart des gens préfèrent mourir que d'être sur ce régime pour le reste de leur vie . "3 . Essayez de manger des amandes crues , un aliment alcalin producteurs qui peuvent équilibrer votre pH , car ils sont une bonne source de calcium , explique le Dr Millie Lytle , un docteur en naturopathie à New York .
4 . Boire deux onces de non transformés jus d'aloe vera quotidiennement .5 . Commencez votre journée avec une tasse d'eau chaude et de jus de citron frais . " En buvant ce sur un estomac vide de 15 à 20 minutes avant de manger quoi que ce soit d'autre , le corps peut naturellement équilibrer ses niveaux d'acide . C'est une grande aide à la digestion et est sans danger pour tous les utilisateurs », explique Rebecca Fedrowitz , un nutritionniste holistique appliquée .6. Essayez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans de l'eau la moitié de tasse - pas bon mais efficace .7 . Prendre 1 à 2 cuillères à café par jour de vinaigre de cidre . C'est super mélangé à du miel dans le thé ou la place de citron dans le thé . «Beaucoup de gens croient à tort tout reflux acide et l'indigestion est causée par une surproduction d'acide Les dernières recherches montrent que c'est en fait le contraire pour beaucoup de gens . Il ya trop peu d'acide produite à digérer correctement les aliments consommés », dit Christina K. Major, nutritionniste holistique et docteur en naturopathie dans Trevorton , Pa. Pickles , choucroute et autres aliments très acides aussi bien travailler pour aider à stimuler l'acide .
8 . Mangez une pomme Red Delicious après les repas problématiques .9 . «Supplément de Saccharomyces boulardii , une souche probiotique spécifiquement pour l'intestin grêle , pour aider à optimiser l'absorption des vitamines essentielles pour la santé digestive optimale », explique Stella Metsovas , auteur de " La Journée de la santé digestive Detox 21 . "
 
10 . Prenez le supplément à base de plantes orme rouge en capsules, en poudre ou sous forme de losange , car il apaise les tissus irrités de l'appareil digestif .11 . Camomille , la menthe ou thé de fenugrec peuvent aider à réduire les symptômes de reflux acide .
12 . Chew un chewing-gum après les repas pour augmenter la production de salive, ce qui montre la recherche peuvent réduire les niveaux d'acide dans l'œsophage .13 . Dormir sur le côté gauche . Études trouvés dormir sur le ventre ou sur le côté droit peuvent causer une pression supplémentaire qui augmente les symptômes de RGO . Ceux qui dorment sur le côté gauche signalent l'avantage .Voici six autres conseils du Dr Jamie Koufman , professeur d'otorhinolaryngologie clinique à New York Eye and Ear Infirmary de la Medical College et auteur de " Acid goutte : Le Diet Cookbook reflux et de traitement" : New York Cesser de fumer , ne pas porter vêtements trop serrés , n'exercent pas directement après un repas , ne vous allongez pas immédiatement après avoir mangé ou de manger dans les trois heures précédant le coucher , et élever la tête de votre lit si vous faites du reflux nocturne.
(traduction faite avec Google Translator) 

La maladie des gens assis

Douleurs périnéales à la position assise, brûlures anales ou au niveau des organes génitaux, les symptômes de la névralgie pudendale, qu'on appelle aussi « syndrome du canal d'Alcock », sont insupportables.

De nombreux Français souffriraient de cette compression nerveuse, encore trop souvent méconnue des médecins et des chirurgiens. « Atroce », « insupportable », « intolérable »… les adjectifs ne manquent pas pour qualifier la névralgie pudendale, cette affection d'origine nerveuse qui touche un nerf situé dans une région profonde de la fesse, le nerf « honteux interne » appelé aussi nerf « pudendal » (du latin pudendus qui signifie honteux), et qui se trouve comprimé entre os, ligaments, muscles et graisse, en position assise. Les médecins parlent de « syndrome canalaire ». « Difficile d'apprécier le nombre de personnes souffrant de cette pathologie. A la vérité, personne ne le sait car cette pathologie reste méconnue. En effet, les patients pratiquent le « nomadisme médical » par manque de diagnostic et consultent à tour de rôle gynécologue, proctologue, urologue…. Attention, méconnue ne signifie pas rare. Pour vous donner une petite idée du nombre de gens concernés, en vingt ans d'exercice, j'ai déjà opéré plus d'un millier de personnes, soit une moyenne de 3 à 4 par semaine. Le délai d'attente pour obtenir un rendez-vous à ma consultation est de 4 mois et de 6 mois pour une intervention chirurgicale » précise le Professeur Roger Robert, neurochirurgien spécialisé dans la chirurgie des nerfs périphériques, professeur d'anatomie au CHU de Nantes et pionnier mondial de la chirurgie de la névralgie pudendale par voie transfessière. Car cette pathologie en quête de reconnaissance est présente partout dans le monde. « A Nantes, j'opère une cinquantaine d'Américains par an, mais aussi des Anglais, preuve que cette pathologie existe vraiment partout » confirme le chirurgien nantais.

La névralgie pudendale mériterait donc d'être connue (et reconnue) par les médecins (la grande majorité des médecins ignorent l'existence de cette pathologie), à l'instar de la fibromyalgie, par exemple, il y a encore quelques années. Or, plus la prise en charge est précoce, meilleures sont les chances d'en guérir définitivement. Faute d'un diagnostic rapide et du fait de la normalité apparente des premiers examens qui peuvent laisser penser qu'il s'agit d'une douleur d'origine psychique, la névralgie pudendale tient souvent du parcours du combattant où se mêlent incrédulité des médecins, examens d'imageries inutiles (car toujours normaux), thérapies multiples et variées et enfin interventions chirurgicales injustifiées parfois… sans soulagement de la douleur, mais avec comme rançon le découragement ou la dépression.

Douleurs insupportables… La névralgie pudendale se manifeste surtout par des douleurs insoutenables du périnée, comme des brûlures, qui irradient vers le clitoris ou la verge, vers l'urètre, l'anus et parfois jusque dans les fesses, les cuisses ou le bas du dos, et ce, en position assise. La douleur est permanente. La douleur disparaît souvent la nuit pour réapparaître dès les premières activités assises de la journée. Mais la névralgie pudendale ne se limite pas toujours à la douleur, même si ce symptôme est le plus classique et le plus mal supporté.

… Mais aussi impuissance masculine et insensibilité chez les cyclistes… Une compression du nerf pudendal ou de ses rameaux nerveux peut aussi se manifester par des symptômes beaucoup plus insidieux, non douloureux. Chez certains cyclistes assidus, la névralgie pudendale peut se révéler par une impuissance temporaire ou un manque d'érection satisfaisante. Des troubles de l'éjaculation sont toujours possibles. Chez d'autres, la névralgie pudendale va se traduire par une diminution de la sensibilité au niveau du périnée (hypoesthésie) ou des fourmillements au niveau de l'anus et des organes génitaux (paresthésies). L'électromyogramme, qui nécessite un toucher rectal, est essentiel au diagnostic de compression du nerf pudendal.

Des médicaments d'abord… Certains médicaments antiépileptiques, comme le Neurontin® par exemple, peuvent être utilisés avec succès dans la névralgie pudendale. Les antidépresseurs ont fait la preuve de leur efficacité dans certains cas. En revanche, bien qu'étant le traitement par excellence des syndromes douloureux, la morphine est inefficace en matière de névralgie pudendale.

Puis les infiltrations… Ce n'est que lorsque le traitement médicamenteux s'est avéré insuffisant qu'on peut envisager des infiltrations de corticoïdes et d'un anesthésique local (lidocaïne) dans le canal d'Alcock, sous le contrôle du scanner. Ces infiltrations pratiquées sur le malade couché sur le ventre et répétées jusqu'à trois fois si nécessaire permettent de soulager les douleurs dans la moitié des cas et ce, dans les semaines qui suivent l'infiltration. Il s'agit d'un geste très technique qui réclame de l'expérience et une bonne habitude de la part du praticien (qui peut être un radiologue ou un spécialiste de la douleur).

Et enfin, la chirurgie. « Il ne faut pas laisser les gens souffrir trop longtemps. Je n'hésite pas à leur proposer une intervention chirurgicale au bout d'un an, lorsque le traitement médical et les infiltrations se sont avérées inefficaces » signale le neurochirurgien. « En effet, la moitié des patients traités par médicaments ou infiltrations vont continuer à souffrir et à abîmer leur nerf pudendal. Attention alors au syndrome douloureux dit de « désafférentation », l'équivalent au niveau du périnée des douleurs après amputation d'un membre ». C'est la raison pour laquelle il ne faut donc jamais couper ce nerf, une solution tentante, mais qui ne ferait qu'accentuer les douleurs. « L'intervention chirurgicale que je pratique n'est pas compliquée techniquement. J'interviens par voie transfessière, un abord chirurgical plus efficace et plus pratique que la voie périnéale, voie dans laquelle la graisse empêche de voir correctement le canal d'Alcock » indique le Professeur Robert. « En pratique, je fais une incision de 7 cm dans la partie bombée de la fesse qui va me permettre de libérer le canal d'Alcock en sectionnant la pince ligamentaire ».

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!