Translate

Météo

MeteoMedia

18 avr. 2014

L’essentiel de l’hépatite C

Une introduction à la transmission et au dépistage de l’hépatite C et à la façon dont celle-ci affecte le foie

Contenus

  • Qu’est-ce que l’hépatite C?
  • Le foie
  • L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang
  • Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C
  • Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.
  • Stades des dommages au foie
  • Points à retenir

Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C.
Il existe plusieurs virus de l’hépatite différents qui peuvent nuire au foie. Les trois types que l’on trouve couramment au Canada sont l’hépatite A, l’hépatite B et l’hépatite C.
Une personne peut contracter l’hépatite C quand une quantité de sang contenant le virus entre dans son système sanguin. Une fois à l’intérieur, le virus infecte le foie et cause des dommages à cet organe extrêmement important. Plus il y a de dommages, plus le foie a de la difficulté à faire son travail, et la personne infectée risque de tomber très malade.
Pour certaines personnes qui contractent l’hépatite C, le virus disparaît tout seul dans les six mois suivant l’infection. Mais pour de nombreuses personnes, le virus se trouve encore dans le corps après six mois. Lorsque ce stade est atteint, l’hépatite C ne peut disparaître toute seule, mais il existe un traitement qui réussit souvent à éliminer le virus du corps.
Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.
Le corps peut se protéger contre de nombreux virus. On appelle cette capacité l’immunité. Le corps fait ce travail tout seul dans certains cas, mais il a souvent besoin d’aide de la part d’un vaccin pour y arriver.
Il n’existe toutefois aucun vaccin ou autre genre d’immunité contre l’hépatite C. La seule façon de prévenir la maladie consiste à éviter le virus. Même les personnes qui contractent l’hépatite C et qui réussissent à se débarrasser du virus peuvent le contracter de nouveau.

Le foie

Le foie est le plus grand organe situé à l’intérieur du corps. Chez l’adulte moyen, il a à peu près les dimensions d’un ballon de football. Il se trouve du côté droit du corps, en dessous des côtes.
Le foie est important parce qu’il aide le corps à combattre les infections, à éliminer les toxines (poisons) du sang, à digérer la nourriture et plus encore.
Le foie est très résistant et possède même la capacité de se guérir. Il n’empêche que beaucoup de choses peuvent causer des dommages permanents au foie, y compris l’hépatite C et d’autres virus, l’alcool, certains médicaments sur ordonnance ou en vente libre et les drogues.
Il est essentiel de protéger son foie, car on ne peut pas vivre sans lui!

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang

L’hépatite C se transmet lorsque du sang contenant le virus entre dans le système sanguin d’une autre personne.
  • Cela se passe habituellement lorsqu’il y a des brèches dans la peau ou dans le revêtement du nez et de la bouche.
  • L’hépatite C est un virus puissant qui peut vivre à l’extérieur du corps pendant plusieurs jours. Cela veut dire que même du sang séché peut transmettre le virus.
Voici quelques façons dont l’hépatite C peut entrer dans le corps :
  • Se servir de matériel pour consommer de la drogue qui a déjà été utilisé par une autre personne — aiguilles, seringues, filtres, réchauds, acidifiants, tampons d’alcool, garrots, eau, pipes à crack ou à crystal meth et pailles pour renifler.
  • Se faire transfuser du sang ou recevoir une greffe d’organe qui n’a pas été testé pour la présence d’hépatite C. Au Canada, on effectue un dépistage de l’hépatite C pour tous les dons de sang et d’organes depuis 1990. Dans certains autres pays, le dépistage systématique a commencé plus récemment.
  • Réutiliser des outils pour des activités qui causent des brèches dans la peau, comme le tatouage, le perçage corporel, l’acupuncture et l’électrolyse. En ce qui concerne le tatouage, la réutilisation des aiguilles, de l’encre et des pots d’encre peut faciliter la transmission de l’hépatite C.
  • Réutiliser du matériel médical qui ne devrait servir qu’une seule fois, comme les aiguilles pour les vaccinations. Le matériel médical qui a déjà servi et qui n’a pas été nettoyé correctement avant d’être réutilisé peut aussi transmettre l’hépatite C.
  • Partager ou emprunter des articles personnels sur lesquels il pourrait y avoir des traces de sang, comme les rasoirs, les coupe-ongles et les brosses à dents.
  • Durant la grossesse ou l’accouchement. Une femme qui a l’hépatite C peut transmettre le virus à son bébé durant la grossesse ou l’accouchement.
  • Participer à des activités sexuelles où il pourrait y avoir du sang présent. Par exemple, les rapports sexuels anaux, les rapports brutaux et les rapports durant les règles ou en présence de plaies ouvertes.
Il est possible d’être porteur de l’hépatite C et d’autres virus en même temps, tels que le VIH ou l’hépatite B. On appelle cela une co-infection, et celle-ci peut aggraver les dommages causés au foie par l’hépatite C.
  • Le VIH et l’hépatite B se transmettent d’une personne à l’autre des mêmes façons que l’hépatite C.
  • Le VIH peut aussi entrer dans le corps d’une autre personne dans le sperme et le liquide prééjaculatoire, les sécrétions anales ou vaginales et le lait maternel.
  • L’hépatite B peut entrer dans le corps dans le sperme, le liquide prééjaculatoire et les sécrétions vaginales. Il existe un vaccin contre l’hépatite B qui est gratuity pour les enfants et certains adultes au Canada.

Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C

Il y a environ 250 000 personnes vivant avec l’hépatite C au Canada. Beaucoup d’entre elles ignorent qu’elles sont infectées.
La plupart des personnes ne présentent aucun signe ou symptôme pendant de nombreuses années après avoir été infectées par l’hépatite C.
  • Lorsque des symptômes apparaissent (le cas échéant), ils sont de nature très générale et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies.
  • À mesure que les dommages au foie s’aggravent, des symptômes peuvent se produire, y compris une fatigue constante, des courbatures, la peau sèche et irritée, des problèmes de concentration et de mémoire et de la confusion (appelée aussi « brouillard cérébral ») ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).
Il faut se faire tester pour être certain.
  • Si vous croyez qu’il est possible que du sang d’une autre personne soit entrée dans votre corps — meme une seule fois — ou si vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin ou un centre de santé pour parler d’un test de dépistage.

Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.

Contrairement à d’autres virus, il faut effectuer deux tests de sang distincts pour diagnostiquer l’hépatite C :
  • Le premier test : dépistage des anticorps anti-hépatite C. Il est utilisé pour déterminer si la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C. Lorsque l’hépatite C entre dans le système sanguin, le système immunitaire de la personne touchée se met à produire des anticorps contre le virus. Le test de dépistage des anticorps recherche la présence de ces anticorps dans le sang.
Un résultat négatif veut dire que la personne n’est jamais entrée en contact avec l’hépatite C. Un résultat positif indique que la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C à un moment donné. Il faut toutefois souligner que les anticorps restent dans le corps même si le virus est éliminé. D’où l’importance d’un test de suivi, car le deuxième test permet de déterminer si le virus est encore présent dans le corps.
  • Le deuxième test : dépistage du virus. Ce test (appelé test PCR, test de charge virale ou test de recherche de l’ARN) permet de détecter la présence d’une infection active à l’hépatite C. Un résultat négatif indique que la personne n’est pas atteinte d’hépatite C. Un résultat positif veut dire qu’elle a l’hépatite C.

Stades des dommages au foie

En l’absence de traitement, les dommages au foie s’aggravent au fil du temps.
Voici les stades de dommages hépatiques :
  • Infection à l’hépatite C. Le virus de l’hépatite C entre dans le système sanguin, est transporté jusqu’au foie et infecte les cellules de cet organe.
  • Inflammation. Les cellules infectées du foie sont endommagées et certaines d’entre elles meurent. Une enflure du foie s’ensuit. La plupart des personnes ignorent que cela se passe.
  • Fibrose. Des cicatrices peuvent se former dans le foie au fil du temps. On parle alors de fibrose. L’ampleur de la fibrose dépend habituellement de la durée de l’infection à l’hépatite C.
  • Cirrhose. À mesure que la fibrose prend de l’ampleur au fil de nombreuses années, le foie peut durcir et rétrécir. On parle alors d’un type de maladie du foie avancée appelée cirrhose.
  • Cancer du foie ou insuffisance hépatique. Après une longue période, les personnes atteintes d’hépatite C risquent de présenter un cancer du foie ou l’organe peut cesser de fonctionner (insuffisance hépatique).
Chez jusqu’à 1 personne sur 4 (25 %) qui contracte l’hépatite C, le virus disparaît tout seul durant les six mois suivant l’infection. 3 personnes sur 4 (75 %) passent à la phase de l’hépatite C chronique, ce qui veut dire que le virus ne disparaîtra pas tout seul.
Mais n’oubliez pas qu’il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Points à retenir

L’hépatite C est un virus qui vit dans le foie. Le virus se transmet par différentes sortes de contacts de sang à sang.
  • On peut vivre avec l’hépatite Cpendant de nombreuses années sans éprouver de symptômes, même si le virus est en train d’endommager le foie.
  • La seule façon de confirmer que l’on a l’hépatite C consiste à se faire tester.
Il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Traitements de l’hépatite C

Médicaments anti-hépatite C, stratégies de traitement et effets secondaires

Contenus

  • Suivi du traitement
  • Amorce d’un traitement
  • Médicaments anti-hépatite C
  • Effets secondaires
  • Après le traitement

Suivi du traitement

Tests pour suivre les progrès du traitement de l’hépatite C

Amorce d’un traitement

Commencer un traitement contre l’hépatite C
Plus

Médicaments anti-hépatite C

Médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C au Canada
More on hepatitis C treatment strategies

Interféron et ribavirine

Médicaments classiques utilisés pour traiter l’hépatite C

Antirétroviraux à action directe

Nouveaux médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C
Plus

Effets secondaires

Effets secondaires des traitements contre l’hépatite C et comment les gérer
Plus

Après le traitement

Une fois que le traitement contre l’hépatite C est terminé

Aucun commentaire:

L’essentiel de l’hépatite C

Une introduction à la transmission et au dépistage de l’hépatite C et à la façon dont celle-ci affecte le foie

Contenus

  • Qu’est-ce que l’hépatite C?
  • Le foie
  • L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang
  • Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C
  • Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.
  • Stades des dommages au foie
  • Points à retenir

Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une maladie du foie causée par le virus de l’hépatite C.
Il existe plusieurs virus de l’hépatite différents qui peuvent nuire au foie. Les trois types que l’on trouve couramment au Canada sont l’hépatite A, l’hépatite B et l’hépatite C.
Une personne peut contracter l’hépatite C quand une quantité de sang contenant le virus entre dans son système sanguin. Une fois à l’intérieur, le virus infecte le foie et cause des dommages à cet organe extrêmement important. Plus il y a de dommages, plus le foie a de la difficulté à faire son travail, et la personne infectée risque de tomber très malade.
Pour certaines personnes qui contractent l’hépatite C, le virus disparaît tout seul dans les six mois suivant l’infection. Mais pour de nombreuses personnes, le virus se trouve encore dans le corps après six mois. Lorsque ce stade est atteint, l’hépatite C ne peut disparaître toute seule, mais il existe un traitement qui réussit souvent à éliminer le virus du corps.
Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.
Le corps peut se protéger contre de nombreux virus. On appelle cette capacité l’immunité. Le corps fait ce travail tout seul dans certains cas, mais il a souvent besoin d’aide de la part d’un vaccin pour y arriver.
Il n’existe toutefois aucun vaccin ou autre genre d’immunité contre l’hépatite C. La seule façon de prévenir la maladie consiste à éviter le virus. Même les personnes qui contractent l’hépatite C et qui réussissent à se débarrasser du virus peuvent le contracter de nouveau.

Le foie

Le foie est le plus grand organe situé à l’intérieur du corps. Chez l’adulte moyen, il a à peu près les dimensions d’un ballon de football. Il se trouve du côté droit du corps, en dessous des côtes.
Le foie est important parce qu’il aide le corps à combattre les infections, à éliminer les toxines (poisons) du sang, à digérer la nourriture et plus encore.
Le foie est très résistant et possède même la capacité de se guérir. Il n’empêche que beaucoup de choses peuvent causer des dommages permanents au foie, y compris l’hépatite C et d’autres virus, l’alcool, certains médicaments sur ordonnance ou en vente libre et les drogues.
Il est essentiel de protéger son foie, car on ne peut pas vivre sans lui!

L’hépatite C se transmet par les contacts de sang à sang

L’hépatite C se transmet lorsque du sang contenant le virus entre dans le système sanguin d’une autre personne.
  • Cela se passe habituellement lorsqu’il y a des brèches dans la peau ou dans le revêtement du nez et de la bouche.
  • L’hépatite C est un virus puissant qui peut vivre à l’extérieur du corps pendant plusieurs jours. Cela veut dire que même du sang séché peut transmettre le virus.
Voici quelques façons dont l’hépatite C peut entrer dans le corps :
  • Se servir de matériel pour consommer de la drogue qui a déjà été utilisé par une autre personne — aiguilles, seringues, filtres, réchauds, acidifiants, tampons d’alcool, garrots, eau, pipes à crack ou à crystal meth et pailles pour renifler.
  • Se faire transfuser du sang ou recevoir une greffe d’organe qui n’a pas été testé pour la présence d’hépatite C. Au Canada, on effectue un dépistage de l’hépatite C pour tous les dons de sang et d’organes depuis 1990. Dans certains autres pays, le dépistage systématique a commencé plus récemment.
  • Réutiliser des outils pour des activités qui causent des brèches dans la peau, comme le tatouage, le perçage corporel, l’acupuncture et l’électrolyse. En ce qui concerne le tatouage, la réutilisation des aiguilles, de l’encre et des pots d’encre peut faciliter la transmission de l’hépatite C.
  • Réutiliser du matériel médical qui ne devrait servir qu’une seule fois, comme les aiguilles pour les vaccinations. Le matériel médical qui a déjà servi et qui n’a pas été nettoyé correctement avant d’être réutilisé peut aussi transmettre l’hépatite C.
  • Partager ou emprunter des articles personnels sur lesquels il pourrait y avoir des traces de sang, comme les rasoirs, les coupe-ongles et les brosses à dents.
  • Durant la grossesse ou l’accouchement. Une femme qui a l’hépatite C peut transmettre le virus à son bébé durant la grossesse ou l’accouchement.
  • Participer à des activités sexuelles où il pourrait y avoir du sang présent. Par exemple, les rapports sexuels anaux, les rapports brutaux et les rapports durant les règles ou en présence de plaies ouvertes.
Il est possible d’être porteur de l’hépatite C et d’autres virus en même temps, tels que le VIH ou l’hépatite B. On appelle cela une co-infection, et celle-ci peut aggraver les dommages causés au foie par l’hépatite C.
  • Le VIH et l’hépatite B se transmettent d’une personne à l’autre des mêmes façons que l’hépatite C.
  • Le VIH peut aussi entrer dans le corps d’une autre personne dans le sperme et le liquide prééjaculatoire, les sécrétions anales ou vaginales et le lait maternel.
  • L’hépatite B peut entrer dans le corps dans le sperme, le liquide prééjaculatoire et les sécrétions vaginales. Il existe un vaccin contre l’hépatite B qui est gratuity pour les enfants et certains adultes au Canada.

Le dépistage est la seule façon de savoir si l’on a l’hépatite C

Il y a environ 250 000 personnes vivant avec l’hépatite C au Canada. Beaucoup d’entre elles ignorent qu’elles sont infectées.
La plupart des personnes ne présentent aucun signe ou symptôme pendant de nombreuses années après avoir été infectées par l’hépatite C.
  • Lorsque des symptômes apparaissent (le cas échéant), ils sont de nature très générale et peuvent ressembler à ceux d’autres maladies.
  • À mesure que les dommages au foie s’aggravent, des symptômes peuvent se produire, y compris une fatigue constante, des courbatures, la peau sèche et irritée, des problèmes de concentration et de mémoire et de la confusion (appelée aussi « brouillard cérébral ») ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse).
Il faut se faire tester pour être certain.
  • Si vous croyez qu’il est possible que du sang d’une autre personne soit entrée dans votre corps — meme une seule fois — ou si vous ne vous sentez pas bien, consultez votre médecin ou un centre de santé pour parler d’un test de dépistage.

Il faut deux tests pour diagnostiquer l’hépatite C.

Contrairement à d’autres virus, il faut effectuer deux tests de sang distincts pour diagnostiquer l’hépatite C :
  • Le premier test : dépistage des anticorps anti-hépatite C. Il est utilisé pour déterminer si la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C. Lorsque l’hépatite C entre dans le système sanguin, le système immunitaire de la personne touchée se met à produire des anticorps contre le virus. Le test de dépistage des anticorps recherche la présence de ces anticorps dans le sang.
Un résultat négatif veut dire que la personne n’est jamais entrée en contact avec l’hépatite C. Un résultat positif indique que la personne est déjà entrée en contact avec l’hépatite C à un moment donné. Il faut toutefois souligner que les anticorps restent dans le corps même si le virus est éliminé. D’où l’importance d’un test de suivi, car le deuxième test permet de déterminer si le virus est encore présent dans le corps.
  • Le deuxième test : dépistage du virus. Ce test (appelé test PCR, test de charge virale ou test de recherche de l’ARN) permet de détecter la présence d’une infection active à l’hépatite C. Un résultat négatif indique que la personne n’est pas atteinte d’hépatite C. Un résultat positif veut dire qu’elle a l’hépatite C.

Stades des dommages au foie

En l’absence de traitement, les dommages au foie s’aggravent au fil du temps.
Voici les stades de dommages hépatiques :
  • Infection à l’hépatite C. Le virus de l’hépatite C entre dans le système sanguin, est transporté jusqu’au foie et infecte les cellules de cet organe.
  • Inflammation. Les cellules infectées du foie sont endommagées et certaines d’entre elles meurent. Une enflure du foie s’ensuit. La plupart des personnes ignorent que cela se passe.
  • Fibrose. Des cicatrices peuvent se former dans le foie au fil du temps. On parle alors de fibrose. L’ampleur de la fibrose dépend habituellement de la durée de l’infection à l’hépatite C.
  • Cirrhose. À mesure que la fibrose prend de l’ampleur au fil de nombreuses années, le foie peut durcir et rétrécir. On parle alors d’un type de maladie du foie avancée appelée cirrhose.
  • Cancer du foie ou insuffisance hépatique. Après une longue période, les personnes atteintes d’hépatite C risquent de présenter un cancer du foie ou l’organe peut cesser de fonctionner (insuffisance hépatique).
Chez jusqu’à 1 personne sur 4 (25 %) qui contracte l’hépatite C, le virus disparaît tout seul durant les six mois suivant l’infection. 3 personnes sur 4 (75 %) passent à la phase de l’hépatite C chronique, ce qui veut dire que le virus ne disparaîtra pas tout seul.
Mais n’oubliez pas qu’il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Points à retenir

L’hépatite C est un virus qui vit dans le foie. Le virus se transmet par différentes sortes de contacts de sang à sang.
  • On peut vivre avec l’hépatite Cpendant de nombreuses années sans éprouver de symptômes, même si le virus est en train d’endommager le foie.
  • La seule façon de confirmer que l’on a l’hépatite C consiste à se faire tester.
Il existe un traitement contre l’hépatite C. Beaucoup de personnes suivent le traitement jusqu’au bout et réussissent à se débarrasser du virus.

Traitements de l’hépatite C

Médicaments anti-hépatite C, stratégies de traitement et effets secondaires

Contenus

  • Suivi du traitement
  • Amorce d’un traitement
  • Médicaments anti-hépatite C
  • Effets secondaires
  • Après le traitement

Suivi du traitement

Tests pour suivre les progrès du traitement de l’hépatite C

Amorce d’un traitement

Commencer un traitement contre l’hépatite C
Plus

Médicaments anti-hépatite C

Médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C au Canada
More on hepatitis C treatment strategies

Interféron et ribavirine

Médicaments classiques utilisés pour traiter l’hépatite C

Antirétroviraux à action directe

Nouveaux médicaments utilisés pour traiter l’hépatite C
Plus

Effets secondaires

Effets secondaires des traitements contre l’hépatite C et comment les gérer
Plus

Après le traitement

Une fois que le traitement contre l’hépatite C est terminé

Aucun commentaire:

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!