Translate

Météo

MeteoMedia

6 nov. 2017

La fistule

fistuleUne fistule est la formation anormale d’une connexion entre deux organes internes, entre le vagin et l’intestin par exemple, entre un organe et la surface du corps, comme entre le rectum et la peau, ou entre deux vaisseaux sanguins, comme entre les artères ou les veines.
Il existe différents types de fistules selon l’endroit où elles se trouvent. Les plus communes sont :




La fistule anale : communication anormale entre une glande présente à l'intérieur de l'anus et la peau dans la région près de l’anus (plus rarement à l'intérieur du rectum). La fistule est le plus souvent causée par l'infection de cette glande qui provoque un abcès.



La fistule recto-vaginale : connexion anormale entre le vagin et le rectum. Le contenu de l’intestin peut passer à travers la fistule pour se rendre dans le vagin. Une fistule recto-vaginale peut résulter :
  • d’une blessure durant l’accouchement.
  • de la maladie de Crohn.
  • d’une maladie ou d’une infection au colon ou au rectum.
  • d’un cancer dans la région pelvienne ou suite à la radiothérapie pour traitement du cancer.
  • de complications suite à une chirurgie de la région pelvienne.
La fistule artério-veineuse : connexion anormale entre une artère et une veine se présentant habituellement dans les jambes.
Normalement, le sang circule des artères aux capillaires, puis aux veines. Les nutriments et l’oxygène transportés par le sang passent par les capillaires et sont distribués dans les tous les tissus du corps. Avec une fistule artério-veineuse, le sang circule directement des artères jusqu’aux veines sans passer par certains capillaires. Ainsi, certains tissus reçoivent moins de sang. 
Une fistule artério-veineuse peut aussi être créée de façon chirurgicale dans l’avant-bras chez les personnes souffrant de maladies rénales sévères, afin d’augmenter le débit sanguin et de faciliter les traitements de dialyse.



La fistule pulmonaire artério-veineuse : connexion anormale à l’intérieur du poumon entre l’artère et la veine pulmonaire, ce qui empêche le processus d’oxygénation du sang dans le poumon. Cet état est provoqué par une maladie génétique, la maladie de Rendu-Osler-Weber, qui cause le développement anormal de plusieurs vaisseaux sanguins dans le corps, en particulier dans les poumons.
La fistule obstétricale (ou fistule vésico-génitale). La fistule obstétricale résulte généralement d’un travail prolongé (souvent de plusieurs jours) et difficile, sans intervention obstétricale (césarienne) pratiquée en temps voulu. Le fœtus exerce alors une pression excessive sur les organes internes (vagin, vessie, rectum) et endommage les tissus de la femme. Dans la plupart des cas, le bébé meurt. La femme souffre d’incontinence sévère qui conduit à des ulcères, des infections et parfois même à la mort.


Une campagne pour éliminer les fistules obstétricales

Chaque année dans le monde, de 50 000 à 100 000 femmes présentent une fistule obstétricale. En Afrique et en Asie, plus de 2 millions de jeunes femmes vivent avec des fistules obstétricales non traitées. Ces femmes vivent le plus souvent dans la pauvreté, au sein de cultures où le statut et le respect de la femme reposent sur leur mariage et leur capacité à avoir des enfants. En plus de provoquer de graves problèmes de santé, une fistule obstétricale conduit souvent à l’isolement social des femmes atteintes.
En 2003, le Fonds des Nations Unies pour la Population a lancé une campagne afin d’éliminer les fistules obstétricales. Plusieurs interventions ont été effectuées dans près de 40 pays d’Afrique subsaharienne, d’Asie et des régions arabes.
Cette vaste initiative a pour but de faciliter l’accès des femmes aux traitements obstétricaux et d’apporter un support aux femmes atteintes de fistules obstétricales et de les aider à reprendre une vie normale une fois qu’elles ont reçu des traitements.
Site de référence : www.fistules.org
De nombreuses autres fistules touchent :
  • Le système digestif : fistule gastrique (entre l’estomac et la peau), fistule entéro-vaginale (entre l’intestin et le vagin).



  • Le système respiratoire : fistule oesotrachéale  (entre l’œsophage et la trachée).
  • L’œil : fistule lacrymale (perforation du conduit des larmes).
Causes
Une fistule recto-vaginale peut être congénitale ou causée par :
  • Des complications suite à une chirurgie impliquant le vagin, le périnée, le rectum ou l’anus.
  • Une blessure. Les fistules recto-vaginales sont souvent causées par une blessure due à un accouchement difficile, par exemple le déchirement du périnée jusqu’à l’intestin. Dans certains pays qui ont connu des guerres civiles prolongées, plusieurs femmes, victimes de viols à répétition, présentent des fistules traumatiques au canal vaginal.
  • Une infection. Par exemple une infection due à une épisiotomie (une incision dans le périnée pour faciliter un accouchement par le vagin).
  • Une maladie, telle que la malade de Crohn (une maladie inflammatoire de l’intestin).
  • Le cancer. Une tumeur cancéreuse dans la région du rectum, du col de l’utérus, du vagin, de l’utérus ou du canal anal. Des traitements par radiothérapie dans la région pelvienne.

Une fistule artério-veineuse peut être causée par :
  • Une blessure de la peau, par exemple un coup de couteau ou une balle de fusil, à un endroit où une veine et une artère sont côte à côte.
  • Des complications suite à certaines techniques d’analyse cardiaques, telles que le cathétérisme cardiaque. 

Complications
Une fistule recto-vaginale peut conduire à :
  • De l’incontinence.
  • Des problèmes d’hygiène.
  • Des infections vaginales ou urinaires récurrentes.
  • De l’irritation ou l’inflammation du vagin, du périnée ou de la peau autour de l’anus.
  • Un abcès. Une fistule infectée peut former un abcès, qui peut éventuellement être dangereux s’il n’est pas traité.
  • Des fistules récurrentes.
Une fistule artério-veineuse de grande taille peut conduire à :
  • De l’insuffisance cardiaque.
  • Des caillots sanguins dans les jambes pouvant causer une thrombose veineuse.
  • Des douleurs aux jambes.
  • Des saignements dans le système gastro-intestinal ou dans le cerveau.
Une fistule pulmonaire artério-veineuse peut conduire à :

Prévalence
La fistule obstétricale est surtout répandue dans les communautés pauvres d’Afrique sub-saharienne et d’Asie du sud où l’accès aux soins obstétriques est limité. Près de deux millions de femmes vivent avec une fistule obstétricale dans les pays en développement et quelques 50 000 à 100 000 nouveaux cas apparaissent chaque année.
Fistule anale
  • Des douleurs, des rougeurs ou un gonflement (un abcès) dans la région autour de l’anus.
  • Des écoulements purulents parfois d’odeur nauséabonde et du prurit (démangeaisons).
Fistule recto-vaginale
Selon la taille et la position de la fistule, les symptômes peuvent être mineurs ou causer d’importants problèmes d’hygiène et d’incontinence.
  • Le passage de gaz, de selles ou de pus à partir du vagin.
  • Des pertes nauséabondes à partir du vagin.
  • Des infections vaginales ou urinaires à répétition.
  • Des irritations ou des douleurs à la vulve, au vagin ou au périnée (la région entre le vagin et l’anus).
  • Des douleurs durant les relations sexuelles.
  • En plus de l’inconfort physique, une fistule recto-vaginale peut provoquer un stress émotionnel qui peut affecter l’estime de soi et les relations intimes.
Fistule artério-veineuse
  • Un gonflement et des rougeurs à la surface de la peau.
  • Des veines violacées et gonflées visibles sur la peau, semblables à des varices.
  • Une enflure des bras ou des jambes.
  • Une chute de la pression sanguine.
  • De la fatigue.
  • De l’insuffisance cardiaque.
Fistule pulmonaire artério-veineuse (une condition sérieuse)
  • Des difficultés à respirer, surtout lors de l’exercice.
  • Un bleuissement de la peau.
Une déformation des ongles des doigts.
Personnes à risque
  • Les personnes souffrant de pathologies digestives, telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, favorisent l’apparition de fistules anales ou recto-vaginales.

Facteurs de risque

  • L’apparition d’une fistule anale n’est pas le fait d’une mauvaise hygiène, ni d’une alimentation particulière.

Prévention d’une fistule

Mesures pour prévenir les complications
Une bonne hygiène peut réduire l’inconfort causé par une fistule recto-vaginale et réduire les risques d’infections vaginales ou urinaires dans l’attente d’une guérison.
 
  • Prendre une douche ou nettoyer à l’eau tiède la région génitale à chaque fois que des sécrétions vaginales contiennent des selles. Prendre soin de bien sécher la région génitale à l’air libre ou à l’aide d’une serviette propre. Au besoin, utiliser des serviettes humides non-parfumées ou des boules de coton.
  • Éviter les savons, les tampons ou les serviettes sanitaires trop parfumés ou irritants.
  • Éviter les douches vaginales.
  • Éviter d’irriter la région avec du papier de toilette. Porter des sous-vêtements de coton pas trop serrés.
  • Appliquer une crème anti-humidité, de la poudre de talc ou de la fécule de maïs pour réduire l’inconfort.
Certaines fistules recto-vaginales peuvent se refermer d’elles-mêmes, mais la plupart nécessitent une intervention chirurgicale pour corriger la connexion anormale.
Médicaments
Antibiotiques. Si la région entourant la fistule est infectée, la prise d’antibiotiques est nécessaire avant une intervention chirurgicale.
Infliximab (Remicade) est un médicament recommandé pour aider la guérison de fistules chez les personnes souffrant de la maladie de Crohn.
Chirurgie
Fistule recto-vaginale
Avant d’entreprendre une chirurgie, le médecin doit s’assurer que la région affectée est exempte de tout signe d’infection ou d’inflammation.
L’opération est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale mais on procède parfois à une anesthésie locale. La chirurgie consiste à retirer le conduit anormal et à refermer l’ouverture en cousant les tissus.
Fistule anale
Une fistule anale se guérit en deux étapes. D’abord, on procède à un drainage de l’abcès en cause, par une incision pratiquée dans la peau près de l’anus. Ensuite, sous anesthésie locale ou générale, un médecin pratique une fistulotomie. Cette opération implique parfois de sectionner une partie des muscles du sphincter de l’anus.
Fistule artério-veineuse
Les petites fistules artério-veineuses peuvent se refermer d’elles-mêmes sans aucun traitement.
  • Embolisation par cathéter. Cette technique consiste à insérer un cathéter (petit tube flexible) dans une artère à proximité de la fistule permettant d’injecter un matériau synthétique ou un médicament conçu pour refermer la connexion anormale. Les rayons X et l’imagerie médicale servent à guider l’opération. Cette opération nécessite une hospitalisation d’au plus 24 heures.
Compression guidée par ultrasons. Une sonde est utilisée pour compresser la fistule et bloquer le flux sanguin dans les vaisseaux. L’opération est guidée par les ultrasons. La technique est surtout utilisée pour les fistules aux jambes. Elle dure environ 10 minutes mais ne donne cependant de bons résultats dans seulement le tiers des cas.
En plus de l’inconfort physique évident, les symptômes d’une fistule recto-vaginale (passage de gaz, de selles ou de pus par le vagin, pertes nauséabondes, infection vaginale, douleur lors des relations sexuelles) causent souvent un stress émotionnel bien compréhensible avec un impact sur l’estime de soi et les relations intimes. Même si le sujet peut être difficile à aborder avec votre médecin, il est important de le faire pour que cette fistule soit bien évaluée. La plupart de ces fistules nécessite une chirurgie.
Les fistules artério-veineuses de petite taille ne nécessitent pas de traitement, mais celles de grande taille, particulièrement au niveau des poumons, peuvent provoquer de sérieuses complications. Si vous croyez en présenter les symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin.
SOURCE

Aucun commentaire:

La fistule

fistuleUne fistule est la formation anormale d’une connexion entre deux organes internes, entre le vagin et l’intestin par exemple, entre un organe et la surface du corps, comme entre le rectum et la peau, ou entre deux vaisseaux sanguins, comme entre les artères ou les veines.
Il existe différents types de fistules selon l’endroit où elles se trouvent. Les plus communes sont :




La fistule anale : communication anormale entre une glande présente à l'intérieur de l'anus et la peau dans la région près de l’anus (plus rarement à l'intérieur du rectum). La fistule est le plus souvent causée par l'infection de cette glande qui provoque un abcès.



La fistule recto-vaginale : connexion anormale entre le vagin et le rectum. Le contenu de l’intestin peut passer à travers la fistule pour se rendre dans le vagin. Une fistule recto-vaginale peut résulter :
  • d’une blessure durant l’accouchement.
  • de la maladie de Crohn.
  • d’une maladie ou d’une infection au colon ou au rectum.
  • d’un cancer dans la région pelvienne ou suite à la radiothérapie pour traitement du cancer.
  • de complications suite à une chirurgie de la région pelvienne.
La fistule artério-veineuse : connexion anormale entre une artère et une veine se présentant habituellement dans les jambes.
Normalement, le sang circule des artères aux capillaires, puis aux veines. Les nutriments et l’oxygène transportés par le sang passent par les capillaires et sont distribués dans les tous les tissus du corps. Avec une fistule artério-veineuse, le sang circule directement des artères jusqu’aux veines sans passer par certains capillaires. Ainsi, certains tissus reçoivent moins de sang. 
Une fistule artério-veineuse peut aussi être créée de façon chirurgicale dans l’avant-bras chez les personnes souffrant de maladies rénales sévères, afin d’augmenter le débit sanguin et de faciliter les traitements de dialyse.



La fistule pulmonaire artério-veineuse : connexion anormale à l’intérieur du poumon entre l’artère et la veine pulmonaire, ce qui empêche le processus d’oxygénation du sang dans le poumon. Cet état est provoqué par une maladie génétique, la maladie de Rendu-Osler-Weber, qui cause le développement anormal de plusieurs vaisseaux sanguins dans le corps, en particulier dans les poumons.
La fistule obstétricale (ou fistule vésico-génitale). La fistule obstétricale résulte généralement d’un travail prolongé (souvent de plusieurs jours) et difficile, sans intervention obstétricale (césarienne) pratiquée en temps voulu. Le fœtus exerce alors une pression excessive sur les organes internes (vagin, vessie, rectum) et endommage les tissus de la femme. Dans la plupart des cas, le bébé meurt. La femme souffre d’incontinence sévère qui conduit à des ulcères, des infections et parfois même à la mort.


Une campagne pour éliminer les fistules obstétricales

Chaque année dans le monde, de 50 000 à 100 000 femmes présentent une fistule obstétricale. En Afrique et en Asie, plus de 2 millions de jeunes femmes vivent avec des fistules obstétricales non traitées. Ces femmes vivent le plus souvent dans la pauvreté, au sein de cultures où le statut et le respect de la femme reposent sur leur mariage et leur capacité à avoir des enfants. En plus de provoquer de graves problèmes de santé, une fistule obstétricale conduit souvent à l’isolement social des femmes atteintes.
En 2003, le Fonds des Nations Unies pour la Population a lancé une campagne afin d’éliminer les fistules obstétricales. Plusieurs interventions ont été effectuées dans près de 40 pays d’Afrique subsaharienne, d’Asie et des régions arabes.
Cette vaste initiative a pour but de faciliter l’accès des femmes aux traitements obstétricaux et d’apporter un support aux femmes atteintes de fistules obstétricales et de les aider à reprendre une vie normale une fois qu’elles ont reçu des traitements.
Site de référence : www.fistules.org
De nombreuses autres fistules touchent :
  • Le système digestif : fistule gastrique (entre l’estomac et la peau), fistule entéro-vaginale (entre l’intestin et le vagin).



  • Le système respiratoire : fistule oesotrachéale  (entre l’œsophage et la trachée).
  • L’œil : fistule lacrymale (perforation du conduit des larmes).
Causes
Une fistule recto-vaginale peut être congénitale ou causée par :
  • Des complications suite à une chirurgie impliquant le vagin, le périnée, le rectum ou l’anus.
  • Une blessure. Les fistules recto-vaginales sont souvent causées par une blessure due à un accouchement difficile, par exemple le déchirement du périnée jusqu’à l’intestin. Dans certains pays qui ont connu des guerres civiles prolongées, plusieurs femmes, victimes de viols à répétition, présentent des fistules traumatiques au canal vaginal.
  • Une infection. Par exemple une infection due à une épisiotomie (une incision dans le périnée pour faciliter un accouchement par le vagin).
  • Une maladie, telle que la malade de Crohn (une maladie inflammatoire de l’intestin).
  • Le cancer. Une tumeur cancéreuse dans la région du rectum, du col de l’utérus, du vagin, de l’utérus ou du canal anal. Des traitements par radiothérapie dans la région pelvienne.

Une fistule artério-veineuse peut être causée par :
  • Une blessure de la peau, par exemple un coup de couteau ou une balle de fusil, à un endroit où une veine et une artère sont côte à côte.
  • Des complications suite à certaines techniques d’analyse cardiaques, telles que le cathétérisme cardiaque. 

Complications
Une fistule recto-vaginale peut conduire à :
  • De l’incontinence.
  • Des problèmes d’hygiène.
  • Des infections vaginales ou urinaires récurrentes.
  • De l’irritation ou l’inflammation du vagin, du périnée ou de la peau autour de l’anus.
  • Un abcès. Une fistule infectée peut former un abcès, qui peut éventuellement être dangereux s’il n’est pas traité.
  • Des fistules récurrentes.
Une fistule artério-veineuse de grande taille peut conduire à :
  • De l’insuffisance cardiaque.
  • Des caillots sanguins dans les jambes pouvant causer une thrombose veineuse.
  • Des douleurs aux jambes.
  • Des saignements dans le système gastro-intestinal ou dans le cerveau.
Une fistule pulmonaire artério-veineuse peut conduire à :

Prévalence
La fistule obstétricale est surtout répandue dans les communautés pauvres d’Afrique sub-saharienne et d’Asie du sud où l’accès aux soins obstétriques est limité. Près de deux millions de femmes vivent avec une fistule obstétricale dans les pays en développement et quelques 50 000 à 100 000 nouveaux cas apparaissent chaque année.
Fistule anale
  • Des douleurs, des rougeurs ou un gonflement (un abcès) dans la région autour de l’anus.
  • Des écoulements purulents parfois d’odeur nauséabonde et du prurit (démangeaisons).
Fistule recto-vaginale
Selon la taille et la position de la fistule, les symptômes peuvent être mineurs ou causer d’importants problèmes d’hygiène et d’incontinence.
  • Le passage de gaz, de selles ou de pus à partir du vagin.
  • Des pertes nauséabondes à partir du vagin.
  • Des infections vaginales ou urinaires à répétition.
  • Des irritations ou des douleurs à la vulve, au vagin ou au périnée (la région entre le vagin et l’anus).
  • Des douleurs durant les relations sexuelles.
  • En plus de l’inconfort physique, une fistule recto-vaginale peut provoquer un stress émotionnel qui peut affecter l’estime de soi et les relations intimes.
Fistule artério-veineuse
  • Un gonflement et des rougeurs à la surface de la peau.
  • Des veines violacées et gonflées visibles sur la peau, semblables à des varices.
  • Une enflure des bras ou des jambes.
  • Une chute de la pression sanguine.
  • De la fatigue.
  • De l’insuffisance cardiaque.
Fistule pulmonaire artério-veineuse (une condition sérieuse)
  • Des difficultés à respirer, surtout lors de l’exercice.
  • Un bleuissement de la peau.
Une déformation des ongles des doigts.
Personnes à risque
  • Les personnes souffrant de pathologies digestives, telles que la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, favorisent l’apparition de fistules anales ou recto-vaginales.

Facteurs de risque

  • L’apparition d’une fistule anale n’est pas le fait d’une mauvaise hygiène, ni d’une alimentation particulière.

Prévention d’une fistule

Mesures pour prévenir les complications
Une bonne hygiène peut réduire l’inconfort causé par une fistule recto-vaginale et réduire les risques d’infections vaginales ou urinaires dans l’attente d’une guérison.
 
  • Prendre une douche ou nettoyer à l’eau tiède la région génitale à chaque fois que des sécrétions vaginales contiennent des selles. Prendre soin de bien sécher la région génitale à l’air libre ou à l’aide d’une serviette propre. Au besoin, utiliser des serviettes humides non-parfumées ou des boules de coton.
  • Éviter les savons, les tampons ou les serviettes sanitaires trop parfumés ou irritants.
  • Éviter les douches vaginales.
  • Éviter d’irriter la région avec du papier de toilette. Porter des sous-vêtements de coton pas trop serrés.
  • Appliquer une crème anti-humidité, de la poudre de talc ou de la fécule de maïs pour réduire l’inconfort.
Certaines fistules recto-vaginales peuvent se refermer d’elles-mêmes, mais la plupart nécessitent une intervention chirurgicale pour corriger la connexion anormale.
Médicaments
Antibiotiques. Si la région entourant la fistule est infectée, la prise d’antibiotiques est nécessaire avant une intervention chirurgicale.
Infliximab (Remicade) est un médicament recommandé pour aider la guérison de fistules chez les personnes souffrant de la maladie de Crohn.
Chirurgie
Fistule recto-vaginale
Avant d’entreprendre une chirurgie, le médecin doit s’assurer que la région affectée est exempte de tout signe d’infection ou d’inflammation.
L’opération est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale mais on procède parfois à une anesthésie locale. La chirurgie consiste à retirer le conduit anormal et à refermer l’ouverture en cousant les tissus.
Fistule anale
Une fistule anale se guérit en deux étapes. D’abord, on procède à un drainage de l’abcès en cause, par une incision pratiquée dans la peau près de l’anus. Ensuite, sous anesthésie locale ou générale, un médecin pratique une fistulotomie. Cette opération implique parfois de sectionner une partie des muscles du sphincter de l’anus.
Fistule artério-veineuse
Les petites fistules artério-veineuses peuvent se refermer d’elles-mêmes sans aucun traitement.
  • Embolisation par cathéter. Cette technique consiste à insérer un cathéter (petit tube flexible) dans une artère à proximité de la fistule permettant d’injecter un matériau synthétique ou un médicament conçu pour refermer la connexion anormale. Les rayons X et l’imagerie médicale servent à guider l’opération. Cette opération nécessite une hospitalisation d’au plus 24 heures.
Compression guidée par ultrasons. Une sonde est utilisée pour compresser la fistule et bloquer le flux sanguin dans les vaisseaux. L’opération est guidée par les ultrasons. La technique est surtout utilisée pour les fistules aux jambes. Elle dure environ 10 minutes mais ne donne cependant de bons résultats dans seulement le tiers des cas.
En plus de l’inconfort physique évident, les symptômes d’une fistule recto-vaginale (passage de gaz, de selles ou de pus par le vagin, pertes nauséabondes, infection vaginale, douleur lors des relations sexuelles) causent souvent un stress émotionnel bien compréhensible avec un impact sur l’estime de soi et les relations intimes. Même si le sujet peut être difficile à aborder avec votre médecin, il est important de le faire pour que cette fistule soit bien évaluée. La plupart de ces fistules nécessite une chirurgie.
Les fistules artério-veineuses de petite taille ne nécessitent pas de traitement, mais celles de grande taille, particulièrement au niveau des poumons, peuvent provoquer de sérieuses complications. Si vous croyez en présenter les symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin.
SOURCE

Aucun commentaire:

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!