Translate

Météo

MeteoMedia

4 janv. 2016

Réanimation cardio-respiratoire

Définition(s)

Procédure d'urgence consistant à rétablir la circulation sanguine chez l'usager en arrêt cardiaque (FMCC, 2010; Merriam-Webster, 2015).
Objectif(s) de soins
  • Initier les manoeuvres de réanimation cardio-respiratoire afin
    • d'assurer une circulation sanguine et une oxygénation du cœur et du cerveau suffisante pour prévenir des séquelles neurologiques
    • en attendant l'arrivée de l'équipe d'intervention rapide (ÉIR) ou l'équipe médicale d'urgence (ÉMU) ou les ambulanciers
    • de rétablir une circulation spontanée
  • Travailler en équipe interprofessionelle pour instaurer les soins appropriés.

Indications

  • Inconscience sans réaction au toucher ou au son
    • avec ou sans pouls
    • avec absence de respiration OU avec respiration agonale
    • OU avec une crise épileptiforme (FMCC, 2015)
  • Arrêt cardiaque causé par
    • accident vasculaire cérébral (AVC)
    • blessure traumatique
    • électrocution
    • maladies cardiaques
    • noyade 
    • surdose de médicaments ou stupéfiants
    • syndrome de mort subite par arythmie
    • etc. (FMCC, 2010; 2011).

Contre-indications

  • Usager pour lequel le niveau de soins ou une ordonnance individuelle indique de « Ne pas réanimer ».
Généralités
  • Les informations incluses dans cette MSI se rapportent à la RCR en milieu de soins effectuée par des intervenants possédant une certification en soins immédiats en réanimation
  • Les soins avancés en réanimation cardiaque (SARC) ne sont pas discutés dans cette MSI.

Signes d'un arrêt cardiaque (Fondation des maladies du cœur du Canada (FMCC, 2014; 2015)

Inconscience
(aucune réaction au toucher ou aux sons
 Absence de respiration ou respiration agonale
 Absence de pouls
Brèves crises épileptiformes généralisées 
  • Peuvent se produire sans signes avant-coureurs
  • Peuvent frapper à tout âge, même les usagers en excellente forme physique.

Respiration agonale (FMCC, 2015; Oto, 2011; Rea, 2005; Stiles, 2008).  

  • Patron anormal de respiration qui provient des neurones du tronc cérébral (réflexe) puisque les centres supérieurs de la respiration deviennent hypoxiques
  • Respiration qui  
    • est causée par une détresse physiologique importante dont l'arrêt cardio-respiratoire
      • peut survenir avant, pendant ou après l'arrêt cardio-respiratoire
      • sa présence augmente les chances de survie à l'arrêt cardio-respiratoire
    • peut durer jusqu'à 7 minutes
    • est souvent interprétée comme indiquant que l'usager ne nécessite aucune intervention
    • signale que la réanimation cardio-respiratoire (RCR) devrait être débutée
  • Signes associés à la respiration agonale 
    • respiration
      • très irrégulière ou occasionnelle
      • laborieuse
      • bruyante
    • ronflements
    • gémissements. 

Signes du syndrome de la mort subite par arythmie (FMCC, 2014)

Évanouissement ou une crise épileptiforme durant une activité physique
OU
causée par
une agitation émotionnelle
une détresse émotionnelle
une surprise
Antécédents familiaux de mort subite inattenduependant une activité physique
OU
pendant une crise épileptiforme
OU
toute autre mort subite inexpliquée d'une personne jeune et en santé
 

Chaîne de survie en milieu de soins (Reproduction autorisée par AHA, tirée de FMCC, 2015)  

 

Chaîne de survie hors milieu de soins (Reproduction autorisée par AHA, tirée de FMCC, 2015)


Une RCR de haute qualité (FMCC, 2015)

Clientèle Adultes ou adolescents
Nombre d'intervenants 1 intervenant ou plus 
Ratio compressions/insufflations 30 : 2
Si intubé :
  • compressions continues
  • 1 insufflation aux 6 secondes 
Fréquence des compressions 100-120 par minute
Profondeur des compressions entre 5 et 6 cm
Positionnement des mains 2 mains sur la moitié inférieure du sternum
Relaxation thoracique Ne pas appuyer sur le thorax entre 2 compressions
mais conserver un contact  avec le thorax (évite le déplacement des mains)
Interruptions  Limiter le nombre et la durée des interruptions (moins de 10 secondes à la fois)

Justification des normes incluses dans le tableau (FMCC, 2015)

  • Une RCR de qualité ne génère que 25 à 30 % du débit cardiaque et de l'oxygénation normale
  • La fréquence des compressions thoraciques est un facteur déterminant dans la conservation des capacités fonctionnelles neurologiques
  • La profondeur des compressions thoraciques maintenue dans les normes
    • permet la circulation sanguine et l'oxygénation du cœur et du cerveau
    • réduit les risques de complications (sans risque à la vie) associées à une compression supérieure à 6 cm
  • Les insufflations doivent durer 1 seconde et permettre l'élévation du thorax
  • La relaxation thoracique totale après chaque compression crée une pression intrathoracique négative
    • qui augmente le retour veineux, la pression de perfusion coronarienne et le débit sanguin myocardique
    • assure un meilleur pronostic.

Défibrillateur externe automatisé (DEA)

  • Appareil électronique et portatif servant à administrer une décharge électrique au cœur afin de réajuster le rythme
    • l'appareil analyse le rythme de l'usager, détermine si la décharge est nécessaire, donne des directives vocales ou visuelles à l'intervenant
  • Doit être utilisé dès que possible
  • Ne pas utiliser
    • directement sur une lésion, une saillie, cicatrice, un timbre médicamenteux ou stimulateur cardiaque
    • en milieu humide.
  • La FMCC (2015) recommande de contacter le fabricant pour obtenir une formation sur l'utilisation du DEA utilisé dans votre établissement
  • Démarche habituelle : 
    • dénuder le thorax
      • retirer vêtements, bijoux et timbres médicamenteux 
    • s'assurer que la peau est sèche et exempte de poils
      • raser OU épiler à l'aide des électrodes (utiliser de nouvelles électrodes pour administrer la décharge électrique)
    • mettre l'appareil sous tension
    • choisir les électrodes appropriées à l'âge de l'usager 
      • OU insérer la clé pédiatrique, selon l'appareil
    • appliquer les électrodes aux sites indiqués sur les électrodes
      • placer les électrodes à 2,5 cm de toute lésion, cicatrice, bosse ou pacemaker
      • assurer une distance de 2,5 cm entre les 2 électrodes
    • suivre les instructions vocales ou visuelles du DEA
    • avant d'appuyer sur le bouton "Choc", s'assurer que personne n'est en contact avec l'usager (Croix-Rouge Canadienne, nd ; CSST, 2015 ; Gouvernement du Canada, 2015 ; Université de Sherbrooke, nd). 

Équipe d'intervention rapide (ÉIR) ou Équipe médicale d'urgence (ÉMU) (FMCC, 2015)

  • Équipes d'intervenants perfectionnés à la pratique de la RCR
  • But de telles équipes :
    • réduire les délais dans la procédure de RCR
    • réduire la fréquence des arrêts cardiaques auprès de 
      • la clientèle adulte en milieu de soins généraux
      • la clientèle pédiatrique à haut risque localisée dans une unité de soins généraux.

Renouvellement de la certification en RCR (FMCC, 2015)

  • Il est suggéré de maintenir les certifications aux 2 ans tout en intégrant des séances régulières de simulation avec mannequins.
Personnalisée par CSSS de Laval
Pour consulter le guide d'utiliation du:
    • Défibrillateur-moniteur portatif (code master 100)
    • Moniteur/défibrillateur Heartstreamxl Agilent M4735A

    veuillez vous référer aux documents PDF au bas de la page dans la section "outils de l'établissement" 

RCR pour l'adulte dans des situations particulières (FMCC, 2015)

  • Arrêt cardiaque associé à une prise d'opioïdes avérée ou soupçonnée
    • en plus de la RCR, selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective 
    • administrer de la Naloxone
    • à 1 seul intervenant
      • procéder à la RCR durant 2 minutes avant de quitter l'usager pour appeler de l'aide et aller chercher le DEA et la Naloxone
  • Arrêt cardiaque associé à une intoxication
    • à un anesthésiant local
      • en plus de la RCR
        • envisager l'administration d'une émulsion lipidique par voie intraveineuse
          • selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective 
    • à un médicament chez un usager qui ne répond pas à la RCR
      • envisager l'administration d'une émulsion lipidique par voie intraveineuse
        • selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective
  • Arrêt cardiaque durant une grossesse
    • si la hauteur utérine est égale ou inférieure au nombril
      • effectuer la RCR après avoir déplacé manuellement l'utérus vers la gauche pour retirer la compression aorto-cave
    • si la RCR est inefficace
      • dans les 4 premières minutes suivant l'arrêt cardiaque
      • OU dans les 4 premières minutes après le début des manœuvres de RCR
        • envisager l'accouchement par césarienne
          • retire la compression aorto-cave chez la mère
          • améliore les chances d'un retour à la circulation spontanée
          • permet la RCR sur le fœtus.

RCR auprès des enfants et nourrissons (FMCC, 2015)

  • Les données actuelles ne permettent pas de conclure qu'il est préférable de modifier
    • la séquence appliquée aux adultes
      • commencer la RCR par les compressions thoraciques (FMCC, 2015)
    • la fréquence des compressions appliquées aux adultes
  • Le ratio compressions/insufflations diffère selon que la RCR soit entreprise par 1 ou plusieurs intervenants
  • La profondeur des compressions diffère selon qu'il s'agisse d'un nourrisson ou un enfant
  • L'ajustement du DEA pour une utilisation pédiatrique varie d'une compagnie à une autre
    • certains DEA n'ont qu'un seul type d'électrodes mais l'emballage inclut une clé pédiatrique à brancher à l'appareil
    • d'autres DEA ont des emballages d'électrodes réservées aux usagers pédiatriques (Gouvernement du Canada, 2015).
Clientèle Enfants
(1 an à la puberté)
Nourrissons
(moins de 1 an, exclut les nouveau-nés)
Nombre d'intervenants 1 intervenant 2 intervenants ou plus  1 intervenant  2 intervenants ou plus
Ratio compressions/insufflations 30:2 15:2 30:2  15:2
Fréquence des compressions  100-120 par minute 100-120 par minute   100-120 par minute
* augmenter la fréquence des compressions en présence
  • de signes de mauvaise perfusion 
  • d'un pouls égal ou inférieur à 60 battements/min.
Profondeur des compressions 1/3 du diamètre antéropostérieur
(environ 5 cm)
1/3 du diamètre antéropostérieur
(environ 4 cm)
Positionnement des mains 1 ou 2 mains sur la moitié inférieure du sternum   2 doigts au centre du thorax, sous la ligne inter-mammaire Placez les mains au centre du thorax, les pouces encerclant le thorax sous la ligne inter-mammaire 
 Éviter de comprimer les cotes et l'appendice xiphoïde
Relaxation thoracique Ne pas appuyer sur le thorax entre 2 compressions
mais maintenir un contact avec le thorax (évite le déplacement des doigts)
Interruptions  Limiter le nombre et la durée des interruptions (moins de 10 secondes à la fois)
Réanimation cardio-respiratoire
Techniques de soins
Matériel requis
Personnalisée par CSSS de Laval
Pour consulter le guide d'utiliation du:
    • Défibrillateur-moniteur portatif (code master 100)
    • Moniteur/défibrillateur Heartstreamxl Agilent M4735A

    veuillez vous référer aux documents PDF au bas de la page dans la section "outils de l'établissement" 
Procédure(s)
Les étapes décrites ci-dessous s'appliquent aux intervenants oeuvrant en milieu de soins auprès d'adultes.

Étapes exécutoires

  • La FMCC (2015) précise que la séquence qui suit est souple ; elle peut être modifiée
    • pour s'adapter à la réalité du milieu ou des intervenants
    • pour permettre des actions et/ou évaluations simultanées. 

  • DEA : Défibrillateur externe automatisé.

Étapes post-exécutoires

  • Suite à un retour à la circulation spontanée
    • aviser le médecin
    • préparer l'usager pour les tests ou soins appropriés à son état
  • En l'absence d'un retour à la circulation spontanée
    • poursuivre les manœuvres jusqu'à la prise en charge l'ÉIR, ÉMU ou les ambulanciers 
    • préparer l'usager pour le don d'organes, le cas échéant.
Réanimation cardio-respiratoire
Notes au dossier
Noter :
  • La raison ayant mené à l'instauration de la RCR
  • La date et l'heure
    • du début de l'arrêt
    • du début et de la fin des manœuvres
  • Les manœuvres de réanimation effectuées
    • préciser la méthode d'administration d'oxygène
    • tout appareil utilisé pour maintenir les voies respiratoires ouvertes
  • La médication administrée le cas échéant
    • dose, route et heure d'administration
  • L'utilisation du DEA le cas échéant
    • l'heure de chacun des chocs administrés
    • nombre de chocs administrés
    • conséquences des chocs 
    • le rythme cardiaque de l'usager avant et après  
  • L'heure de l'arrivée de l'ÉIR, l'ÉMU ou des ambulanciers
  • La réponse de l'usager
  • Toute complication OU toute intervention conjointe.
Certains établissements ont des feuilles de notes spécifiques à la RCR.
Réanimation cardio-respiratoire
Références et ressources
  1. Cardiopulmonary resuscitation. (2015). Merriam-Webster. Repéré à http://www.merriam-webster.com/medical/cardiopulmonary%20resuscitation
  2. Croix-Rouge Canadienne (nd). DEA. Défibrillateur externe d’urgence. Repéré à http://www.croixrouge.ca/crc/documentsfr/fa_poster_aed_fr_web.pdf
  3. CSST. (2015).  La formation des secouristes en milieu de travail. Mode d'emploi du défibrillateur externe automatique (DEA). Repéré à http://www.csst.qc.ca/publications/100/Documents/DC100_1149web.pdf
  4. Fondation des maladies du cœur du Canada. (FMCC). (2010). Réanimation cardiorespiratoire (RCR). Repéré à http://rcr-fmc.ca/2012/01/12/prise-de-position-reanimation-cardiorespiratoire-rcr/
  5. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2011). Qu'est-ce qu'un arrêt cardiaque? Repéré à http://www.fmcoeur.com/site/c.ntJXJ8MMIqE/b.3634043/k.664C/Maladies_du_coeur__Qu8217estce_qu8217un_arr234t_cardiaque.htm
  6. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2014). Signes d’une crise cardiaque, d’un arrêt cardiaque et du syndrome de la mort subite par arythmie. Repéré à http://www.fmcoeur.qc.ca/site/c.kpIQKVOxFoG/b.3669861/k.4BA0/Maladies_du_coeur__Signes_d8217une_crise_cardiaque_d8217un_arr234t_cardiaque_et_du_syndrome_de_la_mort_subite_par_arythmie.htm
  7. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2015). Guidelines CPR and ECC. Points saillants de la mise à jour 2015 des lignes directrices. Lignes directrices en matière de RCR et de SUC de l'AHA. Repéré à http://www.fmcoeur.com/atf/cf/%7B3cb49e24-0fb7-4cee-9404-67f4cee1cbc0%7D/15-1002_ECC_HIGHLIGHTS_2015_FRCA-LR.PDF
  8. Gouvernement du Canada. (2015). Défibrillateurs externes automatisés (DEA). Repéré à http://canadiensensante.gc.ca/drugs-products-medicaments-produits/buying-using-achat-utilisation/products-canada-produits/drugs-devices-medicaments-instruments/defibrillators-defibrillateurs-fra.php
  9. Gouvernement du Québec. (2015). Code de déontologie des infirmières et infirmiers. Chapitre I. Devoirs envers le public, le client et la profession. Section I. Devoirs inhérents à l'exercice de la profession. Québec, QC : Éditeur officiel du Québec. Repéré à http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=3&file=/I_8/I8R9.HTM
  10. OIIQ, CMQ et OPQ (2015). Énoncé de position conjoint sur la collaboration interprofessionnelle : Rehausser la qualité et la sécurité des soins. Montréal, Qc : OIIQ. Repéré à http://www.oiiq.org/lordre/dossiers-strategiques/collaboration-interprofessionnelle
  11. OIIQ (2015). Exceptions à la réserve d'activités professionnelles. Situations d'urgence. Repéré à https://www.oiiq.org/pratique-infirmiere/champ-dexercice/cadre-legal/exceptions-a-la-reserve-dactivites
  12. Oto, B. (2011). What it Looks like: Agonal Respirations. EMS Basics. Repéré à http://emsbasics.com/2011/04/21/what-it-looks-like-agonal-respirations/ 
  13. Rea, T. D. (2005). Agonal respirations during cardiac arrest. Current Opinion in Critical Care. 11(3):188-91.Repéré à http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15928464 
  14. Stiles, S. (2008). GASP! Agonal Breathing Common, Predicts Survival After Out-of-Hospital Cardiac Arrest. Medscape Nurses. Repéré à http://www.medscape.org/viewarticle/584370
  15. Université de Sherbrooke (nd). Utilisation du défibrillateur externe automatique (DEA). Repéré à https://www.usherbrooke.ca/urgence/premiers-soins/utilisation-du-defibrilateur-externe-automatique-dea/ 
Aide-mémoire
Matériel requis
  • Planche à compressions thoraciques, si disponible
  • Défibrillateur externe automatisé (DEA), si disponible 
  • Gants non stériles
  • Rasoir jetable, si pilosité abondante aux sites d'application des électrodes du DEA
  • Matériel pour la ventilation
    • un masque de poche
    • OU un ballon insufflateur avec masque
    • OU une canule oropharyngée OU une canule nasopharyngée, le cas échéant. 
Procédure(s)
Les étapes décrites ci-dessous s'appliquent aux intervenants oeuvrant en milieu de soins auprès d'adultes.

Étapes exécutoires

  • La FMCC précise que la séquence qui suit est souple; elle peut être modifiée
    • pour s'adapter à la réalité du milieu ou des intervenants
    • pour permettre des actions et/ou évaluations simultanées. 

  • DEA : Défibrillateur externe automatisé.

Étapes post-exécutoire

  • Suite à un retour à la circulation spontanée
    • aviser le médecin
    • préparer l'usager pour les tests ou soins appropriés à son état
  • En l'absence d'un retour à la circulation spontanée
    • poursuivre les manœuvres jusqu'à la prise en charge l'ÉIR, ÉMU ou les ambulanciers 
    • préparer l'usager pour le don d'organes, le cas échéant.

Aucun commentaire:

Réanimation cardio-respiratoire

Définition(s)

Procédure d'urgence consistant à rétablir la circulation sanguine chez l'usager en arrêt cardiaque (FMCC, 2010; Merriam-Webster, 2015).
Objectif(s) de soins
  • Initier les manoeuvres de réanimation cardio-respiratoire afin
    • d'assurer une circulation sanguine et une oxygénation du cœur et du cerveau suffisante pour prévenir des séquelles neurologiques
    • en attendant l'arrivée de l'équipe d'intervention rapide (ÉIR) ou l'équipe médicale d'urgence (ÉMU) ou les ambulanciers
    • de rétablir une circulation spontanée
  • Travailler en équipe interprofessionelle pour instaurer les soins appropriés.

Indications

  • Inconscience sans réaction au toucher ou au son
    • avec ou sans pouls
    • avec absence de respiration OU avec respiration agonale
    • OU avec une crise épileptiforme (FMCC, 2015)
  • Arrêt cardiaque causé par
    • accident vasculaire cérébral (AVC)
    • blessure traumatique
    • électrocution
    • maladies cardiaques
    • noyade 
    • surdose de médicaments ou stupéfiants
    • syndrome de mort subite par arythmie
    • etc. (FMCC, 2010; 2011).

Contre-indications

  • Usager pour lequel le niveau de soins ou une ordonnance individuelle indique de « Ne pas réanimer ».
Généralités
  • Les informations incluses dans cette MSI se rapportent à la RCR en milieu de soins effectuée par des intervenants possédant une certification en soins immédiats en réanimation
  • Les soins avancés en réanimation cardiaque (SARC) ne sont pas discutés dans cette MSI.

Signes d'un arrêt cardiaque (Fondation des maladies du cœur du Canada (FMCC, 2014; 2015)

Inconscience
(aucune réaction au toucher ou aux sons
 Absence de respiration ou respiration agonale
 Absence de pouls
Brèves crises épileptiformes généralisées 
  • Peuvent se produire sans signes avant-coureurs
  • Peuvent frapper à tout âge, même les usagers en excellente forme physique.

Respiration agonale (FMCC, 2015; Oto, 2011; Rea, 2005; Stiles, 2008).  

  • Patron anormal de respiration qui provient des neurones du tronc cérébral (réflexe) puisque les centres supérieurs de la respiration deviennent hypoxiques
  • Respiration qui  
    • est causée par une détresse physiologique importante dont l'arrêt cardio-respiratoire
      • peut survenir avant, pendant ou après l'arrêt cardio-respiratoire
      • sa présence augmente les chances de survie à l'arrêt cardio-respiratoire
    • peut durer jusqu'à 7 minutes
    • est souvent interprétée comme indiquant que l'usager ne nécessite aucune intervention
    • signale que la réanimation cardio-respiratoire (RCR) devrait être débutée
  • Signes associés à la respiration agonale 
    • respiration
      • très irrégulière ou occasionnelle
      • laborieuse
      • bruyante
    • ronflements
    • gémissements. 

Signes du syndrome de la mort subite par arythmie (FMCC, 2014)

Évanouissement ou une crise épileptiforme durant une activité physique
OU
causée par
une agitation émotionnelle
une détresse émotionnelle
une surprise
Antécédents familiaux de mort subite inattenduependant une activité physique
OU
pendant une crise épileptiforme
OU
toute autre mort subite inexpliquée d'une personne jeune et en santé
 

Chaîne de survie en milieu de soins (Reproduction autorisée par AHA, tirée de FMCC, 2015)  

 

Chaîne de survie hors milieu de soins (Reproduction autorisée par AHA, tirée de FMCC, 2015)


Une RCR de haute qualité (FMCC, 2015)

Clientèle Adultes ou adolescents
Nombre d'intervenants 1 intervenant ou plus 
Ratio compressions/insufflations 30 : 2
Si intubé :
  • compressions continues
  • 1 insufflation aux 6 secondes 
Fréquence des compressions 100-120 par minute
Profondeur des compressions entre 5 et 6 cm
Positionnement des mains 2 mains sur la moitié inférieure du sternum
Relaxation thoracique Ne pas appuyer sur le thorax entre 2 compressions
mais conserver un contact  avec le thorax (évite le déplacement des mains)
Interruptions  Limiter le nombre et la durée des interruptions (moins de 10 secondes à la fois)

Justification des normes incluses dans le tableau (FMCC, 2015)

  • Une RCR de qualité ne génère que 25 à 30 % du débit cardiaque et de l'oxygénation normale
  • La fréquence des compressions thoraciques est un facteur déterminant dans la conservation des capacités fonctionnelles neurologiques
  • La profondeur des compressions thoraciques maintenue dans les normes
    • permet la circulation sanguine et l'oxygénation du cœur et du cerveau
    • réduit les risques de complications (sans risque à la vie) associées à une compression supérieure à 6 cm
  • Les insufflations doivent durer 1 seconde et permettre l'élévation du thorax
  • La relaxation thoracique totale après chaque compression crée une pression intrathoracique négative
    • qui augmente le retour veineux, la pression de perfusion coronarienne et le débit sanguin myocardique
    • assure un meilleur pronostic.

Défibrillateur externe automatisé (DEA)

  • Appareil électronique et portatif servant à administrer une décharge électrique au cœur afin de réajuster le rythme
    • l'appareil analyse le rythme de l'usager, détermine si la décharge est nécessaire, donne des directives vocales ou visuelles à l'intervenant
  • Doit être utilisé dès que possible
  • Ne pas utiliser
    • directement sur une lésion, une saillie, cicatrice, un timbre médicamenteux ou stimulateur cardiaque
    • en milieu humide.
  • La FMCC (2015) recommande de contacter le fabricant pour obtenir une formation sur l'utilisation du DEA utilisé dans votre établissement
  • Démarche habituelle : 
    • dénuder le thorax
      • retirer vêtements, bijoux et timbres médicamenteux 
    • s'assurer que la peau est sèche et exempte de poils
      • raser OU épiler à l'aide des électrodes (utiliser de nouvelles électrodes pour administrer la décharge électrique)
    • mettre l'appareil sous tension
    • choisir les électrodes appropriées à l'âge de l'usager 
      • OU insérer la clé pédiatrique, selon l'appareil
    • appliquer les électrodes aux sites indiqués sur les électrodes
      • placer les électrodes à 2,5 cm de toute lésion, cicatrice, bosse ou pacemaker
      • assurer une distance de 2,5 cm entre les 2 électrodes
    • suivre les instructions vocales ou visuelles du DEA
    • avant d'appuyer sur le bouton "Choc", s'assurer que personne n'est en contact avec l'usager (Croix-Rouge Canadienne, nd ; CSST, 2015 ; Gouvernement du Canada, 2015 ; Université de Sherbrooke, nd). 

Équipe d'intervention rapide (ÉIR) ou Équipe médicale d'urgence (ÉMU) (FMCC, 2015)

  • Équipes d'intervenants perfectionnés à la pratique de la RCR
  • But de telles équipes :
    • réduire les délais dans la procédure de RCR
    • réduire la fréquence des arrêts cardiaques auprès de 
      • la clientèle adulte en milieu de soins généraux
      • la clientèle pédiatrique à haut risque localisée dans une unité de soins généraux.

Renouvellement de la certification en RCR (FMCC, 2015)

  • Il est suggéré de maintenir les certifications aux 2 ans tout en intégrant des séances régulières de simulation avec mannequins.
Personnalisée par CSSS de Laval
Pour consulter le guide d'utiliation du:
    • Défibrillateur-moniteur portatif (code master 100)
    • Moniteur/défibrillateur Heartstreamxl Agilent M4735A

    veuillez vous référer aux documents PDF au bas de la page dans la section "outils de l'établissement" 

RCR pour l'adulte dans des situations particulières (FMCC, 2015)

  • Arrêt cardiaque associé à une prise d'opioïdes avérée ou soupçonnée
    • en plus de la RCR, selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective 
    • administrer de la Naloxone
    • à 1 seul intervenant
      • procéder à la RCR durant 2 minutes avant de quitter l'usager pour appeler de l'aide et aller chercher le DEA et la Naloxone
  • Arrêt cardiaque associé à une intoxication
    • à un anesthésiant local
      • en plus de la RCR
        • envisager l'administration d'une émulsion lipidique par voie intraveineuse
          • selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective 
    • à un médicament chez un usager qui ne répond pas à la RCR
      • envisager l'administration d'une émulsion lipidique par voie intraveineuse
        • selon l'ordonnance médicale individuelle ou collective
  • Arrêt cardiaque durant une grossesse
    • si la hauteur utérine est égale ou inférieure au nombril
      • effectuer la RCR après avoir déplacé manuellement l'utérus vers la gauche pour retirer la compression aorto-cave
    • si la RCR est inefficace
      • dans les 4 premières minutes suivant l'arrêt cardiaque
      • OU dans les 4 premières minutes après le début des manœuvres de RCR
        • envisager l'accouchement par césarienne
          • retire la compression aorto-cave chez la mère
          • améliore les chances d'un retour à la circulation spontanée
          • permet la RCR sur le fœtus.

RCR auprès des enfants et nourrissons (FMCC, 2015)

  • Les données actuelles ne permettent pas de conclure qu'il est préférable de modifier
    • la séquence appliquée aux adultes
      • commencer la RCR par les compressions thoraciques (FMCC, 2015)
    • la fréquence des compressions appliquées aux adultes
  • Le ratio compressions/insufflations diffère selon que la RCR soit entreprise par 1 ou plusieurs intervenants
  • La profondeur des compressions diffère selon qu'il s'agisse d'un nourrisson ou un enfant
  • L'ajustement du DEA pour une utilisation pédiatrique varie d'une compagnie à une autre
    • certains DEA n'ont qu'un seul type d'électrodes mais l'emballage inclut une clé pédiatrique à brancher à l'appareil
    • d'autres DEA ont des emballages d'électrodes réservées aux usagers pédiatriques (Gouvernement du Canada, 2015).
Clientèle Enfants
(1 an à la puberté)
Nourrissons
(moins de 1 an, exclut les nouveau-nés)
Nombre d'intervenants 1 intervenant 2 intervenants ou plus  1 intervenant  2 intervenants ou plus
Ratio compressions/insufflations 30:2 15:2 30:2  15:2
Fréquence des compressions  100-120 par minute 100-120 par minute   100-120 par minute
* augmenter la fréquence des compressions en présence
  • de signes de mauvaise perfusion 
  • d'un pouls égal ou inférieur à 60 battements/min.
Profondeur des compressions 1/3 du diamètre antéropostérieur
(environ 5 cm)
1/3 du diamètre antéropostérieur
(environ 4 cm)
Positionnement des mains 1 ou 2 mains sur la moitié inférieure du sternum   2 doigts au centre du thorax, sous la ligne inter-mammaire Placez les mains au centre du thorax, les pouces encerclant le thorax sous la ligne inter-mammaire 
 Éviter de comprimer les cotes et l'appendice xiphoïde
Relaxation thoracique Ne pas appuyer sur le thorax entre 2 compressions
mais maintenir un contact avec le thorax (évite le déplacement des doigts)
Interruptions  Limiter le nombre et la durée des interruptions (moins de 10 secondes à la fois)
Réanimation cardio-respiratoire
Techniques de soins
Matériel requis
Personnalisée par CSSS de Laval
Pour consulter le guide d'utiliation du:
    • Défibrillateur-moniteur portatif (code master 100)
    • Moniteur/défibrillateur Heartstreamxl Agilent M4735A

    veuillez vous référer aux documents PDF au bas de la page dans la section "outils de l'établissement" 
Procédure(s)
Les étapes décrites ci-dessous s'appliquent aux intervenants oeuvrant en milieu de soins auprès d'adultes.

Étapes exécutoires

  • La FMCC (2015) précise que la séquence qui suit est souple ; elle peut être modifiée
    • pour s'adapter à la réalité du milieu ou des intervenants
    • pour permettre des actions et/ou évaluations simultanées. 

  • DEA : Défibrillateur externe automatisé.

Étapes post-exécutoires

  • Suite à un retour à la circulation spontanée
    • aviser le médecin
    • préparer l'usager pour les tests ou soins appropriés à son état
  • En l'absence d'un retour à la circulation spontanée
    • poursuivre les manœuvres jusqu'à la prise en charge l'ÉIR, ÉMU ou les ambulanciers 
    • préparer l'usager pour le don d'organes, le cas échéant.
Réanimation cardio-respiratoire
Notes au dossier
Noter :
  • La raison ayant mené à l'instauration de la RCR
  • La date et l'heure
    • du début de l'arrêt
    • du début et de la fin des manœuvres
  • Les manœuvres de réanimation effectuées
    • préciser la méthode d'administration d'oxygène
    • tout appareil utilisé pour maintenir les voies respiratoires ouvertes
  • La médication administrée le cas échéant
    • dose, route et heure d'administration
  • L'utilisation du DEA le cas échéant
    • l'heure de chacun des chocs administrés
    • nombre de chocs administrés
    • conséquences des chocs 
    • le rythme cardiaque de l'usager avant et après  
  • L'heure de l'arrivée de l'ÉIR, l'ÉMU ou des ambulanciers
  • La réponse de l'usager
  • Toute complication OU toute intervention conjointe.
Certains établissements ont des feuilles de notes spécifiques à la RCR.
Réanimation cardio-respiratoire
Références et ressources
  1. Cardiopulmonary resuscitation. (2015). Merriam-Webster. Repéré à http://www.merriam-webster.com/medical/cardiopulmonary%20resuscitation
  2. Croix-Rouge Canadienne (nd). DEA. Défibrillateur externe d’urgence. Repéré à http://www.croixrouge.ca/crc/documentsfr/fa_poster_aed_fr_web.pdf
  3. CSST. (2015).  La formation des secouristes en milieu de travail. Mode d'emploi du défibrillateur externe automatique (DEA). Repéré à http://www.csst.qc.ca/publications/100/Documents/DC100_1149web.pdf
  4. Fondation des maladies du cœur du Canada. (FMCC). (2010). Réanimation cardiorespiratoire (RCR). Repéré à http://rcr-fmc.ca/2012/01/12/prise-de-position-reanimation-cardiorespiratoire-rcr/
  5. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2011). Qu'est-ce qu'un arrêt cardiaque? Repéré à http://www.fmcoeur.com/site/c.ntJXJ8MMIqE/b.3634043/k.664C/Maladies_du_coeur__Qu8217estce_qu8217un_arr234t_cardiaque.htm
  6. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2014). Signes d’une crise cardiaque, d’un arrêt cardiaque et du syndrome de la mort subite par arythmie. Repéré à http://www.fmcoeur.qc.ca/site/c.kpIQKVOxFoG/b.3669861/k.4BA0/Maladies_du_coeur__Signes_d8217une_crise_cardiaque_d8217un_arr234t_cardiaque_et_du_syndrome_de_la_mort_subite_par_arythmie.htm
  7. Fondation des maladies du cœur du Canada et de l'AVC. (FMCC). (2015). Guidelines CPR and ECC. Points saillants de la mise à jour 2015 des lignes directrices. Lignes directrices en matière de RCR et de SUC de l'AHA. Repéré à http://www.fmcoeur.com/atf/cf/%7B3cb49e24-0fb7-4cee-9404-67f4cee1cbc0%7D/15-1002_ECC_HIGHLIGHTS_2015_FRCA-LR.PDF
  8. Gouvernement du Canada. (2015). Défibrillateurs externes automatisés (DEA). Repéré à http://canadiensensante.gc.ca/drugs-products-medicaments-produits/buying-using-achat-utilisation/products-canada-produits/drugs-devices-medicaments-instruments/defibrillators-defibrillateurs-fra.php
  9. Gouvernement du Québec. (2015). Code de déontologie des infirmières et infirmiers. Chapitre I. Devoirs envers le public, le client et la profession. Section I. Devoirs inhérents à l'exercice de la profession. Québec, QC : Éditeur officiel du Québec. Repéré à http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=3&file=/I_8/I8R9.HTM
  10. OIIQ, CMQ et OPQ (2015). Énoncé de position conjoint sur la collaboration interprofessionnelle : Rehausser la qualité et la sécurité des soins. Montréal, Qc : OIIQ. Repéré à http://www.oiiq.org/lordre/dossiers-strategiques/collaboration-interprofessionnelle
  11. OIIQ (2015). Exceptions à la réserve d'activités professionnelles. Situations d'urgence. Repéré à https://www.oiiq.org/pratique-infirmiere/champ-dexercice/cadre-legal/exceptions-a-la-reserve-dactivites
  12. Oto, B. (2011). What it Looks like: Agonal Respirations. EMS Basics. Repéré à http://emsbasics.com/2011/04/21/what-it-looks-like-agonal-respirations/ 
  13. Rea, T. D. (2005). Agonal respirations during cardiac arrest. Current Opinion in Critical Care. 11(3):188-91.Repéré à http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15928464 
  14. Stiles, S. (2008). GASP! Agonal Breathing Common, Predicts Survival After Out-of-Hospital Cardiac Arrest. Medscape Nurses. Repéré à http://www.medscape.org/viewarticle/584370
  15. Université de Sherbrooke (nd). Utilisation du défibrillateur externe automatique (DEA). Repéré à https://www.usherbrooke.ca/urgence/premiers-soins/utilisation-du-defibrilateur-externe-automatique-dea/ 
Aide-mémoire
Matériel requis
  • Planche à compressions thoraciques, si disponible
  • Défibrillateur externe automatisé (DEA), si disponible 
  • Gants non stériles
  • Rasoir jetable, si pilosité abondante aux sites d'application des électrodes du DEA
  • Matériel pour la ventilation
    • un masque de poche
    • OU un ballon insufflateur avec masque
    • OU une canule oropharyngée OU une canule nasopharyngée, le cas échéant. 
Procédure(s)
Les étapes décrites ci-dessous s'appliquent aux intervenants oeuvrant en milieu de soins auprès d'adultes.

Étapes exécutoires

  • La FMCC précise que la séquence qui suit est souple; elle peut être modifiée
    • pour s'adapter à la réalité du milieu ou des intervenants
    • pour permettre des actions et/ou évaluations simultanées. 

  • DEA : Défibrillateur externe automatisé.

Étapes post-exécutoire

  • Suite à un retour à la circulation spontanée
    • aviser le médecin
    • préparer l'usager pour les tests ou soins appropriés à son état
  • En l'absence d'un retour à la circulation spontanée
    • poursuivre les manœuvres jusqu'à la prise en charge l'ÉIR, ÉMU ou les ambulanciers 
    • préparer l'usager pour le don d'organes, le cas échéant.

Aucun commentaire:

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!