Translate

Météo

MeteoMedia

29 oct. 2017

Hématémèse

L'hématémèse (en anglais hematemesis),  est un symptôme qui correspond à des vomissements de sang. Sous forme liquide ou de caillots, le sang est de couleur rouge à brunâtre, il peut provenir de l'oesophage ou de l'estomac, suite à des lésions de la paroi digestive. Il est dégluti, puis réapparaît sous forme d'une hémorragie, accompagnant les vomissements.

Examen médical 

La fibroscopie gastrique (visualisation de l'estomac grâce à une fibre optique) va permettre de déterminer l'origine de l'hémorragie et ainsi de poser le diagnostic. Cet examen autorise également la sclérose (destruction) des varices oesophagiennes.

Causes:

Résultat d’images pour l'hematemese
Les causes d'une hématémèse sont :

1 - Rupture d'une varice oesophagienne (en anglais oesophageal varices), correspondant à l'augmentation du volume par dilatation anormale des veines à l'intérieur de l'oesophage) due à l'hypertension (augmentation de la tension artérielle dans le système veineux hépatique) lors de la cirrhose.

Définition de varices oesophagienne

Les varices œsophagiennes sont dues à une dilatation des veines présentes dans la paroi de l’œsophage.
Elles sont le résultat de la présence de circuits de dérivation (anastomoses) entre les systèmes veineux (veine porte et veine cave) .

Cause de varices

  • Hypertension portale (augmentation de la pression artérielle à l'intérieur du système veineux hépatique).
  • Cirrhose du foie (cause la plus fréquente).
  • Ascite (épanchement liquidien dans le péritoine).
La rupture des varices oesophagiennes est provoquée par des facteurs mécaniques comme les aliments solides ou encore par une augmentation trop brutale de la pression à l'intérieur de l'abdomen lors d'un effort physique ou de la constipation par exemple.

2 - Prise de médicaments toxiques pour l'estomac, comme l'aspirine, ou les anti-inflammatoires (à base de cortisone ou pas).

Définition de anti-inflammatoires

Le terme anti-inflamatoire correspond à un adjectif ou nom commun masculin, désignant une substance qui s'oppose, qui combat l'inflammation.

Généralités 

De façon générale, l'inflammation correspond à un ensemble de phénomènes survenant à un point d'irritation, après l'invasion par un agent pathogène (susceptible d'engendrer une maladie).
A la suite d'une agression, constituée par une blessure, une infection ou un traumatisme consécutif à un acte chirurgical, il se crée dans l'organisme, ce que l'on appelle une inflammation.
Classiquement, elle se manifeste par quatre signes principaux :
  • Rougeur.
  • Chaleur.
  • Tuméfaction (gonflement).
  • Douleur.
Le mécanisme inflammatoire, fait intervenir un grand nombre de substances présentes dans le sang, entre autres de nombreuses hormones, comme les prostaglandines, l'histamine, des compléments, les cytokines participent à l'inflammation.

Classification de anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires sont classés en :
  • Stéroïdiens, médicaments composés de molécules stéroïdiennes, tels que :
    • Les corticoïdes.
    • Les glucocorticostéroïdes et ses dérivés.
  • Non stéroïdiens, médicaments composés de  molécules diverses comme : 
    • L'aspirine.
    • Les oxycams.
    • Les dérivés carboxyliques et indoliques.
Les glucocorticostéroïdes sont essentiellement utilisés comme antiallergiques et immunosuppresseurs (procédé provoquant une diminution, ou une abolition, des réactions immunitaires). Ceci permet en cas de greffe d'organes, la prévention du rejet. Ces médicaments sont également employés en cas de leucémie, parfois en association avec des produits anticancéreux.

3 - Ulcère gastro-duodénal.

Définition

Ulcère gastro-duodénalL'ulcère gastro-duodénal est la destruction (perte de substance de la taille d'un confetti) de la muqueuse de l'estomac et du duodénum.

Ce qui se passe

Comme son nom l'indique, il y a deux types d'ulcères : celui du duodénum et celui de l'estomac. On a l'habitude de les associer bien qu'ils aient pas mal de différences :

L'ulcère du duodénum :

  • Situé à la sortie de l'estomac sur la première partie (horizontale) du duodénum.
  • Il est plus fréquent (7 personnes sur 100 en France).
  • Le mécanisme : il dépend de plusieurs facteurs dans lequel un microbe appelé Helicobacter Pylori semble jouer un rôle déterminant.
  • Il peut se perforer, saigner, mais ne se cancérise pas.

L'ulcère de l'estomac

  • Situé sur n'importe qu'elle partie de l'estomac, souvent dans l'antre, près du pylore..
  • Moins fréquent que celui du duodénum (3 personnes sur 100).
  • Le mécanisme : il dépend de plusieurs facteurs dans lequel l'Helicobacter Pylori joue un rôle déterminant.
  • Il peut cacher un cancer.

Tous les deux

Sont favorisés par :
  • L'infection par un germe : l'hélicobacter pylori.
  • L'hérédité.
  • La sécrétion acide de l'estomac
  • Les médicaments (aspirine, anti-inflammatoires).
  • Les problèmes psychosomatiques, le stress, le surmenage.
Sont plus fréquents chez l'homme que chez la femme.


4 - Gastrite (inflammation de l'estomac).

Définition

C'est une inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse de l'estomac.

Ce qu'il se passe

Qu'elle soit aiguë ou chronique la gastrite n'intéresse que la muqueuse contrairement à l'ulcère qui creuse la paroi. Parfois on ne trouve aucune cause à ce processus inflammatoire.
Les hommes sont plus touchés que les femmes.
2 types de gastrites :

La gastrite aiguë

La gastrite chronique

  • Due principalement à un microbe : hélocobacter pylori, parfois à des phénomènes d'auto-immunité (anémie de Biermer ou à un reflux biliaire dans le duodénum et l'estomac.

Ce qui doit vous amener à consulter

  • Vous n'avez rien de particulier, vous avez plus de 50 ans et vous êtes fumeur : consultez pour faire le point. Ce n'est pas du temps perdu car ce sera l'occasion de faire le tour de toutes les préventions concernant l'ensemble des organes à risques.
  • Vous souffrez nouvellement et systématiquement de pesanteur, d'une difficulté à digérer, d'une sensation de faim désagréable. N'hésitez pas et prenez rendez vous chez votre médecin pour faire le point.
  • Le plus souvent, la gastrite chronique n'entraîne aucun symptôme. Elle est découverte fortuitement lors de la fibroscopie et de la biopsie qui sont effectuées pour d'autres lésions.


Les signes d’alerte

  • Vous éprouvez une douleur apparue brutalement derrière le sternum, violente à type ou non de brûlure, avec sueurs et pâleur. Vous êtes particulièrement surmené et stressé. Vous fumez.
Appelez immédiatement votre médecin ou le service médical de garde.
  • Sur place il sera fait immédiatement un électrocardiogramme et éventuellement des examens de sang (les SAMU sont équipés de kits de dépistage pour éviter d'attendre à l'hôpital pour rien) pour éliminer un infarctus du myocarde .
  • Il vous injectera un antalgique avec ou non l'association d'un anxiolytique.
  • Et vous prescrira un traitement anti-ulcéreux en attendant la fibroscopie.
  • Si vous avez pour la première fois les signes cités plus haut, que vous êtes fumeur, il sera tenté de vous donner dans un premier temps un traitement classique (antispasmodique, pansement gastrique), vous prodiguer les recommandations habituelles et vous demander de revenir le voir dans 1 mois ou à la prochaine récidive. En fait, et c'est la tendance actuellement, il optera pour vous faire passer une fibroscopie .

À l’hôpital

On vous fera un bilan complet :

Le traitement

Les anti-acides tampons et neutralisants de l'acidité

Le Maalox*, Gelox*, Phosphalugel*, Polysilane*

Les protecteurs de la muqueuse

  • Ceux qui la recouvrent : L'Ulcar* et le Keal*.
  • Ceux qui stimulent la résistance de la muqueuse: anti-acides de type anti-H1 (famille du Tagamet*) ou Iinhibiteurs de la pompe à protons (famille du Mopral*)

Les tueurs de l'Hélicobacter

Lorsque ce microbe est retrouvé à la fibroscopie on associe deux familles médicamenteuses :

Les anxiolytiques

Lorsque l'incidence psychosomatique est importante.

Les suites

Beaucoup moins problématiques que pour l'ulcère. A part le risque d'hémorragies pour la gastrite aiguë, pas de perforation ou de cancérisation (exceptionnelle) à craindre.

Traitement de l'hémathémèse

- Hospitalisation en urgence pour apprécier l'état de gravité et l'importance de l'hématémèse susceptible d'être à l'origine des troubles des organes.
- En présence d'une hémorragie importante, récidivante ou non jugulée, il est parfois nécessaire d'avoir recours à une intervention chirurgicale.

Aucun commentaire:

Hématémèse

L'hématémèse (en anglais hematemesis),  est un symptôme qui correspond à des vomissements de sang. Sous forme liquide ou de caillots, le sang est de couleur rouge à brunâtre, il peut provenir de l'oesophage ou de l'estomac, suite à des lésions de la paroi digestive. Il est dégluti, puis réapparaît sous forme d'une hémorragie, accompagnant les vomissements.

Examen médical 

La fibroscopie gastrique (visualisation de l'estomac grâce à une fibre optique) va permettre de déterminer l'origine de l'hémorragie et ainsi de poser le diagnostic. Cet examen autorise également la sclérose (destruction) des varices oesophagiennes.

Causes:

Résultat d’images pour l'hematemese
Les causes d'une hématémèse sont :

1 - Rupture d'une varice oesophagienne (en anglais oesophageal varices), correspondant à l'augmentation du volume par dilatation anormale des veines à l'intérieur de l'oesophage) due à l'hypertension (augmentation de la tension artérielle dans le système veineux hépatique) lors de la cirrhose.

Définition de varices oesophagienne

Les varices œsophagiennes sont dues à une dilatation des veines présentes dans la paroi de l’œsophage.
Elles sont le résultat de la présence de circuits de dérivation (anastomoses) entre les systèmes veineux (veine porte et veine cave) .

Cause de varices

  • Hypertension portale (augmentation de la pression artérielle à l'intérieur du système veineux hépatique).
  • Cirrhose du foie (cause la plus fréquente).
  • Ascite (épanchement liquidien dans le péritoine).
La rupture des varices oesophagiennes est provoquée par des facteurs mécaniques comme les aliments solides ou encore par une augmentation trop brutale de la pression à l'intérieur de l'abdomen lors d'un effort physique ou de la constipation par exemple.

2 - Prise de médicaments toxiques pour l'estomac, comme l'aspirine, ou les anti-inflammatoires (à base de cortisone ou pas).

Définition de anti-inflammatoires

Le terme anti-inflamatoire correspond à un adjectif ou nom commun masculin, désignant une substance qui s'oppose, qui combat l'inflammation.

Généralités 

De façon générale, l'inflammation correspond à un ensemble de phénomènes survenant à un point d'irritation, après l'invasion par un agent pathogène (susceptible d'engendrer une maladie).
A la suite d'une agression, constituée par une blessure, une infection ou un traumatisme consécutif à un acte chirurgical, il se crée dans l'organisme, ce que l'on appelle une inflammation.
Classiquement, elle se manifeste par quatre signes principaux :
  • Rougeur.
  • Chaleur.
  • Tuméfaction (gonflement).
  • Douleur.
Le mécanisme inflammatoire, fait intervenir un grand nombre de substances présentes dans le sang, entre autres de nombreuses hormones, comme les prostaglandines, l'histamine, des compléments, les cytokines participent à l'inflammation.

Classification de anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires sont classés en :
  • Stéroïdiens, médicaments composés de molécules stéroïdiennes, tels que :
    • Les corticoïdes.
    • Les glucocorticostéroïdes et ses dérivés.
  • Non stéroïdiens, médicaments composés de  molécules diverses comme : 
    • L'aspirine.
    • Les oxycams.
    • Les dérivés carboxyliques et indoliques.
Les glucocorticostéroïdes sont essentiellement utilisés comme antiallergiques et immunosuppresseurs (procédé provoquant une diminution, ou une abolition, des réactions immunitaires). Ceci permet en cas de greffe d'organes, la prévention du rejet. Ces médicaments sont également employés en cas de leucémie, parfois en association avec des produits anticancéreux.

3 - Ulcère gastro-duodénal.

Définition

Ulcère gastro-duodénalL'ulcère gastro-duodénal est la destruction (perte de substance de la taille d'un confetti) de la muqueuse de l'estomac et du duodénum.

Ce qui se passe

Comme son nom l'indique, il y a deux types d'ulcères : celui du duodénum et celui de l'estomac. On a l'habitude de les associer bien qu'ils aient pas mal de différences :

L'ulcère du duodénum :

  • Situé à la sortie de l'estomac sur la première partie (horizontale) du duodénum.
  • Il est plus fréquent (7 personnes sur 100 en France).
  • Le mécanisme : il dépend de plusieurs facteurs dans lequel un microbe appelé Helicobacter Pylori semble jouer un rôle déterminant.
  • Il peut se perforer, saigner, mais ne se cancérise pas.

L'ulcère de l'estomac

  • Situé sur n'importe qu'elle partie de l'estomac, souvent dans l'antre, près du pylore..
  • Moins fréquent que celui du duodénum (3 personnes sur 100).
  • Le mécanisme : il dépend de plusieurs facteurs dans lequel l'Helicobacter Pylori joue un rôle déterminant.
  • Il peut cacher un cancer.

Tous les deux

Sont favorisés par :
  • L'infection par un germe : l'hélicobacter pylori.
  • L'hérédité.
  • La sécrétion acide de l'estomac
  • Les médicaments (aspirine, anti-inflammatoires).
  • Les problèmes psychosomatiques, le stress, le surmenage.
Sont plus fréquents chez l'homme que chez la femme.


4 - Gastrite (inflammation de l'estomac).

Définition

C'est une inflammation aiguë ou chronique de la muqueuse de l'estomac.

Ce qu'il se passe

Qu'elle soit aiguë ou chronique la gastrite n'intéresse que la muqueuse contrairement à l'ulcère qui creuse la paroi. Parfois on ne trouve aucune cause à ce processus inflammatoire.
Les hommes sont plus touchés que les femmes.
2 types de gastrites :

La gastrite aiguë

La gastrite chronique

  • Due principalement à un microbe : hélocobacter pylori, parfois à des phénomènes d'auto-immunité (anémie de Biermer ou à un reflux biliaire dans le duodénum et l'estomac.

Ce qui doit vous amener à consulter

  • Vous n'avez rien de particulier, vous avez plus de 50 ans et vous êtes fumeur : consultez pour faire le point. Ce n'est pas du temps perdu car ce sera l'occasion de faire le tour de toutes les préventions concernant l'ensemble des organes à risques.
  • Vous souffrez nouvellement et systématiquement de pesanteur, d'une difficulté à digérer, d'une sensation de faim désagréable. N'hésitez pas et prenez rendez vous chez votre médecin pour faire le point.
  • Le plus souvent, la gastrite chronique n'entraîne aucun symptôme. Elle est découverte fortuitement lors de la fibroscopie et de la biopsie qui sont effectuées pour d'autres lésions.


Les signes d’alerte

  • Vous éprouvez une douleur apparue brutalement derrière le sternum, violente à type ou non de brûlure, avec sueurs et pâleur. Vous êtes particulièrement surmené et stressé. Vous fumez.
Appelez immédiatement votre médecin ou le service médical de garde.
  • Sur place il sera fait immédiatement un électrocardiogramme et éventuellement des examens de sang (les SAMU sont équipés de kits de dépistage pour éviter d'attendre à l'hôpital pour rien) pour éliminer un infarctus du myocarde .
  • Il vous injectera un antalgique avec ou non l'association d'un anxiolytique.
  • Et vous prescrira un traitement anti-ulcéreux en attendant la fibroscopie.
  • Si vous avez pour la première fois les signes cités plus haut, que vous êtes fumeur, il sera tenté de vous donner dans un premier temps un traitement classique (antispasmodique, pansement gastrique), vous prodiguer les recommandations habituelles et vous demander de revenir le voir dans 1 mois ou à la prochaine récidive. En fait, et c'est la tendance actuellement, il optera pour vous faire passer une fibroscopie .

À l’hôpital

On vous fera un bilan complet :

Le traitement

Les anti-acides tampons et neutralisants de l'acidité

Le Maalox*, Gelox*, Phosphalugel*, Polysilane*

Les protecteurs de la muqueuse

  • Ceux qui la recouvrent : L'Ulcar* et le Keal*.
  • Ceux qui stimulent la résistance de la muqueuse: anti-acides de type anti-H1 (famille du Tagamet*) ou Iinhibiteurs de la pompe à protons (famille du Mopral*)

Les tueurs de l'Hélicobacter

Lorsque ce microbe est retrouvé à la fibroscopie on associe deux familles médicamenteuses :

Les anxiolytiques

Lorsque l'incidence psychosomatique est importante.

Les suites

Beaucoup moins problématiques que pour l'ulcère. A part le risque d'hémorragies pour la gastrite aiguë, pas de perforation ou de cancérisation (exceptionnelle) à craindre.

Traitement de l'hémathémèse

- Hospitalisation en urgence pour apprécier l'état de gravité et l'importance de l'hématémèse susceptible d'être à l'origine des troubles des organes.
- En présence d'une hémorragie importante, récidivante ou non jugulée, il est parfois nécessaire d'avoir recours à une intervention chirurgicale.

Aucun commentaire:

.

SABON

Concerts

VenueKings.com

Find Tickets for The Eagles at VenueKings.com! The Best Event Tickets in the Nation!

Get Fleetwood Mac Concert Tickets at VenueKings.com!